AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Catholic Dial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Catholic Dial   Dim 6 Juil - 1:37

- Dringg ! Nôtre père qui est aux cieux ! Dringg ! Que ton nom soit sanctifiez ! Dring …

Et merde. Le maudit cadran de sa grand-mère paternel était indestructible ! Il avait tout essayé pour éliminer ce cadran de sa vie. C’était l’objet le plus déroutant que vous pouviez avoir. Ce « magnifique » cadran sonnait à chaque 2 heures pour vous rappeler de faire vôtre magnifique prière. Ce n’était pas tout, si vous ne faisiez pas vôtre prière, il réussissait toujours à le savoir le cadran ce mettait à cracher des insultes du genre « Enfant de Satan ! ». Charmant non ? Non. Il avait se cadran depuis son entré à Poudlard. Qui avait bien pus lui donner un objet si merveilleux ?! Anne- Marie-Judith-Emmanuelle sa grand-mère paternel, quel nom charmant. Il n’avait jamais rien eut contre elle sauf peut-être le fait qu’elle voulait le transformer en prêtre. Son excise grand-mère lui vouait un grand avenir dans la chrétienté. À chaque année elle lui donnait une bible et un chapelais en signe de cadeau de fête. Vous imaginez Benji à 5 ans recevant une bible ? Ce fut plus que désastreux. Il avait été traumatisé par cette mère grand.

-Enfant de Satan tu n’as pas fait ta prière !

Il ne pouvait pas se taire celui là ?! Si sa continuait qu’elle qu’un allait l’entendre. Ça faisait 5 ans, 5 belles années qu’Il était l’heureux propriétaire de ce cadran. Benjamin lança un regard autour du lac, personne en vue. Qu’allais t’il faire avec le cadran ? Le refilez à quel qu’un d’autre ? Non ça serait vraiment trop cruel. Bon, il n’allait pas s’apitoyer sur son sort avec ce cadran toute la nuit. Il avait une envie folle d’aller ennuyer quelque puff puffs. Leur lancer des roches et faire d’autre truc dans le genre. Peut-être qu’il pourrait voir une de ses douce victimes. Il avait si hâte de pouvoir en caser une autre ! Sa faisait un baille qu’il n’avait pas fut une fille sur le bord de la paranoïa, sa lui manquait. Tout cela lui manquait tellement. Manipuler les filles et les rendre folles de lui était un passe-temps qu’Il aimait tant, sa lui procurait tellement de pouvoir. Il était si puissant quand il le voulait ! Personne ne pouvait lui résistez ou presque … Le cadran se remit à sonner. Il sortit sa baguette de son magnifique pantalon noir Armani. Tout les sorts avait résistez à se cadran, il était maléfique dans tout les termes. Maintenant qu’il y pensait il se demandait si sa grand-mère n’avait pas fait exprès de lui pourrir la vie en lui achetant ce cadran. Sa mère lui avait toujours dit que c’était un cadeau « charmant » ayant une grande valeur sentimentale. C’est sûr que puisque le cadran avait une valeur « sentimental » il n’allait pas essayer de le faire disparaître de la surface de la terre. Et merde il recommençait. Il en avait assez il allait se jetez dans le lac si sa continuait. Il hésita un grand combat se livra dans sa tête pendant plusieurs minutes. Quelles options étaient la meilleure ? Il allait la dire, il allait dire sa prière et le cadran se la fermerait pour deux bels heure. Il s’assit en Indien et commença à réciter sa prière. "Notre Père qui es aux cieux,
Que ton nom soit sanctifié.
Que ton règne vienne.
Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous soumet pas à la tentation,
Mais délivre-nous du mal.
Amen »

Espérons que sa le délivrerais du vrais mal , son cadran.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amazing future Lady }



▌Âge : 18 ans
▌Ancienne maison : Serdaigle
▌Sang : Mélé
▌Humeur : ==' Tu veux vraiment le savoir ?
▌Emploi : Stagiaire chez les aurors
▌Poste au Quidditch : AUUUUUCUUUN !

▌Crédit(s) : (c) morphine

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Catholic Dial   Jeu 17 Juil - 3:20

Il y a 17 ans, une jeune fille naquit dans une famille presque parfaite. Est-ce vraiment une famille parfaite ? Peut-être que oui, peut-être que non. Ce bébé naissant eut bien sûr un nom comme chacun d'entre nous à notre naissance. Les parents de la petite fille la nomma Charly. Oui. Un prénom de garçon qui s'accordait bien à une fille aussi. Comme tout bébé, elle avait les yeux bleu cependant, elle garda cette jolie couleure. Le sujet n'est pas de parler de ses magnifiques yeux, mais plutôt de sa petite vie qui venait tout juste de commencer. Charly était un bébé qui touchait à tout, qui pleurait quand elle voulait dormir, manger et jouer. Charly se faisait beaucoup chouchouter par ses parents et son parrain. Dois-je vous parlez de son parrain mega protecteur ? Je vais le faire puisque vous ne connaissez pas vraiment Charly. Son parrain est de quelqu'un de très important dans le monde magique, il est le chef des aurors. Cependant, il était rarement là et ne pouvait la garder quand les parents de Charly sortaient. Elle voulait Sean,elle. Charly aimait beaucoup son parrain. Il la gâtait beaucoup, Charly est une enfant très gâtée. D'ailleurs ses frères à sa naissance n'aimait pas beaucoup de perdre leurs places. Tout enfant devenait soit Jaloux ou aimait énormément le nouveau-né, cette haine s'oublie mais pas pour les deux garçons qui sont les frères de Charly. Souvent quand c'était la fête de Charly, Sean l'emmenait au restaurant. Sa faisait différent car Sean était spécial. Il était différent des autres et elle appréciait. Quand elle était jeune, elle avait un plaisir fou à apprendre des choses. Elle aimait trop apprendre. Charly était tellement curieuse, qu'elle lui posait des questions existentielles. Elle passait son temps à poser des questions mais elle était très intelligente pour une petite puce de son âge. Elle adorait prendre son temps ou arrêter de jouer pour apprendre avec sa mère. Parcontre, Charly adorait jouer au barbie et c'était très difficile de la faire changer de jeux. C'était normal. En grandissant, ses beaux yeux bleus voyaient des chose. Malheureusement, Sean voulait pas toujours lui donner des réponses, car il disait que c'était ses parents qui devaient lui apprendre et ce n'était pas son rôle. Souvent, elle voulait que Sean vienne jouer avec elle, mais lui devait partir. Sean ne voulait jamais se déguiser en princesse pour jouer avec elle. Elle se mettait à pleurer et puis allait bouder quelques minutes avant de revenir le voir et lui demander si il voulait écouter un film avec elle. Elle était étrange notre petite National. Elle n'aimait pas quand ses frères étaient avec elle après ses six ans. Il faut bien comprendre, qu'elle n'a pas vécu quelques chose de si amusant. Elle jouait tranquillement dans sa chambre au barbie, ses parents avaient quitté précipitamment la maison pour un rendez-vous mais la gardienne n'était pas venue. La pauvre Charly se fit attacher sur une chaise et elle écouta de force un film de scatophile. Depuis ce temps, elle demandait que de voir Sean pour le garder en partie. La jeune fille se fit souvent persécuter par les années qui suivèrent. Seul ses amis et son parrain était au courant ou ceux encore qui appercevait les fréquentes claques ou coup de poing que la blondasse recevait.

De c'est temps-ci ce qui la préoccupait ce n'était pas vraiment ses frères, c'était plutôt un garçon qui avait décuvert qu'elle avait tout dit à un auror. Elle se souciait beaucoup car il l'avait déjà attaqué une fois. Qu'est-ce qui dit qu'il ne le fera pas de nouveau ? Charly passa sa main sur son bras, elle sentit sa blessure. Elle s'était fait poignarder à la cabane hurlante par ce dernier. Elle ne voulait plus revivre ça. Elle n'avait pas envie de rester dans la salle commune ou dans son dortoir. Elle voulait sortir et allez voir les emmerdeurs de ce monde ou encore ses véritables amis. Elle n'avait qu'envie de les voir, peut-être un peu parler. Charly était peut-être pas colle les autres, mais elle aimait discuter avec les gens qu'elle aimait. Charly était loin d'être solitaire, elle avait peur de se retrouver seule, parfois elle aimait être seule comme tout le monde mais pas pour le restant de ses jours. Charly se mit devant un miroir pour regarder sa blessure sur le bras. En tout cas, Adam ne l'Avait pas manqué. Ce n'était pas si grave. Elle allait se comporter comme à l'habitude. Parcontre, elle se demandait comment ses amis allaient apprendre cette évènement grave. Bon, c'est sur que Synthia le prendrait certainement mal que Charly se soit fait attaquer mais qui qui veut que sa meilleure amie soit blesser. Elle aurait aimé d'avoir des calins par n'importe qui de c'est temps-ci. Elle aimerait tant de chose mais on ne peut pas tout obtenir dans la vie. Charly voulait obtenir des calins de réconfort, mais perosnne ne l'aimait réelement, Syn l'aimait... Sinon serait-elle sa meilleure amie ? Peut-être que Synthia Grey prennait Charly pour une bouche trou ? Pourquoi tant de supposition. Synthia est la meilleure amie sur terre. Elle aimait Synthia un amour pas pour sortir avec elle mais il n'y avait rien pour décrire cette amour envers une amie. C'était juste indescriptible, il n'y avait pas de mot pour défénir leurs amitiés, elle tenait à elle et se sentait aimer par Synthia. Sa faisait du bien de se sentir aimer pour une de ses rares fois. Charly rêvassait souvent de se faire aimer par un garçon qui la caresserait, qui la consolerait... et qui prendrait le temps de l'écouter. Elle voulait bien des choses, mais elle avait eut peu de chance.

Charly sortit donc de sa salle commune avec une chose en tête allez au lac regarder l'horizon. Elle avait envie de regarder la nature. Elle voulait voir le travail que Dame nature avait fait à l'éveil du pringtemps. Elle descendit les marches de la tour de Serdaigle, descendit les sept étages pour se rendre au hall d'entré avant d'emprunter la grande porte, puis arriva dehors. La blondasse traversa le parc pour se rendre enfin près du lac. Elle vit quelques choses de très étrange, Benjamin Avery prié. Oh Mon dieu ! C'était trop bizarre. Elle voulait faire le contraire de ce que les catholiques faisaient. Elle décida de faire la fille du diable. Oh la méchante Charly.... La serdaigle pris son élan sauta sur Benjamin, et l'embrassa à pleine bouche. Pris l'objet qu'il avait dans les mains, et le jeta dans le lac en l'embrassant. Elle ne se souciait de rien. Elle faisait que de l'embrasser a pleine bouche, en glissant ses mains dans son dos.



[désolée pour cette nullité... J'me reprendrai le prochain post =D ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Catholic Dial   Lun 18 Aoû - 2:14




Être un bon chrétien était l’une des priorités de sa mère. La religion avait toujours occupé une grande partie de sa vie. Il avait à peine un an quand il joua le petit Jésus dans la crèche vivante. Son rôle n’était pas très difficile mais il remplit de fierté sa mère et sa grand-mère. Après son triomphe entant que petit Jésus il ne pouvait que devenir un bon chrétien. Chaque dimanche il se rendait à l’église le sourire aux lèvres. Il aimait aller à l’église. À l’âge de 7 ans Benjamin fut pris dans la Choral de l’église, enfin il pouvait louer la grâce de dieu avec sa voix. Sa mère était si fière de lui, son fils chantait dans la chorale de l’église ! Benjamin était un membre très actif de sa communauté religieuse. Il participait à toutes les activités organisées par celle-ci et jouait dans la crèche vivante à chaque année. Il aimait lire la bible, oui lire la bible. C’était rempli de conte imaginaire ! De méchante reine et de gentils fidèles. Avec sa naïveté d’enfant il croyait que si tout le monde devenait de bons chrétiens la paix régnerait à nouveaux. La religion à toujours eu un lien avec ses nombreuse passion d’on celle des chevaliers de la table ronde. Il aimait croire qu’un jour il retrouverait le Saint-Graal et qu’enfin la paix régnerait sur la terre. Il n’aspirait qu’a un monde meilleure … Mais pourtant ce jeune garçons aux jolies pommettes de se doutait pas de ce qu’il deviendrait. Comment aurait-il pus ? Dès son entrée à Poudlard sa vision de la religion changea. Peu de personne manifestait sa religion en public. À vrais dire il n’avait jamais vu quiconque prier. Tout cela l’avait premièrement scandalisé puis il avait compris que pour plusieurs la religion était synonyme d’ennuie. Son esprit se mis alors à fonctionner. Le diable qui se cachait en lui sortit de l’ombre. Toute les bels valeurs qu’il avait toujours suivirent s’envolèrent au vent. Benjamin n’était plus le petit Jésus mais le nouveau Juda.



Il n’était plus naïf. Les questions se bousculèrent dans son esprit. Il n’avait pas toujours les réponses, mais il comprit que la religion ne servait qu’à contrôler par la pensée un grand nombre de personne. Il avait crut à tout ça ! Il en fut dégouter, lui qui avait une si grande intelligence s’était fais prendre aux piège. Il envoya plusieurs lettres à sa mère ou il expliquait son dégoût vis-à-vis la religion. Contrairement à ce qu’il s’attendait elle n’en fut pas surprise elle lui dit même qu’elle-même avait eu la même réaction à son âge. Le sujet finis par devenir tabou et Benjamin ne se préoccupait plus de ses croyances. Il changeait tant … Plus les mois avançait plus Benjamin faisait preuve de cruauté vis-à-vis les demoiselles. Il avait pensé à se petit jeux depuis longtemps. Il aimait voir les filles souffrir. Leur souffrance l’apaisait. C’était comme une drogue, il cherchait le malheur pour s’en délecter. Il s’aperçu bien vite que si il voulait profiter à plein grés de se malheur il fallait qu’il le crée. La première chose qui lui vit en tête fut les insultes, c’était malheureusement trop bas de gamme pour lui. Il était plus rusée que cela il voulait qu’elle soit profondément malheureuse. Son éclair de génie surgie lorsqu’il observait un petit couple entrain de rompe. Le garçon avouait à la fille qui ne l’aimait plus, rien de très dramatique, mais à la grande surprise de celui-ci la demoiselle se mit à pleurer et à hurler. Quesque ce qu’il passait avec elle ? Ce n’était que la fin d’une relation comme quand on finit de mangé son gâteau préféré, on est triste mais on se remet vite en se disant que le prochain serait encore plus délicieux. C’était la vision qu’il en faisait du moins. Il suivit la fille après que le garçon l’es quitté et il vu qu’elle était plongé dans une tristesse sombre. Ce qui le surprit le plus c’est le lendemain quand il l’a vu à la salle à manger aussi triste que la veille. EUREKÉ ! C’était ce qu’il devait faire pour arrivé à ses fin – rendre les filles amoureuses de lui – leur faire croire qu’une relation est possible et finalement les laisser tombé.



Cela pouvait paraître facile à faire mais pour Benjamin c’était un défi. Il n’avait jamais rien fait comme les autre il n’allait pas draguer les filles comme les autres O non. Il usa de charme que peu avait et il rompait avec des phrases si cruelle qu’elles vous transperçaient comme un poignard. Son secret pour ne pas se faire détester c’était de tout garder dans le secret ainsi personne ne pouvait l’accuser de quoi que se sois. Se manège fonctionnait très bien vous pouvez vous-même le constatez vus que lui-même l’utilise encore. Benjamin avait toujours crut que chaque demoiselle était pareille. Il se trompait sur ce point. Son vrai premier béguin fut October Davis, la sœur de Shawn, son meilleur ami. Elle était si différente … Il ne l’avait jamais avoué et avait enfoui ses sentiments au fond de son sois intérieur. Tout cela se compliqua quand il découvrit qu’il aimait son meilleure ami Shawn. Mais tout cela es une autre histoire … Bref Benjamin continuait de réciter sa prière en silence en riant dans son fort intérieur tout ce qu’il disait il paraissait si faux dans sa bouche. Les personnes qui le connaissaient de réputation allaient le croire fou s’il le voyait prier. Heureusement pour lui Benjamin n’avait jamais apporté importance aux rumeurs. Sa position indienne commençait à le rendre inconfortable. Il devait avoir l’ère d’un môme de 5 ans. C’était ainsi qu’il se sentait, comme si soudainement il avait basculé dans le temps et qu’il était seul dans sa chambre entrain de prier. Il pouvait humer le doux parfum aux abricots, sentir le dur plancher de bois franc sous ses pieds et entendre sa mère fredonner une chanson chrétienne. Il voyait clairement sa chambre dans sa tête, il y avait un grand lit en bois de cerisier couvert d’une courtepointe assemblé avec amour par sa mère. Il y avait ensuite sa grande bibliothèque et ses nombreux jouait qui trainait un peu partout. Les deux grande fenêtres vu sur la cour arrière se situait juste devant lui quand il ouvrirait ses yeux il pourrait admirer son jardin chérie avec ses tulipes et son petit potager. Il ouvrit les yeux tranquillement il était dans un état d’euphorie, enfin à la maison se répétait il dans sa tête. Il finit d’ouvrir les yeux et à sa grande déception il était près du lac sur le terrain de Poudlard. La réalité l’assomma comme une roche. Il n’était pas le petit bambin qui se réveillerais dans sa courtepointe tant aimé, il était le grand Benjamin il n’avait pas besoin d’une courtepointe … Il était là seul dans le noir les jambes croisé, il se sentit soudainement extrêmes seul. La seule chose qu’il désirait c’était de se faire étreindre par sa mère, il voulait la voir lui dire combien elle contait pour lui. Il voulait être rassuré par celle-ci, il voulait qu’elle lui dise qu’elle l’aimait et qu’elle était fière de lui. Il n’avait besoins de personne de cette école pas même Shawn, le seul amour d’on il était dépendant était celui de sa mère bien aimé. Tranquillement des larmes perlèrent sur son doux visage de chérubin. Benjamin n’avais jamais montré ses émotions en public c’était l’une des premières fois qu’il pleurait ainsi à l’affut des regards indiscrets. Le flot de ses pleures continuèrent silencieusement. Toutes les émotions qu’il avait pus garder à l’intérieur sortait d’un coup. Il pleurait pour sa solitude pour le vide que son père avec créé en mourant. Il pleurait pour tout ce qu’il endurait depuis des mois, il pleurait pour sa relation compliqué avec Shawn. Il pleurait pour pleurer.



Seul dans sa bulle il ne pouvait entendre les bruits de pas. Puis tout à coup il fit projeter sur le gazon. Il eut à peine le temps d’ouvrir les yeux quand des lèvres se collèrent au sienne. Il était déboussolé il ne savait plus ou il était, qui il était et ce qu’il faisait. Son esprit s’embrumait et la seul chose d’on il était conscient c’était qu’une personne l’embrassait. Il se laissa faire comme un patin sans résistance que sa soins la cuisinière ou Shawn il s’en contrefichait la seul chose d’on il était sûre c’était qu’il ne voulait pas se retrouver seul pour ressentir se vide immense. Il entendit soudainement un SPLOUCH et ouvrit ses yeux. Son cadran flottait à la surface du lac. Quelqu’un l’avait lancé. Son esprit repris peu à peu conscience de ou il était. Il prit alors connaissance de son assaillant, Charly. Tout à coup il réalisa de qui il était entrain d’embrasser et de se qu’il s’apprêtait à faire. Son esprit se mis en code rouge, il devait repousser cette blonde sinon sa allait mal finir. Il se releva brusquement en se détachant de l’étreins de son assaillante. Il respira un bon coup et s’exclama

- Quesque tu fais Charly ?

Il la regarda avec un air d’interrogation. Il essuya ses larmes tranquillement en espérant que celle-ci ne les remarques pas. Il n’était quelqu’un qui aimait se confier aux autres, il avait peur que toute la terre apprenne ses secrets. Il mit ses mains dans ses cheveux un réflexe qu’il avait quand il était nerveux,
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amazing future Lady }



▌Âge : 18 ans
▌Ancienne maison : Serdaigle
▌Sang : Mélé
▌Humeur : ==' Tu veux vraiment le savoir ?
▌Emploi : Stagiaire chez les aurors
▌Poste au Quidditch : AUUUUUCUUUN !

▌Crédit(s) : (c) morphine

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Catholic Dial   Jeu 4 Sep - 23:41


Découvrez Seether!

Charly n'est pas une catholique. Imaginez un peu la jeune femme avec tous ses péchés prier le bon dieu. Elle n'a rien contre les croyances de chacun. Elle savait que chaque personne avait le droit de croire en ce qui veut en autant de ne pas empièter chez les croyances de leurs voisins. Charly sait, aussi, que ce n'est pas tout le monde qui est libre, ce n'est pas tous les pays qui acceptent que les gens soient libre comme l'air. Malheureusement, la vie est difficile pour tout le monde. Il y a beaucoup de malheureusement à cause de différent situation qu'il y a dans le monde. Vous savez les croisades, une guerre sanglante. Charly n'est peut-être pas d'Accord avec les idées et la pensé de l'église catholique, mais elle laisse les gens qui y croient tranquille. Il y a quelques choses, venez pas lui dire quoi penser ou quoi faire, de suivre le bon chemin celui de l'Église, elle vous envoyera chier aussi facilement qu'on jette une feuille de papier. Elle avait beau être une fille ouverte d'esprit, il y avait des limites, non ? Elle avait le droit à sa liberté d'expression comme tout humain de cette terre. Pourtant des gens étaient privé de cette liberté d'expression. Dans des pays les lois étaient dominés par une seule personne. C'était de la domination total. Elle n'aimerait pas vivre dans un monde ainsi, elle a été chanceuse. Elle avait un parrain parfait et beau en plus. Elle craquerait n'importe quand pour atterir dans le lit de Sean même ce n'était pas normal. Déjà juste ce comportement montre qu'elle ne sera point un sainte-vierge. En faites, elle n'est plus vierge, donc sa serait difficile d'être une vierge. D'ailleurs, imaginez un peu Charly avec une bague de virginité ou encore une ceinture de chasteté. Un plan pour qu'elle viole quelqu'un. Elle ne s'imagine pas tenir en place depuis qu'elle est déviergée. Avant, elle réussissait car elle avait peur, mais maintenant impossible. C'était plutôt étrange ne trouvez-vous pas ? Disons qu'elle ne croit pas en quelques choses de suprême. Elle croyait en l'évolution de l'homme mais laissait les gens pensés ce qu'ils voulaient. Les croyances sa ne se discutent pas, c'est comme les goûts de Chacun. Pourtant la jeune femme ne respectait pas tout le temps. Elle riait des gens par le goût ainsi que par le choix. Charly se comportait ainsi pour se sentir dominante. Elle faisait du mal aux gens juste pour se montrer plus fort, pourtant elle était la blondasse de Serdaigle, intelligente et gentille à ses heures. Elle ne démontrait aucun signe de méchanceté envers certaine personne. Ce que je veux en venir dans ce paragraphe qui a dérouté de sa route et de son but, c'est que Charly a rien contre les croyances, mais si elle vous déteste, elle s'Attaquera à vos croyances en persécutant pour son profit personnel qui est très bas de niveau pour faire de tel chose.

Charly faisait tout de travers. Elle n'était pas capable de suivre le droit chemin. Charly devait penser absolument au cul. Elle n'était certainement pas la fille la plus nette qui pourrait y avoir sur cette terre. Elle était une garce parmi plusieurs, mais une garce blonde avec des amis qui sont de très grande taille. Avez-vous déjà vu ça ? Hum. Elle a des amis avec des énormes bras. D'autres sont différents. On s'en fou de toute façon. La grosseur des bras ne comptait à rien dans cette histoire. Ce qui devrait être important. C'est de ce qui se passe dans la tête de Charly. Elle était très calme mais voulait du réconfort. Elle voulait toujours du réconfort. Charly ne croyait pu à l'Amour, elle croyait en rien. Elle était pratiquement seule au monde. Il y a tant de gens sur la terre, mais c'était si difficile. Elle avait de la misère à parler. Elle mentait si souvent. Charly provoquait quiconque, répand des rumeurs quand elle le peut. Elle est une vraie garce. Elle couche de gauche à droite sans se soucier si elle faisait du mal à l'autre. Pourtant, depuis quelques temps qu'elle est déviergée. Maintenant, elle est rendue un peu comme Judith Peers, mais en moin peut-être Serpentard. Charly n'était pas la sainte-vierge, elle a forcé Jake Hoggard à coucher avec elle. Elle n'a pas pensé vraiment à ses actes sur le coup. Elle la forcé, en essayant de le séduire .Pourtant, elle ne la pas violé même si elle se l'est presque. Elle était loin d'être la miss parfaite que certain attendait qu'elle soit. Oh, elle pouvait être gentille mais aussi un petit diable. Des gens affirment que sa place aurait pu aller à Serpentard, mais Charly est si intelligente ne le démontrant pas tout le temps. Ses amis parcontre savaient qu'elle était intelligente. En tout cas, si elle serait tellement intelligente, elle ne forcerait pas les gens à coucher avec elle. Charly a un certains charmes, mais elle en abuse un peu trop. En tout cas, Charly est une jolie Serdaigle, mais elle avait compris ça depuis trop longtemps. Elle se servait de son corp pour faire des choses pas trop jolie. Comment pouvait-elle faire ça ? Elle savait que ce n'était pas bien mais elle le faisait quand même. Pourquoi ? Parce qu'elle voulait de l'Attention. Croyez moi, Charly raffole des caresses et des baisés. Pourtant, la seule personne qui lui a fait les plus belles caresses étaient ceux de Matt Spencer. Il lui avait donné du bonheur. Elle rêvait parfois à lui, elle le revoulait dans sa vie. Charly l'aurait voulu toute sa vie à ses côtés, elle aurait sûrement pas été ainsi. Elle n'aurait pas été Charly La garce. Elle n'aurait pas vécu ainsi. Elle aurait eut Matt Spencer, elle l'avait aimé plus que tout au monde. Elle aurait pu rampé à ses pieds. Leurs séparations fut prématuré. Elle regrettait de s'être sauvée. C'est par la suite, qu'il ne voulait plus rien savoir d'elle. Elle aurait tellement voulu dire à Matt " Reviens moi, j't'aime tant... REVIENS! J'ai besoin de toi ". Matt était simplement, l'homme de ses rêves. Je pourrais vous faire un texte aussi long qu'un roman sur Matt et Cha,mais pourquoi autant en écrire un mot qui résumerait à peu près tout, aimé. Charly aimait et aimera toujours Matt, qui est gravé dans son coeur à vie.

Continuons un peu sur notre chère Charly. La jolie blonde avait des amis un peu bizarre. En arrivant au lac, elle vit bien sûr quelques choses de drôle arrivé, Benjamin Avery était en train de prier. Ce ne fut pas long que le jeune homme se retrouva sans son truc qu'elle lança dans le lac et sa bouche collée contre celle de Benjamin. Rien n'était mieu de ça. Elle aimait donner des bisoux sans crier garre. Cependant Charly avait foutu sa langue dans la bouche de Benjamin. VILAINE Charly ! Elle ne devait pas faire ça, mais elle n'était pas une sainte. Si elle était trop Sainte, sa ne la représenterait pas de la façon dont les gens la connaissaient. Elle ne devait pas se faire voir en gentille Charly. Elle a trop peur qu'on lui fasse du mal en s'attaquant où sa fait mal. Elle ne voulait pas que personne sache ce qu'elle est réelement. Quelques uns le sais comme Benjamin Avery, Synthia Grey, Coltrane Sween, Sean Evans.... Il y en avait quand même beaucoup mais ils étaient tous proche de Charly. Malheureusement dans pas longtemps, elle devra les quitter à part Sean vu que Sean va être son patron. Charly allait vivre sa vie d'adulte. Pourtant ce n'était pas le sujet de ce texte. Le plus bizarre à cette instant, c'est que Charly avait pas vu les larmes de Benjamin. Tout était si étrange. Embrassé Benjamin Avery.... Huuuuum. Charly trouvait ça bon. Il embrassait bien. Elle poursuivit le baisé jusqu'à temps qu'il se lève brusquement. Charly le mordit un peu quand il fit cela, mais ce n'était qu'un détail. Elle le regardait avec un sourire pervers qui s'est installée peu à peu sur son visage. Elle le regardait sans le quitter du regard. Elle était assise au sol, et lui debout à présent. Elle faisait si peur que ça ?

Benjamin « Quesque tu fais Charly ? »

Charly « Bah sa se voit pas...? Mais Wow... Attend une minute là !!! Benjamin Avery est catholique.... Hiiii la façon dont tu embrasses, étonnant. Tu es encore vierge ? »

Bon fallait bien que Charly devienne sur le point du sexe. Dans sa tête catholique égale vierge.Hum. Elle traînerait bien Benjamin dans son lit et lui ferait des trucs non catholique. Charly était ainsi., c'est simple, elle ne changera pas au lac à cause que Benjamin son confident était présent. Charly se leva et s'approcha de Benjamin. Elle tourna autour un peu, comme pour regarder chaque détail. Elle baissa ses yeux au niveau des fesses de Benjamin avant de le toucher. Charly ne se gênait pas pour toucher. Elle n'allait jamais le faire. C'était ainsi. Elle était ainsi. Puis ensuite, avant qu'il puisse faire un mouvement, elle le poussa dans le lac. Charly ôta son chandail et ses pantalons. QUOI ? Qu'est-ce qu'elle venait de faire ? SE DÉSHABILLER ! Elle sauta dans le lac.

Charly « Tu ne trouves pas que prier c'est pour cave... Tu es un cave ? Non je ne crois pas. Tu es le petit fils à Maman ? Faut pas écouter ce que les mamans disent, elles empoisonnent nos choix »


[ C'est pas super mais en autant que sa te plaise =) ]

_____________________________________

Je pensais que les mensonges faisaient mal, mais la vérité est encore pire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
    synthia; disturbed
    malicious admin;



▌Citation :
«Méfiez-vous de tous ceux en qui l'instinct de punir est puissant»
Nietzsche

▌Clan : Le pouvoir mène au succès.
▌Âge : 19 ans. (7 août)
▌Année : 9ème année
▌Maison : Slytherin
▌Sang : Mélé
▌Humeur : Solitaire
▌Poste au Quidditch : Poursuiveuse.

▌Crédit(s) : (c) fae

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Catholic Dial   Mar 24 Mar - 10:22


    Sujet déplacé dans les archives.

_____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cracbadaboum.keuf.net/t22-synthia-grey http://cracbadaboum.keuf.net/t3020-boite-de-synthia http://cracbadaboum.keuf.net/t2120-synthia-lost-far-away http://cracbadaboum.keuf.net/t2673-anneso-eloise-maureen-miranda-muse-synthia
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Catholic Dial   

Revenir en haut Aller en bas
 

Catholic Dial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cracbadaboum; Une malédiction, des sorciers. Oserez-vous ? :: Sujets inachevés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit