AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ronde dans le noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Ronde dans le noir   Ven 18 Juil - 17:12

[ HJ : Totalement Libre d'accès à quiconque ]

Edward avançait dans un couloir sombre. Il pouvait voir la lune par la fenêtre qui faisait un reflet dans le lac comme si il y avait deux lunes. La forêt également, semblait éclairée de toutes parts par des objets moldus qui envoient de la lumière, les projecteurs... Edward était dans le château, il avançait toujours dans le couloir. Il bougea sa main, la mit sur le mur et avança toujours. La pierre était froide, c'était maintenant dans cette partie qu'il ferait toujours ses rondes. Il était maintenant une heure du matin et il était toujours là. Les nuits étaient courtes ces temps-ci. Tellement de rumeurs couraient qu'il fallait être de plus en plus vigilant auprès des élèves et de leurs actions. Les élèves étaient prêts à tout pour faire de plus en plus de sottises. Ils ne se rendaient même pas compte de ce qu'ils faisaient parfois. Certes par moment il faut relâcher la pression et s'amuser mais maintenant il en était trop. Ils enfreignaient les règles à tout bout de champ. Pas loin d'avant hier, Edward avait coursé deux élèves qui essayaient de s'enfuir après s'être fait repérés par Edward. Celui-ci n'avait aucun mal à les rattraper puisqu'il avait prit certains passages secrets pour avancer plus vite. Les pauvres, ils avaient été envoyé chez la directrice et bien mal pour l'un deux, il était de Serdaigle, ce qui ne fit pas plaisir à Edward. Celui-ci enleva cinquante points à Serdaigle et l'élève serrait averti par hiboux d'un retenue avec une date encore indéterminée et Edward ne savait pas encore combien de temps la retenue serait réalisée.
Edward arriva à un angle de mur où se rejoignait deux couloirs. Bizarre il avait entendu un bruit, un bruit dans une salle avoisinante, étrange, il était le seul à patrouiller dans cette partie du château. Il alla donc voir. Il arriva à la porte, prit la poignée et la tourna. Là, un grand « Bouh ! » retentit. Un esprit frappeur. Qu'est ce qu'il faisait là lui ?? Edward maugréa et lui demanda de partir dans les souterrains ou dans un endroit où on ne patrouillait pas, même si cela était extrêmement rare de trouver un de ces endroits. Il regarda dans la salle et vit que la fenêtre était entrouverte. Il alla donc vers celle-ci pour la fermer. Elle était très belle mais ce qui le choqua c'était ce qu'il voyait en bas du château. Il voyait deux personnes se parler. Ce devait être la directrice avec le ministre ou quelque chose comme cela puisque personne d'autres n'oserait sortir et puis, il semblait à Edward que la fine silhouette ressemblait étrangement à sa compagne. Se désintéressant de la scène, il referma la fenêtre d'un coup sec faisant retentir un bruit sourd dans la salle se répercutant dans l'aile du château.
Il sortit de la salle et continua sa ronde. Pendant qu'il marchait il se remémora les moments passés en compagnie de Maureen. Cela faisait maintenant dix sept ans qu'ils se connaissaient et quinze ans qu'ils étaient mariés. Après des débuts un peu chaotique puisque chacun ne voulait pas reconnaître ses sentiments pour l'autre et par la suite des continuités plutôt sans affronts. Edward redoutait plus que tout qu'elle ait connaissance de la brève relation qu'il avait eu avec Miranda Skeeter. Cette Miranda qui avait essayait de le séduire juste pour arriver à ses fins. Enquêter sur la famille Flitzer enfin surtout sur la famille et le passé de celle-ci. En plus, Edward était tombé dans le panneau comme un débutant, il n'avait pas vu le jeu de séduction de cette femme, c'était impressionnant et effrayant de savoir qu'il pouvait facilement se faire envoûter par l'une de ces vipères...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Ronde dans le noir   Lun 11 Aoû - 20:57

Flora revenait de la bibliothèque. Elle y avait passée toute la soirée. En faite, elle y était arrivée vers 19 heures, mais la revenante était restée immobile devant un livre durant plusieurs heures. Des moments repassaient dans sa tête, comme un film en noir et blanc. Les images n'étaient pas très claires, mais c'était surtout quand ses yeux se remplissaient de larmes. Flora s'étaient rappelée le jour où elle avait présentée son frère à son petit amoureux de l'époque. Deux seuls mots sont venus à son esprit: « Quelle idiote! ». C'était le genre d'esprit qui mettait tout sur sa faute. Même si une erreur peut arriver à tout le monde. Pour elle, l'erreur ne lui était pas permise. Quand elle pensait à tout ce qu'elle avait aveuglement montrée à Eric. La simple pensée de sa personne la dégoûtait au plus au point. C'était une haine très intense pour un seul sorcier. Pourtant, elle rêvait de le réduire en bouillit.

La jeune revenante était maintenant dans les couloirs de l'école depuis la première heure du matin. C'était à cette heure-là qu'elle avait quitté la bibliothèque et ce livre si étrange. Elle avait fait pour la énième fois le tour complet de Poudlard. En passant par les cuisines, les cachots et la tour de Gryffondor, Flora alla rendre visite à son harfang des neiges. Et oui, Cyrus était un jeune oiseau quand l'ectoplasme le vit pour la première fois. Depuis, elle y est très attachée. Ce n'est parce qu'elle terrorite les élèves qu'elle n'a pas de cœur! Personnellement, j'ai vu pire en tant que personnes complexes. Mais pour en revenir au sujet initial, c'est dans son passage au couloir des murmures que son humeur devint un peu moins calme. Ces foutus murs ont le don de la rendre folle de rage. Et bien sûr, puisqu'elle ne peut pas s'attaquer à eux, c'est aux autres qu'elle fait du mal. Et encore une fois, elle ressemble à la revenante sans cœur. Elle aimerait bien l'être. Car, sans cœur, il n'y aurait pas autant de choses qui lui trotteraient dans la tête. Et, il n'y aurait pas autant de voix dans les murs qui lui énumèreraient toutes ses erreurs passées! Enfin, ça ne lui ferait plus grand-chose. Ça serait vraiment sa veine. C'est étrange de n'être qu'ectoplasme. On ne sent plus la brise du vent mais on sent le couteau transpercer notre cœur. Morbide comparaison j'en conviens, mais vous avec compris et c'est ça l'important. Si vous étiez une âme sensible, vous n'aviez qu'à ne pas la connaître.

Donc, Flora gravissait toujours lentement les marches éternelles de l'école. Il y avait eu du bruit un peu plus haut. Ce n'était peut-être qu'un élève ayant échappé son libre ou quelque chose du genre. Mais ces moments étaient devenus sa seule attraction depuis sa mort. Rendue en haut, elle observa par la fenêtre et comprit que ce n'était que Maureen, la directrice qui avait échappée ses documents. C'était bien sans intérêt. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle était mariée avec un certains Edward. Et encore une fois, ça l'importait peu. C'est en se retournant pour partir qu'elle vit un homme qui s'éloignait dans le couloir de gauche. Il semblait grand et un peu âgé. C'était bien lui, Edward Murray.
Revenir en haut Aller en bas
 

Ronde dans le noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cracbadaboum; Une malédiction, des sorciers. Oserez-vous ? :: Sujets inachevés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit