AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rendez vous entres amis ... Ou plus ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



▌Citation :
« Tous les utopistes, sans exception, ont eu la vue trop basse et ont manqué d’esprit de prévision. Après être arrivés à construire bien péniblement leur triste société d’utopie, de république, de communauté et leur paradis terrestre organisé comme une mécanique dont chacun est un ressort, s’ils avaient fait un second tour d’imagination, ils auraient vu qu’en retranchant le désir et la lutte, il n’y a plus qu’ennui dans la vie. »
    Journal d'un poète; Alfred de Vigny.

-
▌Clan : Neutre, ou presque...
▌Âge : 38 ans
▌Ancienne maison : Gryffondor
▌Sang : Mélé
▌Humeur : Névrosé.
▌Emploi : Chef des Aurors du Minstère de la Magie britannique.

▌Crédit(s) : Ava. Fae

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Rendez vous entres amis ... Ou plus ...   Sam 10 Mai - 1:41

    Assis derrière son bureau, le Chefs des Aurors attendait patiemment que sa secrétaire daigne répondre à sa convocation … Sa allait deux minutes, n'était elle pas à ses ordres ? Ne devait elle pas venir immédiatement lorsque son supérieur l'appelait ? Non mais je vous jure, arrivez à trouver des employés efficace de nos jours c'est plus facile à dire qu'à faire … Mais bon sa faisait quand même un bon quart d'heure que Sean l'avait priée de venir et la notre Auror commençait vraiment à perdre patience. Il se leva donc de derrière son bureau, saisit son long manteau noir et l'enfila rapidement avant de ranger sa baguette dans la poche intérieur de se dernier. Il sortit de son bureau à grandes enjambées et pris à partie sa secrétaire …

    - Bon, vous direz à Thurston de s'occuper du dossier 47A, vous préciserez que je veut son rapport demain en fin d'après midi dernier délais … Si on me cherche, je vais rendre visite à O'Brian à St Mangouste puis je rentre chez moi, c'est compris ?

    Il regarda sa jeune assistante balbutiée tant bien que mal qu'elle avait bien compris et qu'elle s'en chargeait immédiatement, puis lui tourna le dos et partit sans un mot … Il marcha rapidement en pensant à la soirée qui l'attendait … Il devait d'abord passer à l'Hospital pour Sorciers de Londres afin de prendre des nouvelles de sa petite protégée qui s'était retrouvée gravement blessée lors d'une mission, puis devait embrayer avec une visite à Poudlard … Sans vouloir être méchant, il préférait nettement la deuxième partie de soirée à la première, car premièrement notre sorcier avait horreur de rendre visite à des amis blessés, et secondement, car il n'allait pas à Poudlard pour n'importe quelle raison, il y allait pour voir Frian, et ça, c'était généralement signe que notre Auror allait passer une soirée des plus agréable …

    A Frian, la professeur d'Arithmancie de Poudlard … Une femme extraordinaire, une très bonne amie de Sean et même beaucoup plus qu'une amie … Le sorcier sortit de sa reverie lorsqu'il vit qu'il était arrivé devant les ascenseurs, qui étaient à sa grande surprise, tous vides. Il entra donc dans celui qui était le plus proche de sa personne et lui ordonna de descendre jusqu'au grand Hall du Ministère. Au bout de quelques petites secondes d'un trajet plus que tranquille, seulement perturbé par une note de service en forme d'avion qui voletait au dessus de la tête de Sean, la porte de l'ascenseur s'ouvrit pour libérer l'accès du Hall. Sean le traversa rapidement et jeta un bref coup d'œil à la Fontaine de la Fraternité Magique, avant de pivoter sur lui-même et de transplanner en direction de St Mangouste.

    Au bout de quelques secondes, lorsqu'il sentit que ses pieds rentèrent en contact avec le sol, il ouvrit simplement les yeux et regarda l'entrée de l'Hospital … Il marcha en direction de la grande porte et la franchit rapidement. Le hall d'entrée était bondé, comme à chaque fois que Sean mettaient les pieds dans l'Hospital … Il s'approcha de l'infirmière qui s'occupait de l'accueil des visiteurs et se fit indiquer le numéro de la Chambre de son amie. Il ne mit pas longtemps avant d'arriver dans la dite Chambre, il entra rapidement et salua son occupante comme il se devait, s'asseyant à son chevet, il pris de ses nouvelles et lui tint compagnie pendant une bonne dizaine de minutes.

    Il prit congé de son amie et sortit rapidement du couloir dans lequel se trouvait sa chambre … Au détour d'un couloir, il fit une rencontre qui aurait pu paraître suspecte, surtout dans se genre de situation. Davis Moore, le Mari de Frian le saluait de loin, d'un simple geste de la main accompagné d'un sourire franc et amical … Oh, les deux hommes ne se connaissaient pas plus que ça, mais Sean étant un ami de Frian, il avait déjà eu le loisir d'être invité à dîner dans la maison familial et donc de rencontrer Davis … Notre Auror rendit son salut à son vis-à-vis et emprunta à grand pas les escaliers.

    Davis … Il avait fallut qu'il rencontre Davis, se soir, juste avant de rejoindre sa femme à Poudlard … Si il savait tout se qui se passait derrière son dos comment réagirait-il … S'en prendrait-il à sa femme et à Sean, ou alors s'enfermerait-il dans un profond silence ? Oh et puis après tout Sean s'en moquait bien, après tout Frian est son amie non, il à le droit de passer du temps avec ses amis, c'est quelque chose d'humain … Il traversa le hall de l'Hospital d'un pas vif, pressé de sortir de se lieu qui définitivement, lui plaisait de moins en moins.
    Une fois dehors, il pivota de nouveau sur lui-même et cette fois, prit la direction de l'école …

    Il réapparus devant l'imposante grille marquant l'entrée du domaine de Poudlard … Il franchit cette dernière et remonta tranquillement la longue allée ornementée de diverses statuts menant au Château. Il arriva rapidement devant la Grande Porte en Chêne qui protégeait l'entrée de l'école et tapota délicatement dessus pour qu'elle s'ouvre à lui … C'était se qui différenciait les élèves de Poudlard des sorciers adultes, alors que la première catégorie n'avait aucune chance de manipuler la Grande Porte, les adultes était suffisamment doués pour l'ouvrir ou la fermer comme bon leur semblait. Il ne s'attarda pas trop longtemps dans le Hall, conscient que Chef des Aurors ou pas, si il se faisait attraper par un Professeur ou par n'importe qui d'autre, il aurait des comptes à rendre …

    Il monta le grand escalier de marbre jusqu'à arriver au sixième étage … Sa lui faisait énormément de bien de refouler le sol de l'école qui l'avait fait grandir, à chaque fois qu'il revenait en se lieu, un flot de souvenir le saisissait et lui rappelait au plus belles années de son adolescence. Il marcha rapidement jusqu'à la porte du bureau de Frian et tourna en la poignée qui, à sa grande surprise, resta immobile … Le bureau de son amie était fermé, se qui n'était encore jamais arrivé, il marcha donc quelques mètres de plus afin de pousser la porte de la salle d'Arithmancie qui, se coup la, s'ouvrit avec une facilitée déconcertante … Sean entra dans la pièce avant de clamer d'une voix calme :

    - Frian, c'est Moi …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Rendez vous entres amis ... Ou plus ...   Mer 14 Mai - 1:19

Majestueuses, lumineuse,immobiles, les étoiles avaient toujours eu un effet apaisant sur Frian, mais pas cette fois… Son fils était malade et rien ne lui enlèverait cette angoisse qui l’étreignait, elle savait bien qu’il n’était pas en danger de mort, un petit rhume, rien de plus. Son mari avait été clair à ce sujet, le petit allait bien, mais sa mère aurait voulu être là pour lui, mais elle ne le pouvait pas et ça l’attristait énormément. Bien sûr, elle adorait son travail et ne se voyait pas devenir mère au foyer, mais c’était dans ces moments là qu’elle se demandait si se ne serait pas préférable… Faute de pouvoir serrer Ryan dans ses bras, elle prit Nerea, son chaton, elle devait avoir à peine 6 mois et elle était toute grise. C’était le troisième “enfant” de la professeure. Après un long moment de silence, Frian soupira, être mère s’avérait plus difficile qu’elle le croyait… S’arrachant à la contemplation des
étoiles, elle se leva de sa chaise et sortit de son bureau, Nerea perchée sur
son épaule. Elle se dirigea vers sa classe après avoir verrouillée la porte de
son bureau, elle trouvait sa classe d’arithmancie lumineuse… Même la nuit ! La sorcière alla s’asseoir sur le bord de la fenêtre, pas vraiment pour regarder le ciel, c’était plus une habitude qu’elle avait quand elle était
seule. Un grincements rompit les silence qui régnait la salle, suivit d’un
craquement. Quelqu’un marchait, marchait en direction du bureau de la
professeure et ce quelqu’un savait qu’elle s’y trouvait en générale à cette heure-ci. La main de Mrs Moore se crispa sur sa baguette au fond de sa poche quand elle entendit la porte s’ouvrir.

- Frian, c’est moi.

Moi qui ? Ce fut la première question qui vint à l’esprit de Frian, évidemment , elle ne le dit pas, cela aurait été stupide et inutile, mais toute l’anxiété des derniers instants s’envola, elle s’avait qui c’était. La voix, cet vois qui la faisait frissonner à chaque fois qu’elle l’entendait, elle se rappelait exactement quand elle l’avait entendue pour la première fois. C’était il y a trois ans, dans le bureau de Maureen, elle était venue lui parler d’un quelconque problème, mais dès qu’elle l’avait vu, la professeure avait instantanément oublié le problème en question… Elle avait était sous le charme et lui avait servit de son sourire, ce sourire mi sensuel mi sarcastique qui était une sorte de provocation autant envers elle-même qu’à la personne à qui elle l’adressait. Revenant de ses pensées, elle sentit Nerea remuer entre ses bras, d’accord, elle avait compris. Elle déposa le chaton sur le sol et celle-ci courut vers Sean. Nerea adorait Sean, peut-être même plus que Frian et la professeure n’avait jamais compris
pourquoi… Frian descendit lentement du rebord de la fenêtre, elle n’avait pas encore adressé la parole à son visiteur... Pourquoi ? Parce qu’elle n’en
avait pas envie, dans l’immédiat. Elle enleva sa robe de sorcière révélant une robe rouge, elle posa la robe noire sur son bureau et se tourna finalement vers Sean. Un sourire étirait ses lèvres, elle était ravie qu’il soit venu la voir... Elle s’approcha de Sean jusqu’à que son visage soit à quelques centimètres du sien et noua ses bras autour de son cou. Frian l’embrassa dans le cou et resserra son étreinte avant de lui susurrer un creux de l’oreille;

- Oserais-je vous demander la raison de votre visite Mr Evans ?

La jeune maman avait une idée sur la raison de sa visite, on ne faisait pas un détour pour venir à Poudlard si tard le soir pour venir ''discuter'' avec une amie ! Et si c’était le cas, la personne était soit profondément stupide ou désespérément innocente... Frian ne figurait dans aucune de ces catégories, elle n’était pas l’archétype de la femme fidèle, réservée et candide. Tout le contraire ! Ardente, volage et sensuelle, elle vivait tout avec intensité et elle vivait cette rencontre avec Sean avec un plaisir grandissant. Un plaisir qu’elle s’efforçait de dissimuler, ce serait bien plus amusant ainsi... Une lueur sardonique brillait dans les prunelles de la professeure, la situation l’amusait follement, parce que pour l’instant, elle en avait le contrôle. Davis l’avait déjà comparée à une sirène, ces êtres mythologiques qui attiraient les marins à l’aide de leur voix enchanteresse avant de les noyer. C’était exactement ce qu’était la jeune femme, charmante, mais tout aussi cruelle et sauvage. Elle effleura les lèvres de l’Auror avec les sienne, on voyait clair dans son jeu, souffler le chaud, puis le froid et de nouveau de le chaud. Si Sean la voulait, il devrait jouer selon ses règles...
Revenir en haut Aller en bas
avatar



▌Citation :
« Tous les utopistes, sans exception, ont eu la vue trop basse et ont manqué d’esprit de prévision. Après être arrivés à construire bien péniblement leur triste société d’utopie, de république, de communauté et leur paradis terrestre organisé comme une mécanique dont chacun est un ressort, s’ils avaient fait un second tour d’imagination, ils auraient vu qu’en retranchant le désir et la lutte, il n’y a plus qu’ennui dans la vie. »
    Journal d'un poète; Alfred de Vigny.

-
▌Clan : Neutre, ou presque...
▌Âge : 38 ans
▌Ancienne maison : Gryffondor
▌Sang : Mélé
▌Humeur : Névrosé.
▌Emploi : Chef des Aurors du Minstère de la Magie britannique.

▌Crédit(s) : Ava. Fae

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Rendez vous entres amis ... Ou plus ...   Jeu 15 Mai - 0:41


    La porte de la salle de classe s'ouvrit lentement, presque sans bruits, seul un faible grincement rompit le silence dans lequel la pièce se trouvait plonger, comme pour indiquer à sa propriétaire une visite inopportune, une visite d'une personne dont la place n'était en aucun cas en se lieu, surtout à une heure comme celle-ci … S'ensuivit un concert de craquement dus au pas de notre Auror sur le plancher de la salle. Ah la Salle d'Arithmancie … Cela avait toujours été un des lieu qu'il préférait, et ce bien qu'il n'eu jamais compris pourquoi il chérissait à ce point cette salle. Après tout, la divination par les chiffres n'avait jamais été sa matière de prédilection, et pourtant durant toutes ses années à Poudlard, il aimait passé du temps ici … Etait ce parce qu'au fond de lui, il savait que Frian allait donner ses cours ici une fois devenue enseignante, ou parce qu'il sentait qu'il lui arriverait de revenir souvent en se lieu pour se changer les idées ? Non, bien sûr que non … Sean n'avait aucune idée, étant jeune, de se qui se passerait ici plus tard, après tout il n'était pas devin, il ne pouvait pas sa voir … Enfin bref, le fait était qu'il adorait cette salle …

    Il fit quelques pas supplémentaires en cherchant des yeux l'objet de sa visite … Au il ne la chercha pas longtemps pour être franc, elle se trouvait en face de lui, à quelques mètres de son corps, assise sur le rebord d'une des fenêtres de la salle et semblait littéralement absorbée par la voûte étoilée qui s'offrait à ses yeux. Un craquement plus sonore que les autres attira l'attention de la jeune femme qui, du coup, se désintéressa totalement des astres s'offrant à sa vue … Lentement, elle se tourna dans sa direction et le regarda brièvement. Notre Auror remarqua qu'elle tenait dans ses bras son habituel compagnon à poils, Nerea, un petit chaton ayant à peine six mois qu'elle adorait cajolé comme si il s'agissait d'un membre de sa famille … Sean était fou de se petit animal, il l'adorait littéralement et à il remarquait à son grand plaisir que Nerea le lui rendait bien. En effet, à peine sa maîtresse eut elle le temps de le poser par terre que le chaton courait déjà dans la direction de Sean pour rapidement se retrouver à miauler à ses pieds. Notre Auror sourit avant de s'accroupir devant son ami à quatre pattes, il lui caressa le dessus de la tête pendant plusieurs secondes et se releva juste à temps pour voir Frian descendre du rebord de fenêtre lui servant de siège.

    La magnifique Professeur d'Arithmancie ne lui avait pas décrochée le moindre mot depuis qu'il avait signalé sa présence … Oh, il n'y avait pas consacrer plus d'importances que ça, s'occupant de Nerea avant sa maîtresse, il avait souhaité laisser cette dernière émergée du monde étoilé qu'elle contemplait depuis son arrivée.
    Elle descendit donc du rebord ou elle était assise et d'un mouvement lent, elle retira sa longue robe noire de sorcière pour laisser place à une autre robe, rouge cette fois ci, qui était beaucoup plus attrayante que celle qui la cachait il y avait de ça encore quelques secondes. Mais mon dieu, quel corps … La robe que son amie portait rendait son corps encore plus magnifique qu'il ne l'était déjà, se qui pourtant, n'était pas chose facile. Mais le mieux était le fait de la voir nue, sans aucun bout de tissu pour gêner la vue de cette femme si magnifique, mais bon passons …

    Une fois changée, la jeune Professeur s'approcha rapidement de notre Auror … Une fois que leurs deux visages ne fussent plus qu'à quelques centimètres l'un de l'autre, Frian passa ses bras autour du cou de Sean, avant de l'embrasser délicatement et ce, toujours dans le cou. Cette sensation, à chaque rencontres c'était la même … Toujours se sentiment de légèreté, cette impression que le corps de notre Auror quittait le sol, ne serait se que de quelques millimètres avant de errer hagard, comme sa sans but précis, mis à part celui de profiter de l'instant présent. Bien vite, il se ressaisit, passant ses bras au niveau des hanches de son amante …

    - Oserais-je vous demander la raison de votre visite Mr Evans ?

    La raison de cette visite … Hum voyons voir, c'est une question difficile n'est se pas ?
    Il approcha à son tour sa bouche de l'oreille de la jeune femme en y murmurant :

    - J'ai besoin de cours particuliers et … Vous êtes la seule qui puisse me le donner …

    Cette lueur … Cette lueur dans les yeux de la sorcière, était véritablement une des choses qui plaisait le plus au Chefs de Aurors. C'était tout simplement magnifique, à l'image de la jeune femme me direz vous, parce qu'après tout, peu de gens pouvait se vanter d'être aussi désirable que Frian … Leur jeu commença rapidement, et c'était la jeune femme qui menait la danse, se qui n'était pas pour déplaire à notre Auror qui se laissa totalement aller lorsqu'il sentit les douces lèvres de la sorcière frôler les siennes … Lentement, il descendit ses mains sur les fesses de son amante toute en lui murmurant, toujours à l'oreille :

    - Tes lèvres m'ont manquées à un point …

    Puis, il vint déposer de doux baisers dans le cou de la jeune femme, le parfum de cette dernière enivrant complètement l'esprit de Sean, le laissant seul à la merci des désirs de cette splendide sorcière qui lui plaisait toujours autant que lors de leur première rencontre …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Rendez vous entres amis ... Ou plus ...   Ven 6 Juin - 2:39

- J’ai besoin de cours particuliers... et vous êtes la seule à pouvoir me les donner.

Frian hésita un instant entre l’incrédulité et le rire, était-il sérieux ? Elle décida que non, et un petit rire incertain s’échappa de ses lèvres. Elle venait de croiser le regard de Sean, et elle avait presque oublié la phrase précédente... Pendant quelques secondes, elle contempla Sean d’un air absent, caressant distraitement le cou de Sean. Dios Mió! Il était terriblement séduisant ! Aucun homme ne lui avait jamais fait un tel effet
auparavant, à part Davis, évidemment... Elle aimait bien jouer les indifférentes, mais comme si un homme comme le Chef de Aurors pouvait laisser une femme indifférente... À moins que celle-ci soit aveugle ou folle ! Se rendant compte de ce qu’elle faisait, elle détourna brusquement le regard en s’empourprant violemment. La jeune femme détestait perdre le contrôle d’une situation et là, elle ne l’avait plus du tout... C’était déroutant, mais délicieusement grisant...

- Dîtes moi que pourrais-je savoir et vous non ?

Elle resserra son étreinte autour de la nuque de son amant, jusqu’à sentir son souffle dans son cou. Mrs Moore attendait avec une impatience anxieuse le moment où Sean l’embrasserait, à ce moment là, elle perdrait la tête, c’était inévitable... À chaque fois, c’était cette même sensation totalement enivrante qui prenait le dessus et qu’elle était incapable de maîtriser. À toute les fois, la professeure devait se faire violence pour se détacher un tant soit peu de l’Auror... Comment pouvait-il lui faire un tel effet ? Lorsqu’il posait la main sur elle, elle n’arrivait plus à reprendre le contrôle, elle perdait le contrôle de son corps, sa tête, de ses désirs... Frian devenait à ce moment encore plus imprévisible qu’elle ne l’était déjà. D’abord, elle avait pensé que son attirance n’était que purement physique, rien de profond, mais maintenant, elle commençait à douter. Lorsqu’il était loin d’elle, elle pensait presque constamment à lui. Un peu comme avec Davis, pourtant, Frian était sûre d’aimer encore son mari, à son plus grand dam. La jeune sorcière détourna à nouveau les yeux pour empêcher son amant d’y lire le trouble qui régnait. L’Auror était un des seuls à pouvoir déchiffrer toutes ses émotions en la regardant dans les yeux, une autre chose qui la surprenait ... Lorsque les mains de Sean descendirent de ses hanches pour se poser sur ses fesses, elle sursauta carrément, elle ne s’était pas préparée à cela... Frian prit doucement les mains de Sean et les remit autour de ses hanches...

- Seulement mes lèvres qui t’ont manquées ? Dommage, j’avais l’intention de t’accorder bien davantage... Je crois que tu me fais perdre la tête mi corazón...


Elle avait murmuré les derniers mots d’une voix à peine audible, pourquoi l’aurait-elle dit plus fort d’ailleurs ? En quel honneur Mrs Moore devait révéler à l’ancien Gryffondor l’étrange pouvoir qu’il possédait sur elle ? Frian ne voyait tout simplement pas l’intérêt de dire à Sean qu’une seule de ses étreintes lui faisait perdre tous ses moyens ! Ce serait juste stupide et naïf... Elle sentit son ami déposer de légers baisers dans son cou, un frisson lui parcourut le dos. Une douce plainte s’échappa de ses lèvres closes. D’une main légère, elle caressa tendrement la nuque de son amant, comme pour s’assurer qu’il était réellement là, que ce n’était pas un rêve... Pendant un instant, elle se laissa totalement étourdir par ses baisers, elle n’avait qu’une envie, se laisser faire, le laisser faire ... Mais malheureusement, sa raison reprit le dessus... Elle s’écarta brusquement de l’Auror et se dirigea vers la porte qu’elle ferma. La jeune femme s’appuya un instant dessus, comme si elle réfléchissait à quelque chose ou que la compagnie de la porte était nettement plus intéressante que celle de l’homme derrière elle... Ce n’était pas vraiment le cas... L’angoisse qui la taraudait depuis quelques jours venait de refaire surface, et tant qu’elle n’aurait pas réglé cette question, elle n’aurait pas la paix... Frian passa une main tremblante dans ses cheveux en espérant que ses tremblements passeraient inaperçus. Pourquoi était-elle trop stupide pour faire semblant que tout allait bien ? Elle aurait passé une bonne soirée... mais non fallait qu’elle se complique la vie... Ça devait venir de sont coté Skagg, de sa mère qui adorait rendre toutes situations mélodramatiques. Prenant son courage à deux mains, elle osa enfin regarder Sean dans les yeux.Elle prit son air le plus détachée pour parler à l'auror.

- Sean, quand est-ce qu’on s’est vu pour la dernière fois?
Revenir en haut Aller en bas
avatar



▌Citation :
« Tous les utopistes, sans exception, ont eu la vue trop basse et ont manqué d’esprit de prévision. Après être arrivés à construire bien péniblement leur triste société d’utopie, de république, de communauté et leur paradis terrestre organisé comme une mécanique dont chacun est un ressort, s’ils avaient fait un second tour d’imagination, ils auraient vu qu’en retranchant le désir et la lutte, il n’y a plus qu’ennui dans la vie. »
    Journal d'un poète; Alfred de Vigny.

-
▌Clan : Neutre, ou presque...
▌Âge : 38 ans
▌Ancienne maison : Gryffondor
▌Sang : Mélé
▌Humeur : Névrosé.
▌Emploi : Chef des Aurors du Minstère de la Magie britannique.

▌Crédit(s) : Ava. Fae

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Rendez vous entres amis ... Ou plus ...   Lun 16 Juin - 3:31

    - Dîtes moi que pourrais-je savoir et vous non ?

    Du Frian tout craché … Cette femme avait un véritable don pour répondre du tac au tac à n'importe quelle phrase que l'ont pouvait lui adresser. C'était une des choses que notre Auror admirait le plus au niveau du caractère de la sorcière, cette consistance, cette vague nonchalance la rendant presque inaccessible pour la plupart des hommes sur cette planète, se qui n'était pas du tout le cas pour Sean.… Oh, n'allez pas croire que Frian n'était qu'un faire valoir au yeux du sorcier, qu'un simple jouet ayant pour utilité principale de gonfler l'ego de l'Auror, de lui permettre de montrer encore une fois une quelconque supériorité vis-à-vis de ses congénères, non ce n'était pas cela, mais alors pas du tout. Non, le jeune maman était la seule personne capable de s'emparer du cœur du Chef des Aurors, la seule pour qui se dernier est de vrai sentiment et pas simplement, une vulgaire attirance … Dès leur première rencontre, il avait su que c'était elle et aucune autre … Les rendez vous qui s'ensuivirent ne firent que conforter Sean dans cette idée, c'était simple, il n'avait d'yeux que pour elle. Le Monde aurait pu cesser d'exister, cela lui aurait paru dérisoire … Rien, mis à part la présence de cette femme, n'avait vraiment le don de le rendre vraiment heureux. Il profitait de chaque instant passé à ses côtés comme si c'étaient les derniers. Oh oui, il l'aimait … Mais pas elle. Après tout c'était compréhensible, elle avait épousé un homme remarquable, avait donné naissance à un enfant qui l'était tout autant … A côté de tout cela, notre Auror n'avait vraiment aucune chance. Son seul moyen d'assouvir sa passion était de passer du temps avec elle, à parler de tout et de rien, à venir la retrouver en cachette dans son bureau pour que tous deux puissent assouvir leurs désirs …

    Lorsque Sean posa ses mains au niveau des hanches de son amante, il fut surpris de la voir sursauter … C'était un acte si peu habituel chez elle, elle qui avait toujours la maîtrise de tout se qui se passait, voila que pour la première fois, elle fut surprise. Rapidement, elle prit les mains de notre Auror pour les replacer au niveau de ses hanches avant de déclarer :

    - Seulement mes lèvres qui t’ont manquées ? Dommage, j’avais l’intention de t’accorder bien davantage... Je crois que tu me fais perdre la tête mi corazón...

    Hum, qu'est se que je vous disait, toujours ses même piques, ses phrases presque assassines … Seulement sur se coup la, Sean ne comprit pas toute la phrase … Un murmure à peine audible s'était échapper de la bouche de son amante à la fin de la tirade, privant notre Auror de cette dernière … Mais bon qu'importe, il aurait tout le temps de lui demander plus tard, se qui était sortit de ses si magnifiques lèvres, pour l'instant, le couple avait bien mieux à faire.
    Sean commença à couvrir de fiévreux baiser le cou de son amante … Son parfum l'enivrant une fois de plus, il était hypnotisé par cette femme, par ses yeux, son corps … Un léger gémissement s'échappa des lèvres de la jeune femme tandis qu'elle caressait délicatement la nuque de notre Auror… Ce petit jeu dura quelques minutes … Ou plutôt devrais je dire ne dura QUE quelques minutes. La sorcière se dégagea rapidement de son étreinte et partit s'appuyer contre la porte d'entrée de son bureau. Mais que lui était il passé par la tête … Pourquoi s'était elle éloigné de lui … Deux interrogations auxquelles Sean n'avait pas de réponse à fournir. Il resta la immobile à observer le comportement de la jeune femme … Quelque chose clochait, elle n'était pas la même que d'habitude il le voyait, il le voyait à ses yeux. Il la regarda encore, sans ciller, attendant un mouvement qui confirmerait que tout n'allait pas pour le mieux pour Frian … Ce geste ne se fit pas attendre. Elle passa sa main dans ses cheveux … Une main agité de faible tremblements.

    - Sean, quand est-ce qu’on s’est vu pour la dernière fois?

    Se fut par cette phrase que la belle sorcière rompit le silence qui s'était installé autour d'eux … Elle avait retrouvée son habituel ton détaché, comme pour cacher le trouble qui avait regné en elle il y avait de cela quelques instants. Sean ne répondit pas de suite, au contraire il prit son temps et s'approcha lentement de la jeune femme … Il s'arrêta que lorsqu'il ne fut plus qu'à un mètre d'elle. Il chercha son regard, il voulait voir, il voulait comprendre se qui perturbait tant son amante. Dans un murmure parfaitement audible, il dit :

    - Bien trop longtemps à mon goût … Il marqua un temps d'arrêt avant de reprendre, toujours de se même murmure, qu'est se qui ne va pas Frian …





Excuz' moi si il reste des fautes mais j'ai pas eu le temps de me relire ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Rendez vous entres amis ... Ou plus ...   Sam 28 Juin - 19:53


I'm feelin' sexy
I wanna hear you say my name boy
If you can reach me
You can feel my burning flame



- Bien trop longtemps à mon goût … Qu'est se qui ne va pas Frian …

Voilà, la question qu’elle ne voulait pas entendre de la bouche de Sean, celle là même, exactement dans cet ordre... Que pouviez vous répondre à cela ? Que votre toute votre vie allait de travers ? Qu’en ce moment même vous aviez envie de prendre votre tête et d’éclater en sanglot ? Il me semble que ce serait déroutant comme situation et si peu habituel de la par de Frian. Elle contrôlait chaque chose se déroulant à l’entour d’elle, elle avait une parfaite maîtrise de son environnement, certains de ses gestes qui semblaient spontanés à prime abord, avaient été réfléchis, pesés... Mais pas cette fois... Elle devait admettre qu’elle avait le contrôle sur rien du tout, même pas sur ses pensées qui défilaient à toute allure bien qu’elle tentait d’y mettre un tant soit peu d’ordre. Sean avança vers elle et instinctivement elle recula, pas par crainte, en fait si un peu, par crainte qu’il puisse déchiffrer son angoisse en la regardant dans les yeux... Elle lui adressa son plus charmant sourire, un sourire dénué de toute la crainte qui brillait quelques secondes plus tôt dans son regard. Évidemment, il suffisait de voir les tremblements qui agitaient ses mains pour comprendre que ce sourire était totalement factice, le seul problème c’est qu’on ne les voyait pas. Elle les avait cachées soigneusement dans son dos, elle les serrait si fort l’une contre l’autre que son alliance s’enfonçait douloureusement dans sa paume droite... Qu’importait... Elle s’approcha de lui jusqu’a ce que son nez touche celui de Sean, ce qui pouvait paraître étrange puisqu’elle était plus petite que lui.

- Qu’est-ce qui te fait croire que quelque chose ne va pas ? Je vais très bien... Elle posa un doigt impérieux sur les lèvres de Sean, elle ne voulait absolument pas qu’il rajoute quelque chose, pas pour l’instant... Oui...Je te répète que je vais très bien et tout est parfait, tu me connais, je suis la reine du drame. J’aimerais mieux que tu n’insistes pas mon chéri...

Elle avait retrouvé l’aplomb qui faisait d’elle Frian, cette nonchalance simulée qu’elle affectait en toute circonstance et qui donnait cette impression d’irréalité a ses réactions. La professeure pouvait passer sans transitions de la gaieté à la tristesse, de la colère à l’inquiétude... Et c’était totalement normal mais quelque peu déconcertant...La dernière phrase sonnait plutôt comme un avertissement dans sa bouche, elle passait d’une gaieté feinte à une frustration bien réelle. La professeure avait prononcés ses derniers mots d’une voix doucereuse et dangereusement suave, à donner froid dans le dos et dissuader n’importe qui de continuer dans ce même chemin... N’importe qui, sauf Sean... Fallait pas non plus être devin pour comprendre qu’elle ne voulait tout simplement pas s’engager sur cette voie qu’elle trouvait dangereusement minée. S’aventurer dans les profondeurs de ses humeurs était dangereux, presque suicidaire, fallait un courage à toute épreuve et beaucoup de détermination ! Ce que l’Auror ne manquait malheureusement pas... Il ne pouvait pas se contenter d’être terriblement séduisant ? Non fallait aussi qu’il soit aussi intelligent et intuitif ! En règle générale, la rapidité d’esprit de Sean fascinait Mrs Moore, mais en ce moment, elle avait plutôt envie de lui foutre une baffe. Et en même temps... Son regard la captivait, cette petite lueur dansante dans le fond de ses yeux noirs, c’était hypnotique... Elle caressa d’une main la joue de son amant, si Davis savait faire ressortir ce qu’il y avait de pire en elle, Sean, lui savait comment faire ressortir le meilleur. Un sentiment a mi-chemin entre le désir et la tendresse, un mélange d’admiration, de compassion et d’affection... Mais pas d’amour... Pouvait-elle affirmer l’aimer ? Sans doute non... Pouvait-elle affirmer le contraire ? Pas plus... Elle pourrait lui raconter n’importe quoi pour expliquer son malaise, sans se soucier de l’inquiétude que ce mensonge pourrait lui causer…Frian se sentait si coupable, était elle aussi insensible ? Elle lui devait au moins la vérité non ? En tout cas, un semblant de vérité...

- Que veut-tu que je te dise Sean ? Nous savons sais tout les deux que je mens en disant que tout va bien… Alors que veux-tu que je te dise ? Que ça me déprime d’être un mauvais exemple pour ma fille ? Que Davis n’énerve en essayant de me convaincre que sa liaison avec Heather ne vaut plus rien à ses yeux ? Comme si je le croyait… Qu’à chaque fois que j’entends le nom de cette foutue sous-ministre, j’ai des envies de meurtre ? Que j’ai peur d’être en… Elle avait commencer à s’animer, des flammes de rage flambaient dans ses yeux puis brusquement elle se calma. En train de faire une crise de nerfs? C’est ce que tu veux que je te dise ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar



▌Citation :
« Tous les utopistes, sans exception, ont eu la vue trop basse et ont manqué d’esprit de prévision. Après être arrivés à construire bien péniblement leur triste société d’utopie, de république, de communauté et leur paradis terrestre organisé comme une mécanique dont chacun est un ressort, s’ils avaient fait un second tour d’imagination, ils auraient vu qu’en retranchant le désir et la lutte, il n’y a plus qu’ennui dans la vie. »
    Journal d'un poète; Alfred de Vigny.

-
▌Clan : Neutre, ou presque...
▌Âge : 38 ans
▌Ancienne maison : Gryffondor
▌Sang : Mélé
▌Humeur : Névrosé.
▌Emploi : Chef des Aurors du Minstère de la Magie britannique.

▌Crédit(s) : Ava. Fae

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Rendez vous entres amis ... Ou plus ...   Mer 6 Aoû - 18:20

    Hum … Que peut bien passer par la tête d'une femme qui recule en voyant s'approcher d'elle son amant ? Sentiment de culpabilité à l'égare du mari aimant qui vous attends à la maison avec les enfants; simple attitude idiote pour faire durer les choses et ainsi soumettre encore plus l'homme vous faisant face … Il faut dire que les deux solutions proposées étaient applicable vis-à-vis du caractère de Frian. Elle était capable de s'en vouloir de l'image qu'elle pourrait renvoyer à ses enfants si jamais la liaison entre elle et Sean était dévoilée au grand jour … Mais il était aussi grandement possible qu'elle fasse cela pour faire durer la situation et ainsi augmenter l'envie qui bouillonnait déjà à l'intérieur du corps du Chef des Aurors. Hum, oui, deux propositions pouvant parfaitement collées avec la façon de procéder de Mrs Moore … Seulement, Sean était quand à lui persuader que c'était la question qu'il venait de poser qui avait mis sa vis-à-vis mal à l'aise. D'ailleurs, pour qu'elle autre raison que celle-ci essayait elle à tout prix de fuir son regard ? Non, définitivement notre Auror avait touché un point sensible … Mais lequel. Etait ce de la colère qui animait l'esprit de la ravissante sorcière ? Ou bien de la peur, ou alors une vulgaire émotion se rapprochant des deux dernières citées … Il n'en savait rien, ou plutôt, il n'arrivait pas à le deviner car elle ne lui laissait aucune preuve, ni même un simple détail permettant de se faire une idée.
    Hum, quoi qu'il en soit, le fait que Frian se laisse envahir par une émotion quelconque était un fait suffisamment rare pour que notre Auror national commence à sentir poindre en lui une vague d'inquiétude … Oui, parce que Mrs Moore était connue pour ne rien laisser paraître; toujours tout maîtriser et ce même si la situation n'était pas forcément à son avantage semblait être une seconde nature chez elle, quelque chose qu'elle s'amusait à faire presque naturellement ne laissant en fait aux autres qu'une maîtrise minimale sur se qui se passait.
    Enfin, il fut quand même rassuré de voir que la sorcière réussi à se ressaisir rapidement, retrouvant naturellement un de ses si resplendissant sourire … Oui, en définitive, il faudrait au Chef des Aurors une vigilance de tous les instants pour arriver à intercepter ne serait ce qu'un petit bout d'information sur une quelconque tristesse ou je ne sais quoi d'autre …
    Il la regarda se rapprocher de lui et l'écouta lorsqu'elle parla d'une voix égale à celle qui faisait les grands jours de la Professeur, une voix ne la trahissant en aucun cas …

    - Qu’est-ce qui te fait croire que quelque chose ne va pas ? Je vais très bien... Hum, à se moment la Sean avait eu pour idée de parler à son tour, se que la jeune femme semblait avoir deviné car elle décida à cet instant la de poser un doigt sur les lèvres du sorcier, l'incitant ainsi à continuer de l'écouter sans rien dire. Oui...Je te répète que je vais très bien et tout est parfait, tu me connais, je suis la reine du drame. J’aimerais mieux que tu n’insistes pas mon chéri...

    Hum … Il retrouvait enfin la véritable Frian. La jeune femme imperturbable, celle la même qui maîtrisait son discours à la perfection, changeant d'intonation au fur et à mesure de se dernier. Oui, la reine du Drame, sans doute … Mais la quelque chose clochait encore, Sean en était persuadé. Il ne dit rien, se contentant de chercher dans le regard de son amante un quelconque indice … Il était doué pour ça, appuyer la ou sa fait mal … Très doué même. Il savait en permanence lorsque quelqu'un avait quelque chose à cacher ou simplement, ne lui avouait pas tout. Après tout c'était une partie de son métier … Faire la part entre le vrai et le faux était une qualité essentiel entant que Chef des Aurors. Cela lui plaisait de voir le trouble d'une personne et d'essayer de comprendre, c'était encore mieux quand Frian était le sujet de la réflexion … Elle, si compliquée à cerner, c'était presque comme un jeu pour Sean de vouloir trouver ce qui la gênait.

    - Que veut-tu que je te dise Sean ? Nous savons sais tout les deux que je mens en disant que tout va bien… Alors que veux-tu que je te dise ? Que ça me déprime d’être un mauvais exemple pour ma fille ? Que Davis n’énerve en essayant de me convaincre que sa liaison avec Heather ne vaut plus rien à ses yeux ? Comme si je le croyais… Qu’à chaque fois que j’entends le nom de cette foutue sous-ministre, j’ai des envies de meurtre ? Que j’ai peur d’être en…

    A la surprise de l'Auror, Mrs Moore dévoila se qui semblait lui peser sur le cœur … Montant en puissance, le regard toujours posé dans celui du sorcier, elle déballait se qui la gênait. Jusqu'à se qu'elle laisse sa phrase en suspens, se calmant instantanément se qui eu le don d'éveiller l'esprit et la curiosité de notre Auror … Que l'ai peur de quoi … Qu'est se qui pouvait la mettre dans un tel état ?

    - En train de faire une crise de nerfs? C’est ce que tu veux que je te dise ?

    Hum … Ce n'était pas naturel … Enfin loin du niveau de se que pouvait atteindre Frian dans ses plus grands jours. Bien sur, sa restait totalement plausible, et bon nombre y aurait cru en l'entendant, mais pas Sean.

    - Hum, commença le Chef des Aurors en passant ses bras autour des hanches de la sorcière, sa ne te ressemble pas de te confier à moi comme ça … C'est déjà un bon début, dirons nous, mis à part que tu ne me dis pas la chose ayant provoqué ses étincelles au fond de tes yeux …

    Il marqua un léger temps d'arrêt, moment durant lequel un lourd silence s'installa … Hum, encore un point sensible atteint ? Ne voulant pas en rajouter trop sur se sujet, il enchaîna d'un voix douce …

    - Pour se qui est d'Heather, moi aussi elle me dégoûte, mais on peut rien y faire malheureusement … Pour ta fille, ne t'en fais pas, tu es l'exemple même de la mère parfaite …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Rendez vous entres amis ... Ou plus ...   Sam 16 Aoû - 14:09

- « Hum, ça ne te ressemble pas de te confier à moi comme ça
… C'est déjà un bon début, dirons nous, mis à part que tu ne me dis pas la
chose ayant provoqué ses étincelles au fond de tes yeux … »



Un éclair passa dans les yeux de la sorcière, un éclair si fugitif qu’on ne pouvait pas être sûr de l’avoir vu. Un autre sourire sardonique étira les lèvres de la professeure, bien sûr, Sean ne l’avait pas crue, il avait douté, mais il ne l’avait pas crue. Il la connaissait trop bien, disons qu’il connaissait une Frian que les autres ne connaissait pas. Mais que savait-il de l’autre Frian ? Celle qui jouait avec toutes les émotions, les siennes et celle des autres, celle qui manipulait les autres avec autant de subtilité et de facilité qu’elle respirait, celle pour qui séduire était un jeu cruel auquel elle ne perdait jamais ? Que savait-il de cette Frian là ? Rien sans doute... Son sourire, pourtant sincère, avait tout d’un sourire cruel, laissant paraître ses canines... Son regard n’avait rien de rassurant non plus, les yeux plissés, on ne voyait que ses pupilles qui semblaient avoir virées aux noirs. Elle le regardait comme lorsqu’on jaugeait un adversaire qu’on était sur le point d’attaquer, ou même pire, elle le regardait comme on regarde une proie... Pas nécessairement dans le cas ou cette proie était plus faible que soi, plutôt dans celle qu’elle pourrait facilement faire de nous sa proie en cas d’erreur... Frian ne pouvait pas se permettre la moindre erreur, un seul mot de travers et c’en était fait de sa tranquillité d’esprit et de sa parfaite mise en scène. Elle ne pouvait pas montrer à Sean è quel point en ce moment, elle était faible. Faible, oui, elle avait eu tant de mal à se l’admettre elle-même. Elle se sentait fragile, prête à craquer à tout moment, son cœur était une fine couche de glace, fissurée dont mieux valait ne pas approcher le centre sous peine qu’il se transforme en volcan... Mrs Moore préférait mourir que montrer le plus petit signe de faiblesse à Sean ! Si il y avait une chose qu’elle ne se pardonnerait pas, c’est bien qu’il la prenne pour une faible demoiselle en détresse... Faible, il y avait-il un mot plus horripilant ? Faible équivalait à pathétique au yeux de la sorcière, rien de moins... Elle ne fit aucune réflexion sur la phrase de son amant, réfléchissant à plusieurs
solutions de se sortir de ce faux pas tout en jetant des regards meurtriers à
l’Auror à travers ces cils baissés. Elle aurait voulu le poignarder sur place,
pourquoi diable était-il aussi perspicace ?

- « Pour se qui est d'Heather, moi aussi elle me dégoûte, mais on peut rien y faire malheureusement … Pour ta fille, ne t'en fais pas, tu es l'exemple même de la mère parfaite …»

Parfaite... Vraiment ? Le pensait-il vraiment ? Ou, il avait dit ces mots instinctivement comme on dirait « Tu as un joli chapeau », compliment sans aucune importance qu’il fallait prendre à la légère... Non... Pas venant de la part de Sean Evans, de quelqu’un d’autre peut-être, mais pas de lui. Elle lui faisait confiance là-dessus, il n’irait pas dire quelque chose qu’il ne pensait simplement pour la rassurer, ce n’était pas son genre et cela ne le serait jamais... Frian posa machinalement une main sur son pendentif, geste qu’elle faisait lorsqu’elle réfléchissait intensément à quelque chose, comme si l’inspiration divine allait lui venir comme par magie par le billet du rubis... Quoique qu’elle était une sorcière, mais bon... Après mûre réflexion, rester sans parler devait paraître cent fois plus louche puisqu’elle était généralement très volubile...

- « Sean... Ça me touche beaucoup, sincèrement... Mais tu n’en sais rien, tu n’es pas ma fille... Je suis si peu présente et... Sa voix se brisa, elle venait exactement de faire ce que son bon sens lui disait de ne pas faire... Et j’aimerais tellement l’être, cette mère que tu crois voir en moi... »

Stupide... Stupide...Stupide... Elle se répétait furieusement ce mot, elle se le répétait tellement qu’elle avait peur qu’il puisse l’entendre aussi... C’était tellement...stupide de sa part, elle venait de lui servir sur un plateau d’argent - une partie - de ce qui la tracassait... Brillant, vraiment brillant, surtout venant de la part de Mrs Moore... Elle envisageait sérieusement de retourner à ses vieilles méthodes, c’est-à-dire détourner l’attention du sujet de manière la moins subtile possible... Pourquoi ? Parce que Frian avait remarquée qu’avec certains hommes, plus elle était directe, moins ils comprenaient. Comment détourner totalement l’attention Sean ? Elle ne pouvait quand même pas se déshabiller ?! Quoiqu’en dernier recours... Elle regarda sa robe, son profond décolleté en V, terminé par une étoile en or, stratégiquement mise pour attirer le regard à l’endroit le plus suggestif... Le reste de la robe épousait parfaitement les courbes de son corps et se terminait à la mi-cuisse, malgré tous les attributs de cette magnifique robe rouge, le mystère n’en faisait malheureusement pas parti... Pour l’instant, elle devrait se contenter du charme de ses yeux pers... Il fallait vraiment qu’elle rattrape sa bêtise, on ne plaisante pas avec un homme comme Sean ... Pourquoi n’avait-elle pas le calme olympien de Maureen ? Ça lui serait bien utile.

- « Angoisse d’une mère, ça m’arrive de temps en temps ... Je suppose que c’est ce qui fait de moi une bonne mère... Il ne faut pas trop y prêter attention, c’est bien normal... Enfin je crois...»

Elle avait la désagréable impression d’être un funambule, au dessus d’un gouffre. Le fait qu’elle tombe ou pas dépendait de son amant, du fait qu’il la croit... ou pas. La professeure ne pouvait pas se permettre de disjoncter
comme avec Davis. Quoique l’envoyer valser contre le vase Ming lui avait fait immensément plaisir. Le pauvre, il n’avait pas réalisé à quel point sa femme lui en voulait... Jusqu’à ce qu’elle l’expédie sur le mur à l’aide d’un
sortilège ... Frian ne pouvait pas non plus lui dire qu’elle avait balancé son gâteau d’anniversaire par la fenêtre du 3e étage, et qu’il avait fait un
plongeon dans la piscine, ou même qu’elle avait lancé le contenu de sa flûte de champagne au visage de son père, ou pire, qu’elle avait giflé sa mère ... C’était des secrets qu’elle voulait soigneusement garder, mais tout dépendra de sa prestation... Elle retint sa respiration en attenant la réponse de l’Auror.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Rendez vous entres amis ... Ou plus ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rendez vous entres amis ... Ou plus ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cracbadaboum; Une malédiction, des sorciers. Oserez-vous ? :: Sujets inachevés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit