AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Once again . | Phoenix |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Once again . | Phoenix |   Ven 20 Fév - 17:57

    Ça devenait presque une habitude et ce n’était pas normal. Aria ne dormait plus, elle enchaînait nuit blanche sur nuit blanche, se réveillant pratiquement toutes les heures. Et pourquoi ? Parce qu’elle réfléchissait trop, elle se posait trop de questions. D’ordinaire, c’était son comportement habituel et ça ne lui posait pas de problèmes, mais d’ordinaire ce n’était pas les même questions. C’était plutôt de jour et pendant ses heures de cours ou bien à la bibliothèque. Maintenant, ses pensées revenaient irrémédiablement vers une seule personne. Phoenix Hoover. Ça faisait pourtant 7 ans qu’ils se croisaient mais ce n’était que maintenant qu’elle se rendait compte qu’elle ressentait certainement plus que des sentiments amicaux pour lui. Mais ce n’était pas ça qui empêchait vraiment notre jeune Aria de dormir. Le fait qu’elle était sûrement en train de tomber amoureuse de Phoenix n’était que la partie visible de l’iceberg. La partie immergée, la plus importante, c’était ce qui s’était passé il y a quelques nuits, dans les cuisines du château.


    FLASH BACK


    Après s’être retournée plusieurs fois dans son lit, Aria se leva. Elle avait faim et n’arrivait pas à dormir. Alors direction les cuisines. Elle savait que si elle se faisait prendre, elle n’aurait pas beaucoup d’ennuis, elle était une bonne élève et n’avait jamais fait de grosses vagues. La jeune Serdaigle arriva enfin devant la porte en bois, elle la poussa et jeta un regard rapide à l’intérieur : il n’y avait personne. Tant mieux, elle n’avait pas très envie de devoir manger devant un inconnu ou pire, quelqu’un qu’elle n’aimait pas. Aria était en train de manger qu’elle entendit le grincement de la lourde porte. Elle se retourna, la main serrée sur sa baguette : on ne sait jamais.

    ARIA - Oh, Phoenix !

    D’abord surpris, il se mit à sourire, apparemment, il ne s’attendait pas à ce qu’il y ait quelqu’un. Ils parlèrent un peu et soudain, Phoenix s’approcha, hésita, posa une main sur la joue d’Aria et déposa ses lèvre sur les siennes. Elle n’eut même pas le temps de réaliser ce qui se passait, déjà il s’écartait, gêné.

    PHOENIX - Je … Je suis désolé …

    Et il partit, comme ça, sans autre explication. Aria resta un long moment sans rien faire, comme statufiée, trop surprise pour bouger.


    FIN DU FLASH BACK


    Depuis ce baiser, Aria n’arrêtait pas de passer et de repasser la scène dans sa petite tête pour savoir pourquoi il était parti aussi vite. Qu’avait-elle bien put faire de mal ? C’était ça qui la tourmentait tant. Alors qu’elle y repensait encore, elle était sortie de sa Salle Commune et s’était dirigé vers les cuisines. Sans vraiment se l’avouer, elle espérait que Phoenix réapparaisse comme il l’avait fait il y avait quelques jours. Elle poussa la porte, entra, et s’assit sur la table. Elle répétait les mêmes gestes presque tous les jours.

    Aria et les histoires d’amour ? Ça faisait deux. Ce n’était pas qu’elle n’était pas assez douée pour réussir à en avoir une, non, elle n’était jamais tombée amoureuse, tout simplement. Elle n’avait jamais senti son cœur battre pour quelqu’un. Enfin … Jamais avant Phoenix. De plus, elle n’en avait jamais vraiment parlé avec sa mère, maintenant qu’elle était malade, elle préférait s’amuser plutôt que de se perdre dans des discutions interminables. Alors maintenant elle était coincée, elle ne savait pas comment réagir et elle ne savait pas à qui en parler. Aria était sociable mais elle se confiait peu.

    Aria était perdue dans ses pensées : * Je lui parle ou je lui parle pas ? Je fais comme s’il ne s’était rien passé ? Je l’ignore ? Je l’ignore pas ? J’en parle à quelqu’un ? A sa meilleure amie ? * Oui, elle était perdue. Et elle était tellement plongée dans ses réflexions qu’elle n’entendit pas la porte s’ouvrir. Elle ne se rendit compte de la présence de quelqu’un seulement au moment où cette personne s’avança vers elle.


    ARIA - Phoenix !?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Once again . | Phoenix |   Sam 21 Fév - 9:32




    23H00, Voilà l’heure qu’il était lorsque Phoenix posa son regard noisette sur son réveil , qui était posé sur sa table de nuit. Trop tard. Même s’il était déjà réveillé, le jeune serdaigle resta dans son lit sous sa couette chaude et réconfortante en se retournant sans cesse dans son lit. Les rideaux de son dortoir étaient légèrement tirés et quelques rayons de la lune passait dans la pièce. D’un côté, il voulait se lever mais d’un autre côté, il était bien sous sa couette. L’adolescent ferma quelques instants ses paupières encore lourdes par cette journée passée avec les cours. Il avait envie de dormir mais lorsqu’il osait fermé ses yeux ses pensées se tournaient tous le temps vers Aria et il ne pouvait pas s‘endormir s‘il pensait à elle et au doux baiser qu‘elle ne lui avait pas refusée. Il se mit sur son dos et regarda la temps de quelques minutes le plafond , le jeune homme remarqua soudain que le plafond avait vraiment besoin d’être nettoyé. Phoenix n’y avait jamais prêté attention car il n’avait jamais la tête systématiquement en l’air mais ne sachant pas trop quoi faire à 23H00, il remarqua toute ces toiles d’araignées. C’est vraiment dégoutant et franchement, ça ne donne pas envie de rester dans son lit alors que d’immondes bestioles grouillent au dessus de votre tête, menant leur vie sans demander l’avis à personne. Il se recula et se ramassa contre le parquet froid et dur du dortoir, ses cheveux brun en bataille, comme d’habitude. Un léger * Aïe * lui échappa suivit d’un grognement, voulant dire un chut, venant du lit à sa droite. Phoenix se releva doucement et se massa le dos de la main gauche. Il ramassa des habits et décida de descendre dans la salle commune pour trouver le sommeil.

    Il dévala les escaliers quatre à quatre et se retrouva dans la salle commune, déserte. Il sauta sur le premier canapé et s’y lova. Il crut que Aria était enfin sortis de sa tête mais lorsque qu’il ferma ses paupières, ses pensées retournèrent vers elle. Il savait que la jeune femme pouvait débouler à tout moment dans la salle commune mais ce n’est pas à cause de ça que Phoenix gardait l’œil ouvert. Il repensait sans cesse à elle. A tout moment de la journée. Il se posait aussi énormément de question sur ses sentiments. Que dois-je faire? Je vais la voir? Non. Phoenix n’avait jamais été conforté à une telle situation et plus il hésitait à aller lui parler, plus l’angoisse montait en lui. Voyant qu’il n’arriverait surement pas à trouver le sommeil, il se releva et se dirigea vers le tableau pour sortir de la salle commune.

    Le beau brun se balada dans les couloirs. Les couloirs étaient froids et désert. Cela aurait vraiment pus faire peur si Phoenix était peureux. Mais il marchait d’une façon gracieuse et déterminé vers les cuisines. Il se savait pas pourquoi il se dirigeait vers les cuisines mais quelques chose le poussait à y aller. Le jeune homme arriva devant la porte et eut un mouvement de recul. Phoenix patienta quelques instant devant la porte puis, il se décida à entrer. Il s’avança et là, il vit… Aria. La jeune femme était perdus dans ses pensées et ne le vit pas tous de suite.

    ARIA - Phoenix !?
    PHOENIX - Oh… Salut, Aria. Tu étais là, la première dans les cuisines, tu veux que je m’en aille?


Dernière édition par Phoenix L. Hoover le Mar 24 Fév - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Once again . | Phoenix |   Sam 21 Fév - 23:42

    Aria aurait put ne jamais venir dans les cuisines, rester dans son lit, bien au chaud. Ou Phoenix aurait put, lui aussi, rester dans la Salle Commune. Mais non, il avait fallut qu’ils décident tous les deux d’aller faire un tour aux cuisines. Ce n’était pas un hasard. De toute façon, Aria ne croyait pas aux hasards. C’était la chance, ou le destin, mais pas le hasard. Ils ne s’était pas retrouvés comme ça, dans les cuisines, alors que c’était là qu’ils s’étaient embrassés. Non, ce n’était pas dû au hasard, Aria en était sûre. Et en pensant à ça, elle se trouva stupide, qui pense au hasard et au destin alors que vient de se réaliser ce que vous vouliez depuis plusieurs jours ? Car depuis ce fameux baiser, Aria avait essayé par tous les moyens de parler avec Phoenix, de lui demander des explications. Elle ne pouvait pas rester dans le flou comme ça. Mais elle avait eu l’impression qu’il faisait tout pour l’éviter : en cours il fuyait son regard et en dehors des cours il faisait demi tour quand il l’apercevait. Aria en était arrivée à se demander si il s’était subitement mis à la haïr et ça lui avait fait peur.

    C’est étrange, on espère quelque chose pendant des jours, voire des semaines, et le jour où ce quelque chose se produit, on est surpris, on ne sait pas quoi faire. C’était exactement ce que ressentait Aria. Elle ne s’était pas du tout préparée à croiser Phoenix en pleine nuit alors qu’elle essayait par tous les moyens de lui parler depuis plusieurs jours.

    Plus Aria regardait Phoenix et plus elle se demandait pourquoi elle ne l’avait remarqué que maintenant. Il était plutôt beau et ils se croisaient certainement tous les jours depuis sept ans. Ils suivaient les mêmes cours, étaient de la même maison, mais jamais auparavant elle n’avait eu le cœur qui battait beaucoup trop vite quand elle croisait. On cherche souvent le bonheur très loin alors qu’il est juste sous notre nez. C’était exactement ce qui s’était passé depuis sept ans. Enfin c’était comme ça et ils ne pouvaient rien changer au passé.

    Alors qu’Aria cherchait ce qu’elle pourrait bien dire pour combler le silence gêné qui venait de s’installer, Phoenix la coupa dans son élan.


    PHOENIX - Oh … Salut, Aria. Tu étais là, la première dans les cuisines, tu veux que je m’en aille ?

    Non ! Non, elle ne voulait pas qu’il s’en aille, il fallait qu’il reste, qu’il lui dise si il regrettait son baiser ou non. Elle avait besoin de savoir, elle avait bien eu le temps de réfléchir et maintenant elle était sûre de ses sentiments. Oui, Aria Winston était amoureuse de Phoenix Hoover.

    ARIA - Non, non, reste.

    Aria le regarda et elle rougit légèrement. Elle avait une terrible envie de se jeter sur lui, de l’embrasser encore et encore. Mais franchement ça aurait été très déplacé si elle l’avait fait, il se serait sûrement enfui en courant et cette fois elle n’aurait plus eu aucune chance d’obtenir des explications. Maintenant il fallait qu’elle trouve comment abordé le sujet sans trop le brusquer, sans lui faire peur, sans lui donner envie de s’enfuir en courant. Jamais Aria n’avait eu une chose comme ça à faire, c’était la première fois qu’elle tombait vraiment amoureuse, la première fois qu’elle avait tant besoin d’être embrassé par un garçon. C’était un peu effrayant et déroutant. Finalement, elle se jeta à l’eau.

    ARIAC’est drôle de se retrouver là …

    Oui, et là, elle se sentait drôlement ridicule. C’est certainement pour ça qu’elle se mit à rougir comme une gamine de douze ans qui rencontre son chanteur préféré, pour qui elle a le béguin depuis deux mois. Elle aurait voulu qu’il dise quelque chose, qu’il l’aide à se sortir de cette impasse, mais il ne fit rien, certainement aussi mal à l’aise qu’elle.

    ARIA - Je … Je voudrais avoir des explications pour l’autre soir …

    La jeune fille avait prononcé ces mots d’une toute petite voix, incertaine. Elle avait peur qu’il lui réponde que pour lui ça n’avait plus d’importance, que c’était simplement une erreur, ou alors qu’il avait bu un peu trop ce soir-là et qu’il ne se souvenait plus de rien. Elle paniquait certainement pour rien, ce faisait des films catastrophes mais elle ne pouvait s’en empêcher. La chute serait moins douloureuse que si elle voyait tout en rose.

    ARIA - Je comprendrais si tu ne veux pas qu’on en parle …



Dernière édition par Aria E. Winston le Dim 1 Mar - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Once again . | Phoenix |   Mar 24 Fév - 17:50

    Les cuisines. Endroit très convivial ou souvent des choses inattendus s’y passent. Phoenix n’était jamais venus depuis la fameux soir où il l’avait embrassé. Surement de peur de la revoir et de se retrouver encore face à elle et ne pas savoir comment réagir. Malgré le fait qu’il essaye de l’éviter à chaque fois qu’il la voit, il ne peut s’empêcher de revoir son beau visage dans sa tête à n’importe quel moment de la journée. C’est vrai qu’il n’a jamais ressentis ça auparavant pour une femme et ça lui fais énormément peur. La peur qu’elle ne partage peut-être pas les mêmes sentiments et de se voir souffrir en la voyant dans les bras d’un autre. Il n’a jamais été timide mais là, il ne pouvait pas s’empêcher de baisser la tête et les yeux lorsqu’elle arrive vers elle. Pourtant, ils n’avaient jamais fais attention l’un à l’autre durant les années précédentes. Ils ont toujours passés l’un à côté de l’autre sans jamais réellement se voir. Il se souvint de la nuit qu’il avait passé avec Aria.

    FLASH BACK ON

    Il était tard et Phoenix trainait encore dans la salle commune de sa maison. Lové dans son fauteuil favoris, bercé par les flammes douce et réconfortante de la cheminée. Il était bien dans son fauteuil mais soudain, son ventre se mit à crier famine. Phoenix n’avait pas eu le temps d’aller manger ce soir-là et maintenant, il en subissait les conséquences. Il regarda autour de lui et vit que plus personne n’était dans la salle commune. Même Ellana, qui d’habitude restait toujours dans la salle commune avec Phoenix pour lui tenir compagnie ou pour parler avec lui, elle aussi était monté dans son dortoir pour piquer un somme. Se sentant seul et affamé, il sauta de son fauteuil et se dirigea vers la porte de sortie. Direction les cuisines. Il n’y avait personne dans les couloirs et il arriva très vite aux cuisines et entra sans précaution. Le beau jeune homme se retrouva face à face avec Aria. Durant toute la soirée, ils parlèrent et il sentit très proche d’elle et alors qu’il se rapprocha d’elle, il s’avança vers elle et lui caressa doucement la joue. Ses belle joues devenues soudain toute rose et chaude sous ses doigts froids par la froideur de la pièce. Un désir soudain l’envahit et il commit une chose qu’il n’aurait peut-être pas dus. Phoenix se pencha vers elle et déposa ses lèvres contre celle de la jeune femme. Il la plaqua délicatement et doucement contre le mur derrière elle et l’embrassa avec un peu plus de fougue. Il passait sa main entre ses cheveux et ils continuèrent à s’embrasser sans que la jeune femme ne recule ou le repousse, puis, il se reprit et se recula l’air gêné. Il s’excusa et avant qu’elle ne put le retenir, il était déjà partis vers son dortoir en courant.

    FLASH BACK OFF



    ARIA - Non, non, reste.

    Il ne dit rien et se retourna pour aller s’asseoir sur une table un peu plus loin de Aria. Il plongea son regard dans le sien, un peu plus rassuré qu’elle ne lui dise pas de s’en aller pour la laisser tranquille. Enfin rassuré, c’était un grand mot. Il sentait sa gorge se serrée de plus en plus, si bien qu’il n’osait même plus ouvrir sa bouche. Bien qu’il paraissait très détendus et sur de lui à l’extérieur, à l’intérieur, il cherchait déjà quoi lui dire et comment bien choisir ses mots pour ne pas passer pour un simple d’esprit au près d’elle. Il s’avait toujours trouver ses mots mais là, il préférait bizarrement ne rien dire.

    ARIA – C’est drôle de se retrouver là …Je … Je voudrais avoir des explications pour l’autre soir …

    Les paroles que redoutaient le plus que tout venant de ce petit bout de femme. Elle n’était pas bien impressionnante mais pourtant, Phoenix baissa le regard comme intimidé. Il ne n’arrivait pas à relever les yeux vers elle , il ne parla pas pour trouver les bon mots et bien expliquer. Voyant certainement sa detresse, la jeune femme se mit à préciser…

    ARIA - Je comprendrais si tu ne veux pas qu’on en parle …
    PHOENIX - Non, je crois que tu mérites une explication, Aria. Mais à vrai dire, je…J’ai peur de ne pas trouver mes mots pour… Te l’expliquer. A voilà, maintenant je bégaye, ‘manquait plus que ça! Je suis vraiment un crétin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Once again . | Phoenix |   Dim 1 Mar - 16:12

    Aria n’avait jamais vraiment cru à l’amour. Enfin si, elle y croyait, mais pour les autres, pas pour elle. Quand elle regardait ces couples, elle n’était pas jalouse, elle se disait juste que c’était une chose faite pour eux. Elle pensait qu’elle n’était tout simplement pas née pour être aimée. Pourtant, la jeune fille fait partie des plus belles filles de Poudlard, et bien souvent, les regards des garçons s’attardent un peu trop longtemps sur elle. Mais justement, c’est certainement pour ça qu’elle n’a jamais eu de petit ami : pour elle, les garçons sont juste intéressés par son physique. Aria n’a jamais pensé que quelqu’un pourrait l’aimer pour ce qu’elle avait à l’intérieur et non pas pour sa beauté. De plus, sa mère lui a toujours dit de se méfier des hommes et de leurs intentions. Alors quand elle a sentit que ses sentiments pour Phoenix changeaient, elle en fut toute chamboulée. Sa première réaction fut de tout nier en bloc, elle ne voulait pas avouer qu’elle le cherchait à longueur de journée et que dès qu’elle l’apercevait, son cœur se mettait à battre à 300 à l’heure. Puis, elle se dit que ça allait passer, que ce n’était que passager. Mais il a bien fallu qu’une jour elle admette qu’elle était en train de tomber amoureuse de Phoenix. Mais tout ça ne l’avançait pas à grand chose, elle était toujours coincée. Et la seule personne qui pouvait l’aider se trouvait être celle qui l’évitait depuis plusieurs jours déjà.

    Sans vraiment le vouloir, Aria se demandait si Phoenix l’avait embrassé parce qu’il l’aimait ou simplement parce qu’il la trouvait belle. D’ailleurs, elle se posait cette question à chaque fois qu’une personne qu’elle ne connaissait pas bien lui adressait la parole : Est-ce qu’il me parle par intérêt ou pas ? Oui, Aria était presque parano, mais c’était sa façon à elle de se protéger contre les personnes mal intentionnées. D’un côté, elle s’en voulait de ne pas faire assez confiance aux autres, mais de l’autre, elle se disait que si elle ne voulait pas souffrir inutilement, il fallait passer par là. Mais même si Phoenix l’avait embrassé simplement parce qu’il la trouvait mignonne, elle aurait quand même espéré qu’il l’ait fait parce qu’il ressentait quelques chose pour elle. C’était ça le problème, elle n’arrivait pas à croire que la jeune homme puisse être comme les autres, pour elle, il était unique. Alors, c’était ça, l’amour …

    Phoenix ne répondait pas et ça inquiétait Aria. Elle tenta de le regarder dans les yeux, pour essayer de comprendre, mais il se retourna et partit s’asseoir sur une table, un peu plus loin. Elle baissa la tête, déçue, mais quand elle la releva, il la regardait. Aria sourit, ça faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas regardés dans les yeux. Phoenix avait l’air très détendu, alors que la pauvre brunette avait l’impression que son cœur allait bientôt s’arrêter car il battait beaucoup trop vite. Elle pria pour ne pas trop transpirer, ce n’était vraiment pas super. Et Aria lui demanda des explications, peut-être qu’elle n’aurait pas dû, peut-être qu’il aurait fallu attendre un peu … Maintenant c’était dit, de toute façon, elle ne pouvait plus revenir en arrière. Il avait l’air intimidé, pourtant elle ne ressemblait pas à un rugbyman ou à un boxeur.


    PHOENIX - Non, je crois que tu mérites une explication, Aria. Mais à vrai dire, je … J’ai peur de ne pas trouver mes mots pour … Te l’expliquer. A voilà, maintenant je bégaye, manquait plus que ça ! Je suis vraiment un crétin.

    C’était la première fois que Phoenix ne trouvait pas ses mots, d’habitude il savait toujours quoi dire. Depuis qu’ils avaient commencé à se parler, Aria ne l’avait jamais vu à court d’arguments. La jeune fille attendit un peu, elle ne voulait pas avoir l’air de le forcer, il lui expliquerait quand il le voudrait. Plusieurs secondes passèrent, peut-être même quelques minutes. Dans un murmure, elle dit :

    ARIA - Je suis sûre que tu trouveras tes mots. Et tu n’es pas un crétin, Phoenix, je ne serais pas tombée amoureuse d’un crétin.

    La fin de sa phrase fut encore moins audible, comme si elle espérait qu’il ne l’entendrait pas. Alors qu’elle le regardait dans les yeux au début, elle avait baissé la tête quand elle avait prononcé la dernière partie de sa deuxième phrase, maintenant, elle regardait ses pieds qui se balançaient dans le vide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Once again . | Phoenix |   Mar 3 Mar - 19:18


    Amour, quel mot compliqué quand on y pense. Il est un peu comme Aria. Pas très grande mais tellement important et intimidant. Il n’est jamais vraiment sortis avec une femme. C’était juste pour le sexe ou alors juste parce qu’elle était bien vue ou populaire mais il n’avait jamais eus de sentiments envers une jeune femme. En tous cas, jamais comme les sentiments qu’il peut voir pour Aria. En sa présence, il se sentait fondre et sans défense. Il sentait que son cœur battait de plus en plus vite en sa présence et que plus rien n’existait autours d’eux. Il n’arrivait pas à décrire ce sentiment de bien être total. Et quand il raconta ça à Ellana, sa meilleure amie, cette dernière fut super excitée en lui apprenant qu’il était tombé amoureux d’Aria. Elle se réjouissait que son meilleur ami avait trouvé la voie du bonheur auprès de la jeune femme. Mais bien sur, il ne savait pas encore si elle partageait les mêmes sentiments qu’elle. Plusieurs fois, il avait essayé de la voir mais trop peureux, il était partis à la vue de la jeune femme. Il se protégeait de souffrir et n’ayant aucune expérience dans ce domaine, il n’arrivait pas à comprendre comment faire et comment lui déclarer sa flamme sans trop paraître ridicule avec des poèmes et tout le tralala. Il était quelqu’un qui n’aimait pas être trop romantique ou trop… Enfin trop quoi!

    Il faisait très froid dans les cuisines et des courants d’air se faufilaient par les fenêtres et Phoenix se remercia d’avoir pensé au moins une fois à prendre un pull bien chaud. Par contre, il n’était pas sur que Aria, elle, soit au chaud dans ses vêtements, mais voyant qu’elle ne frissonnait pas, il ne se mêla pas de ses affaires. C’est vrai, si elle avait froid, elle pouvait venir près de Phoenix et lui demander son pull ou juste se mettre près de lui, ça ne l’embêterait pas du tout, au contraire. Le jeune homme resta néanmoins à sa place et n’y bougea pas. Il sentit le regard de la jeune femme peser sur lui. Ce regard se faisait de plus en plus intense ce qui stressa encore plus Phoenix et il eut soudain très chaud. Il garda ses yeux à terre et chercha en vain des mots pour lui expliquer sans passer pour un nul devant elle. Elle patienta aussi quand soudain, elle commença à parler et en entendant sa douce voix, Phoenix avait faillis défaillir.

    ARIA - Je suis sûre que tu trouveras tes mots. Et tu n’es pas un crétin, Phoenix, je ne serais pas tombée amoureuse d’un crétin.

    Il chercha encore ses mots puis, les paroles le frappèrent de plein fouet. Avait-il bien entendus? Elle… était amoureuse de lui? Es-ce réellement possible? Il avait tellement rêvé de l’entendre dire ça qu’il ne fut pas sur qu’elle l’est réellement dis. Bien qu’il n’était pas sur. Il resta là, le regard levé cette fois bouche bée. Il remarqua que c’était maintenant à Aria de baisser le regard ce qui lui donna le sourire. Phoenix s’avança et se dirigea vers Aria avec douceur et détermination. Il voulait en avoir le cœur net. Savoir si elle aussi ressentait les mêmes choses que lui. On le savait infidèle, froid et distant mais en la présence de la jeune femme, il n’était plus le même. Il était meilleur, doux et peut-être fidèle, qui sait? Le beau brun se dirigea vers la jeune femme et une fois qu’il fut face à elle, il prit avec douceur son menton et remonta sa tête pour qu’elle soit face à lui. Leur visage se trouva dangereusement prêt et Phoenix plongea son regard dans le sien avec un éclat nouveaux dans le regard. C’est alors qu’il se pencha doucement vers elle et posa ses douces lèvres que celles de Aria. Une sensation tellement agréable que Phoenix se permit se fermer les paupières. Il mêla son haleine avec celle de Aria et avec sa main droite vint descendre dans le dos de la belle jeune femme, puis à contre cœur, il se retira pour respirer et replongea son regard dans le sien ne trouvant pas ses mots ayant peur de la réaction de Aria.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Once again . | Phoenix |   

Revenir en haut Aller en bas
 

Once again . | Phoenix |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cracbadaboum; Une malédiction, des sorciers. Oserez-vous ? :: Sujets inachevés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit