AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ooooooups!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
#[L]ady [F]atal


▌Âge : 18 ans
▌Année : 8ième
▌Maison : Poufsouffle
▌Sang : Mélé
▌Humeur : Tellement triste
▌Crédit(s) : Ava (c) Fan
Gif (c) Lysk

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Ooooooups!   Dim 28 Sep - 20:43

Azat et Judith <33

    Ashley était une princesse aux cheveux roses. Elle avait un prince charmant parfait, même si on pourrait affirmer que le couple ressemblait parfois à la belle et la bête. Pourquoi la bête ? Par le simple fait que Zeké Jordan est un loup-garou. Ashley le sait depuis le bal du pringtemps. C'est là, que leur couple ait été officialisé. Tous ça, c'est passé l'année passé. Comment oublié ? L'homme de ses rêves étaient toujours avec elle. Depuis un bon bout de temps. Cet été a été la meilleure de sa vie. Elle a été héberger chez Zeké. Elle a connu ses parents qui sont formidables. Elle ne regrettait en rien de son été passé au côté de Zeké. C'est sûr et certains, qu'il y a des jours où les deux tourteraux se chicanaient, mais ça ne dure jamais bien longtemps. Cependant, les nuits de pleine lune sont les pires. Elle entendait dans le sous-sol les bruits les plus effrayants de sa vie. Zeké se transformait dans le sous-sol qui a été emménagé spécialement pour lui. Elle n'avait pas dormi la première nuit de pleine lune ainsi que les autres. Elle réussissait jamais à dormir quand ils se transformaient. Entendre ses bruits s'étaient horrible. Ashley dormait au retour de petit copain, quand le matin, il se revenait à lui. Elle avait passé une été bien étrange parfois. Elle rendait visite à Derek son cousin. Elle travaillait en dehors de la maison, elle allait garder des enfants, parfois Zeké l'accompagnait sa la rendait heureuse. Un rien la faisait sourire. Ce qu'elle préfère de Zeké, c'est lui en entier. Elle adore sa compagnie, ses nombreuses caresses et son sourire. Elle l'aimait plus que tout au monde. Elle ne regrettait en rien que Zeké soit son prince charmant. Elle l'aimera aussi longtemps qu'elle vivra. Croyez-vous qu'elle a trouvé l'homme parfait à son âge ? Peut-être, seul l'avenir nous le réserve. Ashley n'a aucune intention que son couple se brise dans les jours, les mois et des années qui suivront. Elle l'aime plus que tout au monde. Elle ferait n'importe quoi pour être avec lui et le voir heureux. Ashley est bien heureuse avec son prince. Savez-vous quoi ? Elle n'est pas prête à laisser les autres filles touchés à son homme. Ah Non ! Avant tout, Ashley voudrait étrangler la fille qui touche à son Zeké. Ashley est possessive. C'est tout à fait normale, non ? Elle l'aime et n'Aime surtout pas que les autres filles touchent à son cheri. Elle ne regrette à rien le baisé qu'elle lui a donné dans les marches à moitié nu. Sans se baiser, elle ne l'aurait pas dans sa vie. Il ne ferait pas partit de son histoire, elle aurait resté l'amie de Zeké. Ashley se souviendra toujours comment il la fait rêver cette journée. Il avait été si parfait. Le bal avait été un cauchemard qui a finis en beauté dans ses bras dans un lit, nu comme des verres. La princesse Ashley aime tant son prince charmant.

    Comme à son grand habitude, elle cherchait quelques chose à faire. C'était pas toujours plaisant à Poudlard. Elle n'avait pas autant de chose à faire, surtout en début d'année. Ashley s'était assise sur un banc seule. Elle réfléchissait aux options qu'elle pourrait utiliser pour s'occuper. Zeké était occupé. Elle devait le laisser voir ses amis tout de même. Ashley devait essayer de connaître, parcontre, la meilleure amie de ce dernier. Ashley n'aimait pas beaucoup la meilleure amie de ce dernier. Elle était jalouse de cette nouvelle élève. Elle savait pas pourquoi. Ashley devait s'avouer que Azat était fort jolie. Était-ce une raison pour détester une personne ? Ashley ne savait rien des intentions de cette dernière, c'est vrai qu'elle ne lui a pas laisser la chance de s'exprimer librement et de lui parler, sans qu'elle ne lui réponde Sec. Ashley avait mal agis, ce qui n'était pas dans ses habitudes avec les gens qu,elle ne connaissait pas. Elle devait réparer les pots cassés, qu'elle avait créé. Elle ne voulait pas décevoir son petit ami, elle ne voulait pas qu'il soit pris entre sa meilleure amie et elle. Sa ne se faisait pas. Elle avait aucune raison valable de détester Azat. Elle devait la trouver et s'expliquer. Où ? À quel heure ? Quand ? Ashley décida qu'elle devait trouver la jeune femme et ensuite décidé où elle allait l'emmener. Ashley se leva et chercha autant qu'elle le pouvait Azat. Ashley cherchait sans arrêt. Elle devait la trouver même si elle pourrait lui parler une autre fois, mais non, elle était décidée de parler aujourd'hui et pas un autre jour. C'était maintenant ou jamais. Ashley cherchait partout, même dans les coins perdus de la grand école, Poudlard. Sa lui pris du temps, mais elle finit par réussir à la trouver. Ashley s'approcha de Azat. Elle avait peur de sa réaction, tout de même Ashley n'avait jamais été très gentille avec elle. Elle s'en veut un peu, car sa doit être tout de même une bonne personne. Ashley la regarda de loin avant de s'approcher encore plus. Ashley réfléchit à ce qu'elle pourrait bien lui dire. Elle n'en savait rien elle. Comment s'excuser ? C'était bien difficile, surtout qu'elle est orgueilleuse. Ashley réfléchissait, mais elle devait se lancer tout de même, ce n'était surement pas si compliqué de S'excuser pour son comportement excessif, non ? Ashley regarda Azat de la tête au pied, avant de de la regarder droit dans les yeux.

    Ashley « Azat ? Je suis désolée de ne pas avoir été bien gentille avec toi. Voudrais-tu m'accompagner à Pré-au-lard ? Je pourrais apprendre à te connaître ! »

    Ashley sourit à Azat, d'un sourire sincère. Elle prit le poignet de Azat et la traîna quasiment derrière elle. Elle voulait absolument la connaître. Elle finit par lâcher Azat, mais s'assurait que cette dernière la suive. Ashley marchait rapidement, mais elle finit par ralentir la cadence. Ashley marcha marcha jusqu'à pré-au-lard avec Azat, c'est là que Ashley commença à parler. Malheureusement, les trois balais étaient pleins. Elle décida d'aller à la tête de Sanglier qu'elle fréquentait jamais. Au moins, elle avait Azat avec elle, donc elle se sentirait moins seule. Ashley se dirigea donc vers la tête de Sanglier. Ashley entra avec Azat, et s'assit à une table tranquille. Elle vit du coin de l'oeil avec Horreur Judith Peers. Elle n'allait pas chercher la baguarre. Elle allait être souriante et Gentille. Puis, elle vit aussi Theo Peers. Oh Mince ! Elle était faites. Ashley voulait s'excuser pour un truc envers Theo, mais elle le fera une autre fois. ELle en avait des choses à se faire pardonner.

    Ashley « Tu viens d'où Azat ? C'était comment à ton ancienne école ? Tu aimes le chocolat ? »

    Ashley voulait en connaître sur cette dernière et c'était normale. En se retournant, elle accrocha Judith Peers. Ashley fit des gros yeux qui voulaient dire... MEEEEEEEERDE.

    Ashley « Excuse moi Judith... Sa va ? »



[ Désolée c'est pas super =/ ]

_____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Ooooooups!   Mar 7 Oct - 22:45

Azat avait toujours été gentille avec tout le monde. Et timide aussi, et gênée, et craintive comme pas une. C’était tout dans sa nature, pour le bon ou pour le pire, et elle avait appris, après un certain temps, à s’aimer comme elle l’était. Elle était un peu maladroite, et puis? Il y avait plein de gens maladroits dans le monde, et ils ne s’en plaignaient pas souvent de leur état; ils s’acceptaient et continuaient à vivre normalement, comme tout être humain le droit. Au début, ç’avait été la mort pour la jeune fille. C’était difficile d’accepter ses défauts, quand même! Mais avec une certaine dose d’appui amical, elle y arriva. Elle ne changea pas intérieurement; mais semblait émettre une sorte de confiance nouvelle, qui était dans le demi-sommeil et qui ne tarderait certainement pas à ouvrir ses yeux au grand complet pour laisser passer une élève pleine d’assurance et d’estime en soi. Oh! comme elle était reconnaissante envers ceux qui lui avaient donnés un petit coup de pouce dans cette direction. Maintenant, elle ne se sentait plus mal à l’aise dans son corps; elle ne croyait plus que toutes ses gestes étaient des empreints maladroits de sa gaucherie; certes, elle était toujours embarrassée de se retrouver avec des élèves inconnus, mais peu à peu sa gêne se dissipait dans l’oubli. Elle souriait plus qu’auparavant, et riait plus, et rigolait plus, et était de bonne humeur plus souvent. Grâce aux quelques amis qu’elle eu fait dans un état d’esprit complètement confus, et sur le point d’avoir une crise de nerfs. Dans ces ‘quelques amis’ se trouvait un jeune homme. Le jeune homme en question avait trois ans de plus qu’elle – pas un, mais trois! – et avait doublé d’année, ce qu’elle avait d’abord trouvé humiliant et scandaleux; mais elle apprit à se rapprocher de lui malgré ce petit défaut très secondaire. Il se rapprocha en son tour d’elle, malgré ses défauts, bien plus gênants que le sien. À peine un mois passé les deux étaient aussi proches qu’un frère et une sœur et étaient devenus des meilleurs amis. Il la rendait heureuse avec son attitude plus optimiste que la sienne; elle était à l’aise avec lui, et se laissait s’exprimer ouvertement, sans avoir peur d’être critiquée pour ses opinions ou sa façon de penser. Franchement, elle n’aurait jamais pu tomber sur un ami mieux que Zeké Jordan.

Mais dans toutes les histoires heureuses, il y a toujours une quelque chose; des fois une fin qui finisse mal, des fois une troisième personne qui venait troubler le tout, d’autres fois encore un petit malentendu. Dans ce cas-ci c’était un malentendu qui rendait la situation très délicate, parce que Zeké avait une petite amie : Ashley Johnson, à la chevelure flamboyante et aussi excentrique qu’elle-même. Azat était gentille envers elle; c’était dans sa nature de l’être, après tout; mais elle n’avait reçu que de l’indifférence de la part de la Poufsouffle. Au début, c’était le choc, la surprise, la stupéfaction. Qu’est-ce qu’elle lui avait fait? Lui avait-elle dit un mot, ou une parole, qu’il ne fallait pas prononcer? Azat avait passé en revu toutes les conversations qu’elle avait eu avec Ashley dans sa tête; mais rien qui pouvait possiblement l’offenser à un tel point. Et puis, l’Arménienne était naïve; peut-être ne comprenait tout simplement pas ce qu’une fille ‘normale’ aurait vu du premier coup d’œil. C’était réellement ce qui était en train de se produire. Ashley enviait la relation proche que Zeké avait avec la petite nouvelle de Poudlard; et craignait sans doute que son status de ‘Petite amie’ lui soit ravie par une imposteur. Et qui était ladite imposteur dans ce triangle dangereux? Nul autre qu’Azat Hakopyan, pauvre étudiante de cinquième année qu’elle était. Le pire c’était qu’elle ne désirait – ne pensait, même – pas Zeké pour sa propre personne. Il était pris par Ashley – point à la ligne, no questions asked, comme on le dit si bien en anglais.

Ce jour-là la possibilité de sortir dehors pour prendre un peu d’air était très favorable. L’air était frais, sans être glacial comme en hiver; les derniers oiseaux gazouillaient gaiement et volaient d’un arbre à l’autre en jouant entre eux; les élèves étaient éparpillés sur les pelouses, soit en train de compléter des devoirs de dernière minute, soit en train de bavarder joyeusement avec leurs copains. Le soleil était haut dans le ciel; et le ciel en question était d’un bleu tellement magnifique, tellement pur et limpide, tellement azuré, que c’était une simple délice pour les yeux que de l’observer pour de longues secondes. Au loin, les eaux sombres du lac brillaient comme des petits diamants et étincelaient sous les rayons incandescents de la grosse boule de feu. Le plus extraordinaire, par contre, étaient les feuilles mortes des arbres qui jonchaient le sol et qui s’élevaient dans les airs avec le plus simple des vents. Elles étaient de couleurs chatoyantes – rouges, jaunes, brunes, vertes, orangées – et décoraient merveilleusement les pelouses et les arbres. Oh! comme c’était beau à voir! On dirait presque que c’était magique, et Azat ne serait même pas surprise de le savoir. Mais avant même de penser à mettre les pieds dehors pour une simple marche dans les bois, elle devrait finir ces fichus devoirs. Elle les termina à la hâte – une première pour Azat, qui aimait prendre son temps pour que tout soit parfait – et prit soin de mettre un beau foulard rouge et orange, pour aller avec les couleurs dehors; mit son bonnet brun et rouge foncé sur la tête; et enfila une légère veste blanche, gardant sa portefeuille dans une poche interne. On ne savait jamais où ses pas pouvaient l’amener, après tout! Elle sortit de la salle commune des Serdaigles après une rapide inspection des lieux – elle aurait bien aimé que Zeké vient avec elle, mais hélas! il semblait occuper avec ses copains de classe – et descendit jusqu’à l’entrée du Hall où, à sa grande surprise, elle rencontra la copine de son meilleur ami en question; Ashley! Par réflexe elle lui sourit, mais la fille aux cheveux roses la fixa d’abord de la tête aux pieds avec ses yeux perçants avant de lui dire :
    « Azat ? Je suis désolée de ne pas avoir été bien gentille avec toi. Voudrais-tu m'accompagner à Pré-au-lard ? Je pourrais apprendre à te connaître ! »
    « Oh, ça serait bien chouette! Pourquoi pas? Je n’ai jamais été à Pré-au-Lard, ça sera une première! »

Elle souriait toujours, un petit sourire, rien de bien large ou exagéré. L’aînée la prit du poignet et, durant tout le trajet, Azat se sentit pratiquement traînée par elle comme une poupée sans vie. Elle put par contre admirer le paysage autour d’elle, donc ne s’en plaignit certainement pas. La demie du chemin parcourue, Ashley la lâcha, mais Azat continua de la suivre docilement, marchant à ses côtés comme une bonne connaissance le doit. La démarche de la jeune fille était brusque et rapide; mais vers la fin du trajet elle finit par se ralentir, voyant qu’Azat était déjà fatiguée. Si elle voulait qu’elles appréciaient cette visite à Pré-au-Lard, il fallait bien l’attendre! Mais toujours Azat ne se plaignait pas. Elle ne se plaignait jamais des trucs qui la chicotaient ou qui la rendaient un peu mal à l’aise. Arrivées à destination, l’Arménienne put admirer ce beau petit village sorcier, le seul dans tout le Royaume-Uni. Elle trouva ces petites édifices mignonnes – elles témoignaient toutes d’une architecture sorcière, c’était adorable. Elles s’arrêtèrent devant un bâtiment – ‘Les Trois Balais’ – mais, en y entrant, virent que c’était plein à croquer, et Ashley décida d’orienter ses pas vers un autre pub – ‘La Tête du Sanglier’. Azat trouva la place moins accueillante et chaleureuse que la première, mais bon, elles n’avaient pas d’autres choix! Au fond se trouvait une table solitaire, et c’est là où les jeunes filles décidèrent de s’assoir, en toute tranquillité. Alors Ashley ouvrit sa bouche, et un flot de parole en coulèrent;
    « Tu viens d'où Azat ? C'était comment à ton ancienne école ? Tu aimes le chocolat ? »
    « Ha ha! » ria la jeune fille à sa dernière question. « Bien sûr que j’aime le chocolat, c’est tellement bon! Je viens de l’Arménie; c’est un très petit pays, situé entre la Turquie, la Géorgie, l’Azerbaijan et l’Iran, en Eurasie. Le pire c’est que ses voisins sont tous ses ennemis, donc on n’a jamais de paix là-bas, surtout avec la Turquie! M’enfin. Là-bas j’allais à une école sorcière comme Poudlard; mais ça ressemblait plus à un grand palais qu’à un château. On était à peu près cent élèves là-bas, pas beaucoup à vrai dire. Ils étaient très strictes, et très sévères, ils n’autorisaient pas grand-chose et les punitions étaient horribles. Mais j’étais heureuse là-bas, plus qu’ici en tout cas… Bref. » Elle parlait décidément trop en bonne présence.
À ce moment précis, Ashley se retourna alors qu’une femme passait derrière elle, et l’accrocha. Azat fronça les sourcils en voyant le regard pitoyable que leva son amie vers la femme – encore plus lorsqu’elle lui demanda, Comment ça va? Quand même, elle osa;
    « Ash, c’est qui? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Ooooooups!   Sam 18 Oct - 4:33

Merde, où est-ce qu'elle l'avait foutu déjà ? Coup d'oeil dans son vieux sac qui traînait sous le lit, toujours rien. C'était pas croyable, comment avait-elle pu égarer pareille somme ? Si elle retrouvait pas ça vite fait, pour sûr que Theo allait l'étripper, et avec raison. Poches de jean ? Non, trop peu sûr. De veste alors ? Peut-être bien, si seulement elle pouvait se souvenir de ce qu'elle portait ce soir là. À peu près chaque morceau de vêtement y passa, certains deux fois plutôt qu'une. Non mais quelle mémoire à la con... Ça lui apprendra à être aussi distraite, tiens. À moins que... Espèce d'idiote, elle l'avait laissé à Theo avant de partir faire un tour avec Rachel, justement pour éviter qu'il arrive quoi que ce soit. Il y avait de ces fois où elle était sidérée de voir à quel point elle pouvait être tête-en-l'air. Beaucoup de gens se trouvaient même surpris lorsqu'ils l'apprenaient. En fait, c'était peut-être plus de l'insouciance. Ou alors elle s'en foutait carrément, trop gelée pour s'en préoccuper.

C'était fou par contre ce que la taverne pouvait lui bouffer du temps. Depuis le début de l'été déjà que Theo et elle étaient devenus propriétaires de la Tête-de-Sanglier, qu'ils faisaient rouler l'établissement avec l'aide de Rachel. Mais ils ne se contentaient pas de ça, nos jumeaux Peers. Quand elle était élève, Judith avait commencé à prendre part au trafic de substances illicites dans Poudlard, et avait réussit à s'attirer un bon nombre de clients fidèles parmi les autres étudiants. Ce n'était pas son départ du collège qui allait signer la fin de son petit commerce, qui se portait de mieux en mieux d'ailleurs. C'était bien connu que le stock de Judith était de qualité, elle vous vendait pas de la camelote, la Peers. Et maintenant qu'ils sont deux à s'en occuper, ils peuvent se permettre de l'étendre encore plus. Les jumeaux Peers se sont déjà fait un beau nom dans le milieu, et c'est loin d'être terminé. Sauf qu'entre deux sauts à Poudlard et les clients de la taverne à servir, Judith se trouvait assez occupée, probablement plus qu'elle ne l'avait jamais été. On ne peut pas dire qu'elle a beaucoup travaillé pendant le temps passé à Poudlard... les études, ça n'avait jamais été son fort, contrairement à Jayson. Le pauvre, il doit bien croire que son frère et sa soeur sont tombés bien bas, bien qu'il ait été surpris qu'ils réussissent à devenir propriétaires de la Tête-de-Sanglier. Parfois Judith se demande s'il ne fait pas semblant de ne rien remarquer de leur trafic. Bah, tant qu'il ne vient pas les embêter avec ça... Il peut bien continuer à jouer au bon laquais pour les gens du Ministère, en espérant obtenir un bon poste dans la brigade magique.

Penchée derrière son comptoir qu'elle venait de rejoindre, Judith ne vit pas la tête rose bonbon entrer dans l'établissement. Et ce n'était pas parce qu'elle passait inaperçue... Sauf que notre Peers avait mieux à faire pour l'instant, soit servir les deux sorciers qui réclamaient leur pichet depuis déjà un moment. L'un d'eux, déjà fort éméché, avança une main en direction de la poitrine de la serveuse. Le regard que Judith lui servit avec sa commande, heurtant délibérément la main baladeuse avec force, suffit à refroidir ses ardeurs. Même si elle n'avait jamais travailler comme serveuse avant que Theo et elle ne débarquent à la Tête-de-Sanglier, Judith n'était pas du genre à se laisser intimider par les clients en manque de femmes. Elle n'avait jamais eu peur de s'imposer et savait répondre à ceux qui se risquaient à la provoquer.

Quand elle décidait de s'amuser par contre... Il lui arrivait de temps à autre, quand c'était relativement tranquille dans la taverne, de prendre quelques verres avec un client; s'il s'avérait que ce dernier avait quelque chose d'intéressant. Elle ne faisait pas comme Rachel, accepter une liasse de billets en échange d'un tour dans une chambre, mais à quelques reprises elle en avait entraîné un à l'étage. Pourquoi, si ce n'était pas pour l'argent ? Parce que Judith avait toujours aimé baiser, tout simplement. Trop fière pour jouer aux putes comme Rachel, elle refusait toutefois de se priver des joies du sexe. Ce serait trop bête, voyons. Et puis, il défilait parfois de beaux mâles, à la Tête-de-Sanglier; aussi bien en profiter un peu.

Sauf que là, ce n'était pas un bel inconnu qu'elle croisa en se rendant à une table au fond, mais un croisement entre un caniche et une barbe à papa. Ashley Johnson. En fait elle ne fit pas que la croiser; la Poufsouffle l'accrocha carrément en se retournant. Un peu plus et Judith regretta ne pas lui avoir renversé dessus le contenu de son plateau. Elle avait de la chance qu'il n'y ait aucune bouteille. S'il y avait bien une personne que Judith ne pouvait pas blairer, c'était elle. C'était plus fort qu'elle, elle n'arrivait tout simplement pas à la voir en peinture. C'était en bonne partie à cause de Theo, pour dire vrai. Ces deux là se détestaient déjà avant que Judith ne connaisse vraiment Ashley. Depuis, tout était raison à aviver l'animosité entre les deux jeunes femmes. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien venir foutre ici ? Elle ne fréquentait jamais la Tête-de-Sanglier d'ordinaire, pas plus que son imbécile de petit copain, Zeké Jordan. Trop mal famé pour eux, probablement. Quoi qu'au fond, le simple fait que Theo et Judith y soient devait être suffisant à leur faire préférer un autre pub. Qu'est-ce qui avait donc bien pu emmener miss bubble-gum ici alors ? Avec une fille que Judith n'avait jamais vue en plus, mais qu'elle pris presqu'aussitôt en grippe; elle était avec Ashley. Comme on le dit si bien, les amis de mes ennemis sont mes ennemis, non ? Judith n'aurait probablement pas fait de cas que la Poufsouffle soit ici si elle ne l'avait pas heurtée. Elle se serait sans doute contentée de lui jeter un regard assassin, histoire de l'énerver un peu et de lui faire comprendre qu'elle se trouvait sur son territoire. Et peut-être de l'accrocher accidentellement, tiens. Or, c'était Ashley qui venait de faire une telle chose. Judith doutait que ç'ait été délibéré, mais qu'importe.

[ ASHLEY ] - EXCUSE MOI JUDITH... ÇA VA ?

[ JUDITH ] - SI J'VAIS BIEN ? ÉVIDEMMENT MISS. TOI PAR CONTRE, ON PEUT PAS EN DIRE AUTANT ON DIRAIT...


Les paroles en elles-mêmes n'avaient rien de bien inquiétant. Un peu plus et on aurait pu croire à une banale conversation entre deux bonnes connaissances. Judith souriait, même. Sauf que c'était une de ces expressions hypocrites qui n'essaient même pas de s'en cacher. Son ton était plus menaçant et ironique que sympathique, et il y avait dans son regard un petit quelque chose qui aurait suffit à faire prendre ses jambes à son cou à un gamin. C'était quoi, Ashley avait décidé de venir l'emmerder ici ? Avec cette fille qui ne comprenait rien; sûrement une nouvelle pour ignorer qu'Ashley et Judith se détestait. C'était pourtant de notoriété publique depuis longtemps, au nombre de personnes qui avaient pu les voir se cracher des insultes et parfois même en venir aux mains. Judith ne se sentait pas d'humeur à se laisser embêter par cette pouffiasse aux cheveux de la même couleur que ceux de sa pute d'amie, Rachel.

[ AZAT ] - ASH, C'EST QUI ?

[ JUDITH ] - T'AS UN PROBLÈME LA P'TITE ?


Et quoi encore, comme si Ashley allait lui répondre qu'il s'agissait de la fille qu'elle ne pouvait pas sentir. Elle avait pas l'air trop brillante, la p'tite nouvelle. C'était pas pour rien qu'elle était assise avec la barbe à papa ambulante, elles devaient bien s'entendre.

[ JUDITH ] - LE BAC À SABLE C'EST À L'AUTRE BOUT D'LA RUE, TU DEVRAIS ALLER RETROUVER TES P'TITS AMIS.

La pauvre ne lui avait rien fait, mais Judith s'en était tout naturellement prise à elle. Ashley avait qu'à pas l'emmener ici, tant pis. D'ailleurs, Judith n'arrivait vraiment pas à voir ce qu'elle venait faire là. Elle savait que c'était les jumeaux Peers les proprios, et que ni un ni l'autre ne la portait dans son coeur. Apparemment qu'elle était encore plus idiote que Judith ne l'imaginait.

[ JUDITH ] - ALORS POUPÉE ROSE, TU LUI COMMANDES UN JUS DE FRUIT OU T'AS L'INTENTION DE M'FAIRE PERDRE MON TEMPS ENCORE PLUS ? J'AI MIEUX À FAIRE, MOI.





    [J'vous aimeee <33 Même si ça paraît pas dans c'post XD]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
#[L]ady [F]atal


▌Âge : 18 ans
▌Année : 8ième
▌Maison : Poufsouffle
▌Sang : Mélé
▌Humeur : Tellement triste
▌Crédit(s) : Ava (c) Fan
Gif (c) Lysk

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Ooooooups!   Sam 25 Oct - 3:47

    Comment expliquer la vie ? Une bien drôle de chose. Voilà ce qui arrivait à notre Ashley national. Elle se mettait les pieds dans les plats en claquant des doigts. Elle n'avait pas besoin d'un ami pour la mettre dans des merdes constantes. Elle ne faisait pas toujours exiprès non plus. Elle ne voulait pas faire du mal à personne, même si parfois elle en fait par jalousie ou par autre moment de sa vie qu'elle ne serait expliqué. Ashley aimait tout le monde en autant qu'on la respectait. En plus, Ashley n'allait jamais frapper quelqu'un pour aucune raison. Il fallait la provoquer et plus qu'une provocation avec des mots peu blessant. La seule personne qu'elle a frappé c'était son cousin, le petit frère de Derek, il avait fais des mauvaises blagues et elle l'avait frappé violemment. De toute façon, elle n'aimait pas les façons de Yan, elle préfèrait mieu Derek, son cousin qu'elle passait beaucoup de temps avec lui quand elle le pouvait. Elle aimait beaucoup son cousin Derek. Il savait s'amuser. Il sait toujours tout de même, mais elle ne l'avait pas vu dernièrement, depuis qu'elle avait recommencé l'école. Heureusement pour elle que ses merdes étaient effacés parfois par des amis parfaits. Elle devait les remercier de tout son coeur car sans eux, elle ne serait pas toujours là. Ashley serait si souvent en retenu qu'il manquerait de temps. Elle était comme ça Ashley. Elle ne savait jamais se trouver au bon moment, au bon endroit. C'est sûrement pour ça que Zeké devait constamment la protégé contre elle même. Desfois, elle fait des choses complêtement fou et inutile qui pourrait la mettre gravement en danger. Disons que l'histoire avec Adam c'était pas vraiment voulu. Elle n'avait rien fais pour l'avoir dans les pattes. Il y avait tout de même des exceptions, les ennuies courraient parfois après la Poufsouffle. Elle ne faisait tout de même pas exiprès. Le nombre de fois qu'elle se met dans des situations par elle même sont accidentels. Elle ne fait surtout pas exiprès pour se faire casser la gueule par quiconque. Elle ne méritait pas toujours être dans ses positions aussi étrange. Ashley est une femme à problème qui voulait ne plus avoir ses problèmes totalement inutile et qui fais que sa vie est très compliquée. Elle aimerait tant qu'un jour que tout arrête et qu'elle n'aille pas toujours Zeké pour la remettre dans le droit chemin. Elle voulait être capable seule sans avoir du trouble. Cette année, elle avait décidé d'essayer mais elle n'y était pas capable... Elle se mettait dans la merde. Comme à ce moment. Elle n'avait pas voulu donner un coup à Judith en se retournant. Ashley ne voulait pas que sa se rendre au bataille encore. Elle voulait seulement discuter avec Azat. Elle voulait connaître. Cette dernière... Elle avait écouté ce qu'elle a dis, mais quand elle se retourna, tout chamboula.

    Azat « Ash, c'est qui ? »

    Judith « T'as un problème la p'tite ? »

    Ashley « C'est Judith Peers... ! »

    dit-elle en fronçant un tout petit peu les sourcils quand la dernière s'en prit à Azat. La pauvre Azat, elle n'avait pas de chance. Ashley s'en était prise à elle au tout début. Comment et Pourquoi Judith agissait ainsi avec Azat ? Ah c'est vrai ! Judith est une garce de première classe. Ah oui. C'était tout une garce la Judith. Ashley ne l'aimait pas. Elle ne voulait rien savoir d'elle, mais elle devait tout de même vivre sans se taper dessus. Ashley n'avait pas fais exiprès pour frapper l'ex-Serpentard. Sachez que Ashley n'est pour rien dans cette histoire entre l'ex-Serpentard et elle. Elle n'avait jamais vraiment compris. Ce qui apparement la cause, c'est l'histoire de l'année précédente entre Theo, Ash, Adam et Zeké ( un tout petit peu ). Adam était tout une histoire. Elle a appris que quelqu'un l'avait dénoncé qui n'était pas elle. Elle n'avait absolument rien fais pour ce coup. Elle l'avait évité plus que possible après le meurtre se réfugiant dans les bras de son petit ami qui la soutenait dans les moments difficiles. Zeké était l'homme de sa vie et elle s'était aussi sauvée de lui pendant une semaine, mais se fut du passé. Ashley voulait réfléchir et avait peur de la réaction de Zeké car elle avait ouvert sa trappe à propos du meurtre envers l'infirmier. Bien sûr, il l'avait pas cru. Ashley savait qu'elle n'Était pas folle. Maintenant, elle avait peur que Adam s'en prenne à son couple. Elle avait changé de look et elle était devenue blonde. Quand, elle avait sortit au lac seule pour réfléchir, Zeké vint vers elle. Elle lui avoua tout. Elle avait peur, terriblement peur. Il était son Zeké. Elle l'aimait tant. Elle avait peur qu'il la quitte sur le champ car elle avait promis une promesse. Mais ils restèrent ensemble, il la soutenait. Il était là pour elle, et elle en était reconnaissante. Pourtant, elle ne comprennait pas encore le rapport entre cette histoire et elle. Ashley devait chercher plus loin. Elle savait que bon, elle avait poignardé Theo sans vraiment le vouloir. Ce n'était tout de même pas sa faute si le couteau s'était prise entre le plâtre et son bras, en bougeant son bras dans tous les sens le couteau est partit se planter dans la cuisse de Theo. Ashley voulait s'excuser, car ce n'était pas vraiment voulu. Ashley comprennait rien à tout ce qui se passait. La Poufsouffle écoutant les échanges verbaux, mais elle ne comprennait toujours pas pourquoi Azat se faisait persécuter.

    Judith « Le bac à sable c'est à l'autre bout d'la rue, tu devrais aller retrouver tes p'tits amis . »

    Ashley « Arrête un peu ! J'm'excuse de t'avoir accroché...Merde arrête de t'attaquer à elle, et attaque toi plutôt à moi, Judith ! »

    Ashley se trouvait vraiment conne à présent d'avoir traîné Azat jusqu'ici. Elle ne lui voulait pas lui attirer du trouble surtout pas les Peers. Ah Merde, Merde merde! Ashley se mit à réfléchir comme jamais
    " Pourquoi ? Toujours ! J'en ai marre de tout. Pourquoi je dois attiré la totalité des merdes ? Qu'est-ce que j'dois faire ? Azat n'a pas le droit de se faire persécuter! Pourquoi Judith S'en prend-t-elle à Azat ? J'oubliais Judith ce n'est qu'une garce mal baisé ! C'est logique. Heureusement que personne m'entend surtout pas elle... Sinon bobo. J'ai pas envie de me faire taper et ni de taper personne. Rah mais Azat ne peut subir ça. Elle n'a pas le droit de vivre ça. Elle a rien à voir. Pourquoi ? Pourquoi l'avoir emmené ici ? J'aurais du être patiente et aller aux trois balais... ou au Honeyduck acheté du chocolat. J'aimerais tellement que Zeké soit là. J'ai vraiment, beaucoup, besoin de lui. Au moins, avec lui, nous aurions jamais été ici. Azat en sureté. Je me sens tellement stupide. Pourquoi ? ... Huuum sa sent le choco rossi... "
    pensa-t-elle en entendant la nouvelle phrase de Judith. Elle la détestait. Elle lui disait un truc dans le genre .

    Judith « Alors poupée rose, tu lui commandes un jus de fruit ou t'as l'intention de m'faire perdre mon temps encore plus ? J'ai mieux à faire, moi »

    Ashley « Tu as toujours mieu à faire salope. »

    Oh merde ! Sa venait totalement de sortir. Elle n'en pouvait juste plus. C'était la phrase qui allait les faire partir en baguarre. Ashley se sentit au piège tout d'un coup. Elle venait de faire le faux pas. Ashley se tenait à présent sur ses gardes. Elle avait faites une grave gaffe qui allait bien lui valoir à des bonnes claques sur sa jolie petite gueule. Ashley fixait Judith, et n'avait aucun sourire. C'était tout a fait normale dans la situation dont elle était. Ashley ne pu s'empêcher de lâcher un autre phrase.

    Ashley « Mal Baisé ! Il ne reste que ton père a baisé »

    Ashley voulait se cogner elle même la tête contre une table pour ce qu'elle venait de dire.




[ Désolée les filles je me rattraperais promis, surtout que j'ai pas mis beaucoup d'action... VRAIMENT DÉSOLÉE ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ooooooups!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ooooooups!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cracbadaboum; Une malédiction, des sorciers. Oserez-vous ? :: Sujets inachevés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit