AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 { En parlant du loup...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: { En parlant du loup...   Lun 15 Sep - 2:06

Premier post > Violette Davenport <3

~~

___ Il faisait beau.. À cette heure, on pouvait voir, par les nombreuses fenêtres du château, le soleil faire son apparition, emportant avec lui des sifflements d’oiseaux et des sons enchanteurs de la nature, provenant de la forêt un peu plus loin. Jake s’était réveillé extrêmement tôt, lorsqu’il s’était enfin décidé à mettre un pied par terre, puis l’autre, il vit que tous les autres garçons Poufsouffle dormaient encore. Regardant son cadran, il fit un saut; 5h30! Il était trop tard, se recoucher ne servirait strictement à rien puisqu’il savait qu’il serait incapable de se rendormir. Il était si tôt, que faire? Les couloirs seraient vides et silencieux, et les parcs de même, alors pourquoi ne pas aller se remettre en forme un peu? Rien de mieux qu’un jogging matinal pour repartir à neuf et passer une excellente journée!

Jake s’habilla donc, enfilant de travers ses nouveaux vêtements de sport et fila vers la porte, qu’il ouvrit sans bruit pour le faufiler à l’extérieur. Comme il l’avait prédit, les couloirs étaient encore sombre et aussi silencieux qu’en pleine nuit, voire plus. Seuls les cadres bougeaient de temps en temps, le saluant quelques fois sur son passage, sans rien de très inhabituel. Quelques minutes après, il était dehors, sur un petit chemin qui faisait le tour du parc... un tour de parc serait parfaitement suffisant et s’il se sentait encore capable de courir après cela, il étendrait jusqu’à deux, mais pas plus, question de garder de l’énergie pour une journée de travail. Le jeune homme se mit donc à courir, il parcourut une distance incroyable en peu de temps.. cela faisait un bail qu’il ne s’était pas défouler en faisant du sport et il sentait ses jambes forcer, revivre. Il arriva enfin au bout de sa course. Il avait complété un tour et c’était bien assez pour aujourd’hui. Il rentra donc s’abreuver et regarda sa montre: 6h30. Il lui restait une bonne heure avant que tout le monde commence à se lever, il avait du temps pour faire ses devoirs, ce qu’il fit, d’ailleurs. Étant préfet, il se devait de toujours remettre tout à l’heure et correctement, bien qu’amusant, ce poste était épuisant, toujours faire tout parfaitement devenait difficile quand on avait un horaire tel que le sien!

Ses devoirs faits, il discuta avec quelques lève-tôt et se prépara à aller prendre son petit déjeuner pour après se rendre à la grande salle... un matin bien comme les autre, sans rien de bien étrange à raconter, ni d’anecdotes comiques.. Il n’avait pas de cours le matin, du moins pas en premier. Génial, du temps pour relaxer encore une fois! Il retournerait dehors, s’assiérait sur un banc et étudierait les faits et gestes de tous les élèves qui passeraient devant lui. Sans penser à Chris, du moins sans se rappeler qu’entre elle et lui, c’était fini. Oh, il devait arrêter d’y penser, car elle ne voulait plus jamais le revoir... C’était terminé, finito para la vida! Il devait passer à autre chose, rencontrer de nouvelles personnes, tourner la page. Bref, appelez ça comme vous voulez, il ne devait plus y penser!

Ça y était, il s’était encore perdu dans ses pensées et avait bousculé quelques personnes sur son passage, sans même s’en rendre compte! Ce fut les cris qui le ramenèrent à la réalité. Il avait simplement accroché un petit garçon, il s’en remettrait, Jake n’était quand même pas un tueur! Lorsqu’il regarda vers ce petit gars en question, il fonça dans un mur. Bravo le grand, vraiment fort! En plus de massacrer un petit garçon, il frappait les murs! Se retournant pour reprendre son chemin, il trébucha sur quelque chose.. il y avait un objet sur le sol en plus! Maintenant, Jake était couché sur le sol, ayant l’air complètement fou après avoir tué un plus jeune, foncé dans un mur et trébuché sur je-ne-sais-trop-quel-objet! Il fallait que les gens fassent plus attention, mais.. quel était cette chose !? Cet objet bougeait? Il devait halluciner, mais pourtant il était bien éveillé, alors la chose se releva et se frotta la tête. QUOI!? Se frotter la tête!? Ce n’était quand même pas une.. OUI! C’était une fille! Il avait foncé dans une fille, l’avait fait tomber et s’était enfargé dedans! Il l’entendit gémir, il l’avait frappé à la tête et elle avait mal. Merde.

« Heu.. Pardon, vraiment, je ne t’avais pas vu. Je m’excuse, ça va bien? Pas trop mal

Jake se leva sur ses deux jambes et tendit la main à la jeune fille. Il avait déjà vu ces cheveux quelque part, et ces vêtements, et.. et ce visage! C’était nulle autre que Violette, l’idiot avait battu sa meilleure amie! Il se mit finalement à genoux et lui caressa la tête, il se sentait vraiment, alors là vraiment désolé.

« Ça, c’est étrange, je voulais aller te chercher et je tombe sur toi.. et en parlant de tomber, je suis littéralement tombé sur toi! Ahahaha! Pardon, pas très approprié... Rien de cassé? Et en passant, ça te dirais, d’aller dans le parc? Je t’emmène avec ces bras musclés, si tu veux. (Il fit forcer ses muscles) J’ai besoins de compagnie aujourd’hui! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: { En parlant du loup...   Dim 28 Sep - 17:49

____Accotée contre le mur, les jambes repliées sur elle-même, Violette rêvassait. Les vacances d’été lui manquaient déjà. La chaleur du soleil sur sa peau, la douceur du sable blanc entre ses orteils, l’odeur salée de l’immense océan s’étendant à perte de vue. Tout un été passé avec sa famille, dans un grand chalet au bord de l'eau, elle n'aurait pu rêvé mieux ! Surtout que son père était là, lui qui d'habitude passait la saison estivale enfermé dans le bureau de l'entreprise dont il était le vice-président, il avait pris soin des deux femmes qu'il aimait et cela avait été pour Violette, le plus bel été de sa vie. Hélas, ces deux mois passèrent à une vitesse inouïe aux yeux de la jeune fille et déjà elle avait dû quitter la belle résidence d'été pour songer à sa rentrée à Poudlard. Poudlard, la très grande école de sorcellerie, où elle entamait sa sixième année. Elle n'avait plus peur de cet endroit, tout lui était désormais famillier et elle s'y sentait en sécurité. Et puis, elle allait enfin revoir Jake et Victor ! C'est sur cette joyeuse perspective que la demoiselle était embarquée sur le Poudlard Express, consciente que cette année s'avérerait plus dure que les autres, mais elle était prête. Et après tout, elle pouvait toujours compter sur ses meilleurs amis pour lui remonter le moral. Ce fut avec émotion que Violette les avait retrouvés, quelques heures après la cérémonie de répartition et elle n'avait pu s'empêcher de les étreindre longtemps contre elle avant de se résigner à les quitter pour aller dormir. Ensuite, tout avait repris son cours, c'était comme si elle n'avait jamais quitté Poudlard le temps des vacances d'été. Ah, que de souvenirs ...

Elle ouvrit les yeux, s'habituant peu à peu à l'obscurité matinale et s'étira de tout son corps en étouffant un bâillement dans sa main droite. Il devait être très tôt puisque ses camarades de dortoir étaient encore couchées et le silence total ne trompait pas. Elle pouvait même distinguer les bruits des casseroles en provenance des cuisines de l'établissement. L'adolescente ne dormait jamais longtemps, mais elle récupérait très vite les heures de sommeil manquées et finissait toujours par se lever avant tout le monde sans le vouloir. Aujourd'hui n'échappait pas à cette règle, le soleil n'était pas encore levé que Violette s'affairait déjà à faire son lit [habitude moldue et puis, elle ne veut pas que les elfes de maison le fasse puisqu'elle considère cela comme de l'esclavage] en essayant de ne pas faire bruit. Ayant réussi son objectif, elle dénicha une de ses robes noires agrémentée du blason de Poufsouffle et l'enfila sans se soucier de ce qu'elle pouvait bien avoir l'air. Puis l'adolescente emporta quelques manuels scolaire avec elle et monta les marches qui menaient à la salle commune. Elle arriva juste à temps pour voir le magnifique soleil se dessiner à l'horizon, enveloppant la salle d'une chaude lumière jaune et la jeune fille es quissa un sourire, ravie. Ce spectacle commençait bien sa journée et elle se sentait mieux, comme si le soleil avait une influence sur elle. Violette resta un moment ainsi, à contempler l'astre se lever et après quelques minutes, elle laissa ses livres sur une table et partit vers la Grande-Salle.

La sixième année avait soudainement décidé de profiter de ce matin pour relaxer et profiter de la journée qui s'annonçait belle et chaude. Au diable les devoirs, elle aurait toujours le temps de les faire dans l'après-midi et n'avait aucune difficulté à les compléter donc c'était le moindre de ses soucis. Déambulant dans l'immense couloir qui menait à l'extérieur du château, la Poufsouffle rencontra au passage quelques personnes qu'elle connaissait, leur adressa un sourire accompagné d'un bonjour enthousiaste et se surprit de son geste. Elle ne savait pas ce qui se passait, elle qui était normalement timide, la voilà qui se mettait à saluer les gens ! Bifurquant à droite, elle entra dans la Grande-Salle afin de se procurer un petit en-cas, son choix se fixa sur un alléchant éclair au chocolat et finalement, sortit en direction des allées menant au parc.

Violette aurait peut-être dû attendre Jake ou Victor, elle n'aimait pas être seule, mais elle doutait bien que les jeunes hommes soient levés à une heure aussi tôt. Tant pis, elle les verrait bien un peu plus tard, ils ne pouvaient pas lui échapper ! Croisant les bras sur sa poitrine, elle avançait tranquillement, se maudissant intérieurement de ne pas avoir pensé à apporter un chandail qui la tiendrait au chaud. Elle n'était tout de même pas pour attraper une grippe ou un rhume alors que l'automne venait à peine de commencer ! Qu'est-ce que dirait ses parents, s'ils la voyaient malade, elle était sûre qu'ils la chicaneraient un peu avant de s'inquièter à mort pour ensuite exiger qu'elle revienne à la maison dans les plus brefs délais. Cette pensée la fit rire et alors qu'elle fixait le sol, elle n'aperçut pas tout de suite la silhouette imposante du garçon apparamment sonné par quelque chose. Elle ne put même pas poser un geste, qu'il la percuta de plein de fouet, la faisant tomber au sol avant de s'enfarger contre son pauvre petit corps si fragile.

Instinctivement, Violette se mit en boule, ses bras serrant ses hanches et elle réprima son envie d'éclater en sanglot. Elle avait toujours trop mal, c'était comme si son corps amplifiait ses blessures et elle ne pouvait rien y faire. La jeune fille essaya de se lever, c'était peine perdue, avant de fixer son regard sur l'insigne de préfet-en-chef du garçon. Elle stoppa net son mouvement, leva un peu la tête, pour croiser le regard désolé de son meilleur ami.

JAKE : « Heu.. Pardon, vraiment, je ne t’avais pas vu. Je m’excuse, ça va bien ? Pas trop mal ? »

VIOLETTE : « Jake ? C'est toi qui vient de faire ça ? Eh bien, t'as pas manqué ton coup, ça fait mal. Je t'en veux pas, ça va, mais je veux une revanche par contre ! »

Elle lui adressa un sourire dont elle avait le secret et s'appuya sur les épaules de son ami pour se remettre debout. Ah ce Jake, il fallait toujours qu'il lui fonce dedans ou lui fasse mal involontairement, mais Violette ne lui en voulait jamais parce qu'elle savait bien que son ami était toujours désolé de ces accidents. Et elle était habituée maintenant, c'était comme ça depuis si longtemps ! L'adolescente époussota sa robe, couverte de poussière, attendant une quelconque remarque de son meilleur ami qui ne tarda pas à venir.

JAKE : « Ça, c’est étrange, je voulais aller te chercher et je tombe sur toi.. et en parlant de tomber, je suis littéralement tombé sur toi! Ahahaha! Pardon, pas très approprié... Rien de cassé? Et en passant, ça te dirais, d’aller dans le parc? Je t’emmène avec ces bras musclés, si tu veux. J’ai besoins de compagnie aujourd’hui! »

VIOLETTE : « C'est hilarant Jake, j'en meurs de rire ... Non, je crois que tout va bien, s'il y a quelque chose qui cloche plus tard, je t'enverrais la facture de soins médicaux, promis ! Et toi ça va, tu ne t'es pas fait mal j'espère ? Je veux pas que les gens, surtout les filles, m'accusent d'avoir abîmer Jake Hoggard ! On va m'en vouloir sinon ... Je ne peux pas refuser ta demande et puis, je n'ai rien à faire et je te cherchais aussi. J'aime pas être seule. Alors oui, je te tiens compagnie aujourd'hui, c'est à ça que ça sert les amis, non ? C'est encore Chris ? ... »

Elle passa une main dans ses cheveux, observant le visage de son meilleur ami. Violette ne voyait rien d'anormal dans le comportement de Jake, mais elle sentait bien que quelque chose n'allait pas. Après tout, peut-être que toutes ces rumeurs étaient vraies, mais la jeune fille ne tirait aucune conclusion avant d'avoir la version originale et elle avait l'occasion de le savoir aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: { En parlant du loup...   Dim 28 Sep - 18:53

____C’était dans le mil. Totalement droit au milieu de la cible. Violette avait un de ces donc pour trouver ce qui n’allait pas! On disait souvent que les filles avaient des pouvoirs magiques, mais pas ceux des sorciers, elles navaient pas du tout besoins d’une baguette, d’un joli petit sort et d’une année complète d’étude pour pouvoir s’en servir. C’était un don ... Particulier, celui de voir lorsque cela n’allait pas chez quelqu’un, et de trouver même ce qui n’était pas normal. Jake adorait lorsque sa meilleure amie trouvait ses petits secrets, lorsqu’elle lui disait franchement et fièrement ce qu’elle apprenait du comportement du Poufsouffle. Elle agissait parfois comme une mère, mais il ne pouvait pas la blâmer, puisque cela lui était parfois tellement utile! Peut-être ne le remarquait-elle pas, mais Violette avait un grand sens de la maternité, du moins avec Jake. Elle avait ce regard... une lueur pleine de compassion, de compréhension animait ses yeux magnifiquement brillants. Le jeune homme se surprit à penser que la fille avec qui il avait passé une grande majorité de sa vie était belle... voire magnifique. Elle avait un grand charme, caché derrière se masque de timidité, oui, mais tout de même très voyant. Il était vrai que plusieurs gars lui en avaient parlés, mais jamais Jake n’avait laissé un élève approcher sa meilleure amie tant qu’Il n’était pas certain de ses intensions... c’était en quelque sorte son côté, paternel ?

Elle lui avait parlé et depuis environ une minute, Jake était perdu dans ses pensées... le jeune homme croyait ce temps passé, il croyait avoir réglé son problème, mais c’était flagrant qu’Il devrait plus travailler là-dessus. Son père lui avait donné quelques trucs, mais en bon fils, il les avait utilisés seulement lors des vacances. D’ailleurs, est-ce que Violette avait passé de belles vacances? Ils ne s’en étaient même pas parlé depuis leur arrivée à Poudlard! De son côté, il s’était littéralement, et laissez moi le dire, emmerdé. Ses parents le prenaient maintenant pour un adulte, et c’était génial, il avait été très heureux de les revoir après une demi-année sans eux, sans leurs petits trucs incroyables, sans leurs morales du genre : « Lâche ce gars là, il n’est pas pour toi. T’es un bon gars, t’es pas comme lui.» Lorsqu’il avait emmené ses amis Serpentards à la maison. Ça avait fait toute une histoire, d’ailleurs, mais c’était de l’histoire ancienne, parce que Jamie n’était jamais revenu à Poudlard, sans l’avertir, il était disparu de la surface de la Terre.. Il manquait énormément à Jake, mais il devait passer à d’autres choses. Son ancien meilleur ami était un lâche, et il l’avait bien démontré en ne lui disant même pas un petit adieu.

Encore perdu dans ses pensées! C’en était assez, il devait revenir à la réalité. Il regarda sa montre; cela faisait environ 5 minutes que Violette le fixait étrangement. Cinq jolies minutes à attendre qu’Il sorte du trou noir que représentait sa tête. Un pur idiot, c’est ce qu’il était, et rien de moins! Il se décida à enfin lui répondre, environ 24 heures plus tard, dans les maritimes.

« Heum.. T’inquiète, j’te protégerai, les groupies ne te toucheront jamais, promis!» Il lui adressa un grand clin d’œil et un léger rire sorti de sa bouche fermée. Mais son serieux prit le dessus et son sourire s’effaça complètement. « Oui.. tu as totalement raison, c’est Chris, mais comment sais-tu? Ah... toutes ces rumeurs, je.. je n’en reviens tout simplement pas! Ce n’est qu’une bande d’idiots, ils n’ont donc rien d’autre à faire que de distribuer à qui en voudra bien les histoires du malheur des autres! J’ai envie de quitter l’école tellement ça me pèse, ces temps-ci...mais je dois rester. M’enfin, on va dans le parc ? Je n’ai pas envie qu’on me prenne pour un tueur en plus d’un violeur, d’un infidèle et bref, nommez-en, ils sont tous dans la stupide liste!»

Il prit la main de Violette et se dirigea d’un pas rapide vers le chemin le plus court qui menait jusqu’au parc. Il ne put s’empêcher de bousculer quelques jeunes filles qui n’avaient rien d’autre à faire que d’observer ses maladresses. Lorsqu’il tourna le coin du mur, il cru entendre des murmures, certainement d’autres rumeurs se rependraient dans quelques jours, disant que Jake en voulait à sa meilleure amie et l’avait battu, puis emmené dans le parc pour qui faire? Certainement pour qu’il trompe encore Chris avec une autre fille! C’était idiot... il en avait plus que marre.

Lorsqu’ils débouchèrent enfin dans le parc, l’air était froid, mais le Poufsouffle était bien trop habillé pour cette heure. Il devait faire quelques degrés de plus que le matin même, mais ceci était totalement normal... Se décidant enfin à se retourner vers son amie, il remarqua rapidement qu’elle grelottait, habillée d’une simple petite robe de leur maison, même pas celle d’hiver! Et puis à quoi bon se plaindre! Quoi de mieux qu’un porte manteau qui nous suit partout? Il aurait fait sa bonne action de la journée, tout de même. Jake lui tendit donc son chandail et lui proposa de le porter, il était très chaud et confortable pour une jeune femme en détresse telle que mademoiselle Davenport.

« Tient, cela ne peut que te faire du bien... et heu.. on ne s’est pas parlé de nos étés! Tu t’es bien amusé? Je crois me souvenir que tu m’avais dit que tu irais dans.. un chalet avec ta famille? C’est bien cela? T’as passé du bon temps? »

Le Poufsouffle reprit sa meilleure amie par le bras, marchant cette fois-ci bien moins vite, et se dirigea vers un banc libre, juste en face d’un étang miniature complètement caché par des feuilles mortes. Le paysage était magnifique, enchanteur et l’air était bien humide. Malgré le froid, les oiseaux chantaient, moins que durant l’été, mais cette magnifique mélodie ajoutait de la vie au décor légèrement mort de l’automne qui avançait à grand pas vers l’hiver, vers la neige et le froid. Vers les foulards et les manteaux. Jake détestait l’hiver à en mourir, mais l’automne était à ses yeux la saison la plus magnifique, et de loin...

« C’est beau, n’est-ce pas? Je regrette d’avoir oublié mon appareil photo dans le dortoir, mes parents aurait étés ravis de voir les parcs de Poudlard à ce temps-ci de l’année. Je reviendrai un autre jour. »

Il passa son bras droit autour des épaules de Violette et respira un grand coup l’air rafraichissant. Ce qu’il faisait bon, de vivre la vie sans se soucier des malheurs qui arrivaient dans sa vie amoureuse!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: { En parlant du loup...   Lun 20 Oct - 22:30

____Instinctivement, elle se mordit la lèvre inférieure, certaine qu'elle avait comis une gaffe en mentionnant le prénom de l'ex petite-amie de Jake. Elle savait, toujours par les rumeurs qui couraient, que leur séparation était tout à fait récente et avec un peu de bon sens, Violette devinait très bien que cette rupture le rendait malheureux. Elle se traita d'idiote et d'égoïste, pourquoi avait-elle parlé de Chris alors qu'elle se doutait que Jake préférait éviter ce sujet ? Fermant les yeux, la jeune fille chercha une excuse aux paroles qu'elle regrettait désormais, pour finalement les réouvrir quelques secondes plus tard, sans succès. Elle se permis un regard inquiet vers son meilleur ami et se rendit compte que ce dernier semblait totalement perdu dans ses pensées. La vision de ce pauvre petit Jake, triste et désespéré, finit par culpabiliser la demoiselle et une seule idée lui traversa la tête. Trouver les bons mots pour le réconforter. Du plus loin qu'elle se souvienne, elle avait toujours réussi à l'aider à surmonter ses peines, qu'elles soient causées par l'amour ou pour une quelconque autre raison. Alors pourquoi n'y arrivait-elle pas en ce moment même ?

La poufsouffle se frotta les épaules dans l'espoir de se réchauffer un peu, ne cessant pas un seul instant de regarder son très cher ami. Elle avait de la peine pour lui, même si elle n'avait jamais vécu de situation pareille, Violette pouvait bien imaginer ce que Jake ressentait. De la culpabilité, des remords, de la tristesse, tant d'émotions et de sentiments négatifs. Et puis non, elle n'en savait rien, elle n'était pas lui, elle ne pouvait pas lire dans ses pensées. Ni émettre de telles hypothèses sans avoir de faits fondés ! Mais elle n'aimait pas ça le voir ainsi, savoir qu'il allait mal à cause de Chris et que ça ne semblait pas s'arranger. Un immense silence s'était installé entre eux, après leur superbe collision frontale, que Violette rompit quelques minutes plus tard en toussant. Visiblement, elle n'était pas la seule à trouver le silence lourd, puisque Jake reprit la parole aussitôt.

VIOLETTE : « D'accord Jake, je te crois, je suis en bonne sécurité avec toi ! Elle l'entendit émettre un petit rire et elle eut soudainement envie de lui répondre par une remarque tout aussi ironique, mais ce n'était pas la moment de se chicaner. Alors, c'est vrai ? Je n'en étais pas certaine et puis, tu me connais, je me fie rarement aux rumeurs. Mais dit Jake, pourquoi est-ce que tu ne m'en as pas parlé avant ? Je suis toujours là pour toi et j'aurais pris le temps de t'écouter et de te rassurer. Je suis ta meilleure amie après tout, non ? Mais bon, vaut mieux tard que jamais ! Je suis désolée pour tout ça, ça doit être horrible ... »

Depuis qu'ils étaient tous petits, Violette et Jake s'étaient toujours dit leurs secrets, leurs bonheurs et leurs malheurs. Pourquoi ne lui avait-il rien dit ? Non, elle ne lui en voulait pas, il avait le droit de garder ça pour lui et elle n'était pas pour tout savoir en premier, mais elle craignait qu'il avait oublié sa présence. Puis, il lui demanda si elle avait envie d'aller dans le parc, une idée qui ne lui plaisait pas trop étant donné la température, mais elle ne put lui dire quoique que ce soit que Jake l'entraîna à sa suite.

Le contact de l'air froid contre sa peau la fit frissonner davantage, mais le jeune homme tenait fermement sa main et elle ne pouvait pas s'en dégager. Ils se frayèrent un passage vers la sortie, heurtant quelques personnes sur leur chemin, mais son ami ne ralentissait pas le rythme pour autant. Très rapidement, ils arrivèrent au seuil d'une grande arche de marbre qui donnait sur le parc de Poudlard et furent éblouis par le soleil automnal. L'astre lumineux réchauffa ses membres engourdis et la demoiselle esquissa un sourire d'émerveillement devant le magnifique spectacle qui s'offrait à eux, comme elle aimait la beauté de la nature ! Et puis Jake lui proposa son épais chandail de laine, il était temps qu'il remarque sa peau bleutée et l'adolescente l'enfila aussitôt. Réconfortée par l'odeur familière de son ami d'enfance et la chaleur que lui donnait le vêtement, elle le suivit jusqu'à un étang minuscule et s'assit à côté du jeune homme, en silence.

VIOLETTE : « Merci pour le chandail, j'étais en train de devenir un popsicle ! C'est comme ça que tu me traites maintenant, en me laissant gelée à 0° celsius ? Pitoyable ami ! Je blague, je t'adore ! Et pour les vacances, c'était génial, papa et maman étaient là alors je ne pouvais pas espérer mieux. Toi, tu as fait quoi ? Tu as bien reçu la lettre que je t'avais envoyée, hein ? Et il fit un commentaire à propos de la magnificence du paysage auquel Violette approuva d'un signe de tête. C'est vrai, la nature est magnifique en automne. C'est comme à la maison, tu te souviens, les beaux feuillus en train de perdre leurs feuilles, toutes ces couleurs de rouge, d'orange, de jaune et de vert, la lumière du soleil ... Oh, dommage pour l'appareil. »

Elle avait l'air sincèrement déçue qu'il n'ait pas apporté son appareil photo avec lui, le ton de sa voix confirmant le tout. Violette mit ses mains en dessous de ses épaules et regarda droit devant elle, sans oser reprendre la parole. Voilà que le silence était revenu. Elle ne savait tellement pas quoi lui dire, mais elle ne pouvait pas rester comme ça, à ne pas parler du sujet que Jake ne semblait pas presser d'aborder. La jeune fille prit son courage à deux mains et brisa le mutisme dans lequel ils étaient entrés.

VIOLETTE : « Mais on revient quand tu veux, d'accord ? C'est chouette passer du temps avec toi, ça m'a manqué durant l'été. Elle s'interrompit un moment, pour ensuite se tourner vers le poufsouffle et le regarder droit dans les yeux. Jake, est-ce que tu veux en parler ? De toi, de Chris, de ce qui ce passe ? Ça te ferait du bien, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: { En parlant du loup...   

Revenir en haut Aller en bas
 

{ En parlant du loup...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cracbadaboum; Une malédiction, des sorciers. Oserez-vous ? :: Sujets inachevés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit