AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Introduction aux pauvres créatures que sont les Moldus | n°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



▌Clan : Le pouvoir mène au succès.
▌Âge : 28 ans
▌Ancienne maison : Serpentard, les meilleurs, évidemment !
▌Sang : Pur
▌Emploi : Professeur d'étude des moldus, idiot et père.
▌Crédit(s) : Hollow Bastion

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Introduction aux pauvres créatures que sont les Moldus | n°1   Dim 8 Mar - 15:49

    Le Grand Jour allait enfin commencer. Voilà bientôt sept ans que j’avais quitté l’Ecole de Poudlard. On me promettait à de grandes études mais loin de moi était l’envie d’en apprendre davantage. Car en réalité, j’en connaissais beaucoup plus que ce que mes dix-sept ans laissaient paraître. Alors, excusez-moi, mais les diplômes ne m’appelaient pas. Je n’en avais pas besoin, j’étais déjà le meilleur. Et cela, mes employeurs l’avaient compris. Il suffisait que je me présente à n’importe quel endroit et les propositions d’emplois fusaient en tous sens. Tout de monde me désirait, moi, le troisième enfant Gerwald dont la famille est connue pour sa fortune. Mais aussi pour l’intelligence de ses membres. Surtout pour cela. Je grimpai rapidement les échelons, m’approchai au plus haut point de la hiérarchie et, au dernier moment, je décidai d’abandonner. Pourquoi ? Pour montrer à mes employeurs que j’étais indispensable. Et il me le faisait sentir : courrier express, rendez-vous. Mais rien n’y faisait. Je voulais toucher à tout, connaître tout. Et puis, simplement, je ne change jamais d’avis. J’étais parti, je ne reviendrai plus. Je les embêtais, les mettais en faillite ? Tant mieux, je suis fait pour cela. Enfin, j’étais. Car je remarquai que les sorciers devenaient de plus en plus mixés. Ils se mariaient avec des sangs de Bourbe, ou pire encore, avec des moldus. Et, prônant le sang pur, je me décidai à agir contre la gangrène qui menaçait les intérêts de tout bon sorcier. Ma haine et mon mépris me poussa alors à reprendre les études et de devenir professeur d’Etude des Moldus. Surprise générale dans mon entourage. Puis approbation générale. Il fallait agir à la source du problème et montrer à tous ces stupides étudiants que le sang pur était la seule chose vraie et que tout rapport avec moldus ou nommés comme tels devait en aucun cas se faire. Mon but en ce jour et pour les années à venir était bel et bien de bouleverser les mentalités et de les soumettre à la mienne.
    10.00. Mon cours n’allait pas tarder à démarrer. D’un pas rapide, je traversai les quelques couloirs et étages qui séparaient la salle des professeurs, vidées à cette heure-ci,de la salle de mon cours au premier étage. Des étudiants étaient déjà présents et, à leur grande habitude, des discutions volaient en tout sens. Des discutions futiles et inutiles, rappelons-le. Débloquant la porte d’un coup de clé, je les laissai entrer et prendre place. N’ayant pas vraiment préparé mon cours, je ne savais que trop leur dire pour le moment. Mais je savais que ma langue ne tarderait pas à se délier et que pensées et doctrines en sortiraient naturellement. J’attendis quelques minutes supplémentaires et, considérant que tous les élèves étaient présents, je fermai la porte d’un geste brusque et me dirigeai vers mon bureau. Un bureau moldu, dans une salle moldue. L’horreur. Je savais déjà que je devrai toucher un mot quant à l‘ambiance de la pièce. D’un coup d’œil circulaire, je sommai aux étudiants présents de se taire. Ils étaient beaucoup plus présents qu’une telle option pouvait prédire. Tant mieux. Mon champs d’action était alors plus vaste.
    -Bienvenue en cours d’Etudes des Moldus. Je serai votre professeur pour une durée encore indéterminée. Certaines élèves ayant redoublé leur parcours scolaire et se trouvant actuellement en septième année se rappellent peut être de moi en temps qu’ancien Serpentard. Et mieux, s’ils se rappellent de mon identité, Allister Gerwald.
    Je n’avais encore aucune idée si certaines personnes allaient me reconnaître. Il fallait avouer que j’en avais embêté plus d’un à l’époque avec Franklin. Nous étions inséparables et toutes personnes étaient des victimes potentielles. Jamais je ne me souvenais d’elles, sauf exceptions comme pour une certaine Anna, mais cela n’était pas réciproque. Cela ne me rendait que plus fier d’ailleurs. Empêchant tout murmure ou désapprobation suite à ce que je venais de dire, je me décidai alors à continuer, mon but étant alors de parler. Me levant, je m’approchai du tableau, disposé derrière moi.

    -Etude des moldus, donc. L’introduction sera pour aujourd’hui. Mais cela ne signifie pas que vous devez la délaisser. Je vous parlerai bien de l’objet que se trouve derrière moi, accroché aux murs ainsi que de ces tableaux non vivants que vous voyez accrochés alentours mais, d’abord, car il faut bien commencer quelque part, j’aimerai que plusieurs d’entre vous me décrivent ce qu’est un moldu. D’une manière générale. Mais aussi ce qu’ils pensent des moldus.
    Une question simple, pour commencer. Car il faut bien laisser aux gens l’opportunité de croire qu’ils s’en sortiront. Sinon, comment voulez-vous qu’ils fassent des efforts. Le monde ne devrait être dirigé que par la rigidité et par la réflexion des meilleurs. Je ne dirai pas qu’il devrait être dirigé à ma manière, mais on s’en approcherait. Je regardai alors chaque visage, m’arrêtant sur certains. J’avais la liste en main des élèves présents en cours et la volonté présente était de différencier Serpents et autres ainsi que de me souvenir des noms. Des préjugés se mettaient déjà en place dans ma tête cela l’attitude actuelle et la maison des dites personnes. Je ne faisais rien pour les arrêter. Car pour le moment, j’attendais qu’une personne prenne enfin la parole. Après un instant de silence, une voix s’éleva à ma droite.
    -L'objet derrière vous est un tableau et on écrit dessus à l'aide d'une craie, c'est beaucoup plus long qu'avec une baguette magique par contre. Un moldu est un individu ne possèdant pas de pouvoirs magiques, il ne vit pas avec la magie. Heureusement, il y a des exceptions, les sorciers nés moldus par exemple. C'est le cas de plusieurs élèves à Poudlard, je suis moi-même moldue et je possède pourtant des compétences en magie. Personnellement, je crois que les moldus sont des personnes toutes aussi charmantes que les sorciers, il faut juste se mettre à leur place et comprendre pourquoi ils sont si craintifs envers la magie. Pour eux, c'est quelque chose d'irréel et de fantastique, ça ne peut tout simplement pas exister ! Mais ce n'est pas parce qu'ils ne sont pas comme nous, que nous devons les haïr et les détester. »
    Je regardai la Poufsouffle, jetai alors un coup d’œil sur la liste d’inscription afin de connaître l’identité de la jeune fille. Violette Davenport. Je marquai une croix à côté de son prénom et poursuivai.
    -Je ne vous ai jamais demandé ce qu’était l’objet derrière moi, mais passons. Vous avez raison pour votre réponse et connaissant les Poufsouffles, je vous félicite d’avoir répondu correctement. Cependant, vous semblez oublier quelque chose de tout à fait important : les moldus ont une intelligence inférieure à la nôtre, et, en plus d'être ignorants, ils ont un comportement des plus idiots. Pouvez-vous me donner un exemple du comportement des moldus?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Introduction aux pauvres créatures que sont les Moldus | n°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cracbadaboum; Une malédiction, des sorciers. Oserez-vous ? :: Sujets inachevés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit