AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comme une habitude à perdre .. Ou à prendre ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



▌Citation : "J'ai tout donné au soleil, tout, sauf mon ombre."
- Guillaume Apollinaire

▌Clan : Plus de libertés, moins de contraintes.
▌Âge : 20 ans
▌Année : ---
▌Maison : Gryffondor
▌Sang : Pur
▌Humeur : Parano, mon ombre et une sociopathe française.
▌Emploi : Auror en formation en France. Elève de neuvième année, théoriquement.
▌Responsabilité : ---
▌Poste au Quidditch : ---

▌Crédit(s) : Fae

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Comme une habitude à perdre .. Ou à prendre ..   Jeu 14 Aoû - 4:26

Premier message pour Ange Lawrence


    Hum, les vacances … C'est la belle vie non ? Pas besoin de se lever tous les matins en scrutant le réveil d'un œil agressé par les premiers rayons de soleil de la journée, en se disant qu'il ne nous reste plus qu'un quart d'heure pour déjeuner avant de se retrouver enfermé dans une des nombreuses classes de Poudlard, tout ça pour y suivre un quelconque cours plus ou moins intéressant … Pas besoin non plus de se pencher jusqu'à une heure avancée de la nuit sur un quelconque devoir donné par un tout aussi quelconque Professeur … Pas besoin non plus de courir dans les couloirs du Château pour ne pas arrivé en retard à ses mêmes heures assommantes durant lesquelles les enseignants essaye de vous faire retenir quelque chose. Non, définitivement, les vacances, c'est vraiment la belle vie … Pas d'heure arrêtée pour se lever, aucune obligation à remplir, si ce n'est le devoir d'en profiter un maximum … La belle vie j'vous dis. Surtout que la météo, d'habitude si capricieuse en Grande Bretagne, semblait avoir décidée d'offrir à ses occupants un soleil beaucoup plus présent que lors des longs mois passé à travailler. Pour preuve, aujourd'hui encore, l'étoile arrosait la population Britannique de ses si doux et réconfortants rayons.

    Damian se trouvait sur le Chemin de Traverse depuis déjà dix bonnes minutes qu'il attendait sur le perron de Gringott's, la banque des Sorciers … Et pour tout vous dire, il commençait vraiment à s'impatienter. Que faisait il à cet endroit la, qui plus est, tout seul ? La réponse se révélait d'un simplicité enfantine, il attendait Ange … Une Ange qui avait maintenant onze minutes de retard. Hum … Une fois n'était pas coutume, il avait proposé à la jeune femme de l'accompagner sur le Chemin de Traverse alors qu'elle souhaitait acheter les fournitures nécessaires à sa dernière année d'étude à Poudlard. Une occupation comme une autre non ? Il ne l'avait pas revu depuis la fin de l'année scolaire, et, pour être vraiment sincère, elle lui manquait terriblement … Bah après tout, c'était logique, il avait fini par s'y attacher à la belle Ange; elle avait réussie à gagner sa confiance rapidement et avait pris une place vraiment importante dans la vie de l'ancien Rouge et Or … Mais bon, ceci ne vous intéresse pas plus que ça, ou plutôt, ne vous concerne en aucun cas …
    Treize minutes de retard maintenant … Hum, il ne lui en voulait pas plus que ça, c'est juste que notre sorcier avait horreur d'attendre après quelque chose ou quelqu'un … Il décida donc de s'occuper comme il le pouvait en attendant l'arrivé de son amie, à savoir, regarder de loin les enseignes des magasins qui lui étaient si familier. Fleury et Bott, la librairie dans laquelle la plupart des élèves de l'école allaient acheter les bouquins nécessaires à leur nouvelle année; Olivanders, le fabriquant de baguette, celui la même qui avait fournis au jeune Turner sa première baguette; ou encore le magasin de Quidditch, l'un des lieux préféré de la gente masculine de Poudlard … Oui, il y en avait d'autre, beaucoup d'autre, et pour la première fois depuis sept ans, Dam' n'aurait rien besoin d'y acheter. Hum … Et oui, n'étant plus élève de l'école, il ne reçu pas cette année la traditionnelle liste de fournitures à se procurer … Ni même la toute aussi habituelle lettre lui annonçant l'heure de départ du Poudlard Express. Non, c'est année c'était différent … Il ne retournerait pas au Château en tant qu'élèves, mais comme assistant au Professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Un changement radical n'est ce pas …

    Enfin, passons tous ses détails d'une utilité contestable pour en revenir au plus important … À savoir les dix sept minutes de retard de la Gryffondor. Dam' ne fit cas de rien, bien qu'ennuyé, il s'approcha de la vitrine du magasin le plus proche. C'était l'apothicaire … Vous savez, c'est cette personne qui vend aux élèves les ingrédients nécessaires à l'élaborations des potions … Des tonnes de produits se bousculaient dans la vitrine, comme des yeux de scarabées ou des cœurs de crapauds. Alors qu'il baladait son regard sur chacun des ingrédients offert à sa vue, il sentit une mains se poser sur son épaule … Il n'eut pas besoin de se retourner pour savoir que la personne auteur de se geste n'était autre que Ange, après tout, c'était elle qu'il attendait depuis si longtemps non … Sans quitter des yeux les différentes cornes de Licorne exposées dans la vitrine, il lâcha en un souffle, "Dix sept minutes de retard, j'crois que t'as explosé ton record personnel .. ". Rien de bien méchant la dedans, soyez en sûr, juste une légère envie de la taquiner …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Comme une habitude à perdre .. Ou à prendre ..   Jeu 14 Aoû - 10:30

    Une journée d'Août. Les vacances avait débuté depuis maintenant plus d'un mois maintenant, et Ange en avait profité autant que possible. Elle était rentrée chez elle, à Londres, avait revu ses parents. Bon, revoir ses parents lui avait fait plaisir, mais ils étaient restés les mêmes. Toujours trop protecteurs, toujours sur son dos... Aussi elle tentait tant que faire se peut de sortir, de trainer à Londres - comme les moldues, elle était du genre accro au shopping et comptait refaire sa garde robe, ou en moins en grande partie, pour sa dernière année à Poudlard, tout en sachant que là-bas, les élèves passaient tout de même la majorité de leur temps en uniforme -, de voir du monde, d'écrire pour prendre des nouvelles de ses amis les plus lointains...

    Ce jour-là était spécial. Elle avait reçu sa liste de fournitures de scolaires il y avait quelques jours, avec la traditionnelle lettre l'invitant à poursuivre ses études à Poudlard. En réalité, c'était surtout des livres qui remplissaient sa liste... Le reste du matériel ayant été necessaire depuis des années déjà.

    La jeune Gryffondor s'était donc levée assez tôt, pour prendre le temps de se préparer et de déjeuner. Et surtout, de ne pas oublier sa liste de fournitures. Ce serait bête... Seulement, une chose à laquelle elle ne s'attendait pas arriva. Ou plutôt, si, elle s'y attendait, pour la bonne et simple raison que chaque année, c'était pareil. Mais elle avait espéré que, pour une fois, ses parents la laisseraient tranquille. Cependant... ce ne fut pas le cas. Après s'être habillée, coiffée et maquillée, elle était descendue prendre son petit déjeuner. Ses parents étaient déjà à table, son père buvant son café devant un exemplaire de son numéro quotidien de La Gazette du Sorcier. Sa mère, quant à elle, buvait un thé en jonglant entre les toasts et autres mets necessaires à un petit déjeuner britannique. Quand ses parents la virent arriver, ils la saluèrent. Et, comme chaque année depuis les trois dernières, où elle se passait de leur présence pour préparer sa nouvelle année en achetant les fournitures seule, ou, en tout cas, accompagnée de quelqu'un d'autre qu'eux, ils avaient élaboré un plan pour l'accompagner. Tandis qu'Ange buvait son café, sceptique et méfiante, James et Saphir tentaient tant bien que mal de persuader leur fille qu'ils lui serait necessaire et que, sans eux, elle oublierait forcément quelque choes, ou qu'elle se ferait enlever par quelqu'un de mal intentionné.

    Ils la retinrent encore davantage lorsqu'elle s'approcha de la cheminée familiale et qu'elle saisit une poignée de poudre de cheminette. Elle écoutait ses parents, soupirant de desespoir, et finit par leur assurer que tout irait bien, qu'elle était accompagnée d'un très bon ami, et qu'à deux ils s'en sortiraient. Seulement, tout ça avait rendu la jeune femme en retard, et c'est paniquée qu'elle lanca la poudre de cheminette dans la cheminée en prononcant clairement « Chemin de traverse ».

    Quelques instants plus tard, elle se retrouvait au chemin de traverse. Elle épousseta vite fait ses vêtements et chercha aussi Damian du regard. Ah, Dam'... Une connaissance plutôt récente, mais Ange tenait déjà énormément au jeune homme et le considérait comme son grand frère... Ils avaient une année de différence, et la brune se demandait comment elle allait faire l'année suivante sans leurs entrevues dans les couloirs entre deux cours, dans la salle commune ou dans la grande salle pendant les repas. Elle ne savait même pas réellement ce qu'il allait faire l'année suivante. Il hésitait la dernière fois qu'ils en avaient parlé, mais ça remontait déjà à un moment... Elle ne manquerait donc pas de lui poser la question.

    D'ailleurs, elle repéra vite le jeune homme qui regardait dans la vitrine de l'apothicaire. Une boutique que n'aimait pas réellement la jeune femme, à se demander combien d'animaux avaient été tué pour la remplir et contenter tous les sorciers. Mais elle qui voulait faire médicomage, savait très bien que cela s'avérait necessaire rien pour la médecine magique... Ange s'approcha doucement du jeune homme et posa sa main sur son épaule. Il ne manqua pas de lui faire remarquer son retard, et Ange ne put retenir un petit éclat de rire.

    « Dix-sept? Wouah, je m'attendais pas à un tel résultat... ». Elle jeta un coup d'oeil aux cornes de licornes alignées dans la vitrine. Combien y en avait-il? Elle qui rêvait de voir une de ces bêtes bel et bien vivantes... Elle ajouta sur le ton de la plaisanterie « Je tiens à remercier mes parents sans qui rien de tout ça aurait été possible... ». Elle regarda le jeune homme avec des yeux remplis d'excuses pour ce retard tout sauf volontaire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



▌Citation : "J'ai tout donné au soleil, tout, sauf mon ombre."
- Guillaume Apollinaire

▌Clan : Plus de libertés, moins de contraintes.
▌Âge : 20 ans
▌Année : ---
▌Maison : Gryffondor
▌Sang : Pur
▌Humeur : Parano, mon ombre et une sociopathe française.
▌Emploi : Auror en formation en France. Elève de neuvième année, théoriquement.
▌Responsabilité : ---
▌Poste au Quidditch : ---

▌Crédit(s) : Fae

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Comme une habitude à perdre .. Ou à prendre ..   Ven 15 Aoû - 4:17

    Ses yeux se déplaçaient toujours d'un ingrédient à l'autre lorsqu'il signala à Ange qu'elle avait plus d'un quart d'heure retard … Non, il n'avait pas pris la peine de se retourner, pas parce qu'il n'en avais pas envie, mais plus parce qu'il en était complètement incapable. En effet, maintenant qu'il se retrouvait en face de cette vitrine, il ressentait le poids des années s'abattre sur lui … Sept ans, sept trop courtes petite années le séparait de son premier objet acheté dans se magasin … Il s'en souvenait aisément, d'ailleurs, il se souvenait de toutes ses escapades sur le Chemin de Traverse … Des souvenirs marquant, croyez moi, c'est à cette endroit que l'ont prends réellement conscience que nous aussi, nous allons devenir des sorciers … Plus encore que lorsque l'ont voit un membre de sa famille effectuer des choses merveilleuses avec un vulgaire bout de bois; plus encore que lorsque l'ont reçoit sa première lettre de Poudlard … Non, c'est quand on viens en ce lieu, dans cette grande allée débordante de magasin en tout genre, que l'on se rend vraiment compte de se qui nous arrive … Car on y achète des objets qui nous servirons, à nous et à personne d'autre. On découvre en se lieu que l'étude de la Magie, pour ne pas dire la Magie en elle-même, regorge de mystère dont on ne comprendra peut être jamais toutes les subtilités. Alors on se promène, d'échoppe en échoppe et ce jusqu'à se que nos jambes ne puissent plus supporter le poids de notre corps … On ne s'arrête jamais, passant du magasin de chaudron à celui de Quidditch, puis du magasin de Quidditch jusqu'à la Librairie … Et ainsi de suite … C'était une habitude tellement présente dans l'esprit de notre jeune homme, qu'il ne supportait pas de ne plus avoir à se fournir en matériel de toute sorte. Oui, une habitude à perdre … Une habitude qui durait depuis sept petites années.

    Se fut le rire de son amie qui sortit Dam' de sa réflexion … Un rire franc, si courant chez Ange que notre sorcier était persuadé de pouvoir le reconnaître entre mille. "Dix-sept? Wouah, je m'attendais pas à un tel résultat...", c'était digne d'elle … L'ancien rouge et or avait finis par s'y habituer, toutes ses petites phrases d'une banalité déconcertante et dans le même temps d'une utilité contestable avaient le don de le faire sourire. Ce qu'il fit d'ailleurs, alors qu'il écoutait la jeune femme reprendre la parole … "Je tiens à remercier mes parents sans qui rien de tout ça aurait été possible...", à se moment ci, se fut autour de notre sorcier de rire … C'était du Ange tout craché en définitive; des petites phrases piquantes à souhait qui avait le mérite de tout expliquer clairement …

    Dam' se tourna face à son amie, tout en laissant échapper dans sa direction un bref, "rigole tant que tu le peux encore …", avant de la prendre dans ses bras pour lui offrir une douce étreinte, banale en apparence, mais qui pour Dam', voulait dire beaucoup de chose. Oui, c'était un geste si habituelle entre les deux sorciers, il n'était pas rare de voir le jeune homme serrer contre lui son amie au détour d'un couloir … Non, pas dû à une quelconque attirance, juste un geste amical pour faire comprendre à la jeune femme qu'elle lui avait manqué. Vous imaginez alors ? Si Ange arrivait à manquer à notre sorcier qu'au bout, de ne serait ce, que quelques petites heures, alors réfléchissez deux minutes au calvaire que notre Dam' national vivait depuis le début des vacances … Plus d'un mois qu'il ne l'avait pas vu, bien sûr qu'il y eu quelques lettres d'échangées entre les deux adolescents, mais bon, je vous rappel quand même qu'une lettre n'est en soit, qu'un vulgaire bout de papier avec un peu d'encre dessus. Enfin bon, tout ça pour vous dire qu'Angie manquait énormément au jeune sorcier, et qu'elle était l'une des raisons qui l'avait poussé à rester à Poudlard l'année prochaine.

    D'ailleurs, il ne lui avait toujours pas dit … La dernière fois qu'ils en avaient parlé tous les deux, le choix du jeune Turner n'était pas arrêté … Il le ne savait pas quoi faire, il ne savait pas s'il devait entrer chez les Aurors, ou rester au Château pour ne pas quitter ses proches. C'est vrai que laisser sa future femme seule à Poudlard ne l'enchantait guère, se priver de sa présence aurait été un motif d'inquiétude et de faiblesse aux yeux du sorcier … Mais il ne fallait surtout pas croire que sa relation avec Synthia ai été le seul élément pris en compte dans sa décision … Non, celle qui le liait à Ange était aussi une des choses qui avait pesé dans la balance … Comme je vous l'ai déjà fait remarquer, comment Dam' aurait pu se priver de longs mois de la présence de son amie alors qu'il supportait à peine de ne pas la voir dans la Salle Commune des Gryffondors lorsqu'il revenait de dîner ? Ca lui paraissait impossible … Il ne la considérait pas comme sa petite sœur pour rien après tout, le fait était qu'elle avait pris en très peu de temps, une place énorme dans le cœur de notre sorcier … Fait d'autant plus bizarre qu'il ne leurs fallut que quelques semaines pour se connaître à la perfection, alors que pour d'autre personne, il faut des années avant de vraiment pouvoir s'y attacher. Mais bon, revenons à des choses plus terre à terre … Alors qu'il la tenait toujours contre lui, il vint lui murmurer à l'oreille, un fin sourire étirant ses lèvres, "T'imagines même pas à quel point tu m'as manqué …", en voila une belle vérité non ? Une de celle qu'on aime à entendre en tout cas.

    Finalement, il ne regrettait pas de l'avoir attendu plus d'un quart d'heure … Il la revoyait enfin, et c'était bien là l'essentiel non …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Comme une habitude à perdre .. Ou à prendre ..   Ven 15 Aoû - 10:30

    Après sa réplique, Ange entendit Damian rire, ce qui la fit encore sourire davantage. Ah, ce rire... On ne pouvait pas dire que les deux sorciers se connaissaient depuis toujours, loin de là. Ils s'étaient rencontré à la première réunion d'Ange en tant que préfète, et avaient tout de suite sympathisé. Une amitié qui avait très vite évolué, puisque maintenant Ange ne pouvait s'imaginer à Poudlard sans Damian, au même titre qu'Evan. Et d'ailleurs, elle allait surement avoir à passer sa dernière année d'études sans aucun des deux, et rien que d'y penser, elle en éprouvait un pincement au coeur. Entre Ange et Damian, c'était une complicité qui s'était installée en si peu de temps qu'en les voyant rire et se taquiner comme ils le faisaient, on aurait pu penser qu'ils se connaissaient depuis au moins l'arrivée d'Ange à Poudlard. C'était loin d'être le cas en réalité, mais la jeune femme ne le considérait pas comme son grand frère pour rien.

    Lorsque le maintenant ex Gryffondor rit à la réplique d'Ange, un sourire vint éclairer le visage de la jeune femme. Damian se tourna alors vers elle et lui répondit « rigole tant que tu le peux encore … », ce qui arracha un nouveau rire à la jeune femme avant de se justifier par un « je profite que tu me laisses encore le droit de rire..., ça me manquera quand tu m'en empêcheras » et un regard malicieux et complice. Damian la prit alors dans ses bras, et Ange l'entoura de ses bras, posa sa tête sur l'épaule du jeune homme. Elle dut se mettre sur la pointe des pieds, car elle n'était pas aussi grande que le blond, mais elle en avait l'habitude. Les étreintes comme celle-là était courrantes entre eux. Mais là, pour Ange, c'était plus qu'une de ces étreintes qu'ils échangeaient au détour d'un couloir à Poudlard entre deux cours, ou avant de descendre prendre leur petit déjeuner, dans la salle commune. Cette fois, c'était des retrouvailles après deux mois de séparation, seulement ponctués de quelques lettres. Heureusement que ces lettres étaient là pour donner à Ange quelques nouvelles du jeune homme, savoir qu'il pensait à elle... Mais des lettres restaient juste quelques mots d'écrits sur un parchemin, sagement porté par un hibou ou une chouette. Et malgré toute la reconnaissance qu'elle avait envers celui qui avait eu cette idée phénoménale de faire passer du courrier par hiboux voyageur, Ange savourait cette étreinte avec Damian. Rien ne valait le contact, entendre le son de son rire, les blagues comme ils les aimaient, passer du temps ensemble tout simplement... Des choses qu'un misérable bout de parchemin ne pouvait offrir à travers ces quelques lignes d'encre, malgré les attentions avec lesquelles elles avaient étaient tracées.

    Ange sentit le souffle chaud de Damian contre son oreille alors qu'il murmurait : « T'imagines même pas à quel point tu m'as manqué … ». Elle lui avait manqué? Comme une égoïste, c'est une phrase qui lui vint droit au coeur. Pour le faire comprendre, elle serra un peu plus son étreinte, avant de murmurer à son tour « Tu m'as encore plus manqué... ». C'était pour le taquiner qu'elle avait répliqué de la sorte, mais c'était tout aussi sincère. Il lui avait manqué, oh, bien sur qu'il lui avait manqué. En moins de deux mois, son absence avait été un vrai manque pour la Gryffondor. Qu'en serait-il l'année suivante? Allait-il quitter Poudlard? Ange ne savait pas quelle décision il avait prise. Elle savait qu'il aurait aimé devenir Auror ou quelque chose se rapportant aux défenses contre les forces du mal... S'il avait choisi la seconde option, il y avait quelques chances pour qu'il reste à Poudlard, n'est-ce pas? Ange brûlait d'impatience de savoir s'il allait rester à Poudlard, mais elle redoutait tellement la réponse qu'elle préféré garder sa question pour plus tard... Jusqu'à ce qu'elle ajoute d'une voix inquiète : « Dis-moi que tu restes à Poud' l'an prochain... ». Encore une question bien égoïste. Ca l'était de vouloir garder quelqu'un qu'on aime près de soi, non? Elle s'en rendait bien compte, mais elle n'était pas prête à laisser Damian partir comme ça, loin de Poudlard, loin d'elle... Elle était tiraillée entre l'envie et le besoin de l'avoir à ses côtés, et le souhait qu'il fasse ce qui lui plaise, qu'il trouve l'avenir qu'il recherchait et le bonheur... Mais en toute égoïste, elle ne pouvait s'empêcher d'imaginer que ce futur l'emmènerait peut-être loin d'elle. Comment ferait-elle sans lui? Déjà sans Evan, ce serait dur... Mais elle semblait maintenant tenir tout autant à Dam' qu'à Evan... même si c'était d'une façon différente, car sa relation avec Evan était complexe.

    Serrant toujours Damian dans ses bras, elle attendait une réponse. Et pourquoi avait-elle posé la question d'ailleurs? Elle fronçait déjà les sourcils, craignant quelque chose qui impliquerait une séparation beaucoup plus longue que ces deux derniers mois, qui avaient déjà été durs pour Ange de les vivre sans Damian.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Comme une habitude à perdre .. Ou à prendre ..   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comme une habitude à perdre .. Ou à prendre ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cracbadaboum; Une malédiction, des sorciers. Oserez-vous ? :: Sujets inachevés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com