AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ¿ Quien es la mujer ? ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: ¿ Quien es la mujer ? ...   Mer 6 Aoû - 20:55

& Premier Message réservé à Miss Miranda Skeeter

____ Le Chemin de Traverse. Cette fameuse allée sorcière, située en plein milieu de Londres. Y accéder était facile, si on savait comment s’y prendre, si on était déjà venu de l’extérieur une fois. Il suffisait simplement d’entrer dans un bar à l’apparence miteuse, tapoter des briques avec sa baguette dans un ordre précis, et l’allée s’ouvrait à vous. Avec tous les magasins disponibles le long des dalles : Le magasin de Baguettes de Mr Ollivanders, la boutique de vêtements de Madame Guipure, le Chaudron Baveur, Fleury & Bott, et aussi, le Quidditch Temple. Si on était un adepte de Quidditch, ce magasin était le paradis : Balais, robes, protections, lunettes, produits de soins, livres, et parfois même, on pouvait y rencontrer une de ses idoles.

____ Aujourd’hui, en parlant d’idoles, les petits chanceux qui avaient décidé de passer au magasin à 15 heures de l’après-midi, avaient rencontré Matheo Iker Silva. Ce gardien de Quidditch, capitaine de l’équipe d’Espagne de Quidditch, s’était déplacé pour une durée de deux semaines environ, pour rendre visite à son frère cadet, Xavi, qui habitait et jouait en Angleterre. Il était arrivé deux jours auparavant, l’avait déjà rencontré, et avait déballé ses affaires. Mais il avait exprimé ses souhaits de venir au Quidditch Temple, histoire de voir les nouveaux gadgets Anglais qui n’étaient pas encore sortis en Espagne, ou vice versa. Il était parti de chez son frère en voiture – Comme le fils d’un footballeur espagnol célèbre, il avait hérité d’un peu d’argent et d’un talent qu’il mettait parfois en avant lors de matches caritatifs, pour faire gagner de l’argent à des associations par exemple. Il gagnait sa vie du Quidditch, échangeait pour des €uros, et payait ce qu’il voulait. Il était parti, donc, en voiture – Une belle Mercedes Noire – vers Londres.

____ Lorsqu’il se gara contre la chaussée, deux passants tournèrent la tête. Il les salua d’un hochement de tête et entra dans le bar à l’apparence miteuse qui servait de lien entre le Londres moldu et le Londres sorcier. Retirant ses lunettes de soleil en entrant, on l’aurait prit pour un moldu égaré de sa course : Jeans, chaussures Adidas, chemise bleue et blanche, il n’avait absolument rien d’un sorcier. Et pourtant, il salua tout le monde, et tira sa baguette de la poche arrière de son jean – Elle dépassait, oui, mais sous le t-shirt ; elle était donc invisible aux yeux moldus. La forme d’un téléphone portable se détachait à travers le tissu de son jean, à la poche arrière. Il se dirigea vers l’arrière boutique, tapota les briques orangées, et lorsqu’il vit la rue passante magique s’offrir à lui, il se sourit. C’était toujours un sentiment de bonheur lorsqu’on tombait sur le Chemin de Traverse. Il remit ses lunettes de soleil, et se dirigea d’un pas décontracté vers la boutique qu’il voulait visiter. Trois premiers pas, un petit enfant tourna la tête et lui adressa un sourire gêné. Il n’était pas trop trop célèbre ici, en Angleterre. En Espagne, il lui suffisait d’aller dans la rue principale sorcière, et c’était l’avalanche de fans.

____ Il poussa la porte du magasin délicatement, et ramena ses lunettes de soleil sur l’arrière du crâne. Un odeur de cire et de bois lui empli les narines, et il sourit. Ca sentait le bois de balais, et c’était un parfum qu’il adorait. *Perfecto !* Il sourit délicatement à une vendeuse qui rougit – Ah, une connaisseuse – avant de s’approcher des articles. Il vérifia que sa baguette était bien dans sa poche, ainsi que ses clés de voiture, puis se mis à regarder les t-shirts, maillots et autres équipements vestimentaires. Quelques secondes plus tard, il sentit quelque chose lui tirer le t-shirt et il détourna la tête pour voir. C’était une petite fille, 6 ans au maximum, qui lui souriait de sa dentition manquant les deux dents de devant. Il lui sourit, et s’accroupit, histoire d’être à sa hauteur.

« Quieres mi autògrafo ? »

____ Elle sembla comprendre, et hocha la tête. Elle lui tendit une plume et un morceau de parchemin, que Matheo s’empressa de signer avec un sourire aux lèvres. Les petites et les petits le faisaient toujours craquer, et s’il devait donner son maillot du jour à un fan, c’était toujours à un plus jeune que 18 ans. Les petits étaient tellement faciles à rendre heureux, il faisait toujours ça, en tant que BA du jour, supposons.

____ Il se releva et vit la petite fillette retourner auprès de sa mère, en criant ‘Maman, Maman, regarde !’, avant de se tourner pour lui sourire de nouveau. Matheo se sentit bien, au moins il avait rendu la journée de la petite heureuse. Il entendit la sonnette tinter de nouveau, et par réflexe, tourna la tête pour voir. C’était une jeune femme, très belle qui entrait. Elle était très bien habillée, mais il ne s’attarda pas sur elle, préférant analyser le nouveau modèle d’Eclair de Feu, amélioré depuis le modèle de l’année dernière. Il allait devoir le changer, l’offrir à un fan qui n’aurait pas les moyens, par exemple. Il songea quelques secondes à l’acheter ici, tout de suite, mais songea que c’était trop hâtif. Aussi bien, son balais était encore bien. Il essayerait le nouveau balais, à Madrid, en rentrant chez lui. Il se retourna pour se diriger d’un autre côté de la boutique, et tomba nez à nez – façon de parler – avec un adolescent, qui lui tendait un parchemin avec un sourire en coin. Il fronça les sourcils, mais accepta tout de même de signer. Il préférait la fille de tout à l’heure… Le garçon se dépêcha de déguerpir, en riant et en gueulant à ses potes dehors. Matheo haussa les épaules et tira un exemplaire du maillot du Real Madrid Quidditch Club, celui que portaient les joueurs ‘normaux’, Poursuiveurs, Attrapeurs ou Batteurs. Lui avait son propre modèle, il ne l’apercevait pas dans le magasin. C’était toujours pareil, les fans préféraient les attrapeurs qui attrapaient le vif d’Or et offraient la victoire à l’équipe, les poursuiveurs qui marquaient les buts, ou les batteurs qui ‘chassaient’ les joueurs adverses, mais les Gardiens, c’était pas trop la mode d’en être fan. Et pourtant, il venait de signer deux autographes. C’était déjà ça.

____ Il se redressa, après avoir étudié le motif du logo de plus près – C’était un vrai maillot, au moins, pas une réplique pauvre en qualité – et releva le visage. Il sourit en voyant que la jeune demoiselle qui était entrée quelques secondes plus tôt était non loin de lui, et le fixait avec un sourire au bout des lèvres. Que c’était miss Skeeter ? Absolument aucune idée. Il savait juste que c’était une jolie fille, mais il était déjà casé, lo siento. Il lui adressa un sourire, et tourna la tête vers la vendeuse qui était presque toute rouge. Il fronça les sourcils et étouffa un petit rire. Qu’est ce qui lui prenait ? Il se tourna vers la jeune femme et prit la parole :

____ « i Holà ! » salua-t-il, en espagnol, avant de se détourner de nouveau, c’était un Holà poli, rien de plus. Loin de savoir que se tenait devant lui Miranda Skeeter, la reine des ragots de la Gazette des Sorciers. Mais aussi, il était un Espagnol, un pauvre espagnol qui était venu prendre des vacances sous la pluie londonienne…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oh honey
Play with me, please



▌Clan : Neutre, ou presque...
▌Âge : 30 ans (24 juill.)
▌Ancienne maison : Ravenclaw
▌Sang : Pur
▌Humeur : Aguicheuse
▌Emploi : Rédactrice en chef de la Gazette du Sorcier
▌Crédit(s) : Fae

MessageSujet: Re: ¿ Quien es la mujer ? ...   Sam 9 Aoû - 23:06

    «Grant si tu cessais de faire les yeux doux au photographe peut être que tu réussirais à écrire un véritable article. Celui que tu devais me faire pour aujourd'hui est loin d'être satisfaisant, alors sers toi de ta tête pour changer... Les mots c'est beau, mais quand ils veulent dire quelque chose c'est tellement mieux... Oh et si on me demande tu prends ta voix la plus belle et tu dis que je ne suis pas là pour le moment, tu sauras le faire ça... »

    C'est sur cette phrase d'une courtoisie extrême que la porte d'entrée de la Gazette du Sorcier claqua, laissant seule à l'intérieur cette mijaurée de Cassy. Pour ce qui était d'Abraham c'était son jour de congé, autant qu'il en profite, d'ailleurs Miranda devait aller le voir dans la soirée, fait à ne pas oublier, et pour Peyton, le photographe, et bien il était sur le terrain à la recherche d'un cliché potentiellement intéressant. Quand aux autres journalistes, elles ne faisaient que leur boulot, en fait il n'y avait que Miranda qui semblait se la couler douce... Sauf que voilà, vous oubliez rapidement que pour trouver le type d'informations qu'elle affectionnait en particulier, il fallait se mêler à la foule, écouter discrètement les conversations, imprimer chaque mot dans sa mémoire, et pourquoi pas s'incruster habillement dans un groupe de personnes, le tout de manière anodine et discrète bien sûr, sans omettre le fait de ne pas forcément révéler sa véritable identité immédiatement... Car oui il fallait bien avouer, que certains, dès qu'ils entendaient le nom de Skeeter, se braquaient et ne disaient plus rien, comme si Miranda s'avérait être une sorte de véritable fléau... Ils ne devaient pas réellement avoir tords après tout, quand quelqu'un prend un malin plaisir à vous tourner en ridicule, à oser révéler les pires obscénités, ou à fabuler complètement sur vos dires et paroles vous pouvez avoir un minimum peur de la personne. Mais quand vous ne la connaissez que de nom, vous êtes loin de vous imaginer un seul instant que derrière les lunettes noires de cette splendide créature aux formes parfaitement moulée par son jeans et sa tunique beige, sur talons aiguilles, se cache une des pires langues de basilic qu'il soit... Surtout quand elle vous adresse un de ses plus beaux sourires tellement charmant et innocent...N'est ce pas Monsieur Silva?

    Une fois n'est pas coutume, Miranda Skeeter avait mis les pieds dans le Quidditch Temple. Un lieu qu'elle ne connaissait pas du tout pour vous dire, elle et le Quidditch étaient loin d'avoir lié des liens proches et amicaux, et c'est peu dire... Quoiqu'il en soit, alors qu'elle marchait tranquillement dans le Chemin de Traverse, elle avait cru apercevoir une silhouette reconnaissable par la vitrine de la boutique, et c'était pour cette raison uniquement qu'elle avait posé talon là dedans, tout en laissant aller ses lunettes sur son front découvrant ainsi son regard fouineur. Elle n'avait pas être déçu de son geste puisque se tenait là Matheo Iker Silva, le gardien de Quidditch du Real Madrid. Bien renseignée n'est ce pas pour une femme qui avait dû se trouver sur un balai que cinq fois dans sa vie au grand maximum... Que voulez vous, on est doué ou on ne l'est pas. Quand elle le tintement de sonnette se fit entendre, la célébrité en question venait de rendre heureux une gamine haute comme trois pommes que Miranda aurait certainement envoyé balader sans lui demander son reste . Elle croisa simplement le regard du joueur qui se redressait, et de toutes évidences il ne semblait pas tellement connaître qui elle était. C'est pourquoi elle continua ses pas dans la boutique mimant de s'intéresser aux articles, mais il était évident que bien peu lui importait la collection de battes qui se trouvait face à elle, tout ce qu'elle voulait c'était d'abord observer, et ensuite... Hum et bien elle verrait bien, elle avait de la ressource, elle trouverait bien comme toujours... Le joueur venait de s'attarder sur les modèles de balai, un détail certes, mais un détail tout de même, ça pourrait toujours servir, tout finissait forcément par servir à Miranda. Et là un nouvel enfant vient faire la quête aux autographes auprès du beau gosse, et oui n'oublions pas que Miss Skeeter était une connaisseuse dans ce domaine tout de même. Cette dernière avait fini par se rapprocher un peu plus de la star espagnole quand il croisa à nouveau son regard et là elle lui adressa ce fameux sourire charmant et innocent dont il était question plus tôt, tout en mimant de le fixer comme le ferait peut être une fan ou bien une personne bienveillante ... Une supercherie fonctionnant à merveille puisqu'en réponse de la part du jeune homme elle eut le droit elle à un sourire également. Elle aussi finit par regarder la vendeuse qui avait viré en rouge tomate maintenant, pathétique, ne pas savoir se contrôler de cette manière, un fait qui fit soupirer intérieurement la journaliste. Peut être devrait-elle penser à venir parler à cette tomate déjà mûre, il serait certainement aisé de la manipuler, hum pourquoi pas, elle avait une place de choix si l'on prenait la peine de se pencher sur son cas. A méditer. Mais pas maintenant, il y avait beaucoup mieux.


    « ¡Holà ! »

    Plaît-il?Holà et puis c'est tout? Voilà qui confortait Miranda dans son idée que le joueur espagnol était loin de savoir qui elle était. Ca jouerait certainement en sa faveur, oh oui, si elle arrivait jusqu'à l'écriture d'un article le concernant, elle aurait tout le loisir de lui faire regretter de ne pas l'avoir reconnue, elle, Miranda Skeeter. Bien c'était donc le moment d'enter en action, sinon il allait finir par disparaître et perdrait une bonne occasion d'avoir pour sujet une sorte d'idole, ce serait vraiment regrettable n'est ce pas? C'est pourquoi elle s'approcha de la star qui lui tournait maintenant le dos, et déposa avec délicatesse sa main sur l'épaule gauche de son futur interlocuteur, pour la retirer immédiatement histoire de passer ainsi pour une personne regrettant plus ou moins son geste.

    « Señor Silva un momento por favor... » lui dit-elle alors dans un espagnol assez bien maîtrisé, comme quoi les cours de langues ça ne sert pas toujours à faire beau, sans mauvais jeux de mots ça va de soi. Quand elle l'eu à nouveau en face d'elle, cette fois ci elle lui fit un sourire mi gênée, mi timide... Comme si Miranda pouvait un jour éprouver ce genre de sentiment, bien au contraire plus on la regardait, plus on la détaillait et plus elle s'en trouvait flattée... Que voulez vous en plus d'être douée, elle n'y pouvait rien si elle hantait les fantasmes de beaucoup. Vous trouvez que j'exagère, mais non voyons c'était exactement les pensées de la journaliste, je ne vous ai jamais dit qu'elle faisait dans la modestie à ce que je sache... Puis elle finit par ajouter, continuant dans sa lancée de la jeune et jolie demoiselle qui accoste une personne qu'elle admire...

    « Veuillez m'excuser, mais je tenais vraiment à vous parler... Je m'appelle Cassy Grant et je suis stagiaire à la Gazette du Sorcier, oh vous devez certainement connaître... Enfin, je... je me demandais si vous accepteriez une petite interview... pour ceux qui vous suivent en Angleterre... »

    Je vous rassure, avant de faire cela, notre brune s'était assurée du fait qu'elle ne connaissait personne dans la boutique, avant de se lancer sa présentation. Au moins cette Cassy lui aurait servi à quelque chose aujourd'hui, d'ailleurs ça ne devait pas être la première fois qu'elle lui servait de la sorte. Mais passons. Miranda venait de passer furtivement sa main dans le cou, jouant par la même occasion avec ses cheveux, peaufinant ainsi son rôle de journaliste amatrice... Et pour dire vrai, elle jouait son rôle vraiment bien puisqu'elle avait l'occasion de croiser ce type de journaliste plus souvent qu'à son tour... Mais encore une fois, ne laissant pas le gardien espagnol répondre, elle s'empressa de dire:

    « Mais je ne voudrais surtout pas vous importuner. »

    Concluant le tout dans un adorable sourire, qui pourrait presque être ombré d'une certaine candeur quand vous ne savez pas qu'en face de vous de trouve une garce aux multiples visages.

_____________________________________


      YOU TRICK YOUR LOVERS,
      THAT YOU'RE WICKED AND DIVINE,
      YOU MAY BE A SINNER,
      BUT YOUR INNOCENCE IS MINE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cracbadaboum.keuf.net/t158-miranda-the-hell-with-her-words http://cracbadaboum.keuf.net/t3247-boite-de-miranda http://cracbadaboum.keuf.net/t2244-__m-i-r-a-n-d-a-t-h-e-y-s-a-y-t-h-a-t-i-a-m-d-e-v-i-l-i-s-h http://cracbadaboum.keuf.net/t2673-anneso-eloise-maureen-miranda-muse-synthia
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: ¿ Quien es la mujer ? ...   Dim 10 Aoû - 12:30

{Ce n'est pas de la même longueur que toi, mais j'étais tellement contente de rédiger que j'ai tout raccourcis sans traînasser sur des détails.. J'espère que le texte te va, colonee


    ____ Regard tourné vers un balais magnifique, d’un bois clair, léger mais puissant, Matheo était loin de se douter qu’il avait outré l’une des personnes dont il fallait se méfier dans le domaine People anglais. Il s’était désintéressé d’elle, bien qu’elle soit belle à couper le souffle et plus qu’attirante : Non merci, il était déjà casé et comptait acheter une alliance bientôt. Il ne l’avait mentionné à personne, même pas son frère – Qui d’ailleurs, n’était pas une véritable boîte à secret – ou son père. Il gardait ses plans pour lui, mieux valait toujours garder ce genre d’informations secrètes, au cas où elles tomberaient dans les mauvaises mains. C’était toujours délicat, quand on finissait par s’attirer des fanatiques, qui voulaient faire tout avec vous – Y comprit les galipettes dans le lit. C’était tellement mieux les petits enfants, simples, qu’une simple signature pouvait satisfaire, ou une photo. Tellement plus simple qu’une fan complètement ingérable, qui vous saute dessus et où il faut faire intervenir la police pour se débarrasser d’elle. Ca lui était arrivé une fois, mais une seule. Et il s’en souvenait comme d’un très mauvais souvenir, ce n’était pas le meilleur des rêves, la célébrité. Mais il faisait ce qu’il aimait pour vivre, tout le temps qu’il passait sur un terrain était un rêve pour lui, voir ses co-équipiers se battre pour le Souaffle, et lui ensuite tenter d’organiser la défense, ou arrêter ledit Souaffle. Il était remplit de bonheur à chaque fois.

    ____ Matheo sentit une main sur son épaule, et reposa le balais sur son support en se retournant. La main avait disparu aussi vite qu’elle s’était posée sur son épaule, mais une voix avait prit le relais.

    « Señor Silva un momento por favor... »

    ____ Il adressa un sourire à la demoiselle, qui s’était exprimée d’un espagnol relativement bien. Il tendit l’oreille pour écouter ce qu’elle avait à lui dire – C’était toujours agréable d’entendre quelqu’un parler Espagnol dans un pays autre que celui d’où il était originaire. Seulement, lorsque la jeune demoiselle reprit la parole, elle était repartie dans sa langue natale, l’Anglais. Il fut un peu déçu par la chose, mais c’était comme ça.

    « Veuillez m'excuser, mais je tenais vraiment à vous parler... Je m'appelle Cassy Grant et je suis stagiaire à la Gazette du Sorcier, oh vous devez certainement connaître... Enfin, je... je me demandais si vous accepteriez une petite interview... pour ceux qui vous suivent en Angleterre... »

    ____ Elle était tellement craquante ! Son petit sourire s’étira en sourire – de toutes ses dents blanches et il ramena ses mains dans ses poches. Il s’apprêta à répondre à la demoiselle, mais celle ci le coupa dans son élan : « Mais je ne voudrais surtout pas vous importuner. »

    ____ Impossible de dire non face à ce visage adorable. Il lui adressa un clin d’œil avant de prendre la parole :

    ____ « Por supuesto ! Avec plaisir ! »

    ____ Il avait parlé de son anglais le plus laqué possible, il avait toujours un peu de mal avec les sons anglais, tels le ‘Th’ ou les S prononcés en ‘Ch’, comme dans ‘Sure’. C’était la différence de palais, il arriverait mieux à parler Italien ou Français qu’Allemand ou Anglais. Les sons n’étaient pas les mêmes, la manière de les employer non plus. Puis il y avait toutes ces règles de syntaxe, de formations de phrases qu’il n’arrivait toujours pas trop à assimiler. Enfin, du moment où il pouvait se faire comprendre s’il cherchait quelque chose, il ne cherchait pas plus loin, même s’il pouvait rendre la tâche plus facile.

    ____ L’idée, même la plus infime, que ses paroles allaient passer dans la toile de la pire garce de Jet Set magique ne lui frôla pas l’esprit. Savoir que ça risquait de le compromettre ? Non plus. Il était trop gentil, trop, toujours trop. Elle s’était exprimée avec un ton tellement honnête, et elle semblait tellement sincère et contente d’être tombée sur lui, qu’il ne pouvait que lui rendre la pareille, de bon cœur. Même s’il n’était pas venu pour ça, mais pour se trouver des trucs à acheter. Il lança un coup d’œil autour de lui, avant de reprendre la parole.

    ____ « Ici ? Ou plus loin ? » questionna-t-il, pas trop sûr. Quoique, en pleine vitrine, c’était pas terrible, il y avait un petit rayon de soleil qui lui frôlait le bras. Il aimait bien Londres, mais c’était tellement pluvieux. Dès qu’il y avait du soleil il devait se trouver à proximité. Après tout, son Madrid natal était tellement plus chaud, plus ensoleillé que c’était logique venant de sa part.

    ____ Il était complètement prit dans les filets de Miranda. Impossible de s’en ressortir. A ses yeux, elle était la petite Cassy Grant, et pas la terrible et malicieuse Miranda Skeeter – Dont il avait entendu vaguement parler. Rien de bien intéressant, juste qu’il fallait toujours faire attention à ce qu’on prononçait en sa présence. Le jour – Ou la minute – où il se rendrait compte qu’il allait répondre à des questions de cette charmante Skeeter, il allait se sentir mal. Très mal.

    ____ Déjà, son frère était déjà passé dans le collimateur Gazette du Sorcier, il y avait quelques temps. Ben oui, l’attrapeur qu’il était, dans son pays de jeu, l’Angleterre, avait forcément ancré sa présence dans la presse mondaine. Pas avec la même Miranda, mais avec une autre journaliste.

    ____ Si jamais elle le provoquait, ce n’était pas son problème. A niveau du tempérament, Matheo savait se maîtriser comme pas deux. Il le devait, parce qu’il ne savait pas toujours maîtriser ses coups – Qui pouvaient faire mal – mais aussi parce qu’il avait déjà manqué de se faire renvoyer de son équipe il y avait longtemps, quand il y est entré, à vrai dire. Et, les journalistes de magasines, vous savez comme ils adorent les bonnes bagarres juteuses… Il n’y avait rien de pire qu’une star qui reste stoïque face aux provocations, sans rien laisser paraître.

    ____ Là, Matheo était souriant. Sans oser se poser de questions, seulement si il allait devoir répondre à ses questions ici, devant les balais, ou plus loin, devant les tenues de Quidditch. Loin de songer à mâcher ses mots ou faire attention à quoique se soit… Après tout, Miranda était une excellente actrice, et Matheo un grand nounours incapable de résister à un sourire pas trop sûr de soi. Le piège était trop facile, et les griffes de Skeeter s’étaient refermées autour de Silva. Impossible de faire marche arrière, à présent… Pauvre Matheo !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oh honey
Play with me, please



▌Clan : Neutre, ou presque...
▌Âge : 30 ans (24 juill.)
▌Ancienne maison : Ravenclaw
▌Sang : Pur
▌Humeur : Aguicheuse
▌Emploi : Rédactrice en chef de la Gazette du Sorcier
▌Crédit(s) : Fae

MessageSujet: Re: ¿ Quien es la mujer ? ...   Lun 8 Sep - 14:55


    A la vue du visage et du sourire du gardien, Miranda ne pouvait que se réjouir d'être toujours aussi bonne actrice et manipulatrice, voilà qui n'allait pas être bénéfique pour son immense fierté et le fait qu'elle soit plus qu'imbue d'elle même. Mais peu importait, tout ce qui importait en ce moment, c'était de continuer de mener en bateau le celèbre Silva et d'ensuite le présenter au monde anglais selon un tout autre angle vu. Pourquoi faisait-elle ça déjà, une petite vengence personnelle certes mais pas seulement, il fallait croire qu'elle aimait par dessus tout rendre la vie des autres inssuportable. Après tout, il est vrai qu'il est plus simple de faire le mal que le bien, mais attention Miranda avait sa technique pour faire le mal, elle n'était pas n'importe quelle débutante dans le domaine, elle avait eu d'excellents maîtres, dont un toujours à ses côtés, son respectable parrain. Oui oui, respectable vous avez bien compris, au moins autant respectable que Skeeter si vous voulez vous faire une idée. Matheo fit même un clin d'oeil à Miranda, chose qui faisait gagner du terrain à la jeune femme, mais ça qui le savait à part elle même. C'était tellement simple avec les personnes trop gentilles, c'était tant mieux pour elle je dirai...

    « Por supuesto! Avec plaisir ! »

    Oh voilà l'espagnol se mettait à l'anglais...Il faut dire qu'elle même était directement passée de l'espagnol à l'anglais, hum il fallait remédier à ça pour le mettre encore plus en confiance, mais aussi pour jouer les journalistes génées. Du genre de celles, qui sur le coup de l'émotion ou de la surprise en auraient presque oublié les bonnes manières en faisant l'affront de ne pas continuer dans la langue natale de l'interwiewé. N'oublions pas qu'elle était journaliste, et que la règle veut que les journalistes se plient plus ou moins aux exigences et désirs de la célébrité, quoique dans le cas présent il n'était question d'aucunes exigences, mais soit, s'il fallait ça pour compléter le personnage de notre brune... Et puis avouons le tout de même, cela l'amusait grandement, chacun s'amuse de ce qu'il veut n'est ce pas...

    « Ici? Ou plus loin? »

    A cette question, elle imita imméditamment son interlocuteur, regardant à son tour autour d'eux. Hum il devait de sentir géné d'être là en plein milieu de la boutique, c'était compréhensible pour ceux qui préféraient rester discret. Donc ça ne l'était pas pour Miranda, quoique dans cette situation particulière, il était vrai que rester là face à la vitrine n'était pas le meilleur poste. Il suffisait que quelqu'un la connaisant l'aperçoive là dedans, pour venir lui demander d'un air amer qu'est ce qu'elle pouvait bien fichtre ici, ou bien ça pourrait encore être un des derniers ayant visité son lit... Hum non vraiment là ça ne collerait avec l'image candide et toute douce de la petite Cassy, mais vraiment pas... C'est pourquoi elle se contenta d'abord d'émettre un nouveau sourire, le genre de sourire le remerciant presque de lui adresser la parole, mouais à ce moment là elle valait pas mieux que la vendeuse à la tête de tomate déjà mûre... Raison de plus pour détester la véritable Cassy, trop fade, trop naturelle, trop tout... Et Miranda trop jalouse de cette gamine à l'image de la perfection et au talent qu'on ne pouvait pas négliger. Mais passons, Skeeter trouverait toujours une raison valable pour que Cassy ne reste que stagiaire tant qu'elle travaillerai à la Gazette, pas question qu'elle lui fasse concurrence... Revenons à Matheo...

    Suite à son merveilleux sourire, elle dit alors sur un ton frôlant presque l'excuse.


    « Oh... je.. oui. Plus loin serait mieux, un peu à l'écart des regards extérieurs. »

    Elle accompagna ses paroles tout tendant son bras vers les le rayonnement des maillots, qui était celui qui cachait le plus de ceux qui passaient dans la rue, l'invitant ainsi à prendre cette direction. Et pendant ce temps voilà ce que se disait Miranda : Profites mon grand, j'te laisserai pas toujours autant de choix... Oh oui elle voyait déjà très loin, alors qu'il n'avait encore rien dit... Il ne lui avait rien dit à elle c'était un fait, mais avant qu'elle n'intervienne ce n'était pas la même histoire, et elle avait été là pour voir, observer, et trouver une rumeur des plus détestables qui ferait fureur, elle en était déjà certaine... Elle avait donc déjà de quoi faire pression sur le joueur de Quidditch, alors que lui était toujours à des années lumières de savoir ce qui se passait dans l'esprit vicieux et malsain de la journaliste. Une fois à l'endroit proposé elle continua alors, un doux sourire sur les lèvres, et en faisant mine de prendre de plus en plus en d'assurance maintenant que le contact était réellement établi.

    « Voy a continuar en español para más de facilidad para usted Señor... » Veuillez noter à la suite de cette phrase un joli sourire, invitant son interlocuteur à ne pas refuser la sorte de proposition qu'elle lui faisait, tellement ce dernier était magnifique, le sourire bien sûr... « Bien para empezar, usted podría decirme lo que hace en Ingleterra en este período, nuestros lectores ciertamente seremos encantados de saberlo... » Commençons par la plus simple des questions, le pourquoi du comment de la venue du joueur de Quidditch... Cela pouvait paraître un détail c'est vrai, mais je vous rappelle que dans l'esprit de Miranda une rumeur catastrophique avait pris le temps germer, et il fallait qu'elle ait un peu d'information pour que celle ci grandisse et devienne un véritable fléau... Le pauvre Señor Silva n'aurait pas dû croiser sur son chemin Miss Skeeter, car quand bien même il se mettrait à se rendre compte de quelque chose, ou quand bien même quelqu'un finirait par la reconnaître, elle avait déjà tous les élèments suffisant pour faire mal à sa carrière et sa réputation... Et tout ça rien que pour le plaisir de voir son nom inscrit sous un article frappant qui restera dans les mémoires. Bien peu lui importait que l'on cherche à l'aimer ou la détester, quoiqu'elle avait tout de même une préférence pour ceux qui la haïssaient, tout ce qui comptait pour elle c'était d'être connue... Que l'on sache qui est Miranda Skeeter, et pas seulement la fière et sournoise descente de Rita Skeeter... Nan elle était bien plus que cette femme blonde colorée qu'elle n'avait jamais trop tenue dans son estime, allez donc savoir pour quelle raison exactement... La journaliste laissa aller son crayon au coin gauche de sa bouche, attendant patiemment un air toujours aussi angélique dessiné sur le visage avec son carnet dans la main, à noter qu'elle avait sortit carnet et stylo pendant qu'elle parlait au gardien... Et oui elle avait même renoncé à la plume à papotte, c'est vous dire combien elle avait tout calculé ...

Milles excuses pour le retard ^^' Hum et pour les possibles fautes sur l'espagnol >.< J'entame ma deuxième année sans pratique ou presque donc bon xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cracbadaboum.keuf.net/t158-miranda-the-hell-with-her-words http://cracbadaboum.keuf.net/t3247-boite-de-miranda http://cracbadaboum.keuf.net/t2244-__m-i-r-a-n-d-a-t-h-e-y-s-a-y-t-h-a-t-i-a-m-d-e-v-i-l-i-s-h http://cracbadaboum.keuf.net/t2673-anneso-eloise-maureen-miranda-muse-synthia
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: ¿ Quien es la mujer ? ...   Dim 14 Sep - 18:57

(Ca fait rien pour le temps de réponse ;) )


    ____ L’Agent de Matheo avait dit pleins de choses à son protégé. Une de ces choses, était d’éviter la presse People. Et, s’il y avait un conseil que Matheo suivait plus que les autres, c’était celui là. Il n’aimait pas afficher sa vie dans les journaux. N’osait même pas penser à toutes les filles qui étaient devenues fans de son équipe rien que pour lui et sa tête charmante. Il n’osait pas penser à tous les efforts de marketing qui avaient été faits pour faire de lui un des meilleurs – Et plus célèbres – gardiens de Quidditch. Il voulait rester sobre. Il voulait vivre simplement. Après tout, tout enfant qui commence à jouer tout petit à un sport, n’est-ce pas juste pour le plaisir ? Il avait terminé ses études – Et avait fait gagner la coupe de Quidditch à Poufsouffle une fois – était parti en Espagne pour vivre de sa passion sorcière.

    ____ L’idée de répondre aux journalistes People le dégoûtait. Et tomber sur LA pire journaliste people du monde, dans CE magasin de Quidditch. C’était tout simplement un hasard impossible dans l’esprit de Matheo, tout simplement. En plus, elle était tellement jolie et craquante ! Comme se douter que derrière cette façade minutieusement construite se cachait la pire déformeuse de mots et la pire chroniqueuse people ? Impossible. Pour Matheo, en tout cas. Il aurait été avec son Agent, ou même son frère, il n’aurait jamais accepté cette interview, et serait repartit au pas de course dès qu’il aurait vu cette créature magnifique entrer dans le magasin…

    ____ Partant vers le fond du magasin, Matheo attendit patiemment que ‘Cassie’ termine de se préparer pour l’interviewer. Elle sortit bloc note, une plume simplette, et prit la parole. En espagnol. Oh, que c’était mignon ! Il ne put réprimer un sourire en l’écoutant parler avec un tout petit accent Espagnol. Elle parlait parfaitement, mais avait plus un accent plat qu’un accent madrilène, comme Matheo l’avait.

    ____ « Voy a continuar en español para más de facilidad para usted Señor... […] Bien para empezar, usted podría decirme lo que hace en Ingleterra en este período, nuestros lectores ciertamente seremos encantados de saberlo... »

    ____ La voyant poser sa plume au bord des lèvres, Matheo fixa ses chaussures pour se remettre à l’aise et se redressa, courbant les épaules. Il était pas maigre, plutôt costaud. Assez pour intimider n’importe qui. Sauf, bien sûr, les journalises.

    ____ « Estoy en Ingleterra para visitar mi hermano, Xavi. Ni màs, ni menos. » assura-t-il avec un sourire. Il avait été le plus sincère possible : C’était l’intersaison en Espagne, on n’avait pas besoin de lui dans l’équipe, et s’il voulait s’entraîner il y avait assez d’équipes prêtes à le laisser utiliser leurs terrains pour s’entraîner.

    ____ Il ne s’attendait pas à ce que sa simple phrase de réponse puisse être déformée de beaucoup. ‘Je suis en Angleterre pour rendre visite à mon frère, Xavi. Ni plus, ni moins.’ C’était tout simple. Et pourtant, il suffisait que deux phrases, dites à la mauvaise personne, soient déformées et changent entièrement de sens. On pourrait croire qu’il était là pour voir son frère, mais spéculer sur les raisons… Peut-être que Xavi allait mal ? Qu’il avait un problème ? Ou peut-être que ça cachait autre chose, que Matheo était là pour voir un autre club, MÊME s’il avait juré ne jamais vouloir changer ? Ou une toute autre chose à laquelle on ne penserait pas forcément.

    ____ Qui sait ce qui se passe dans le cerveau d’un journaliste en soif de nouvelles à déformer. Dit comme ça, ça paraît un peu stupide comme procédé… Mais l’argent qui en résulte est tellement intéressant ! Si Matheo n’avait pas eu un salaire exorbitant pour sa place au Real Madrid Quidditch Club, il aurait certainement trouvé un autre boulot. Comme ce matador de toros, qui même s’il gagnait de l’argent en tuant des toros dans l’arène, devait être conducteur de bus, dans le début du XXIème siècle. Enfin bref. Ce n’était ni là, ni autre part la raison.

    ____ Rajustant sa montre sur son poignet, Matheo lança un coup d’œil au bloc-note de Miranda, avant d’attendre la suite des questions. Il était habitué aux interviews, et celle ci promettait – A ses yeux – d’être agréable. Rien de plus que de donner quelques réponses à des fans. Il était toujours tellement content quand il s’agissait de rendre service. Il avait rendu visite à une fan hospitalisée à Sainte Mangouste il y avait deux ans de ça, parce qu’elle l’avait demandé. Ca ne l’avait pas gêné le moins du monde, ça l’avait même rendu heureux de savoir que sa simple présence auprès de quelqu’un rendait heureux. Des gars comme Matheo, il n’y en avait pas beaucoup. Par contre, l’idée de savoir que la seule façon de rendre heureuses certaines filles était en devenant leur petit ami… Ca le dépassait. Surtout, que tant qu’elles ne savaient pas qu’il était déjà casé, elles n’arrêteraient pas. Et une fois le savoir casé, les menaces à propos de l’heureuse élue commenceraient à tomber. IL ne voulait pas de ça. Pour ça, qu’il était une des personnes les plus discrètes niveau presse, sur sa vie amoureuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oh honey
Play with me, please



▌Clan : Neutre, ou presque...
▌Âge : 30 ans (24 juill.)
▌Ancienne maison : Ravenclaw
▌Sang : Pur
▌Humeur : Aguicheuse
▌Emploi : Rédactrice en chef de la Gazette du Sorcier
▌Crédit(s) : Fae

MessageSujet: Re: ¿ Quien es la mujer ? ...   Ven 26 Sep - 9:50

    Un étirement des lèvres. Un sourire. Le manège en espagnol avait fait son effet, Miranda n'avait plus beaucoup de soucis à se faire pour ce qui était de sa couverture. Bon d'accord il y avait bien la solution que quelqu'un la reconnaissant viendrait lui gâcher son merveilleux tête à tête, mais elle préférait l'oublier... Et puis il serait vraiment dommage qu'elle se doivent d'anéantir moralement la personne qui pourrait venir la déranger, vraiment dommage n'est ce pas... C'était presque à se demander si finalement elle n'avait pas envie que ça arrive, que quelqu'un l'interpelle, qu'un « Miranda » ou « Skeeter » retentisse... Rien que pour voir la surprise dans le regard du joueur, rien que pour lui faire comprendre qu'il s'était fait lamentablement fait avoir, et rien que pour d'une certaine manière il se félicite de n'avoir rien dit qui pouvait devenir ambiguë, alors que ce n'était pas le cas.... Diabolique vous dites? Hum ce ne serait pas faux, il faut bien l'avouer... Incroyablement détestable, tout dans sa façon d'agir n'est que détestable, tout dans sa façon d'être, et pourtant il est tellement simple de croire le contraire, allez donc savoir pourquoi... Se pourrait-il que des atouts physiques aient quelque chose à voir là dedans ? Possible... Fort possible...

    « - Estoy en Ingleterra para visitar mi hermano, Xavi. Ni màs, ni menos. »

    Le visage rayonnant elle se mit à griffonner sur son carnet exactement les mots qu'il venait de lui dire. Excatement, vous avez bien compris, pas de déformations, pas d'oublis ou d'ajouts « involontaires ». Rien de tout ça. Une simple phrase en espagnol... Qu'elle se contenterait de modifier par la suite, mais hum passons ce détail sans importance. Un autre détail était à noter, le fait qu'elle n'avait pas pris la peine de traduire immédiamment la phrase en Anglais. Vous vous demandez pourquoi j'y attache de l'importance? Mais c'est évident voyons... A la Gazette, Miranda était la seule, jusqu'à maintenant, à maîtriser de manière relativement parfaite l'espagnol, donc elle serait forcément la seule à comprendre ce qui était écrit, donc elle serait la seule à pouvoir prétendre écrire l'article concernant Matheo. Quand je vous disais qu'elle avait l'habitude de voir loin, trop loin peut être.. Mais bref passons, revenons une nouvelle fois à notre situation... Une fois qu'elle eut finit d'écrire elle se contenta de murmurer et répéter à voix basse ces quelques mots : « Visitar a su hermano... Si... » Ainsi elle mimait la jeune demoiselle qui réfléchissait à sa prochaine question, chose dont vous vous doutez pertinamment n'était pas du tout le cas. Non là elle venait de tranformer dans son esprit la phrase à la manière Skeeter, une tecnhique de traduction jamais égalée et en perpétuel renouveau...

    Le pauvre gardien aurait du mal à se remettre de l'article qu'elle comptait écrire, et qu'elle écrirait coûte que coûte. Ce n'était pas de possibles menaces qui allaient l'arrêter, celles de la Directrice de Poudlard et du Ministère de la Magie lui même ne lui avaient fait ni chaud ni froid, alors imaginez un peu celles d'un simple joueur de Quidditch. Il n'était vraiment rien pas rapport à eux, à part une bête idole qui se contentait d'offrir ses beaux, très beaux et séduisants en passant, sourires. Qu'une personne de plus à ternir pour faire résumer les faits. Pas que je veuille vous faire peur, quoique en y réfléchissant... Mais bon Miranda était lancée, elle avait dans sa tête sa rabaissante, sa détestable, son incroyable, sa blessante rumeur, et elle voulait la publier. Non non elle n'allait pas seulement se contenter de faire courir la rumeur, elle allait s'arranger pour qu'elle soit écrite noir sur blanc, et qu'elle soit lue par le monde entier, ou tout du moins par le monde Anglais sorcier c'était déjà suffisant, même si elle en esperait toujours plus. Oui Miranda est une femme sans coeur et qui ne connait pas le remord, nous ne pouvons pas le nier. C'est là qu'on se dit, la pauvre elle a du avoir une enfance terrifiante pour en être arrivée à un tel point... Et bien détrompez vous, tout a été parfait , trop parfait, aussi parfait que elle et son corps de rêve... Non, Miss Sketter, définitivement était une personne foncièrement redoutable et de surcroît d'une grande intelligence, et tout ça de manière naturelle, disons qu'elle a été programmé pour être ainsi, et rien mais vraiment rien n'a fait qu'elle soit ainsi... Enfin bon, ce n'est pas non plus une raison pour vous appitoyer sur son sort, elle le vit très bien, je vous rassure, juste au cas où que cela vous aurez échappé. Je vous rappelle que être une garce est pour elle une vocation, elle ne s'en cache même pas, alors essayez un peu d'avoir de la compassion ou de la pitié pour elle et elle fera de vous son quatre-heure. Non mais dites donc, pas question de traiter Miranda Helena Skeeter comme une personne inférieure qui mérite que l'on s'intéresse à elle juste parce qu'elle doit se sentir mal dans sa peau. Premièrement elle était loin d'être une personne inférieure, au contraire elle devait se trouver au dessus du lot, la crème de la crème, la perfection je vous dis. Deuxièmement, si vous vous voulez vous intéresser à elle occupez vous plutôt de lire ce qu'elle écrit avec une délectation sans pareil. Troisièmement, vous ne valez certainement pas la peine qu'elle daigne vous accorder ne serait-ce qu'une demi-seconde de son temps alors oubliez tout de suite... Hum sauf si vous avez des arguments convaincants, il va de soit que dans ce cas là, vous aurez certainement l'occasion d'obtenir un droit à la négociation... Toutes sortes de négociations peuvent être envisagées... Et quatrièmement, elle, se sentir mal dans sa peau?! Vous allez bien oui! Non non pas elle... C'est bien beau tout ça, mais j'en oublierai presque le plus important... Matheo et Miranda...

    Juste après son léger murmure Miranda chercha le regard de son interlocuteur pour ensuite enchaîner, l'air maintenant complètement rassuré, mais toujours en tentant de garder cette candeur dans ses gestes et paroles – notez combien cela pouvait être difficile -

    « ¿La famillia tiene mucha importancia para usted no? » dit-elle en accompagnant le tout d'un doux sourire comme elle savait si bien le faire quand il s'agissait de jouer à ce jeu là. Oui encore une fois on pouvait le dire ce n'était pas une question très précise. Mais ce n'était que des détails sans importances qui servaient à Miranda. Tout ce que l'on pense qui ne pourra pas nous trahir, finit toujours pas lui servir, bon d'accord il est vrai que ce n'était pas toujours la version exacte de ce qui avait été dit qui l'intéressait mais bon... Nous dirons que ça aussi ce n'était qu'un détail...


Beaucoup de mots pour pas grand chose n'est ce pas =p Le fait est que faire une interview complète en Dj est bien plus compliqué qu'on ne dirait puisque j'suis sensée enchaîner sur tes réponses et réactions, afin de bien mener mon entreprise ^^' . Donc j'te propose qu'on en parle ensemble sur Msn, histoire de faire différemment et que ce soit plus interessant pour nous en ce qui concerne les posts =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cracbadaboum.keuf.net/t158-miranda-the-hell-with-her-words http://cracbadaboum.keuf.net/t3247-boite-de-miranda http://cracbadaboum.keuf.net/t2244-__m-i-r-a-n-d-a-t-h-e-y-s-a-y-t-h-a-t-i-a-m-d-e-v-i-l-i-s-h http://cracbadaboum.keuf.net/t2673-anneso-eloise-maureen-miranda-muse-synthia
avatar
    synthia; disturbed
    malicious admin;



▌Citation :
«Méfiez-vous de tous ceux en qui l'instinct de punir est puissant»
Nietzsche

▌Clan : Le pouvoir mène au succès.
▌Âge : 19 ans. (7 août)
▌Année : 9ème année
▌Maison : Slytherin
▌Sang : Mélé
▌Humeur : Solitaire
▌Poste au Quidditch : Poursuiveuse.

▌Crédit(s) : (c) fae

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: ¿ Quien es la mujer ? ...   Lun 23 Mar - 12:27


    Sujet déplacé aux archives.
    Actualité dépassée.


_____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cracbadaboum.keuf.net/t22-synthia-grey http://cracbadaboum.keuf.net/t3020-boite-de-synthia http://cracbadaboum.keuf.net/t2120-synthia-lost-far-away http://cracbadaboum.keuf.net/t2673-anneso-eloise-maureen-miranda-muse-synthia
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ¿ Quien es la mujer ? ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

¿ Quien es la mujer ? ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cracbadaboum; Une malédiction, des sorciers. Oserez-vous ? :: Sujets inachevés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Harry Potter - Poudlard