AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Attentes, qui finissent enfin par avoir une réponse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



▌Citation :
    | SATANIS;
    Ergo draco maledicte et omnis legio diabolica adjuramus te.
    cessa decipere humanas creaturas, eisque aeternae Perditionis venenum propinare !

▌Clan : Avec moi-même, ça en fait moins à trahir.
▌Âge : 19 ans
▌Année : 7e
▌Maison : Serdaigle
▌Don(s) : : Loup-garou.
▌Sang : Mélé
▌Emploi : //
▌Poste au Quidditch : ex-Gardien & Capitaine de Serdaigle.

▌Crédit(s) : Selvmord - Avatar.
Selvmord - Gif.

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Attentes, qui finissent enfin par avoir une réponse.   Dim 14 Sep - 19:18

Premier Message réservé à Mara O. Mancini :)


(Désolé pour la qualité du Post, mais comme je voulais pas te faire attendre et que c'est mon sixième post de la soirée... ^^')


Une heure longue et pas forcément intéressante venait de se terminer. Quel cours ? Divination. Pour certains, c’était LA matière la plus importante de tous les cours enseignés à Poudlard, pour d’autres, c’était une véritable torture que de gravir l’échelle et passer une heure dans l’atmosphère étouffante de la salle de classe. Si Zeké avait fait partie de la deuxième catégorie dès son début dans cette heure de cours, il s’est montré plus enclin à l’étudier à partir de sa deuxième cinquième année. Après avoir redoublé – Et tous les évènements qui allaient avec – il s’est peu à peu ouvert au surnaturel : Après tout, si une personne changée en loup pouvait vous contaminer par le biais de sa simple salive, une étoile ou sa position pouvait peut-être en dire plus qu’un guide astrologique sur votre avenir ? Bien que son troisième œil ne soit pas très développé, Zeké y mettait du sien. Beaucoup, d’ailleurs.

Le changement de motivation avait d’abord incité sur des soupçons de lèche-botte, ou tentatives d’approche sur la prof’, mais depuis qu’il était calé avec Ashley, et que les soupçons de lèche-botte avaient été anéantis, il était apparut qu’il avait simplement trouvé de l’inspiration à la Divination. En réalité, quand les soupçons de lèche-botte avaient été au plus fort, la professeur avait posé une question à double tranchant en plein cours à un Zeké légèrement endormi, en train de fixer la fumée dans sa Boule de Cristal. Elle avait porté sur un sujet que Zeké supportait mal – ‘Est ce que vous avez subi un changement récemment ?’ – et Zeké avait envoyé bouler la prof’. Bien sûr, il avait été puni sur le coup – 10 points en moins pour Serdaigle – mais il n’avait pas été s’excuser. Il aurait voulu, lui expliquer qu’il n’avait pas pu répondre parce que c’était plus profond que ça… Mais il ne pouvait pas. A chaque début de cours, quand il arrivait, il y avait toujours des élèves plus rapides que lui, et à la fin, toujours deux ou trois filles qui restaient pour parler avec la prof’.

Aborder un sujet délicat dans de telles conditions était donc, comme dit plus tôt, délicat. Surtout de l’ampleur de ce sujet. Comme chaque heure de Divination, celle qui venait de se terminer n’avait pas été différente. Sauf peut-être, que Zeké n’avait pas cours après. Le professeur d’Histoire de la Magie était absent pour une cause personnelle (apparemment), et donc, Zeké avait une heure de trou. Il avait demandé à la table des Professeurs s’ils savaient si Mademoiselle Mancini avait une heure de trou, et il s’avérait qu’elle terminait la journée avec les septièmes années. C’était donc un bon moment pour aborder un sujet délicat, non ?

Quoiqu’il en soit, après avoir rangé ses affaires dans son sac, Zeké se plaça au bord de la fenêtre, pour échapper à l’odeur étrange qui régnait toujours dans cette salle de Divination. Il ne trouvait pas ça bizarre, les odeurs et tout. Après tout, la Divination était une matière à part entière, et donc, tout ce qui s’y rattachait, pareil. Il lança un coup d’œil aux trois filles qui restaient habituellement, et les vit partir sept ou huit minutes plus tard. Elles devaient arriver en retard à leur prochain cours, à chaque fois qu’elles restaient, parce que sept ou huit minutes… C’était long.

Il sortit de son coin, en marquant ses pas pour ne pas surprendre la professeur, et posa son sac à ses pieds. Il ne savait pas trop comment prendre la parole. De ce fait, il attendit qu’elle pose son regard sur lui, et il se racla la gorge pour s’éclaircir la voix :

« Euhm… La fois où je vous ai répondu de manière impolie ? » commença-t-il, en déglutissant. Il ne savait pas trop comment placer la chose. Il reprit : « Et ben en fait… j’avais mes raisons… »

Comment placer la chose ? Il n’allait pas se débarrasser de sa cape, de sa chemise et son débardeur pour lui montrer son dos lacéré pour qu’elle comprenne ? C’était si simple pourtant. ‘Je suis un loup-garou’. Rien de plus simple. 4 mots. C’était si simple… Et pourtant, à appliquer dans la réalité, beaucoup plus difficile. Il attendit que la professeur termine de lire la copie qu’elle était en train de lire, et reprit finalement :

« Euhm… Non rien, en fait… »

Il regrettait. Il pensait que les professeurs auraient fait circuler l’information entre eux. Apparemment, pas. Ou, peut-être pensaient-il qu’il était mieux de ne pas parler d’un des élèves dans son dos sur son problème. Il se pencha pour reprendre son sac et s’apprêta à repartir, pour descendre de l’échelle, quand il entendit la voix de la professeur le rappeler. Il releva le regard, attendant la sentence. IL ne faisait qu’aggraver son cas, en réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Attentes, qui finissent enfin par avoir une réponse.   Mer 17 Sep - 20:00


    [ Sorry pour le retard ]


    C’était une journée comme une autre, à Poudlard, Mara se leva assez en avance comme dans ses habitudes pour corriger certaines copies, son coté sérieuse avait repris le dessus alors qu’elle c’était promise de s’accorder quelques heures de sommeil en plus, d’ailleurs les cernes qui marquait son visage prouvait bien que la jeune femme était plutôt fatiguée ces-temps-ci mais Mara ne supportait pas le travail non-fait, elle était perfectionniste ça devenait presque maladive, c’était dans sa nature. Elle se leva d’un bond avant de prendre dans un tout tas de paquets de feuilles sous ses mains et de partir en faisant bien claquer la vielle porte de son bureau qui avait tendance à grincer. La classe de divination se trouvait au même étage mais comme les élèves Mara était obligée de prendre l’échelle et de passer part la trappe pour arriver dans sa salle de cours, elle la ferma et laisser toute ses copies sur une table basse juste à coté d’un fauteuil couleur rouge excentrique qui se tenait au milieu de la pièce. Si ça ne tenait que à Mara, ça aurait fait longtemps que la jeune prof aurait refait la décoration de sa salle de classe, cette ambiance étouffante, tout ses rideaux et ses coussins aux couleurs étranges donnait un mal de crane horrible à la prof, elle avait tentée de pouvoir modifier la déco quand elle était arrivée mais on lui refusa en disant que l’ambiance de la salle de classe s’appropriée plus à l’air de la Divination, Mara n’avait pas très bien compris, elle insistée plusieurs fois mais ce fut toujours un refus négatif, elle avait alors laissée tombée mais se permit de changer quelques petits détails quand même.

    La journée s’écoula calmement, Mara eut pendant toute la matinée une classe de 3eme et de 4eme année, la jeune prof avait des fois du mal à faire intéressée les élèves à sa matière pourtant elle dépensait beaucoup d’énergie pour rendre ses cours les plus vivants possibles, elle enseignait des matières basiques biensur mais essayer d’innover en mettant sa touche personnelle, avec son petit accent Italien, il lui arrivait des fois aussi de s’emportait un peu dans les choses qui lui plaisait le plus, alors biensur les élèves la regardait bizarrement mais Mara se reprenait bien vite.
    Néanmoins, même si son métier la passionnait, il lui arrivait souvent d’avoir des coups de blues, Poudlard était une brillante école, et Mara était fière d’enseigner ici mais certaines choses lui manquait terriblement, l’éloignement avec sa fille lui pesait beaucoup, elle avait failli tout laisser tomber la 1er année pour repartir à Londres mais certains profs lui avait convaincue de rester, c’est sure Mara essayait de lui écrire ou de la voir le week-end mais néanmoins c’était dure pour elle.

    Elle continua sa journée, un peu dans ses pensées, elle regarda son emploi du temps, des 7eme années, c’était souvent eux qui lui causait le plus de soucie, ils étaient plus âgée mais souvent lui turbulents pas pour tous heureusement, la plupart était attachants mais certains lui causait des problèmes, elle ne voulait pas mettre tout le monde dans la même catégorie et ni faire des chouchous, elle essayait de faire équitable avec tout le monde, pour elle il n’existait pas de sang pur ou pas pur, c’était des sorciers tout simplement.
    Les cours portait aujourd’hui principalement sur l’enseignement de la boule de cristal, Mara ne s’étendait pas trop sur ça, souvent les élèves s’endormaient en fixant trop la boule de cristal mais elle essayait de les faire intéresser néanmoins. Elle navigua entre les élèves et remarqua la boule de cristal d’un en particulier, Zeké, peut être qu’il ne le voyait pas mais Mara remarquait l’espèce de fumée dans la boule de cristal se déformait et se remettre en place. Mara lui posa une question fatidique mais toute simple : Est que vous avez subi un changement récemment ? Mais apparemment Zeké n’était pas d’humeur et lui répondit sur un ton que Mara juger un peu trop insolent, le respect était quelque chose que mettait en priorité dans ses cours et elle punissait sévèrement quand cela n’était pas respecté.

    - - 10 points pour Serdaigle, une réponse poli aurait était préférable pour vous Zeké.

    Elle continua son cours alors tranquillement, l’heure de la fin du cours arriva, plusieurs filles resta alors avec Mara, la prof était connue pour être attentive à ses élèves, cela arrivait souvent que des élèves discutent avec elle, les jeunes filles voulaient juste savoir la date du prochain devoir mais généralement la discussion s’éternisait sur d’autres sujets, 8mn passèrent et Mara jugea qu’il était temps pour elles de repartir dans leurs prochain cours. Elle se retourna alors pour regarder ce que lui venait de lui rendre ses élèves, ce soir allait être encore une longue soirée de veille pour elle, elle entendit des bruits de pas derrière elle et un bruit d’un sac qui se posait à ses pieds, elle se retourna pour voir, elle vit alors Zeké, il commença à bafouiller quelques excuses, il s’arrêta, Mara se pencha sur sa copie pour regarder juste le nom de l’élève et allait la reposer pour regardait Zeké mais elle le vit partir alors.

    -Monsieur Jordan revenait nous n’avons pas finie notre discussion.

    Elle lui fit alors de s’asseoir sur le fauteuil en face du sien, elle pouvait enfin l’écouter attentivement.


    -Hum… c’est déjà assez bien que vous revenez ici s’excuser, peu d’élève le font, je vous écoute.


    Elle s’arrêta quelques secondes avant de reprendre.

    -Si vous avez vos raisons… sachez que tout ce qui se dira ici, ne traversera pas ses murs, vous pouvez me faire confiance sur ça.

    Elle essayait de le mettre en confiance, c’est sure parlée à une prof ce n’était pas marrant tout les jours et Mara le comprenait très bien, elle regardait Zeké tout en remuant sa tasse de thé qu’elle se servait pour ses cours, une petite manie de Mara.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



▌Citation :
    | SATANIS;
    Ergo draco maledicte et omnis legio diabolica adjuramus te.
    cessa decipere humanas creaturas, eisque aeternae Perditionis venenum propinare !

▌Clan : Avec moi-même, ça en fait moins à trahir.
▌Âge : 19 ans
▌Année : 7e
▌Maison : Serdaigle
▌Don(s) : : Loup-garou.
▌Sang : Mélé
▌Emploi : //
▌Poste au Quidditch : ex-Gardien & Capitaine de Serdaigle.

▌Crédit(s) : Selvmord - Avatar.
Selvmord - Gif.

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Attentes, qui finissent enfin par avoir une réponse.   Mer 17 Sep - 20:19

(Ca fait rien ;) J'espère que j'ai pas répondu trop vite x] )

Ah, il n’aurait pas dû venir lui parler de ça maintenant.. Non, franchement ! IL aurait vraiment pas dû. Il le regrettait. Autant garder ses points en moins, et se la fermer la prochaine fois. De toute manière, qu’étaient 10 points après tout ? Une bonne réponse en botanique et l’affaire était jouée. Mais même. Enfin. Il avait juste été titillé sur un sujet qui le gênait de plus en plus, surtout que la professeur n’avait toujours pas été mise au courant. Une lacune de la part de conversation entre professeurs que Zeké n’aurait pas imaginé. Il soupira en reprenant son sac, et s’apprêtant à partir.

Il aurait aussi espéré qu’elle oublie qu’il venait de lui parler… Qu’il venait d’amorcer un sujet trop délicat pour lui et pour elle. Enfin, à son avis quoi. Mais lorsqu’il amorça un pas pour descendre de l’échelle, la voix de la professeur retentit à ses tympans, une voix douce, marquée d’un accent légèrement italien. Il se retourna et la fixa quelques secondes, avant de poser son regard sur un petit fauteuil en face de celui de la prof.

Mara – « Monsieur Jordan revenez nous n’avons pas fini notre discussion […] Hum… c’est déjà assez bien que vous reveneiz ici vous excusez, peu d’élèves le font, je vous écoute. »

Il acquiesça, avant de poser son sac contre le pied avant droit du fauteuil, et avant de s’installer dans ledit fauteuil. Il déglutit en n’osant pas croiser le regard de la professeur. Les têtes à têtes entre élèves et professeurs… Il n’aimait pas. A la limite, ç’aurait été UN professeur, il aurait été un peu plus en confiance. Mais là, c’était UNE professeur. Il avait du mal, surtout qu’elle était assez… Enfin, c’était Mara quoi. Elle était belle, bonne professeur, attentive, et ne faisait pas de favoritisme. Zeké l’écouta reprendre la parole :

Mara – « Si vous avez vos raisons… sachez que tout ce qui se dira ici, ne traversera pas ses murs, vous pouvez me faire confiance sur ça. »

Il pouvait lui faire confiance, songea-t-il. Elle était une professeur, elle avait le devoir de ne rien répéter… Enfin, techniquement. Peut-être qu’elle le dirait sous la torture… Enfin bref. Zeké enlaça ses doigts entre eux et le fixa prestement. Il devait s’exprimer clairement, ne pas bafouiller une phrase lancée à tout va. En plus elle était en train de boire une tasse de thé. Si elle était choquée par ce qu’il allait lui dire…

Il se décida enfin, et releva le regard vers elle, regard remplit d’une espèce de détresse masquant son inquiétude. Il attendit qu’elle ait terminée de boire et d’avaler sa gorgée de thé, et inspira pour prendre la parole :

« Erhm… J’suis un loup-garou… » murmura-t-il tout bas. Il avait rabaissé le regard instantanément qu’il avait ouvert la bouche et avait marmonné dans sa barbe. Il n’était même pas sûr que la prof l’ait entendu. Il espérait. Il ne voulait pas répéter. Il avait parlé à peine fort, mais il n’y avait pas de bruits parasites. Si elle avait entendu, elle réagirait, non ? IL ne savait trop pas. Il commença à tortiller son pouce sur son index, et commença à taper de la cheville, un tic chez lui quand il était sous tension. Vous savez, ce tic énervant, où toute la jambe bouge sans forcément que vous vous en rendiez compte. Il aurait pu se ronger les ongles, évidemment, mais il ne préférait pas trop. Les ongles tous courts à la limite de l’existence… Non pour lui. Il préférerait se les couper régulièrement. Enfin soit.

Il osa relever son regard vers le visage scrutateur de la Professeur, et déglutit de nouveau. Il était en sweat-shirt sous sa cape, il avait chaud d’un coup. L’atmosphère de la salle, la présence de la prof, sa tension, ses pensées, tout ça… Il amena son pouce sur la première phalange de son index (à la main droite), et appuya pour faire craquer ladite phalange. Il répéta l’opération avec l’autre doit (le majeur), mais cessa. Peut-être que le bruit des craquements de doigts ne plaisait pas à la prof… Déjà qu’il la dérangeait alors qu’elle était censée avoir finit le cours… Qu’il l’avait énervée pendant l’heure qui venait de se dérouler. Et qu’il avait essayé de lui annoncer un truc pas forcément facile à annoncer. Au moins il avait réussi à formuler sa phrase de 4 mots correctement. Un peu bas, certes, mais il avait réussi. C’était déjà ça de fait non ? Encore fallait-il qu’elle l’ait entendu. Il l’avait dit clairement, mais un peu trop bas… Quoique. Les profs ont généralement l’ouïe développée.

Quoiqu’il en soit, Zeké était en train de céder à la tension, le stress. Pourquoi ? Parce qu’il n’avait pas vraiment annoncé lui même à tous les profs ce qu’il était, ce qu’il cachait en lui, et qui surgissait à chaque pleine lune de l’année. La plupart du temps, l’information avait circulé entre eux, partant de l’administration, de la directrice ou de son adjoint. C’était toujours crucial pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Attentes, qui finissent enfin par avoir une réponse.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Attentes, qui finissent enfin par avoir une réponse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cracbadaboum; Une malédiction, des sorciers. Oserez-vous ? :: Sujets inachevés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit