AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What About Love ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: What About Love ?!   Sam 6 Sep - 6:12

[ Ça paraît quelle toune passait quand j'ai posté ? ^^' ]

[right][color=darkslategrey][size=10]First Post for Mr. Avery

AAAAAH!! Mon post a disparu O_O

>_<


Dernière édition par Shawn Davis le Dim 23 Nov - 21:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: What About Love ?!   Dim 5 Oct - 19:27

-- Si t'avais vu ça, quand elle a enlevé son chandail et s'est jetée à l'eau, et qu'elle a entraîné Ben avec elle... C'était à mourir de rire !
Et puis merde. Qu’es ce qui c’était donc passé pour que toute l’école connaissent sa petite mésaventure avec Mrs. Nicholls ? Il avait pourtant fait très attention de ne pas attiré l’attention, à vrais dire c’était la dernière chose qu’il souhaitait à ce moment là. Il s’en rappelait très bien, il s’était réfugié près du lac pour se débarrasser de son cadran puis il était tombé dans une sombre mélancolie, il avait même pleuré loin des regards indiscret avait-il cru … Ensuite Charly lui avait sauté dessus et l’avais embrassé. Il avait essayé de la repousser de toutes ces forces mais il était resté impuissant devant elle. La situation ce mis à dégringoler et quelque minutes plus tard les deux nageait dans l’eau gelé du lac. Lui qui n’avait pas l’habitude d’être impulsif il c’était laissé aller et voilà le résultat.

Tout ça c’était la faute de cette petite Serdaigles à la noix. Elle n’avait rien à faire de mieux que d’espionner les autres ? Sa le révoltait c’était si pervers d’observer les gens ainsi. Benjamin n’avait jamais aimé les ragots. C’était ceux qui n’avaient pas de vie qui s’amusait à raconter des ragots, ceux qui n’avait de rien d’autre de quoi parler. Il avait fini par s’habituer aux ragots peu à peu année après année. Depuis peu il était devenu une cible populaire pour les jeunes colporteuses. Il avait de plus en plus de misère à trouver des endroits tranquilles et sans oreilles indiscrets pour rencontrer ces victimes. Si cela continuait il ne pourrait plus continuer son petit jeu de chat et souris …

Il n’aurait pas fait tout un plat pour cette rumeurs si il avait été célibataire mais point que plusieurs ignoraient il n’était pas célibataire. Il sortait avec Shawn Davis son meilleur ami d’apparence et son amoureux en intimité. Cette relation était des plus compliqués puisque à chaque moment ou ses yeux rencontrait ceux de Shawn il devait se contrôler pour ne pas le toucher l’embrasser. Cela demandait un grand contrôle de sois même puisque si il n’y arrivait pas se serait leur secret qui se dévoilerait au grand jour. Benjamin n’avait jamais voulu que les autres apprennent sa relation avec Shawn il avait une peur bleu des réactions des autres et de ses proches. Qu’es ce que sa mère dirait si elle apprenait que son fils prodigue était bisexuel ? Il n’avait jamais voulu imaginer sa réaction il en avait trop peur.

L’amour entre Shawn et Benjamin était puissant ils les liaient d’un lien très étroit Mais malheureusement depuis quelque temps Shawn était plus distant. Benjamin c’était souvent demandé pourquoi Shawn agissait ainsi. Son esprit c’était souvent tourmenté mais il n’avait jamais trouvé de réponse à sa question. L’amour était si compliqué avec Shawn ! Quand il était avec ses petites victimes il avait le pouvoir sur eux il pouvait contrôler leur sentiments mais avec Shawn tout cela était impossible.
Benjamin se trouvait aux quatrième étage lorsqu’il entendus la nouvel fructueuse de la serdaigle. Elle avait l’ère si fière d’elle comme si d’épier des gens lui donnerait des points de plus dans son bulletin. La colère était montée en lui lorsqu’il l’avait entendu parler de ceci avec une voix pleine de gaité et de naïveté. Il aurait bien aimé lui lancer une réplique sanglante mais il savait pertinemment que si il commençait à réagir aux ragots il n’était pas sortit du bois. Il avait donc tenu silence et c’était diriger vers sa salle commune. Il avait prévus de faire ses devoirs rien de plus. Il marchait tranquillement dans les couloirs lorsqu’un ami serdaigle de Shawn était venu l’accoster. En premier il pensa que c’était pour lui parler de ce qui c’était passé entre lui et l’ancienne bleu. Il vu l’expression du visage du jeune homme et il crut comprendre que cela n’avait aucun lien avec ses mésaventures douteuses. Le jeune garçon de 16 ans lui appris qu’il avait entraperçu Shawn lorsqu’il se rendait à sa salle commune et il lui avait trouvé mine basse. En premier temps Benjamin se demanda bien pourquoi ce foutu serdaigle était venu lui dire ceci si Shawn avait besoin d’être consoler qu’il le fasse ! Il n’avait jamais été très bon pour apporter du réconfort il restait toujours froid devant les problèmes des autres. Il voulu dire au bleu d’aller se faire voir, il ne tenait pas à savoir quand Shawn se sentait plus « dawn » qu’a d’autre moment. Il se retenu, le remercia pour l’information et continua sa route.

L’esprit de Benjamin commença à marcher à cent mille à l’heure, pourquoi donc Shawn était donc triste … Une vision lui vient soudainement. La jeune serdaigle avec ses deux lulus et ses taches de rousseurs racontant le ragot juteux de Charly et lui. Qu’il avait été bête ! C’était pour cela que Shawn ne filait pas, il avait entendus parler de ce qui c’était passé entre lui et Mme. Nicholls et il c’était imaginer des choses. Benjamin n’avait qu’à le rejoindre et tout rentrait dans l’ordre.
Benjamin était rendu au troisième étage et il n’avait aucune idée ou pouvait bien se cacher Shawn il entreprit donc ses recherches. La plupart des classes était vide, il faisait très sombre dans chaque une d’elle Shawn aurait très bien pu se cacher dedans sans que Ben ne s’en rendre compte. Tout à coup des sanglots le mis à l’alerte il y avait très peu de chance que sa soit Shawn plusieurs premières se cacher dans un local vide pour pleurer leur désespoirs lors du début des classes. Malgré cela il rentra dans la pièce, en espérant qu’il trouverait celui qu’il cherchait depuis peu.

Le spectacle qui s’offrait à lui était l’un des plus désolants. Shawn était là les cheveux en bataille les yeux rougit par ces pleures. Son visage était torturé par la solitude et la peine se lisant dans ses yeux. S’il n’avait pas connus les traits du visage du jeune par cœur il aurait pu croire que s’en était un autre. Il ne sut quoi dire ou quoi faire il éprouvait une grande tristesse à l’égard de ce spectacle mais aussi un grand besoin de s’éloigner de ce jeune homme. Il craignait que ses humeurs mélancoliques déteignent sur lui. Avant qu’il N’eût le temps de faire quoi que se soit le jeune bleu s’écria :

- Hey, y a rien à voir, compris ? Fout l'camp t'entends!!


Foutre le camp était la chose qu’il aurait bien aimé faire une partie de lui-même lui en empêchait car au fonde de lui il savait très bien que si son amoureux était torturé ainsi c’était de sa faute. Benjamin ressentit un sentiment de culpabilité il n’aimait pas faire du mal aux siens mais pourtant il réussissait à le faire sans le savoir.
Lentement il s’approcha de Shawn et s’accroupie à ces côtés. Il prit sont visage dans ses mains et le regarda dans les yeux. Il espérait tant que Shawn comprendrait ce qu’il ne pouvait dire. Il voulait tant que cette peine disparaisse comme on éteint une bougie. Il voulait que le seul sentiment qu’il pourrait entrevoir dans les yeux de Shawn soit l’amour qu’il éprouvait pour Benjamin. Malheureusement tout le monde ne peux pas comprendre ce que l’On veut dire par un regard, Ben ne voulait prendre aucun risque car il savait que cette tristesse pourrait se transformer en fureur.

- Je t’aime

Il n’avait rien trouvé de mieux pour exprimer ce qu’il ressentait lui qui était le champion des longues phrases philosophique il n’était capable de trouver qu’un seul mot pour exprimer cette situation. Il attendit la réaction de Shawn avec patience, il en avait si peur …
( Premier post depuis Août désoler pour cette nullité le prochain sera sûrement meilleur.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: What About Love ?!   Ven 10 Oct - 14:21

Une scène lui remonta soudain en mémoire, faisant naître un long frisson dans le bas de son dos. De quand datait-elle exactement ? Shawn n'aurait pu le dire, mais c'était dans les tout débuts, quand ils avaient réalisé que les sentiments qu'ils avaient d'abord refoulés étaient partagés par l'autre. C'était en plein hiver, il ne neigeait pas romantiquement, au contraire, il faisait un froid glacial. Qu'est-ce qu'ils foutaient dehors par pareil temps, Shawn n'en avait pas la moindre idée non plus. Ils étaient sortis après le souper, en bavardant joyeusement, et avaient marché ainsi jusqu'au labyrinthe. Une fine couche de neige recouvrait les énormes haies qui le formaient; il avait neigé la veille et personne n'était venu ici depuis, le chemin était encore vierge de traces de pas. Ils s'y étaient aventurés, toujours en rigolant, les joues déjà rougies par le froid. Puis ils étaient arrivés à un cul-de-sac, que la lune presque pleine éclairait d'une lueur argentée, donnant un éclat particulier à l'endroit. Tout naturellement leurs mains s'étaient trouvées, glacées, s'étaient mutuellement réchauffées au contact de l'autre. À cet instant précis, quand leurs regards s'étaient croisés quelques instants avant que leurs lèvres ne se rejoingent, Shawn avait ressentit une bouffée de bonheur comme il n'en avait jamais connue avant. Il se souvenait encore avec précision de l'expression sur le visage de Benjamin, qui l'avait alors réchauffé mieux que n'importe quel feu dans un foyer. Personne n'était venu les interrompre brusquement, les forçants à trouver un banal sujet de discussion pour le moment où les bruits de pas qui avait mis fin à leur intimité arriveraient devant eux. Cela s'était produit si souvent depuis... Mais cette soirée là avait été épargnée, et elle comptait toujours parmi ses meilleurs souvenirs.

Quand Shawn releva la tête, émergeant lentement de l'état rêveur dans lequel l'avait plongé ce petit voyage dans sa mémoire, ses yeux rencontrèrent ceux de Benjamin. Pendant une fraction de seconde il crût être encore dans le labyrinthe. C'était donc à Ben qu'il avait crié de foutre le camp ?! Eh merde, c'est dire à quel point il ne voyait plus clair... Il avait refermé les yeux aussitôt, enfouis son visage entre ses mains, vaguement honteux d'être vu ainsi. C'était stupide, puisque s'il y avait bien une personne avec qui il souhaitait tout partager, c'était Benjamin. Bien plus que sa soeur, qui ne l'avait probablement pas vu verser une seule larme depuis des années. Bordel, depuis le temps qu'ils se connaissaient Ben et lui... Il lui arrivait souvent de se revoir avec lui, gamins, à courir partout en riant. C'était tantôt chez les Avery, tantôt chez les Davis. Et leurs parents qui se réjouissaient de voir leurs fils s'entendre aussi bien. S'ils savaient...

Ben était-il parti ? Non, il était toujours là, évidemment. Il avait pris sa tête entre ses mains, tout doucement. Shawn leva le regard, croisant à nouveau celui de Ben. Il ne voyait cependant pas très clair, les yeux encore embrumés par les larmes, qui avaient au moins cessé de rouler sur ses joues. Putain ce qu'il pouvait être émotif, c'était pas croyable.

[BEN] - JE T'AIME.

Encore, redis-le encore... Deux mots, deux tout petits mots de rien mais qui signifiaient tellement. Les images du labyrinthe encore en tête, Shawn glissa sa main derrière la tête de Ben qu'il attira à lui. Il l'embrassa une première fois, doucement, puis avec plus de force, de désir. Bon Dieu ce que ça pouvait être pénible de toujours devoir se retenir, de toujours craindre que quelqu'un surprenne les regards en coin qu'ils se permettaient parfois, que quelqu'un survienne au mauvais moment... Combien de fois avait-il dû retirer en vitesse une main qui s'était fait baladeuse, parce que quelqu'un arrivait ? Beaucoup trop. Mais c'était le prix à payer pour pouvoir garder une certaine tranquilité d'esprit, pour que personne ne découvre leur secret.

Ils s'embrassaient toujours quand une pensée plutôt désagréable traversa son esprit. Les paroles de la petite sotte de Serdaigle lui revinrent en mémoire et il se dégagea aussitôt. Charly R. Nicholls. La salope. Un peu plus et Shawn aurait oublié ce qui l'avait mis dans cet état. Oublié qu'il en voulait à Ben aussi. Est-ce qu'il allait embrasser des filles sur le bord du lac lui ? Non, il faisait pas ce genre de truc. C'était Ben qu'il aimait.

[SHAWN] - ET CHARLY, TU L'AIMAIS AUSSI ?

Il avait la gorge si nouée en disant cela qu'il n'aurait pas fallut que Ben soit ne serait-ce que quelques centimètres plus loin; c'était tout juste si sa voix était un murmure. Il avait dit cela d'un ton triste, mais avec un petit quelque chose d'accusateur aussi. Ses yeux restaient plantés dans ceux de Benjamin, et sa main gauche était toujours glissée sur la nuque du Serpentard. L'image d'une autre femme vint soudainement s'ajouter à celle de Charly. La dernière personne à qui Shawn aurait cru penser à pareil moment; sa mère. Mais il y avait un lien logique à tout ça, et ce n'était pas parce qu'il aurait voulut qu'elle le prenne dans ses bras pour le consoler, comme lorsqu'il était petit et s'était ouvert le genou en tombant d'un arbre.

Shawn venait d'avoir 11 ans quand il avait surpris pour la première fois sa mère en train d'embrasser un autre homme. C'était dans un petit cinéma moldu où il s'était rendu avec son cousin. À la toute fin, quand ils avaient ouvert les lumières, il l'avait vue, sans erreur possible sur la personne. Ça lui avait donné un sacré choc. Jamais il n'aurait imaginé qu'une telle chose puisse se produire. Et sa mère qui, heureusement, n'avait même pas remarqué son fils qui l'a fixée pendant plusieurs instants d'un air ahuri. Devenu suspicieux, il s'était ensuite mis à porter plus attention à ce que faisait sa mère. Jusqu'à ce qu'il la surprenne carrément en train de faire l'amour dans le bureau de son père, avec un homme qu'il n'avait jamais vu de sa vie. Ç'avait définitivement marqué une rupture dans sa relation avec sa mère. Il lui était impossible de la voir comme avant, et de plus en plus difficile de faire comme si de rien était.

C'est probablement à cause de ce qui s'est passé avec sa mère que Shawn est resté avec cette crainte d'être mis de côté, comme son père. Et maintenant cette histoire avec Charly... Non, voyons, Ben ne lui ferait jamais ça. Mais aurait-il cru sa mère capable d'une telle chose avant de l'avoir devant les yeux ? Non, évidemment. Merde, voilà qu'il doutait de Benjamin, chose qu'il n'aurait jamais voulue ressentir. C'était affreux cette boule qu'il avait au fond de l'estomac, qui semblait vouloir remonter dans sa gorge pour l'étouffer. Si cette écervelée de colporteuse de ragots pouvait se pointer il l'étripperait sur-le-champ.

[SHAWN] - DIS-MOI QUE C'ÉTAIT RIEN BEN, J'TEN PRIE DIS-MOI QUE C'ÉTAIT RIEN...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: What About Love ?!   Jeu 13 Nov - 0:06

Benjamin n’avait jamais été un garçon compatissant. Dès son plus jeune âge il n’arrivait pas à faire preuve de compassion envers les autres. Il comprenait la peine que les autres ressentaient mais il était incapable de réconforter. Même quand sa mère, la personne qu’il aime plus au monde était triste il n’arrivait pas à la réconforter. Il lui disait quelque mot et l’étreignait. Ensuite il se retirait. Elle ne lui en avait jamais voulu car sa mère le comprenait, elle le comprenait toujours ...Malheureusement en ce moment Benjamin ne pouvais pas compter sur elle il devait essayer de réconforter son amoureux seul. Une tache plus ardue qu’elle le paraissait.

Il avait n’avait trouvé que ces deux petit mot pour réconforter Shawn « Je t’aime ». Il aurait dut lui dire autre chose si il avait été bon dans ses truc là il aurait su quoi dire pas seulement ses deux mots. Benjamin était septique vis-à-vis la réaction que Shawn réagirait. Il pourrait soit bien le prendre ou être plus triste. Heureusement les conséquences ne furent que positif. Shawn glissa sa main derrière sa tête et il l’embrassa. Benjamin fut surpris mais pas déplu il l’embrassa tendrement en oubliant tout ses soucies.

Leur étreins dura un certains temps. Benjamin n’aurait pas pu le dire quand il était avec Shawn il perdait la notion du temps la seul chose qui comptait c’était qu’il soit avec lui. Il y avait eu tellement de fois où il avait dût se cacher et se retire pour ne pas que ça paraisse. Pour ne pas que quelqu’un le découvre et que leur secret soit découvert au grand jour. Certaine fois Benjamin avait envie d’embrasser Shawn en pleine bouche pour enfin pouvoir se libérer de se fardeau mais il ne pouvait pas.

Il avait peur, tellement peur. Peur des réactions des autres mais celle qui lui importait le plus c’était celle de sa mère. Qu’es ce qu’elle dirait ? Son fil prodigue copie de son défunt mari était bisexuelle. Elle serait détruite. Elle le renierait peux être ? Il ne voulait pas y penser c’était son pire cauchemar, perde sa mère. Benjamin se résonnait donc toujours, garder le secret pour pouvoir garder sa mère. Shawn n’était pas toujours d’accord mais il n’avait pas le choix. Benjamin ne pensait plus à la raison pour laquelle Shawn était triste quand il remit le sujet sur le tapis. Il le murmura à l’oreille de Benjamin.

ET CHARLY, TU L'AIMAIS AUSSI ?

Cet aveu lui fit l’effet d’un poignard que l’on enfonce dans le cœur. Il retint son souffle pendant un moment. Il n’avait jamais cru que cela viendrait à ses oreilles. Charly oui il l’aimait mais comme une amie et rien de plus même si ça l’avait dégénéré avec elle ... Il tenait à elle parce qu’il savait qu’elle avait besoin de lui. Il avait fait sa rencontre lors d’une sortie à Près-au-lard. Elle ne fut pas des plus joyeuses. Benjamin se promenait tranquillement dans les rues du village quand il entendus des bruits de bagarres. Il s’était caché et avait espionné les assaillants. Il attendit que ceux-ci en aille finit avec leur victime pour aller la secourir. Benjamin n’avait jamais été courageux mais il avait un cœur comme tout le monde et il avait senti le besoin d’aider la jeune fille. Lorsque les méchants eurent pris la fuite Benjamin alla aider la victime. À sa grande surprise c’était Charly Nicholls une serdaigle qu’il connaissait de vu mais pas plus. Après cet événement une bel amitié c’était lié entre eux. Charly lui racontait ses problèmes familiaux et autres. Il l’aimait beaucoup et la trouvait très amusante par moment. Malheureusement Charly avait un affreux défaut elle était pervers. Benjamin avait souvent du refroidir ses ardeurs lorsqu’il se voyait. Il avait réussit jusqu’à il y a quelque jour lorsque Benjamin était d’une tristesse noir lorsque Charly lui sauta dessus. Le reste n’était pas très important.

Benjamin ne savait pas quoi répondre à Shawn il pensait à ce qu’il devait lui dire. Il calculait les risques de ses propos et leur conséquence. Il ne voulait pas mettre la faute sur le dos de Charly mais il ne voulait pas non plus que Shawn croie qu’il le trompait avec la bleu. Ses pensées se bousculèrent dans sa tête et Benjamin articula une réponse.

« Je t’aimes bien plus qu’elle, tu le sais »


Il n’avait pas eu d’autre choix que d’utiliser la technique de « tu le sais bien ». Ce n’était pas ce qu’il avait de plus glorieux mais sa devrait calmer Shawn car il connaissait la pureté de ses sentiments. Benjamin sourit à Shawn il voulait que ces larmes sèche et que Shawn oublie tout ça. Il savait pertinemment que Shawn endurait des choses que lui n’avait pas à endurer. Les petits jeux que Benjamin jouait avec les demoiselles par exemple ... Shawn ne n’en s’était jamais pleins ouvertement mais Benjamin s’avait pertinemment qu’il n’aimait pas cela , il fallait le comprendre c’était comme si il le trompait publiquement.

[SHAWN] - DIS-MOI QUE C'ÉTAIT RIEN BEN, J'TEN PRIE DIS-MOI QUE C'ÉTAIT RIEN...

BEN- J’étais dans un était second Shawn tu dois me comprendre ...

Il n’avait jamais eu l’ère si vulnérable de sa vie car il savait que Shawn était plus fort que lui dans ce combat. Il avait raison et la vérité penché de son côté mais Benjamin ne pouvait pas lui mentir et lui prétendre que ce n’était rien. Rien n’arrive pour un rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: What About Love ?!   Lun 24 Nov - 4:29

Ha! Un ' Tu baises mieux qu'elle ', pour aller avec ça ? Un coup de poing en pleine gueule n'aurait pas eu le même effet. Certes, Benjamin lui avait affirmé que c'était lui qu'il aimait le plus. Mais il avait par le fait même dit qu'il aimait aussi cette sale garce. Et ça, Shawn ne s'y attendait pas. C'était bête, mais il croyait que la réponse de Ben aurait été négative, ou qu'il se serait défendu. Non, il s'était contenté de lui dire que sa préférence allait à lui. N'était-il au fond qu'un autre des jouets du beau Serpentard, avec qui il prenait son pied quand il ça lui chantait, mais se sentait tout à fait libre d'aller voir ailleurs dès que l'envie lui en prenait. Qu'est-ce qui lui prouvait qu'il était bel et bien sincère quand il lui disait qu'il l'aimait ? Et puis, allez donc savoir s'il ne se montrait pas tout aussi doux avec ses autres proies. De telles pensées le répugnaient. Shawn était dégoûté de les savoir dans sa tête, mais il n'arrivait pas à s'en défaire. Elles revenaient sans cesse, le harcelant à l'en rendre fou. Et pourtant, il voulait croire ce que lui disait Benjamin, il ne souhaitait que ça.

[ BEN ] J'ÉTAIS DANS UN ÉTAT SECOND SHAWN, TU DOIS ME COMPRENDRE...

Celle-là par contre, il s'en serait définitivement passé. Il n'avait rien dénié, rien du tout. À sa question, à savoir si cela signifiait quelque chose pour lui, il répondait qu'au fond, ce n'était pas sa faute. Que lui, Shawn, devrait se montrer compréhensif, après tout, il n'avait pas toute sa tête qu'il disait... Pourquoi n'était-il pas venu le voir, plutôt ? Pourquoi n'avait-il pas cherché à le voir, lui, pourquoi ? Non, il préférait aller se consoler dans des bras féminins, apparemment. Shawn n'aurait su dire depuis quand Ben s'amusait de la sorte. Probablement parce que, jusqu'à tout récemment, il avait préféré faire comme si de rien était. C'était plus simple ainsi, jouer à celui qui n'entend rien. Ça le dérangeait, mais de nier ainsi les petites aventures de son ami lui donnait l'impression qu'elles ne l'atteignaient pas vraiment. Qu'en fait il n'y avait rien du tout, que c'était lui qui s'imaginait des trucs. Sauf qu'il y avait eu cette petite colporteuse de ragots. La goutte qui fait déborder le vase, comme on dit. Et le vase en question s'était déversé sous forme de larmes que Shawn s'était vainement efforcé d'essuyer.

Putain, il avait encore le goût de ses lèvres sur les siennes. Tout son corps en redemandait, son être entier aspirait à ce contact dont il était trop souvent privé. Ils étaient seuls, ils pourraient en profiter... L'idée était tentante, trop même. Mais il y avait un mais. Shawn savait que s'il se laissait aller, s'il refoulait sa colère et sa tristesse au fond de lui et suivait ses pulsions qui se faisaient de plus en plus insistantes, le même scénario se reproduirait. Peut-être pas dans les jours à suivre, très certainement pas même, mais inévitablement ils en reviendraient au même point. Il avait l'impression qu'il ne pouvait en être autrement s'il continuait de jouer à celui qui ne sait pas ce qui se passe derrière son dos. Mais peut-être Ben allait-il changer, peut-être ce qui venait de se passer allait avoir un impact sur ses agissements, peut-être que... Shawn était affreusement tiraillé, ne sachant de quel côté pencher. Il s'était refermé sur lui-même, évitant le regard de Ben, sachant par trop bien qu'il ne pourrait résister s'il le croisait. Aussi ne vit-il pas à quel point celui qu'il aimait de tout son être avait l'air vulnérable en cet instant. Jamais il ne l'avait vu aussi fragile encore. Mais il fixait ses pieds, l'esprit toujours torturé.

Il eut soudainement l'impression que ses poumons se vidaient de tout l'air qu'ils contenaient. La sensation était semblable à celle que l'on éprouve lorsqu'on reçoit un coup violent dans l'estomac, ou un ballon lancé à plein allure. Un cognard tiens, voilà ce qu'il venait de se prendre dans le ventre. Si les couleurs n'avaient pas déjà fuit son visage depuis qu'il était venu se réfugier ici, Benjamin aurait pu admirer la vitesse à laquelle on peut devenir d'un blanc cadavérique. Ils ne s'étaient jamais rien promis. Jamais. Cette pensée, ou plutôt cette certitude, s'était imposée à lui avec la force d'un raz-de-marée, qui menaçait maintenant de l'emporter avec lui. Jamais ils ne s'étaient juré quelque fidélité que ce soit, jamais il n'avait été question d'exclusivité. Leur relation avait changé de manière si naturelle, quand ils avaient découvert que l'attirance ressentie était réciproque, que jamais ils n'avaient abordé le sujet. Le fait que leur histoire soit secrète avait aussi quelque chose à voir. Leur relation n'était pas ordinaire, personne n'était au courant. On ne les voyait pas s'afficher main dans la main, et encore moins s'embrasser. Pouvait-on dire qu'ils formaient un couple dans ce cas ? Aux yeux de Shawn, oui. Seulement, il commençait à se demander sérieusement s'il en allait de même pour Benjamin. Le Serdaigle aurait-il donc tout compris de travers ?


[ SHAWN ] BIEN NON JUSTEMENT, J'COMPRENDS PAS. J'SUIS STUPIDE, HEIN ? J'COMPRENDS PAS COMMENT TU FAIS POUR ME DIRE QUE TU M'AIMES, ET APRÈS ÇA ALLER EN EMBRASSER D'AUTRES. J'COMPRENDS PAS COMMENT TU FAIS APRÈS POUR ÊTRE CAPABLE DE M'REGARDER EN PLEINE FACE COMME TU LE FAIS. MOI J'LE POURRAIS PAS, BEN. J'POURRAIS PAS ÊTRE NATUREL AVEC TOI EN SACHANT QUE J'AI BAISÉ UNE FILLE AU DÉBUT DE LA SEMAINE. ET ÇA N'A RIEN À VOIR AVEC LE FAIT QUE J'SUIS PAS ATTIRÉ PAR ELLES. C'EST L'GENRE DE CHOSE QUE J'POURRAIS TOUT SIMPLEMENT PAS FAIRE. DÉSOLÉE DE PAS ÊTRE COMME TOI MEC.

Ouh là, qu'est-ce qu'il venait de dire là lui ? Shawn avait la désagréable impression qu'il s'aventurait sur une piste qu'il ne connaissait pas, et il redoutait ce qui allait lui sauter au visage à la prochaine courbe. Il avait relevé la tête, et regardait maintenant Benjamin droit dans les yeux alors qu'il se vidait le coeur. Car c'était bien ça qu'il avait commencé à faire, dire à Ben ce qui lui empoisonnait l'esprit chaque fois qu'il pensait à lui. Ses mains étaient posées à plat sur les dalles de pierres, le seul contact entre eux était maintenu par le genou de Shawn, toujours appuyé contre la jambe de son ami.

[ SHAWN ] Y A UN TRUC QUE J'VEUX SAVOIR BEN. LÀ-DESSUS J'VEUX QUE TU M'DISES LA VÉRITÉ, PEU IMPORTE C'QUE C'EST. T'ES SINCÈRE QUAND TU M'DIS QUE TU M'AIMES ? PARCE QUE J'VAIS T'AVOUER QUE J'AI UN DOUTE. ET ÇA M'TUE DE DOUTER DE TOI COMME ÇA, T'AS PAS IDÉE À QUEL POINT ÇA M'FAIT MAL. MAIS ENTRE ÇA ET TE SAVOIR AVEC D'AUTRES...

Oui, son ton avait quelque chose d'accusateur; oui, ses yeux avaient quelque chose de glacial. Mais également de triste, parce que ça lui faisait un mal de chien de dire ça. C'était étrange comme sensation; comme si de dire ce qui lui pesait tant lui faisait du bien, mais en même temps lui foutait la trouille. Et ça transparaîssait dans ses paroles. D'ailleurs, sa voix s'était brisée sur les derniers mots, et une larme s'était échappée de son oeil gauche pour venir rouler lentement sur sa joue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
    synthia; disturbed
    malicious admin;



▌Citation :
«Méfiez-vous de tous ceux en qui l'instinct de punir est puissant»
Nietzsche

▌Clan : Le pouvoir mène au succès.
▌Âge : 19 ans. (7 août)
▌Année : 9ème année
▌Maison : Slytherin
▌Sang : Mélé
▌Humeur : Solitaire
▌Poste au Quidditch : Poursuiveuse.

▌Crédit(s) : (c) fae

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: What About Love ?!   Lun 23 Mar - 20:35


    Sujet déplacé dans les archives.

_____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cracbadaboum.keuf.net/t22-synthia-grey http://cracbadaboum.keuf.net/t3020-boite-de-synthia http://cracbadaboum.keuf.net/t2120-synthia-lost-far-away http://cracbadaboum.keuf.net/t2673-anneso-eloise-maureen-miranda-muse-synthia
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: What About Love ?!   

Revenir en haut Aller en bas
 

What About Love ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cracbadaboum; Une malédiction, des sorciers. Oserez-vous ? :: Sujets inachevés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit