AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maïka O. Allen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



▌Crédit(s) : (c) moneyhoney

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Maïka O. Allen   Lun 11 Aoû - 1:07


    Carte d'Identité

    Nom: Oliver Allen
    Prénom(s): Maïka
    Age: 27 ans
    Date & Lieu de Naissance: 29 juin 2003 à Honolulu à Hawaï dans un quartier huppé.
    Sang: Pur
    Ancienne Maison : Ex-Gryffondor
    Emploi : Depuis qu'elle est petite, elle a contesté de l'autorité de ses parents qui prônent bien sûr le sang-pur. Ils avaient des idées bien sombre en arrière de la tête, pourtant Maïka n'a fait qu'à tête et est devenue une auror. Elle a toujours rêvé de l'être. Pourtant ses parents n'étaient pas d'accord. Maïka a toujours eut une tête de cochon et la prouvé. Maintenant, elle est reniée par ses parents. Peu importe. Maïka a eut bien de la misère au début car le soutient de ses parents a jamais existé. Elle voyait que les autres avaient le soutient de leurs parents, mais pas elle. Donc maintenant, elle les oubli, même si elle habite toujours dans la ville où elle est née.

    Apparence

    Physique: Avant de devenir une jeune femme, plutôt séduisante, nous devons commencer par un commencement. Quand elle était plus jeune, elle se laissait habiller au goût de ses parents. Apparemment, la mode des petits vieux étaient courante, du genre qu'il y avait que les robes qui importait à l'habit que la petit Maïka devait porter. Quand elle était plus jeune, Maïka n'a jamais été la plus grand. Elle a toujours été dans la moyenne mais parfois la plus petite. Depuis qu'elle est jeune Maïka a la peau foncé. C'est vrai qu'elle ne tient pas ça seulement de la chaleur de Hawaï. Sa mère étant de la peau foncé, son père et de ses origines lui ont valu la peau mat. Elle n'a pas vraiment besoin d'Aller au salon de bronzage même si elle connaît plus ou moins les objets, la technologie ou la façon dont les choses sont faites chez les moldues. Disons que plus jeune, elle passait ses journées à la plage ou à l'extérieur dans la cour de leurs maisons énormes. Maïka détestait les froufrous quand elle était plus jeune, malheureusement en voyant le reste de la famille porter ceci, elle n'eut pas trop le choix. Déjà jeune, elle n'aimait pas, elle montrait déjà que l'argent et les habits de riche lui passait 1000 mètres par-dessus la tête.. Maïka a toujours vécu en écoutant ses parents ainsi que les habits, la façon de se tenir et la façon d'être une femme pour les années à venir. Maïka se tient bien droite avec aucun sourire, elle devait surement sourire d'un sourire bizarrement provocateur pour une petite fille. Elle se faisait souvent reprendre. La petite Maïka qui n'était pas très grande à la taille fine ne s'interessait pas aux prix des habits, même si étant jeune les parents choississement ce que nous devons porter. Hors de tout doute, Maïka se pliait à la règle malgré que les froufrous lui pique ou encore trouvant cela d'un inconvénient en plus. Les robes et les jupes étaient souvent porter par la jeune fille. Plus jeune, elle était plate-plate comme une planche de bois n'Ayant pas de forme comme tout petite fille. Maïka n'était pas une erreur de la nature. Une petite bien normale qui a un nez, une bouche, deux yeux, deux oreilles...Maïka a les cheveux foncés, brun très foncé. Plusieurs disaient qu'elle avait les cheveux noires. De toute façon sa ne faisait pas grand changement en le noir et le brun très foncé.
    En grandissant, cette dernière avait rentré à Poudlard, comme la plupart des jeunes. Elle avait grandis de quelques centimètres. Puis elle n'avait pas changé jusqu'au jour où elle commençait à se former, puis vint ses règles ce qui la changea totalement. Maïka devait maintenant se comporter comme une jeune femme qui se détachait de la basse societé qui avait un ascendance pur. Elle s'en fichait. Pourtant, elle se détachait des autres avec son visage qui n'avait pas encore tous les traits d'une jeune femme. Son visage était encore un peu rond, elle avait toujours sa graisse de bébé. Elle avait des lèvres déjà pulpeuse, souvent elle se faisait rire d'elle à cause de ses lèvres dites grosse. C'était des préjugés qui rendaient souvent malheureuse Maïka. Elle essayait de cacher ses lèvres. Puis elle commença à se forcer, son visage devint un peu plus pointu, ses traits du viasage un peu plus adulte, sa poitrine devint plus génèreuse. Ses lèvres ne lui dérengeaient pu. Sa couleur de peau foncée était toujours pareille. Maintenant, Maïka est rendue à vingt-sept ans, elle n'a encore aucune ride. Mais allons maintenant en détails sur son apparence physique. Maïka n'est pas la plus grande, ni encore la plus petit. Elle mesure aux alentours de un mètre soixante-quatorze. Maïka a un des formes assez généreuse. Elle n'a pas eut de chérurgie plastique ou peu importe. Elle a une bonne poitrine mais pas aussi grosse que Pamela Anderson. Faut pas exagérer non plus, sinon elle serait un erreur de la nature O.o. Maintenant, parlons un peu de son visage. Maïka a un petit nez pointue dans sa jeunesse elle trouvait qu'elle en avait un gros. L'ancienne Gryffondor était beaucoup complexé. Elle n'a pas un corp parfait. Elle est simplement jolie. Ses lèvres sont pulpeuse et grosse, mais maintenant sa ne lui dérenge pas. Elle se répète que sa lui fait un certain charme. Elle a des yeux brun foncé, très sombre. Maïka n'a pas de très grosse oreille, ils sont normal et symétrique. En plus, elle a un visage fin et féminin. Maïka a un joli visage, des sourcils fin, des cils longs, des yeux bien placé, un nez à la bonne place... Elle a peut-être une poitrine généreuse, elle peut-être aussi un beau visage, elle a peut-être de quoi de séduisant, elle a peut-être un grain de beauté sur une fesse, mais elle a une pair de fesse généreuse. Vous savez certain mannequin qu'on voit dans les revus n'ont pas vraiment de fesse a part de deux petits qui paraissent même pas ? Elle avait des formes. Elle avait des fesses. Maïka était une belle femme mince avec des formes, des courbes. Elle fait souvent tournée les têtes mais sa va pas changer à son physique. Oooh ! J'ai oublié de parler de ses dents. Allez on doit me taper. Elle a de magnifique dent blanche et toute droite. Elle a porté un appareille dentaire étant plus jeune, mais maintenant elle ne la pu. Petite Anecdote. Maïka a bien sur expérimenté plusieurs choses pour ses cheveux foncés qui sont souvent laissé lousse ainsi qu'au naturel, ils descendaient en cascade sur ses épaules, un peu bouclé. Elle avait tenté de changer de couleur par magie, mais elle eut une léger problème, ses cheveux n'Arrêtaient pas de changer de couleur et imaginez ce que ses parents lui ont fait. Une super conversation que ses cheveux sont parfait.... Et qu'une dame ne fait pas ça.
    Style vestimentaire: Il y en a long à dire. Maïka a toujours porté des vêtements de la grande bourgeoisie pour sa famille. Des robes, des robes... Comme dans le moyen âge. Ce n'était pas très pratique. Malheureusement, sa mère l'obligeait. Maïka s'était donc pliée au vêtement de la mode des riches personnes. On peut déduire que Maïka n'a pas vraiment de style au tout début. C'est en grandissant qu'on développe ses propres choix et ce que nous voulions devenir, même si parfois, on a une vue sur l'ensemble de ce que nous allions développer comme caractère. Maïka a un mauvais caractère, elle ne voulait jamais être comme ses parents disaient déjà très jeune, mais on sait bien que si les autres sont comme ça, elle devait être comme ça, en faites pour les treize premières années de sa vie. Elle portait les robes de sorcier à l'école puis des robes et des jupes chez elle. Très rarement, elle portait des pantalons. Malheureusement, elle enviait les gens qui portaient ce qu'ils voulaient. Maïka a commencé à quatorze ans à faire sa petite vie bien simple. Avec ses amis moldus qui ont des capacités magiques, elle a découvert un peu mieu la vie moldue et la mode. Elle appréciait beaucoup mieu ce qui se passait chez les moldues que chez les sorciers. Ayant beaucoup d'argent Maïka décida de s'acheter des vêtements de son goût. Elle se fit percer le nombril même si ses parents l'ont découvert un peu plus tard et elle a eut le droit à une méga engueulade. Elle s'en fiche. Sa lui passe cent pied par-dessus la tête. Elle a commencé à porter du linge à la mode, des couleurs vivent et des jeans serrés. Oh aussi ! Elle a changé ses sous-vêtements. Pu de culotte grand-mère. Elle a tout changé pour faire ce qu'elle veut. Elle a beaucoup de vêtement. Elle a des tenues de tout genre pour plusieurs occasions. Maïka a beaucoup beaucoup de vêtement, dont des souliers mais elle a aussi beaucoup de bijoux. Maïka a certainement beaucoup de vêtement ainsi que de bijoux mais elle a l'argent pour se payer tout ce qu'elle a. Malheureusement, elle est un peu accro à Acheter, mais de ses temps-ci, c'est moin pire qu'avant. Elle sait gèrer son argent. Maïka aime souvent avoir les cheveux lousses, comme souvent porte les fonceuses, mais parfois pour son travail, elle doit les attacher. De toute façon, on s'en fou pas mal, non ? Peu importe. Maïka garde toujours des robes sorciers au cas où qu'elle en aurait besoin même si elle en a plusieurs, elle s'en procure toujours. Elle est accro aux achats. Maïka peut être tendance comme elle peut changer de style du jour au lendemain, sa dépend de ses humeurs. Elle porte parfois des jupes longues et d'Autres fois des jupes courtes. Des pantalons serrées Skinny ou encore des pantalons un peu plus ample vers le bas. Elle porte des chandails normaux comme des chemises, des tops et tous. Tout dépend de ses envies, et de ce qu'elle s'en va faire.
    Signe particulier: A première vu Maïka n'a pas grand chose de si étonnant. Elle a s'est fait percé au nombril sans que ses parents le sachent à l'âge de quatorze ans. Bien sûr, comme tous parents, ils finissent pas remarquer le nouveau bijou que Maïka avait. Elle a aussi les oreilles percés. Maïka porte souvent des bijoux vu qu'elle en a plusieurs, mais elle n'Affiche jamais vraiment sa richesse même si sa paraît par ses nombreux vêtements et sa maison. Le reste c'est des cicatrices fait par le métier.


    Caractère

    Description: Maïka une fille bien simple qui a toujours eut le dernier mot. Ses parents ne lui ont jamais prouvé que les sangs-purs étaient mieu que d'Autres et qu'ils avaient raison en faites. Cette femme a donc appris à voir les choses d'une autre angle sans avoir des parents avec une petite pinotte dans le cerveau puisque ses parents avaient encore les principes sang-pur et riche. Peu importe. Maïka, plus jeune, n'aimait pas montré qu'elle avait de l'argent. Pourtant, elle s'achète ce qu'elle veut sans se retenir. La jeune Maïka n'était pas toujours pareille de celle qui est maintenant l'auror. Maïka ne va pas dire qu'elle est riche, pourtant ses habits montrent qu'elle a de l'argent. Elle le démontre d'une autre façon. Voyez comment Maïka se montre sans le dire verbalement. C'est vrai que la jeune femme travaille même si elle en a pas vraiment besoin. Maïka conteste souvent l'autorité même au travail. Combien de fois a-t-elle décidé de faire qu'à sa tête. Bien desfois à vrai dire. Maïka est une gentille femme, mais elle a des limites comme tout le monde. On aurait pu croire qu'elle avait un penchant pour le mal auparavant, même si aujourd'hui elle n'est pas toujours la même gentille fille qu'elle pourrait laisser croire. Maïka est une femme courageuse mais en même temps, elle a un double visage ( Visage à deux faces ). Elle cache des choses à certains, des amitiés, des amours. Puis elle peut se comporter d'une façon avec tel puis d'une autre façon avec d'autre. Toutefois personne ne s'en plaind. Maïka a toujours été une personne qui se foutait de tout même si elle ne s'en foutait. Elle montrait une fausse apparence quand celle-ci n'était pas ainsi. Ce qui faisait qu'elle avait plusieurs ennuis. Les ennuies lui procuraient un plaisir. C'est étrange à dire mais elle adore le danger. Le danger est son ami. Sans le danger sa vie serait totalement plate. Maïka peut avoir le coeur tendre comme le coeur comme du roc. Malheureusement, Maïka amoureuse sa appele aussi sa jalousie. Sa jalousie est si grande qu'elle en fait peur. Tellement qu'elle est jalouse, qu'elle en devient agressive, Colèrique et elle frappe tout ce qui bouge. Elle n'est pas trop la fille qui est super normale. Disons qu'elle devient un cas extrême quand elle est jalouse, surtout en amour. Elle serait du genre à commettre des meurtres passionnels. Peut-être ce comportement a fait peur à ses ex-copains. Pourquoi autant d'agressivité ? Pour bien des choses, étranges. Il n'y a pas vraiment de raison à son comportement, elle est ainsi. On peut aussi conclure que Maïka est possessive, presque égoïste par certains moments de sa vie, mais s'ayant privée plus jeune des amourettes ou peu importe les garçons qui faisaient battre son coeur à tout Allure pour ne pas faire des chicanes entre amie ou autre raison étrange. Disons que tout le monde est étrange avec leurs histoires étranges, parfois les histoires étranges sont normaux, mais certaines non. Les gens trouvent Maïka Normale, mais elle ne l'est pas tant que ça. Elle aime l'argent, mais elle l'aime pas le montrer, plutôt le dire, qu'elle est riche, très riche. En faites, Maïka essaye de se montrer le moin "vedette" possible ou frais chier... Comprennez-vous ? Pourtant l'hawaïenne n'est pas une sainte comme vous auriez pu le voir. Elle défend tout de même ses idées. Elle a beaucoup de courage. Elle n'a pas peur d'aller au bout. Vous savez le danger est son meilleur ami, alors la jeune femme n'a pas peur d'affirmé ce qu'elle veut et ce qu'elle pense. Elle est audacieuse. Auparavant, les petites cachotteries et les conneries étaient présente dans sa vie, maintenant les secrets sont partagés mais pas avec n'importe qui. Il faut avoir obtenu un minimum de confiance d'elle. Ce n'est pas si difficile d'en obtenir. Trahissez là une fois, et c'est finis. Il y a des exceptions à ses règles. Il y en a toujours. La jeune femme n'est pas toujours capable d'être la fille chiante qui veut rien savoir après une trahison. Par ses parents, elle n'a pas vraiment appris le pardon, mais elle sait pardonner pour des choses minimes. Elle partage plusieurs secrets parfois si petit que même si on le dit, elle va être un peu fâché rien de plus. Ce qu'elle confie à Frian parcontre est très personnel. Maïka est une fille avec des comportements parfois excessif. Elle est téméraire, et veut qu'on réponde à ses caprices. Il ne faut pas toujours la croire. Elle ment, aussi facilement qu'un claquement de doigt. Elle manipule quand il le faut. Elle a appris à être ainsi. Elle a appris à ne pas pardonner. À se comporter comme une "Lady". Depuis qu'elle est auror, elle sourit parfois, car elle est réelement heureuse. Maïka peut être froide, mais n'ayez crainte ses crises passe assez rapidement. Les Crises de Maïka Sont généralement violente. Maïka est une femme qui se fâche très rapidement. Elle réussit à peine à controler, donc les crises violentes ou la violence arrive rapidement. Maïka est une femme intelligente, jalouse, possessive, mais elle adore les hommes. Oh vous en avez pas idée !


Dernière édition par Maïka O. Allen le Dim 5 Oct - 4:11, édité 28 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Maïka O. Allen   Lun 11 Aoû - 12:31

Welcome !
Revenir en haut Aller en bas
avatar



▌Citation :
    | SATANIS;
    Ergo draco maledicte et omnis legio diabolica adjuramus te.
    cessa decipere humanas creaturas, eisque aeternae Perditionis venenum propinare !

▌Clan : Avec moi-même, ça en fait moins à trahir.
▌Âge : 19 ans
▌Année : 7e
▌Maison : Serdaigle
▌Don(s) : : Loup-garou.
▌Sang : Mélé
▌Emploi : //
▌Poste au Quidditch : ex-Gardien & Capitaine de Serdaigle.

▌Crédit(s) : Selvmord - Avatar.
Selvmord - Gif.

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Maïka O. Allen   Mar 12 Aoû - 14:10

Re-Bienvenue miss (T'en as pas marre ? xD)

J'te réserve l'avatar, et j'te souhaite bonne chance pour ton énième fiche.

Good Luck !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



▌Crédit(s) : (c) moneyhoney

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Maïka O. Allen   Mar 12 Aoû - 14:23

Je t'avouerai que sa me fait * &*%%&$?%$ * les fiches mais bon xD

Merci à vous deux

xD 3ième persos Zek'zek ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



▌Citation :
    | SATANIS;
    Ergo draco maledicte et omnis legio diabolica adjuramus te.
    cessa decipere humanas creaturas, eisque aeternae Perditionis venenum propinare !

▌Clan : Avec moi-même, ça en fait moins à trahir.
▌Âge : 19 ans
▌Année : 7e
▌Maison : Serdaigle
▌Don(s) : : Loup-garou.
▌Sang : Mélé
▌Emploi : //
▌Poste au Quidditch : ex-Gardien & Capitaine de Serdaigle.

▌Crédit(s) : Selvmord - Avatar.
Selvmord - Gif.

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Maïka O. Allen   Mar 12 Aoû - 15:08

Je sais, je sais que c'est ton 3e.. Chuis pas bigleux sur les IP non plus :p
Bref. Stop flood ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



▌Crédit(s) : (c) moneyhoney

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Maïka O. Allen   Jeu 21 Aoû - 2:51


    Connaissez-vous Miranda Skeeter ? Si Oui, vous savez ce qu'elle fait ? Maïka a un petit jeu avec la chère Miranda. Maïka adore ce petit jeu, car elle peut faire aller son côté pervers. Maïka peut être une femme bien différente, mais personne n'a encore vu ce côté. L'auror ne peut le cacher encore bien longtemps. Elle en est incapable. Ce que ses parents lui ont appris est ancré en elle, même si elle ne veut pas le croire. Voyons plus tard ce que sa donnera. Certainement une femme dijoncté, méconnaissable, et une bombe explosive. Maïka sait qu'elle est hypocrite, manipulatrice, perverse, violente.... Avec tout ça, je dirais que ce n'est pas une personne de confiance, quand elle éclate, elle peut dire des choses assez dérengé. Maïka se rabaisse toujours du genre " Je ne suis pas assez belle pour lui " ou " Arf ! J'suis nulle... Blablabla". Elle ne s'aime pas. Elle a honte d'elle. Maïka parle plus ou moin d'elle, ayant honte de sa vie. Il n'y avait rien de bien passionnant pendant ses vingt-sept années d'existence. Pour conclure, Maïka est d'humeur changeante, ainsi que dérengé. Elle n'est jamais la même.
    Principales Qualités: Confiance envers les gens qu'elle aime et qu'elle a une entière confiance, va au bout de ses idées, gentille ( Sa dépend de son humeur), Souriante, Courageuse, elle sait pardonner, elle ne se comporte pas comme une "Vedette!, intelligente, conteste souvent l'Autorité
    Pricipaux Défauts: Est un peu accro à son argent, Jalouse Excessive, violente, comportement souvent excessif, ment, manipule, crise violente, se fâche très rapidement, possessive, perverse, conteste souvent l'autorité, Hypocrite, explosive, Se rabaisse souvent, est jamais la même ainsi que visage à double face.
    En plus: Maïka est d'humeur changeante, donc on ne sait jamais comment elle va réagir. Elle est une personne complexe, elle ne se trouve pas super. Ce n'est pas la plus belle, ni la plus méchante, ni la plus gentille. Elle est dérengé. Au fond, elle ne sait qui elle est réelement. Peut-être est-elle la petite fille que ses parents ont éduqué en "Lady". Peut-être aurait-elle du suivre la voie que ses parents lui ont tracé ? Peut-être a-t-elle pris la mauvaise voie ? Pourquoi elle se surprend a aimé les gens qui font du mal autour d'eux ? Pourquoi elle est si violente ? Qui est-elle ? Tant de questionnement. Maïka se cherche et cherche quelqu'un qui pourra l'aider et l'aimer. Pourquoi elle veut être aimer ? Parce qu'elle veut connaître ce véritable sentiment pour de vrai, car Maïka n'a jamais eut l'attention de quiconque comme les autres personnes qui ont vécu une fois ce sentiment... Mais Maïka aime quelqu'un qui ne l'Aime pas. Voilà qui la rend encore plus folle qu'auparavant....

    Historique
    Histoire: Comme toute personne, il y a un histoire. Il y a une naissance, des parents, une famille... Maïka ne fait pas exception à la règle. Elle est née à la fin de juin. C'était par une belle journée ensoleillé. Elle naquit dans une famille puissante et riche d'honolulu. Sa famille était bien sûr connu chez les sorciers, mais leurs richesses familials venaient de l'exploitation du territoire chez les moldues. Alors, cette enfant avait un héritage bien grand. Elle était la petite des Oliver et les Allen. Oui, c'était une fille. Elle était la première de ce couple. Vous savez que ce couple n'est pas toujours heureux, mais peu importe. L'argent pouvait faire bien des miracles, surtout celui de garder un couple en vie. Les parents de Maïka ne s'aimaient pas vraiment, le seul atout qu'il y avait pour que leurs couples survivent, c'est qu'ils aimaient l'argent. Maïka avait de nombreux jouet et tout ce qu'elle désirait. Elle était un bébé extrêmement gâté. Parcontre, elle n'a jamais vu vraiment de la vraie amour. Elle avait vu ses parents l'aimés, mais rien de plus. Ses parents ne s'aimaient pas. Maïka ne remarquait rien puisque qu'elle était encore trop jeune. Elle vivait dans une grande maison dans un quartier huppé d'Honolulu. Maïka ne voyait pas autant ses parents que les autres enfants, elle avait une nounou. Elle n'avait pas le choix. Ses parents s'occupaient de l'argent. Maïka les voyait rarement. Sauf quand elle est née, les premier mois pour l'allaitement sa maman était là. Maïka était un enfant qui pleurait souvent pour voir sa mère. Elle était toujours triste. Elle appelait sa mère pour entendre sa voix, mais souvent sa l'a décevait. Elle reconnaissait sa mère quand elle était pratiquement bébé naissant. Elle n'oubliait jamais le parfum que sa mère dégageait. Quand, elle sentait cette odeur, elle s'agitait dans tous les sens et elle se mettait à pleurer pour avoir l'attention, mais souvent ce n'était que les vêtements de sa mère qui était bougée près d'elle. Elle avait besoin de sa maman auprès d'elle. Ses parents l'oubliaient souvent. Maïka était un enfant qui pleurait souvent pour voir maman et papa. Elle les voyait tellement rarement qu'elle en oublait presque qui était réelement ses parents. Son père, Robert, se perdait souvent sous les chiffres d'affaires quand à sa mère Daphnée, elle faisait que compter son argent quand elle était à la maison. Ils l'oubliaient pratiquement Maïka. Elle bavait trop pour que sa mère prenne cette dernière dans ses bras devant les autres invités. Sa mère était toujours habillée de vêtements élégant, faites sur mesure et surtout qui valait une somme spectaculaire. Voyez-vous que notre jeune femme allait vivre dans l'argent jusqu'au coup. Elle ne manquait jamais de rien qui était des objets, mais l'Amour d'une mère et d'un père étaient loin être acquis pour elle. Sa nounou était comme une deuxième mère. C'était une femme d'une certaine âge, elle était grand-mère mais maintenant au service de la riche famille. Il n'avait pas le temps de s'occuper de leur fille. Elle était qu'une héritière a leurs grandes richesses. Elle n'était pas vraiment entendue par sa mère et son père, mais elle devait naître pour être l'héritière. Malheureusement, ils voulaient un garçon et non une fille. Elle était donc une erreur. Personne ne le savait. Sa ne disait certainement pas. Pourtant, elle était oubliée par ses propres parents. Maïka pleurait pour les voir, elle voulait savoir sa mère près d'elle, être dans les bras de son père qui avait des bras de tout père, on se sentait protèger quand on était dans ceux-ci. Mais Malheureusement, rarement, elle se retrouvait dans les bras de ses parents. Sa mère la prise plus souvent, elle la nourrissait quand la nourrisse n'était pas là. Les premier temps de Maïka se résuma à ceci, parents absents, manquent d'amour et nourrise présente.

    À l'âge de Un an, Maïka devait rester calme dans son coin. Elle n'avait personne à qui parler qu'à sa nounou qu'elle suivait pas à pas sur ses jambes molles encore. Elle n'était pas la meilleure pour se tenir sur ses jambes. Sa lui avait pris beaucoup de temps. Elle apprenait comme tous les autres enfants, mais ses parents avaient encore manqué un évènement de sa vie. Ses premiers pas avaient été devant sa nourisse qui était rendue comme sa propre mère. Elle se cachait souvent dans les jambes de la nourisse. Malheureusement, sa mère était jalouse et renvoya la femme qui s'était occupée de Maïka depuis sa naissance. Maïka cherchait partout Sharon. C'était le prénom de sa nounou. Elle l'adorait. Elle avait été présente dans sa vie. Sharon lui avait donné un peu d'amour, ce que ses parents lui avaient pratiquement jamais montré. Maïka ne comprennait pas trop ce que sa signifiait. Elle voulait avoir des personnes pour s'occuper d'elle, elle voulait que quelqu'un voit qu'elle soit là présente. Elle voulait se sentir à sa place. Même si elle est encore très jeune, elle avait besoin de se sentir bien près de ses parents qui n'étaient jamais à la maison pour elle. Maïka commença à voyager avec ses parents pour leurs travailles, même si ils n'avaient pas besoin de travailler pour survivre. Ils avaient bien assez depuis des années. Maïka était avec sa maman. Elle revenait régulièrement à la maison. C'était bien plus plaisant que toujours être prise dans les garderies pendant que ses parents travaillaient à suivre le compte de près ayant peur de perdre un seul dollar. Maïka avait appris un peu à parler. Elle déformait beaucoup les mots, mais elle savait au moins dire quelques mots. Elle parlait pas trop bien, mais elle se débrouillait. Maïka était une enfant intelligente. Elle se faisait reprendre à la moindre erreur, malgré son très jeune âge. Il y a des moments dans sa vie qu'on pourrait passer qui n'est pas très important. Elle grandissait tout simplement comme une enfant avec beaucoup d'argent et les chicanes incessantes de ses parents qui ne s'Aimaient pas, mais qui ont mis au monde une enfant très compliquée. En plus, elle fêtait sa fête avec des amis ou encore des gens très important avec beaucoup d'argent. En les invitant, sa disait regarder on vous aime, alors laissez-nous un petit de quoi. Maïka n'aimait pas sa fête. Elle n'aimait rien de ce qui se passait. Elle voulait écouter que la télévision. Elle avait grandi depuis que la nounou Sharon ait été renvoyé. Elle avait maintenant cinq ans. Il n'avait rien d'interessant entre ça. Elle avait voyagé. Elle s'était améliorée dans sa façon de parler. Il n'avait pas grand chose à raconter. Elle n'aimait pas être toujours aussi loin de la maison. Elle voulait se retrouver sur les plages de chez elle. Elle voulait jouer au ballon et ses sceaux sur le bord de la plage. Elle voulait se sentir chez elle. Nous disons que tous qu'on est toujours mieu chez soi, et Maïka avait besoin de trouver un endroit stable pour quelques années. Elle le retrouva un moment qui donne sur une partie de sa vie, qui n'était guère très plaisante. Elle n'aimait certainement pas cette façon de vie qui va suivre dans le cour de sa vie. Avait-elle le choix ? Je ne crois pas. Elle devait le faire, sinon elle déceverait ses parents, qui croient. Bien sûr, ce n'était qu'une façon de parler.

    Une partie de sa vie fut importante, car plusieurs changements arrivèrent subitement. Ce qui bouleversa le train-train quotidient de ses parents comptant l'argent qu'ils avaient. La mère de Maïka, Elizabeth, fit une dépression. Robert commença à s'inquièter pour sa femme. Il ne l'aimait pas, comme il l'aimait. C'était tellement compliqué. Tout était compliqué ici. Maïka avait presque six ans. Elle devait apprendre des cours de bonne conduite. On appelait ça, être une lady. Maïka ne voulait pas vivre comme une Lady. Elle n'avait juste pas le choix. Alors les cours se donnèrent à la maison devant le regard vigilant de sa mère. Sa commençait très tôt. Elle devait être impeccable. Maïka voulait continuer de jouer dans ses jeux. Vivre une vie d'enfant. Elle ne pouvait pas. Ses parents voulaient la perfection. Elle voulait faire plaisir à ses parents, même si elle voulait jouer comme les autres enfants sur la plage ou dans les rues. Elle voulait être normale. Elle voulait aller les voir. Maïka s'occupait un peu de sa mère, même si les elfes de maisons et les marjodomes s'occupaient de sa mère. Elle ne connaissait en rien de ce qu'il l'attendait. Elle eut ses cours. Elle n'aimait vraiment pas. Les bonnes manières étaient étranges. Elle devait parler quand les hommes avaient finis de parler. C'était comme dans le bon vieu temps. Maïka était une petite fille de six ans, et se sentait perdu. Elle ne devait mettre en aucun cas les coudes sur la table, sinon elle avait le droit a un coup d'ustensile sur ses coudes. Elle devait rester poli. Maïka apprit que plus tard, elle allait devoir avoir des enfants pour s'inclure dans la vie de son " Mari ". Elle devait rester vierge jusqu'aux mariages. Elle a appris tout ça. Elle n'aimait certainement pas se faire donner des coups d'Ustensile quand elle mettait à peine ses coudes. Elle s'habillait régulièrement en robe. En plus, elle n'avait pas le choix de toujours être habillée proprement et impaccablement. Maïka ne sortait jamais de sa chambre en pyjama. Elle n'avait pas le droit. Sa mère ne voulait pas la voir en pyjama. Maïka connu une jeune Lady de trois ans son aîné pendant ses cours. Quelques familles venaient, parfois, chez Maïka. Cette jeune Lady avait bien sûr un prénom, Frian, fut sa première amie. Elle n'avait jamais vraiment vu des gens qui ont été gentil avec elle. Je n'ai jamais dis que les parents de Maïka sont méchant avec elle, mais elle n'a jamais eut une vraie amitié. Maïka était toute heureuse. Elle aimait vraiment cette jeune fille, qui se ressemblait. Elle avait une compagne de jeu. Maïka passait son temps à lui parler quand elle le pouvait. Encore une fois, son amie partit comme sa nounou Sharon, il y a quelques années. Maïka continuait à grandir et apprendre tout ce qu'elle devait apprendre. Elle n'Alla pas au primaire, elle eut un professeur privé, qu'elle n'aimait pas. Elle n'aimait pas ceux qui lui apprennait toute ses choses qui ont l'air tellement imbécile. Elle voulait des amis. Elle voulait faire comme les gens dehors, les gens normaux. Quoique qu'elle n'était pas normale. Elle avait ses trucs étranges dans sa maison. J'oubliais quasiment, Maïka et ses parents étaient des sorciers. Alors, ses parents avaient peur que les gens découvrent leurs existences. Pourtant, Maïka ne s'en vantait pas. Si vous saviez le nombre de fois, qu'elle avait juré de ne pas être comme les autres sorciers. Elle n'avait pas envie d'être comme ses gens snobs. Elle était trop jeune et disait des paroles en l'air. Elle était intelligente, mais elle disait ce que beaucoup de gens disaient. Elle voyait toute sorte de famille riche, connu chez la communauté sorcier, ainsi que beaucoup de sang-pur. Elle devait faire bonne impression. Pratiquement, tous les sangs-purs sont cousins ou encore ont des liens très lointain.

    Maïka était la petite fille maintenant prête pour vivre de la façon dont ses parents voulaient. Sa mère était sous médicamment depuis 3 ans déjà. Maïka avait 9 ans. Ils s'Étaient passés des choses pendant ses 3 ans. Comme la naissance de son petit cousin, Derek. Elle l'avait vu à sa naissance, et trois à quatre fois par année. Maïka continuait sa vie, comme toujours. Elle ne se préocuppait pas des autres choses. Elle attendait ses dix ans avec impatience. Elle avait hâte d'aller à Poudlard. Elle avait souvent entendu des histoires sur cette établissement. Ce qu'elle ne savait pas c'était les origines de sa famille. Sa famille était autrefois connu pour suivre un maître, du nom de Voldemort mais à sa chute tout fut finis pour cette famille. Maïka ne savait pas cette histoire, elle ne savait pas pourquoi ses parents voulaient qu'elle soit chez les verts et Argents. Elle ne connaissait en rien celà. Sauf qu'à la fin de ses neuf ans, elle apprit tout de sa famille, sur Poudlard. Elle ne semblait nullement terrifier. Puis, s'est dix ans arriva très vite. Elle eut une super fête. Elle était contente. Sa mère lui fit un de ses rares calins après la soirée. Elle avait vu des gens qu'elle n'Avait jamais vu. Elle vit aussi, son petit cousin Derek qui n'était pas très vieux, à peu près 2 ans. Elle avait vu le petit des Cage. Elle adorait les enfants. Donc elle les avait vu tous les petits qui avaient été présent. Maïka avait été vraiment heureuse. En plus, c'était toujours super quand sa mère lui montrait une preuve d'Affection. C'était si rare. Elle était fière de sa journée de ses dix ans.


Dernière édition par Maïka O. Allen le Sam 4 Oct - 21:20, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
    synthia; disturbed
    malicious admin;



▌Citation :
«Méfiez-vous de tous ceux en qui l'instinct de punir est puissant»
Nietzsche

▌Clan : Le pouvoir mène au succès.
▌Âge : 19 ans. (7 août)
▌Année : 9ème année
▌Maison : Slytherin
▌Sang : Mélé
▌Humeur : Solitaire
▌Poste au Quidditch : Poursuiveuse.

▌Crédit(s) : (c) fae

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Maïka O. Allen   Sam 6 Sep - 21:01

    Fiche déplacée dans les inactifs =)

_____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cracbadaboum.keuf.net/t22-synthia-grey http://cracbadaboum.keuf.net/t3020-boite-de-synthia http://cracbadaboum.keuf.net/t2120-synthia-lost-far-away http://cracbadaboum.keuf.net/t2673-anneso-eloise-maureen-miranda-muse-synthia
avatar



▌Crédit(s) : (c) moneyhoney

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Maïka O. Allen   Sam 4 Oct - 3:20

    {SUUUUITE }
    Comment ne pas l'être ? Elle avait besoin de cette preuvre d'amour de sa maman, même si elle commençait à douter de l'amour que ses parents disaient avoir pour elle. Depuis qu'elle est toute petite, elle ne se souvint pas de temps de calin ou de la présence de sa mère à part peut-être pour lui annoncer des nouvelles du genre que Maïka n'aurait pas le choix de suivre des cours de bonne manière. Maïka eut terriblement peur quelques mois plus tard quand son père avait proposé à sa femme de faire un mariage arrangé. Maïka avait pris peur et s'Était enfermée dans sa chambre. Elle ne voulait pas se marier avec un inconnu. Elle ne voulait pas vivre comme ça. Maïka voulait choisir son mari. Elle ne voulait pas qu'on lui impose ce mariage. Elle avait peur. Elle ne voulait pas. Heureusement, que Elizabeth avait une tête sur les épaules et refusa. Malheureusement, son père s'emporta dans une colère, mais finis par avouez que Maïka était encore trop jeune, mais l'idée n'était pas si mauvaise, si elle aurait eut quelques années de plus. Maïka fut soulager. Elle était soulagée que rien ne fut appliquée pendant qu'elle avait le dos tourné. Peu après cette étrange évènement, elle reçu sa lettre d'admission à Poudlard. Elle sauta de joie seule dans sa chambre. Elle ne montrait pas ses sentiments devant ses parents. En faites, elle ne devait pas trop les montrer. Elle ne voulait pas que ceux-ci brise son bonheur comme si souvent. Maïka regarda la date, la liste des effets scolaires. Elle avait vraiment hâte. Elle allait connaître la vraie vie de scolarité des gens presque normaux. Maïka avait été faire des achats à Londre, dans le chemin de traverse. Elle fit tous les achats nécessaires pour sa première année à Poudlard. Elle avait réelement hâte. Elle avait acheté un petit chaton pour animal de compagnie à Poudlard. Il était tout mignon. Elle l'aimait beaucoup.

    Maïka se vit suprendre par l'arriver du commencement de l'année. Sa l'arriva plutôt vite, elle était surprise. Elle regarda le décore d'honolulu. Elle allait quitter sa petite ville pour aller en grande-Bretagne. Certaine chose allait lui manquer, le temps chaud, le soleil, la plage... Mais ce qui n'allait pas lui manquer, c'est ses parents. Maïka prit le train avec tous les élèves. Elle fit des rencontres extraordinaires dans le train. Tout était différent. Elle n'avait pas le même accent que personne. Elle ne comprennait pas pourquoi les gens ne prennaient pas les bonnes manières. Maïka trouvait celà très étrangement. Elle ne comprennait décidement pas grand chose. Rendu dans un petit village, elle dut traverser, un grand lac dans une petite barque. Elle n'aimait décidemment pas ça, elle se sentait balloter. Le lac n'était pas très rassurant. Maïka trouvait que le lac n'avait pas les belles couleurs qu'offraient honolulu. Elle se demandait pourquoi tout était si différent. Elle repensa même aux beaux paysages qu'elle avait quitté pour des études sorcières. Elle regardait le lac, et posa ses yeux sur le château. Sa l'avait l'air si grand. Elle eut peur. Elle n'avait jamais compris que c'était si grand. Elle n'avait pu le choix d'y aller maintenant. Maïka arriva enfin au chateau, où elle du se mettre en rang deux par deux. Elle regardait les gens sans rien dire. Elle avait juste hâte de rentrer. Ce qui suivit se fut la répartition des nouveaux élèvesé La jeune Oliver Allen alla à Gryffondor. Elle envoya des lettres à ses parents contentes du choix de ce cher vieu chapeau. Elle était chez les rouges et ors. Ses parents n'étaient pas content. Pas du tout. Ils auraient préfèré de voir leurs filles chez les verts et Argents. Maïka se fit de nombreux amis, comme d'amoureux. Elle commança à changer de look par les autres étudiantes, elle se fit percer et tout sans que ses parents le sachent. Maïka passa les plus belles années de sa vie à Poudlard. Elle eut des amourettes qui finirent par un petit tour dans le lit. C'était bizarre. Elle avait toujours appris à ne pas coucher avant le mariage, et avait fais tout le contraire. Maïka se souviendra toujours de ses nombreux petits copains, de ses contradictions avec ses parents. Parcontre vers la fin de sa septième année, elle commença à aimer l'argent autant que ses parents. Ce qui fut un gros changement dans sa vie. Elle connu mieu des gens qui étaient peut-être mieu de ne pas fréquenter mais peu importait Maïka. À sa sortie de Poudlard, elle se fit construire une énorme villa au bord de la plage de sa ville natal. Elle s'y installa confortablement ayant beaucoup d'argent en main. Sa mère lui donnait toujours de l'argent. Maïka connu Miranda Skeeter qui eut le droit à une chambre chez elle. Elle intègra les rangs des aurors. Elle tomba aussitôt amoureuse de son patron, elle renia son cousin Derek O. Johnson. Tout pleins de choses nouvelles dans sa vie arriva.

    Découverte de la Magie: Maïka était en larme chez elle. Elle voulait voir Sharon. Elle voulait que sa maman la ramène. Maïka était tellement triste, qu'elle ne faisait que pleurer. Elle suppliait pratiquement sa maman pour que Sharon revienne à la maison. Mais ce n'était que des non catégorique. Maïka rentra dans une colère noire. Des objets se mirent à voler autour d'elle, jusqu'à se fracasser contre des murs. La maison fut sans dessus dessous. Maïka ne comprennait pas trop. Elle était comme dans une transe. Maïka avait 4 ans. Sa mère avait de la misère à la calmé. Elle ne savait pas comment s'y prendre avec sa propre fille. Étrange quand on y pense. Une mère devrait savoir comment calmé sa propre fille. Elle pleurait et se fâchait aussi facilement qu'un claquement de doigt. Les objets volaient dans tous sens et se fracassaient contre les murs. Plus de trois milles dollars qui fut volatiliser en meuble à cause de la magie de l'enfant des Oliver Allen. Sa mère finit par trouver le truc pour la calmé. Elle commença à se comporter plus en mère, mais ce qui fut difficile, c'est que sa propre fille la prennait pratiquement pour un inconnu et elle était froide avec Elizabeth. Elizabeth ne comprennait en rien aux enfants. Elle réussit toute fois par avoir un minimum de confiance, les objets arretèrent de voler dans la maison et se briser.

    Formation : 6 à 8 ans formation de lady.
    5 à 10 ans école à la maison avec professeur privée
    11 à 17 ans Poudlard
    18 à 20 ans stagiaire sur les aurors
    20 à .... Auror.
    Noté qu'elle passé parfaitement ses études, Potion et Défence contre les forces du mal à Optimal. Maïka était comme une enfant surdouée.

    Famille: ____________Derek O. Johnson: Son petit cousin. Il est tellement mignon. Elle le connaît depuis qu'il est tout petit. Elle avait 7-8 ans quand il est né. Derek vient lui aussi des états-unis. Ils ne se ressemblent pas. Il est peu bronzé et Maïka est extrêmement bronzé. Elle ne la vu que quelques fois. Son petit cousin est bien sûr, plus jeune qu'elle. Elle a été à son baptême. Elle ne voit que lors des fêtes de famille. Depuis qu'elle est jeune, Maïka lui fait un peu de l'oeil. Elle le regarde drôlement, en essayant de se faire remarquer. Qu'est-ce qui prend à cette cinglée de Maïka ? Elle adore les petits garçons, surtout ceux qui pnt l'air rempli d'amour. Ce qu'elle n'a jamais vraiment eut, à part peut-être de sa première nounou du prénom de Sharon. Elle le regardait avec ce petit air je te veux. Bien sûr, quand elle eut l'âge et lui aussi. Elle avait quand même 7-8 ans de différence. Normale qu'elle ne lui fait pas ce genre de regard quand il marchait encore à quatre pattes et bavait comme une fontaine. Maïka lui faisait de l'oeil quand celui-ci eut ses quatorze ans pendant un Noël. Le plus drôle dans cette histoire c'est que cette dernière avait l'âge de 21-22 ans. Elle ne lui disait rien de ses intentions. Quand il est dix-sept ans, Maïka commençait à désespèrer. Elle voulait, elle, aussi un " héritié " de sa fortune. Alors, elle lui proposa qu'il lui fasse un enfant, elle lui lègue une partie de ses biens à Derek, mais ils gardent secret ce qui se passerait. Maïka fut extrêmement fâché de sa réponse et le renia.

    Robert Allen : Le père de Maïka. Un accroché à l'Argent. Maïka ne le connaît pas trop personnelement même si elle a toujours vécu avec lui sous le même toi. Malheureusement, elle ne veut rien savoir maintenant de lui. Bon retournons principalement dans le passé. Il rencontra une magnifique femme. Une sang pur avec un charme fou. Se fut le coup de foudre. Il l'invita à plusieurs évènements. Ils passèrent les premières années à ne faire que l'amour. Peu à peu la passion disparu pour laisser place à un train train quotidien. Un mariage eut lieu. Il eut un temps nouveau, un nouveau temps dans le genre une nouvelle sorte d'amour. Celle de l'argent. Ils eurent un enfant un peu plus tard, qu'il oublia pratiquement son existence pendant les premières années de sa vie. Il ne lui dit jamais un je t'aime. Il ne l'aimait pas vraiment. Il a déjà dis à Maïka qu'il ne l'aimait pas et qu'elle était une erreur. Il ne la voulait et que si elle mourrait rien n'allait changer à leurs vies. Maïka était ado dans ce temps là. Je peux vous jurez que Robert s'en veut beaucoup, car il voit que sa petite chérie était une fille jolie et parfaite. Elle aurait du avoir plus d'Amour. Maintenant, c'est trop tard, elle leurs visite que pour bien paraître.

    Elizabeth Oliver : Mère de Maïka. Bonne ou mauvaise relation. On ne sait pas trop. Elle est étrange avec sa fille. Elle n'a jamais su comment s'en occuper. Elle était décidemment pas prête à avoir un enfant, et peut-être ne pas en avoir lui aurait été mieu. La pauvre Maïka était une erreur, et elle le sut très rapidement avec les parents qu'elle avait. Retournons dans le passé de nouveau. Sa mère aimait vraiment le jeune homme qui lui faisait la cour. Elle ne pu dire non à ses avances. Ils se marièrent plus tard, mais l'amour la passion du début n'était plus là. Le divorce aurait très bien pu avoir lieu. L'amour pour l'argent fut présente. Donc le couple survit, ils eurent un enfant qu'ils n'aimaient pas vraiment. ELle ne savait pas s'occuper de sa petite. C'était si triste à voir. Maïka et sa mère ont des relations complexes et froides.

    Relations amoureuses:_______________ Sean Evans : Son patron. Malheureusement, la jeune femme est tombée amoureuse de celui-ci, il y a déjà quelques années. Elle est tout tout simplement jalouse des femmes qui ont la chance d'être remarqué par ce bel auror. La jeune femme est extrêmement jalouse de Frian qui a plusieurs aventures avec Sean. Tout est compliqué pour Maïka qui se sent terriblement seule en plus, elle se sent ignorer par son employeur. Elle a beau essayé de se faire remarquer rien ne marche alors que d'autres ont tant de facilité à l'approcher. La jeune femme a souvent des disputes avec ce dernier. Elle ne veut pas que sa paraisse qu'elle a un énorme faible pour lui. Si elle réussit à se rapprocher de lui, voudrait-il essayer de la comprendre ? Maïka regarde jalousement les autres, pendant qu'elle se sent plus que seul. En plus, cette année une petite blondasse arrive et lui pique toute chance. Elle ignore que c'est sa nièce. Pourtant elle trouve que Charly n'est pas si jolie et elle n'a aucune chance avec lui. Le Aucune Chance est bien mais sa reste que la jalousie devra tomber...

    Relations amicales________________ Frian S. Dandy : Maïka la connaît depuis bien longtemps. Elles ont une bonne relation, mais il y a un garçon dans l'histoire qui font que leurs amitié à bien des hauts et des bas, très bas. Maïka est amoureuse de son patron et la patron est l'Amant de Frian. La jeune auror est jalouse par moment, car elle a l'impression qu'elle n'existe pas même si elle sait que "lui " s'interesse pas à elle. Croyez-moi, Maïka a essayé de se faire remarquer mais en vint. Frian reste une bonne amie de Maïka, même si les sauts d'humeurs des deux femmes devient de plus en plus violent et fréquemment. Maïka essaye toujours de se faire pardonner par la suite. Les deux femmes se racontent les plus profonds secrets. Alors, quand les chicanes surviennent les coups bas arrivent bien souvent. Maïka se sent toujours mal quand sa l'arrive. C'est comme deux soeurs qui "aiment" le même garçon et qui ont vécu dans le même monde. Alors elles se comprennent. Elles s'aiment comme elles se détestent. Maïka promet toujours des vacances à Frian chez elle. Maïka veut le bonheur de Frian même si parfois, les deux sont insupportables..

    Miranda Skeeter : Il y a des relations des plus étranges. Des circonstances étranges et disons pas trop nette. Maïka a connu Miranda à Poudlard. Ce n'était que bien normal comme amitié/Connaissance. Maïka s'est bien vite attaché à Miranda, même si bon, elles ne sont pas pareille. Pourtant, des points communs étaient bien là. Surtout pour les hommes. Maïka et elle ont inventé leurs petits jeux à Poudlard. Elle couche avec des garçons qu'elles numerotent entre elles, puis parlent ouvertement de leurs performances. Maintenant, le jeux est encore jouer. Surtout que Maïka habite très près de la plage. Miranda a toujours une chambre chez Maïka de libre. Maïka a réservé cette chambre que pour Miranda, même Frian n'a pas le droit d'y aller. En parlant de cela, Maïka sait très bien que Miranda et Frian ne s'aiment pas, alors, elle garde cette relation secrète même si un jour les deux femmes devront se croiser si elles arrivent à l'imprévu comme ce que Miranda Fait si souvent. Maïka aime bien de sa compagnie, sa change les idées leurs jeux..


    Détails
    Orientation sexuelle: Hétéro même si expériene répétitive d'homosexualité.
    Baguette Magique: Bois de cerisier, 31 cm avec une ventricule de Dragon
    Balai: Aucun, elle en voit pas 'L'interet
    Animaux: Lapin du nom de bug Bunny et un Chaton du nom de Sun
    Forme du Patronus: Éléphant
    Forme de l'Epouventard: De se voir décèder et que personne ne soit là pour elle. Donc seule au monde.


    Hors-Jeu

    Multicomptes? Ouais
    Star sur l'avatar: Nicole Scherzinger
    Personnage prédéfini? NAN

    Prénom ou Surnom: P'tite Crotte
    Age: 14 ans
    Code Règlement: {Incarcerem}
    Commentaires: Toujours le même voyons ^^
    Taux d'activité |/7| : Autant que possible
    Où avez vous connu le forum. Par mes autres persos ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



▌Crédit(s) : (c) moneyhoney

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Maïka O. Allen   Dim 5 Oct - 4:10

Bon la fin de ma fiche est nulle
En faites, ma fiche est nulle.
Mais j'ai finis =/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
    synthia; disturbed
    malicious admin;



▌Citation :
«Méfiez-vous de tous ceux en qui l'instinct de punir est puissant»
Nietzsche

▌Clan : Le pouvoir mène au succès.
▌Âge : 19 ans. (7 août)
▌Année : 9ème année
▌Maison : Slytherin
▌Sang : Mélé
▌Humeur : Solitaire
▌Poste au Quidditch : Poursuiveuse.

▌Crédit(s) : (c) fae

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Maïka O. Allen   Dim 5 Oct - 12:18


    Et bien rien à dire pour ta fiche ^^
    Tu es donc validée.
    Bienv'nue Mam'zelle l'aurore =p

_____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cracbadaboum.keuf.net/t22-synthia-grey http://cracbadaboum.keuf.net/t3020-boite-de-synthia http://cracbadaboum.keuf.net/t2120-synthia-lost-far-away http://cracbadaboum.keuf.net/t2673-anneso-eloise-maureen-miranda-muse-synthia
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Maïka O. Allen   

Revenir en haut Aller en bas
 

Maïka O. Allen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cracbadaboum; Une malédiction, des sorciers. Oserez-vous ? ::  :: «Let the Sorting Hat decide your destiny.» :: Felix Felicis :: Adults & Childs-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit