AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Puanteur dans le Hall [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Puanteur dans le Hall [libre]   Mer 17 Sep - 22:03

| THX |


Le grand Hall de Poudlard un lieu mémorable pour tous surtout les premières années. Sidney se plaça au milieu de la pièce, il leva les yeux au plafond tellement haut qu’il se perdit a le regarder. Puis il fixa chaque portes et surtout celles de chêne qui menait à L’extérieur.

Sidney se rappela la première fois qu’il était entré la. Une idée lui était tout de suite venue une idée qui le démangeait depuis se premier jour. Une idée qu’il allait mettre en exécution aujourd’hui même. Avec un peu de chance si personne ne le surprend. Jusque la tout va bien mais il y a un peu de monde. Sidney devra attendre que tous soit partis. Son sac d’école était bien pesant et n’était assurément pas bourré de livre ou d’effet scolaire.

En attendant Sidney fit le tour de la salle. Plusieurs fois il l’avait déjà fait calculant son cou et il devrait réussir avec l’arsenal qu’il a osé amener. Encore une chance que la sécurité de Poudlard n’est pas découvert comment il avait réussi à faire passé tous sa sous leur nez.

S’il se faisait prendre, c’était expulsion assurer mais Sidney s’en fichais. Il voulait le faire et va le faire au moins il pourrait en rire et encore plus quand ils cesseront de chercher un coupable a cela. Et sa pour chercher ils le feront voila pourquoi Sidney n’avais parlé de cela a personne. Une langue de trop pourrait lui être fatale. Au moins il sait que son ami Kélian lui procurerait un bon alibi. Du genre «on était entrain de jouer au échec dans le dortoir». Pathétique, les échecs quand on pouvait s’éclater.

Sidney toucha son sac, cela lui donna un petit plus d’énergie. Il en avait besoin car si quelqu’un arrive en même temps ou si ses calcul s’avérait inexacte tous ceci serais fait en vain.

Enfin plus personne dans le Hall sauf lui. Il déposa son sac au milieu de la pièce mais se retiens de l’ouvrir entendant grincer une porte derrière lui. Il attendit que les trois élèves disparaissent en haut de l’escalier avant de respirer convenablement. Il avait attaché ses deux souliers tellement de fois dans se hall a faire semblant de ne rien caché qu’il en était un expert.
Enfin c’était le moment ou jamais il n’entendait même pas de voix au loin. Le rythme de son cœur accéléra. Il avala sa salive avec difficulté et ouvris son sac avec la précaution d’un chimiste. Enfin sa création sortis du sac. Nombreuse bombabouse trafiquer pour qu’elle empeste beaucoup plus que la normal. Relié ensemble et celons les calculs de Sidney assez pour que le hall d’entré soit invivable pour un bon moment. Jusque la personne n’Avait encore passé dans le hall donc il n’était pas pris au piège. Il savait qu’il devait se dirigé vers le local des poufsouffle mais n’importe qui pouvais se trouver sur son chemin. Mais rendu la c’était une autre étape.

Sidney se mit sur son séant puis dans une position prête à courir il se pencha vers la BOMBE. Il ne respirait déjà plus. Puis enfin Il amorça le tout. D’après lui 5 secondes avant l’explosion de la première et ensuite le tout suivront. Il détala avec son sac dans les marches qui menait au repaire des poufsouffle ou aux cuisines. Sidney avait compté dans sa tète et a 5 seconde avait regardé derrière la première venait de déchainer sa puanteur. Il ne restait que les 10 autres.

S’enfuyant alors dans un corridor il croisa un(e) étudiant(e). Pas le temps de voir qui ni de réfléchir si cette personne allait dans le hall c’était fichu pour elle. Il l’attrapa par le bras sans même avoir pensé à le faire.

-Ne reste pas la suis moi.. Suis moi.. Vite reste pas la..


Il ne s’arrêta que non loin de la salle commune de poufsouffle. Pour enfin regarder qui il avait entrainé dans cette course. Pouvant être n’importe qui car les cuisines ne sont pas loin et certain élève y déambule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
    hope; let me play with words and your mind »



▌Citation :


    «L'un des pièges de l'enfance est qu'il n'est pas nécessaire de comprendre quelque chose pour le sentir. Et quand la raison devient capable de saisir ce qui se passe autour d'elle, les blessures du coeur sont déjà trop profondes.»

▌Clan : Vive le Ministère, ils vont peut-être nous produire un miracle.
▌Âge : 18 ans
▌Année : Huitième année
▌Maison : Serdaigle
▌Sang : Pur
▌Humeur : incertaine
▌Responsabilité : Préfète-en-chef des Aigles; redresseuse de tords; accessoirement gueularde.
▌Poste au Quidditch : Batteuse.

▌Crédit(s) : (c) zaw & Opium (gif)

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Puanteur dans le Hall [libre]   Jeu 18 Sep - 13:24


    14.35A l'heure actuelle, la majorité des élèves étaient en cours, dans les nombreuses salles du château. Mais, en cet instant et surtout en ce jour-ci, la Serdaigle n'avait pas cours. Heure de battement, voyez-vous, entre un cours d'Histoire de la Magie passionnant [je vous assure] et un autre, dans l'heure suivante, de Métamorphose. Et, pour tout vous dire, la Serdaigle avait un peu de mal en cette manière. Enfin, pour les débuts. Car la théorie, elle la maîtrisait parfaitement. La pratique aussi d'ailleurs. Mais cela, seulement après avoir souffert plusieurs heures sur le même exercice. Par chance, pour elle, la pratique est comme le vélo. C'était pour elle une chose difficile et longue à acquérir mais qui, par chance, ne s'évanouissait pas une fois acquise.

    Tic. Regard rapide vers l'horloge de sa montre, une horloge étrange, semblable à celle des sorciers. Il ne restait que 25 minutes avant l'heure du cours suivant et, ayant oublié quelque chose dans sa Salle Commune, elle songea à y retourner. Il aurait été vraiment fortuit d'aller en Salle de Métamorphose sans aucun de ses livres, voyez-vous. Mais voilà, en cette heure, elle était empreinte d'un flegmatisme assez poussé. Il fallait bien dire qu'il était beaucoup plus agréable et beaucoup moins fatiguant de discuter dans les nombreux couloirs menant à la Salle de Potion. Elle avait certaines connaissances parmis les Serpents et discuter avec eux de temps en temps lui faisait du bien. Mais ce n'étaient pas des conversations futiles, celles que l'on qualifie parfois de conversations pour filles. Pour l'heure, ça discutait Quidditch, analysant les meilleures équipes de Poudlard et, à une stade plus large, celle d'Angleterre, de Grande-Bretagne et celles Mondiales. Petit détour par la suite sur le devoir de Botanique, infaisable.

    14.55 La demie heure était passée vite, beaucoup trop vite au goût de la Serdaigle. Mais force est d'avouer qu'il faut se rendre à l'évidence, qu'il faut partir. Sourire discret à ses compagnons, improvisation d'un autre rendez-vous et voilà la jeune homme, sixième année à Poudlard, partant en direction du hall. Bruit de pas. La Jeune Femme pinça les lèvres. Elle ne comprenait pas comment une personne pouvait faire autant de bruit. Ce manque de discrétion et cette attiture, Hope ne l'avait jamais accepté et ne le supportait pas. Pire encore, le bruit venait dans sa direction. Malgré le contre-jour dû à la proximité du Hall d'Entrée, elle fit rapidement ses calculs. Jeune Homme. D'une Année Inférieure. Stupide de surcroît. D'un côté, il fallait bien avouer que la majeure partie des Poudlariens -appelons comme cela les élèves de Poudlard- sont dans ce cas là ... Malheure aux prochaines générations.

    -Quoi? ...Mais...

    Hope n'eut pas le temps de réfléchir. Le jeune Homme de Poufsouffle -elle venait de remarquer son blason dans un éclair- qui parraissait stupide avait parlé avec une telle sincérité et une telle énergie qu'elle n'avait eu que pour choix de la suivre. Et puis, de toute manière, il venait de l'embarquer. Alors ses mouvements avaient été plutôt restreints sur le coup. Courir dans le sens opposé à son cours. Voilà à présent ce qu'était en train de faire la Serdaigle. Pauvre professeur. Et pauvre d'elle. Elle ne supportait pas d'arriver en retard, de décevoir et pire, de se faire remarquer, ce que contribuait à faire les deux actions précédentes. Les deux jeunes gens ne s'arrêtèrent que loin, après avoir changé plusieurs fois de couloirs. Hope ne savait pas où elle était. On lui aurait avoué tout fort que c'était la Salle Commune des Poufsouffles, elle aurait juré sur le temps qu'il fallait pour s'y rendre. Comme quoi qu'ils n'étaient pas vraiment intelligents, les fondateurs.

    Regard rapide sur son kidnappeur de cours. Il était épuisé d'avoir couru. Du moins, c'était ce que pensait le Serdaigle vu que ce sprint improvisé la mettait elle même dans cet état. Quelques respirations plus poussées que d'autres et la fraîcheur était de nouveau au rendez-vous. Evaluation rapide du jeune homme. Déjà croisé quelque part, celui-là. Où? Elle ne saurait le dire. Elle le regarda alors, fronçant les sourcils. Car à présent, et pour une fois dans toute sa vie, elle n'appréciait pas le silence environnant. Car elle avait besoin de réponses, les questions s'étant d'elles mêmes inscrites dans son regard. Le couloir n'était pas franchement très bien éclairé mais cela ne pouvait pas empêcher le Poufsouffle de le remarquer. A moins qu'il ne soit totalement abruti. Mais arrêtons de faire des accusations non fondées. En tout cas, une chose était sûre. C'était qu'elle devrait rattraper dans les jours suivants sont cours de Métamorphose qui avait déjà commencé. Intérêt à ce que ce gars-là ait une bonne raison. Et, surtout, une très bonne élocution. Gare à toi mon petit.

    -Alors?

    Juste un mot. Un court mot. Qui résumait le tout. Qu'auras-tu à répondre? Quelque chose de sensé. C'était mieux pour lui.

_____________________________________

      « Dès les premières lueurs
      Oh je sombre. »

      « Il me parait bien loin l'été
      Je n'l'ai pas oublié
      Mais j'ai perdu la raison
      Et le temps peut bien s'arrêter
      Peut bien me confisquer
      Toute notion de saison. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cracbadaboum.keuf.net/t1267-hope-l-mcgwen-presentations http://cracbadaboum.keuf.net/t3021-boite-de-hope http://cracbadaboum.keuf.net/t1572-hope-l-mcgwen-relations http://cracbadaboum.keuf.net/t1849-animal-city-l-autruche-la-hyene-le-mammouth-l-abeille
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Puanteur dans le Hall [libre]   Mar 23 Sep - 17:45

Sidney avait courut quand même un bon bout. Histoire de ne pas se faire attraper surement. Mais retourner à la salle commune était inutile maintenant car il avait eu un imprévu.

En courant il eu le temps de remarquer que son imprévu était de Serdaigle. Voila sa chance qui tourne mal un élève qui n’était pas de Poufsouffle. Si cela aurait été le cas l’autre l’aurais surement épaulé. Mais la Sidney devra jouer de finesse.

Alors qu’il prenait le temps de reprendre son souffle, cela ne lui pris pas grand temps vu que courir il a toujours adoré faire cela. Il étudia celle qu’il avait croisée. Il ne lui prit pas de temps de replacé la jeune femme. Elle était batteuse pour l’équipe de Quidditch de Serdaigle et lui était alors son rival depuis cette année. Vu qu’il prenait un poste de batteur pour l’équipe de Poufsouffle.

Alors qu’il la regardait de bas en haut. Il croisa finalement son regard. Un regard plein de questionnement mais surtout emplie d’une fureur grandissante avec le silence. Une fureur qui pourrait proposer à Sidney de ne pas s’y frotter et plutôt la laisser en plan. Fuir courir au loin et ne pas se retourné. Mais il était déjà trop tard pour pensé à faire une telle chose surtout, il le savait, que la jeune fille le rattraperait surement un jour. Et avec la bombe il devait trouver quelque chose à dire sinon elle irait tout rapporté.

Puis elle brisa se moment de réflexion. Il aurait tant aimé avoir un peu plus de temps pour élaborer un plan pour s’évader de la situation.


-Alors?

Voila la question qu’y voulait tout dire et même plus. Elle n’aurait pas pus choisir mieux avec le ton de voix et le regard qu’elle avait Sidney en eu presque peur.

Alors ? Sidney se devait de répondre l’idée de fuir était alors déjà obsolète. La seconde idée qu’il eu fut de lui jeter un sortilège et de fuir. Mais ainsi elle n’oublierais pas.. Sauf s’il usait d’un sortilège d’amnésie. Mais il ignorait tout de se sortilège

Enfin il devait répondre. Mais quoi répondre. Franchement lui dire la vérité. Ou mentir. Voila la solution mentir. Mais il ne pouvait nier qui fuyait la scène du crime. Donc il devait mentir et utiliser un mensonge a étau.

-J’ai voulut te protéger

Sidney ferma les yeux quelque seconds. Voila une phrase mal placé. Pourquoi l’a-t-il embarqué déjà? Ah oui sur un coup de tête.

-J’ai pris peur en voyant un mec avec une bombe dans les mains dans le grand Hall… Et. J’ai courut. Et je t’es croiser.

Il avait pris un ton non sur de lui mais qui montrais qu’il n’inventait pas. En fait c’était presque cela. Sauf que c’Est lui qui avait fait sauter la bombe. Il enchaina rapidement pour ne pas lui laisser de temps.

-J’ai du te faire mal en te tirant ainsi. Tu as mal dit moi que tu n’a pas mal Je n’ai pas voulut te faire du mal tu sais? Tout le contraire je voulais seulement que tu n’aille pas vers le trouble. Je voulais t’aider tu sais. J’ai courut comme jamais j’espère que tu n’as pas eu de misère à me suivre. Vraiment je suis désolé.

Voila elle devrait démêler tout cela. Qu’il est bon de jouer ainsi. Donner autant d’information a la jeune femme pour qu’elle n’ait pas trop le temps d’annualiser la principale. La bombe.


[ C'est null.... Navré..]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
    hope; let me play with words and your mind »



▌Citation :


    «L'un des pièges de l'enfance est qu'il n'est pas nécessaire de comprendre quelque chose pour le sentir. Et quand la raison devient capable de saisir ce qui se passe autour d'elle, les blessures du coeur sont déjà trop profondes.»

▌Clan : Vive le Ministère, ils vont peut-être nous produire un miracle.
▌Âge : 18 ans
▌Année : Huitième année
▌Maison : Serdaigle
▌Sang : Pur
▌Humeur : incertaine
▌Responsabilité : Préfète-en-chef des Aigles; redresseuse de tords; accessoirement gueularde.
▌Poste au Quidditch : Batteuse.

▌Crédit(s) : (c) zaw & Opium (gif)

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Puanteur dans le Hall [libre]   Jeu 25 Sep - 14:31

    Le Quidditch, à part le fait que les deux élèves de Poudlard se trouvaient au même endroit , était la seule chose pour le moment qui puisse les rapprocher. Sauf que, Hope venait seulement de rentrer dans l'équipe de sa Maison et, n'ayant effectué que des entraînements, elle était dans l'incapacité de dire que le Poufsouffle serait son rival dans les matchs à venir. Quoique ... Les équipes avaient été faite et les photos se trouvaient à côté des noms. Aucune excuse. D'ailleurs, le Poufsouffle lui revenait en mémoire. Une chose qui aurait pu prévoir cela était par contre le fait que, comme elle, il n'ait pas trop de problème pour reprendre son souffle après une courte scéance de sport. Courte. Mais intense. D'ailleurs, à la vitesse à laquelle elle l'avait suivi -bienqu'elle n'était pas si rapide que cela- si quelqu'un avait suivi Chesterson pour le punir, Hope aurait été certainement prise comme complice. Elle. Une Serdaigle. Cela aurait été insensé. Mais ne parlons pas trop de cela. Car comme le dit le dicton, il ne faut pas trop tenté la chance. Si Chance il y a dans cette situation.

    Toujours regardant le Poufsouffle, la Jeune femme attendait une réponse. Par chance, elle ne tarda pas à venir. Car déjà, le jeune Homme venait de lui faire rater son cours. Il ne fallait pas en plus qu'il l'impatiente. Pas trop de chose à la fois. Gardant un air calme et posé, McGwen écouta la réponse. Elle le laissa débiter tout son discours. Mais elle ne pouvait s'empêcher de se pincer les lèvres. Il fallait dire que le ton du discours était juste. Mais la Jeune Femme n'était pas naîve et les mots employés faisaient plus penser à du "foutage de gueule" qu'à autre chose, excusez l'expression. Mais laissons passer l'ensemble, laissons parler le jeune Homme. Enfin ... Juste une petite réflexion.

    -Vous avez pris peur? Vous, futur batteur de l'équipe de Votre Maison. Il faut pourtant être bien accroché pour ce sport. D'autant plus que vous devez vraiment être craintif pour être parti aussi ... vite.

    Enfin, McGwen, je pensais que tu laissais parler les gens. Extinction donc de la voix. Les principes étaient toujours à respecter. Bien que dans ce cas, c'était assez dur à faire. La raison? Quelqu'un que vous ne connaissez pas, à qui vous n'avez jamais parlé et qui, soudain, semble se moquer de vous avec ces questions stupides à répétitions. Il y a de quoi vouloir prendre le relai, de stopper ces horreurs et de partir sur une autre base. Mais les principes étaient là, les foutus principes et la Serdaigle se contentait de laisser le Poufsouffle se rendre doucement vers le ridicule. Vouloir la protéger. Elle était assez grande comme cela, sixième année, mince! Voiloir l'aider. Alors qu'il n'y avait pas de problème. Car le problème, c'était lui pour le moment. Lui faire mal. Fallait dire que sur ce point, il n'avait pas été très intelligent. Imaginez un ou une élève de première année se faire embarquer par un type de Sixième année, sportif de surcroît. Il y avait de quoi se déboîter l'épaule à cet âge-là.

    -Non, j'n'ai pas mal. Merci de vous en préoccuper. Il faut dire que c'est très important de prendre soin des gens, vous ne trouvez pas? Faire attention à son prochain, on doit souvent vous le répétez, je pense. Non pas que vous soyez dangeureux mais ... Il y a aussi une chose autre que l'on répète souvent, vous savez.

    Toujours cette sentation étrange. Quelque chose n'était vraiment pas nette dans ce que racontait le jeune Homme. Comme s'il avait quelquechose à cacher. La Serdaigle se tut alors, tentant de ce souvenir du pourquoi elle s'était retrouvé à courir. Une Bombe. Encore une des ces blagues d'étudiants, nuisibles. Déjà, ce genre de pratiques était ridicule. Ca faisait rire des gens, certes. Mais un petit nombre. Car le but de la manoeuvre était sans aucun doute d'embêter le plus de personnes possible. Et le pire dans tout cela, c'est qu'on ne trouvait presque jamais les responsables. Du coup, ils n'hésitaient pas à recommencer. On se retrouvait alors dans un cercle vicieux et les véritables étudiants, eux, se trouvaient paralysés dans leur travail. Paralysé. Un Grand Mot. Disons plutôt retardé. Car il n'est pas aisé de rattrapé un cours de Métamorphose. Celui de Hope. Répétition de la frustation. Car il y avait de quoi. Par chance, Sidney ne lui avait pas dit que c'était lui qui l'avait posé.

    Mais toujours cette sensation étrange, répétons-le. La Bombe. Ces phrases camouflantes. Il y avait quelque chose qui ne plaisait pas à la jeune Femme. Elle décida donc, de la manière la plus simple, d'attendre d'autres informations.

    -Et cette chose, c'est qu'on ne doit pas mentir. Vous me cachez quelque chose. Puis-je savoir de quoi il s'agit? Je pense que ça m'aiderai à comprendre votre comportement, s'il est à comprendre, bien sûr ..

    Hope en était venue à se demander si ce n'était pas lui qui avait posé la bombe. Mais pour le moment, elle préférait ne pas penser au terrorisme universitaire et avoir la réponse -sans avoir posé la question - de la bouche de Poufsouffle. Un Poufsouffle qu'elle vouvoyait. Comme elle le faisait pour tous d'ailleurs. Question d'habitude. Le vouvoiement serait réservé pour ses amis. Pour l'instant, seul son frère en avait le droit. Et encore ...


[Pas grave=) Et désolée de ce comportement plus que moqueur]

_____________________________________

      « Dès les premières lueurs
      Oh je sombre. »

      « Il me parait bien loin l'été
      Je n'l'ai pas oublié
      Mais j'ai perdu la raison
      Et le temps peut bien s'arrêter
      Peut bien me confisquer
      Toute notion de saison. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cracbadaboum.keuf.net/t1267-hope-l-mcgwen-presentations http://cracbadaboum.keuf.net/t3021-boite-de-hope http://cracbadaboum.keuf.net/t1572-hope-l-mcgwen-relations http://cracbadaboum.keuf.net/t1849-animal-city-l-autruche-la-hyene-le-mammouth-l-abeille
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Puanteur dans le Hall [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Puanteur dans le Hall [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cracbadaboum; Une malédiction, des sorciers. Oserez-vous ? :: Sujets inachevés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit