AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Frederick R. H. Bower

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



▌Clan : Avec moi-même, ça en fait moins à trahir.
▌Âge : 62 ans
▌Ancienne maison : Serdaigle
▌Sang : Mélé
▌Emploi : Professeur de Botanique

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Frederick R. H. Bower   Sam 24 Oct - 13:08


      CARTE D'IDENTITE


    Nom : Bower
    Prénom(s) : Frederick Rumbillion Humulus
    Age & Année : 62 ans, professeur si possible.
    Date & Lieu de Naissance : Le 25 mai 1969 en pleine campagne anglaise près de Plymouth.
    Sang : Mêlé, sa mère était une jolie fleuriste moldue.
    Ancienne Maison : Serdaigle, furieusement intelligent même s’il ne veut pas le montrer. Mais quand il était jeune (qui a dit pas encore trop enfumé ?) il était plutôt doué en cours.
    Emploi : Le professeur de Botanique si c’est possible ? Il aime bien cultiver tout un tas de plantes, même si elles ne sont pas très légales… ^^’


      APPARENCE


    Physique : Frederick n’est vraiment pas ce qu’on pourrait appeler un bel homme, ni même un homme ayant du charme. Rien en lui n’attire l’œil pour le rendre plus agréable, et à vrai dire il ne fait aucun effort pour paraître plus agréable… C’est un grand maigrichon osseux. Il fait à peu près 1m90, et n’est pas très épais, non pas qu’il ne mange pas, au contraire il est très partisan de nourriture grasse et de boissons alcoolisées, alors… Pour ajouter encore à son aspect assez effrayant il a des sortes de cheveux vaguement bonds lui donnant encore plus l’aspect d’une vieille momie toute défraîchie sortie de son tombeau. Et ses yeux bleus clair, presque électriques, n’ajoutent pas une once de vie à son visage. Au contraire même, ils auraient tendance à le rendre encore plus effrayant. Heureusement il a pour habitude de porter de lunettes de vue, aux verres teintés en rouge. Comme cela son apparence est moins terrible.

    Sa façon de se vêtir ajoute tout de même un peu de vie à ce personnage. Et même beaucoup de vie ! Il a des habits plutôt colorés ! En fait il adore s’habiller comme les moldus des années 60, les années Rock. Donc il mélange les couleurs et les motifs avec un goût qui peut parfois paraître douteux. Les robes de sorcier, très peu pour, lui, il en porte tout de même lors des grandes occasions, mais elles sont alors faites de tissus colorés, car il ne pourrait pas se fondre dans la masse et passer inaperçu, c’est impossible pour lui. En cours, il lui faut aussi se démarquer des autres professeur, déjà enseigner dans les serres est une originalité par rapport aux autres professeurs, mais en plus il porte un tablier, pour protéger ses habits, qui est dans le même esprit que ses habits, coloré, et faisant presque mal aux yeux.

    Mais même s’il portait une robe de sorcier sobre, il se démarquerait quand même par sa façon de bouger et d’agir. Déjà lorsqu’il doit désigner quelque chose il le fait toujours avec deux doigts, soit index et majeur, soit majeur et annulaire. Il fait de grands mouvements de bras lorsqu’il parle, et fait des pas amples quand il marche. Il a aussi des mouvements brefs et rapides, un peu comme ceux d’un oiseau, c'est-à-dire qu’il peut tourner la tête en un instant pour regarder ailleurs, puis encore en un instant replonger ses yeux dans les vôtres. Il peut aussi s’approcher de vous pour vous dire vos quatre vérités en face et repartir aussitôt. Il est assez insaisissable…

    C’est un être à part.

    Signe particulier : Il a un tatouage sur le bras représentant un vieux disque vinyle, et étant de nature magique, son tatouage est animé, le disque tourne comme s’il était sur un tourne-disque. De plus le titre du disque change selon son humeur et la chanson qu’il a en tête. Mais ne croyez pas pouvoir vous servir de cet élément pour jauger Frederick, non, il garde bien caché son tatouage par des vêtements aux manches longues. Été comme hiver. D’ailleurs, il ne paraît pas être soumis aux mêmes températures que les vivants, il sera toujours habillé pareil, qu’il fasse chaud ou froid.


      CARACTERE


    Description : Excentrique. C’est le mot qui le définit au mieux. Par son habillement, sa façon d’être et son caractère, il est excentrique. De nature solitaire, il n’aime pas qu’on l’importune, qu’on vienne le tirer de ses réflexions et de ses délires musicaux. Dans ces cas là il est bougon et râleur, il peut très bien vous menacer de vous filer un bon coup de pied bien senti pour vous faire déguerpir au plus vite ! Et il serait même capable de mettre ses menaces à exécution si vous vous acharnez. Et avec ses jambes arachnéennes il peut arriver facilement à votre derrière, donc prenez garde à votre séant si vous compter aller l’embêter !

    De plus, il a un autre défaut il est totalement amoral et débauché, pour lui il n’y a pas de règles dès que cela concerne son plaisir. C’est pourquoi il boit toutes sortes de liqueurs, d’alcools et il fume toutes sortes d’herbes pas franchement autorisées. Il s'est fixé comme principe de ne fumer et boire que ce qu’il produit, c’est pourquoi il a partout chez lui diverses plantations, entre les plantes magiques, les herbes aromatiques et le herbes à fumer. De plus il a une vie sentimentale assez décousue, enfin vie "sentimentale", aucun sentiment n’est vraiment engagé, c’est surtout pour le sport… Mais me direz-vous alors, comment peut-il prétendre être professeur et enseigner à des jeunes élèves influençables ? Et bien arrive à ne pas mélanger son travail et sa vie privée. Il est lucide et sait très bien que ce qu’il fait n’est pas très recommandable, du coup jamais il entraînera un jeune dans son délire.

    D’ailleurs, aucun de ses élèves ne connait vraiment ce qu’il fait de son temps libre, et peu de professeurs aussi. Il sait parfaitement comment gérer sa vie, intelligent et logique, il arrive à concilier le tout, et arrive à faire du très bon travail en temps que professeur. Et puis les plantes c’est sa passion, il lui arrive souvent de regarder pousser une plante. Oui, vous avez bien compris, il regarde pousser les plantes, rien ne se passe, mais il imagine tout ce qui se produit dans les plantes pour qu’elles réussissent à s’élever ainsi en dehors de la terre. Dans ces cas vous pouvez bien tenter de lui parler, il n’est plus là, il est passionné par ce qu’il imagine et est totalement déconnecté de la vie réelle. En fait s’il est comme cela c’est qu’il est curieux, très curieux ! Il est toujours prêt à tester de nouvelles choses, tenter de nouvelles expériences. Tout ce qui peut lui apporter quelques nouvelles connaissances et bon à prendre. Même si cela l’oblige à faire des choses peu recommandables…

    Principales Qualités : Patient, intelligent et logique, a la main verte, imperturbable, imaginatif et curieux.
    Principaux Défauts : Grognon, râleur, déconnecté de la réalité, totalement déjanté, assez amoral.
    En plus : /


      HISTORIQUE


    Histoire : Le contexte de sa naissance peut peut-être expliquer son amour pour la nature. En effet, il est né au beau milieu d’un pré dans la campagne du petit village de Cornwood proche de Plymouth. Sa mère, Elinor (Fairfax de son nom de jeune fille), était sortie de la maison familiale complètement enceinte. Stupide direz-vous ? En fait elle était pleinement consciente que son enfant allait naître car elle sentait que les contractions se faisaient de plus en plus proches et violentes. En plus, elle s’était aussi munie d’une paire de ciseaux et de linge propre, et comme c’était le mois de mai et qu’il faisait chaud, elle pensait que son petit bébé ne subirait pas un trop gros changement de température. Elle avança, s’éloigna de la maison, jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus avancer tant la douleur était vivace, et elle s’allongea là, dans un pré fleurit et accoucha du petit Frederick. Ayant déjà eut un autre enfant elle réussi à le faire sortir sans problèmes. Heureuse de le voir en bonne santé elle pleura un bon moment, puis elle retournera chez elle pour annoncer la nouvelle.

    Son mari William fut surpris de la voir revenir avec un bébé dans les bras, puis il se souvint qu’elle avait toujours voulu accoucher au beau milieu de la nature, il se douta alors qu’elle avait caché le fait qu’elle arrivait à terme pour pouvoir mettre son plan a exécution. Elle savait qu’il n’aurait pas approuvé cette folie. Une fois qu’il eut compris ce qui s’était passé, il pu se réjouir de la bonne nouvelle, et emmenant Corylus, le fils ainé avec eux, ils allèrent à l’hôpital.

    L’enfance de Frederick fut bercé par l’amour généreux de sa mère et par la présence, distante mais protectrice de son père. Quant à son frère, dès le début il n’éprouva pas grand-chose pour lui, pas même la jalousie habituelle d’un grand frère pour le cadet. Les parents se sont toujours étonné de voir si peu d’amour entre les deux frères et ont tout fait pour les rapprocher, mais rien, plus les années passaient, plus ils s’éloignaient. Inexorablement.

    L’adolescence fut par contre une autre paire de manche. La distance qu’il avait avec son père devenait chaque jour un poids supplémentaire pour lui et il finit par lui en vouloir d’être aussi lointain. De plus, avec la terreur causée par Voldemort qui régnait, son père l’empêchait de faire toutes sortes de choses, comme sortir et aller jouer avec des amis, car c’était trop dangereux, donc cela ne favorisait pas leurs relations. Surtout lorsqu’il comparait la relation très fusionnelle qu’il avait avec sa mère, et qui était toujours très attentive à lui. Mécontent il s’enferma dans l’étude du monde qui l’entourait, passion qu’il avait acquis de sa mère. Et plus il connaissait ce qui l’entourait moins il était lié à ses parents. Lorsque la lettre pour Poudlard arriva, il fut très heureux, il voyait en cela un moyen de se libérer du poids qu’était l’absence visible d’amour de la part de son père. Et puis le château était un tout nouveau monde à découvrir, un nouvel environnement à explorer. Même si les temps étaient troublés à cause de Voldemort, il préférait aller à Poudlard.

    À Poudlard, il était très bien apprenant chaque jour de nouvelles choses, ne voyant que peu ses parents, tout lui allait très bien. L’éloignement aidant il fini par se réconcilier avec son père lorsqu’il rentra chez lui pour les grandes vacances lors de sa 1ère année. Voldemort défait, la joie l’emporta sur le ressentiment et ils se réconcilièrent. Dans le château il avait quelques amis, mais préférait passer son temps à la bibliothèque ou dans le parc du château, toujours seul. Il était plutôt doué en cours, apprenant facilement toutes les nouvelles informations qu’on lui transmettait, mais là où il était le plus doué c’était en cours de botanique. Il connaissait même des choses que le professeur ne savait pas. Mme Chourave était toujours ravie de voir que des élèves étaient doués dans cette matière. Lors sa troisième année, la professeur de Botanique se fit aider par un jeune assistant Pleione Haedus. Et alors qu’un jour notre jeune ami arrivait en avance pour le cours de Botanique, il eut l’occasion de faire la connaissance de l’assistant, et tout de suite ils s’apprécièrent, même si M. Haedus avait 15ans de plus que lui. Ils échangèrent alors des lettres, d’abord parlant uniquement de Botanique, puis peu à peu parlant de tout et de rien.

    Même s’il n’était pas bien bâti et qu’il était toujours plongé dans un livre, et souvent les mains pleines de terre, en cinquième année, il attira le regard d’une quatrième année de Poufsouffle. Une certaine Violette Lackey. Avec elle, ils devinrent très vite amants. Ils se ressemblaient beaucoup car ils avaient tout deux besoin de leur indépendance, et même alors qu’ils sortaient ensemble, beaucoup de leurs camarades ne le savaient pas, non pas parce qu’ils voulaient être discrets, mais plutôt parce qu’ils ne s’affichaient pas en publique.

    Après sept années brillantes et presque sans tumultes à Poudlard, Frederick sorti de l’école sans savoir trop quoi faire. Bien entendu le poste de professeur de Botanique l’aurait bien intéressé, mais il y avait déjà Mme Chourave, et puis il était encore trop jeune pour prendre ce genre de responsabilités. Alors il enchaîna des petits travaux comme jardinier pour les moldus, se rapprochant ainsi toujours plus de la nature. Il gardait contact avec M. Haedus, étant devenu au fil des années un ami et un confident. Et bien sûr il était toujours avec Voilette, la voyant à toutes les vacances pendant qu’elle était encore à Poudlard, puis s’installant avec elle alors qu’elle fut engagée comme vendeuse dans une librairie du Chemin de Traverse.

    Malheureusement, leur petite vie tranquille fut perturbée par une violente maladie que Violette attrapa. Maladie incurable, Frederick vit la femme qu’il aimait mourir petit à petit. Et dans le même temps ses parents moururent dans un accident de la route. Et le temps de se remette de leur mort, Violette elle aussi finit par rendre son dernier souffle.

    N’ayant plus qu’une seule personne qu’il aimait sur cette terre il alla se réfugier chez Pleione Haedus qui vivait à Pré-au-Lard. Là il reçut toute l’aide dont il avait besoin pour faire son deuil. Retrouvant peu à peu le goût à la vie grâce à l’assistant qui étant tantôt un frère, un père et un ami.

    Un jour alors que Frederick s’étonnait de n’avoir jamais entendu son ami parler de femme, ou de petite amie, il lui posa la question. Il apprit alors que Pleione préférait les hommes, mais comme sa vie professionnelle à Poudlard n’aidait pas à la vie amoureuse, il n’avait jamais encore trouvé de chaussure à son pied. Frederick le soupçonna de lui mentir, car tous les professeurs avaient des époux ou des épouses et des enfants. Mais comme le sujet de discussion semblait déplaire à Pleione, il n’alla pas plus loin. Il ne pu quand même s’empêcher de le convaincre de sortir un peu. Et bientôt tous deux se retrouvèrent à écumer les bars, et autres lieux où ils pouvaient rencontrer des gens, moldus ou non, homosexuels ou non. Frederick commença alors à développer une nouvelle passion pour la musique Rock des années 60 et l’alcool. Leurs sorties devenaient à chaque fois plus extrêmes, ils essayèrent puis adoptèrent différentes herbes que l’on pouvait fumer. Tabac ou autre.

    Et comme ils étaient toujours ensemble dans tout ce qu’ils faisaient, une relation au-delà de l’amitié se créa entre eux, et ils finirent par devenir amants. En fait si Pleione n’avait pas trouvé chaussure à son pied, c’est qu’il avait fini par tomber amoureux de Frederick de 15 ans son cadet. Ils continuèrent à vivre dans l’excès et tentèrent toujours plus de nouvelles expériences. Même si la réapparition de Voldemort les confinait plus chez eux, cela ne les empêcha pas de continuer leurs diverses expériences.

    Lorsqu’enfin le mage noir quitta définitivement la monde des sorciers et comme à chaque fois qu’il était heureux avec quelqu’un, quelque chose vint briser son rêve. Alors que Pleione était allé chercher une plante exotique en Australie, il fut mordu par une araignée particulièrement venimeuse, et n’étant accompagné par un guide qui ne s’y connaissait pas en sort de guérison, il mourut, loin de Frederick.

    Nouvelle période de tristesse intense pour lui, et lorsqu’il alla récupérer le corps de son ami, il récupéra au passage la plante qui lui avait valu la vie. Une fois de retour à Pré-au-Lard il alla annoncer la triste nouvelle à Poudlard, tout en profitant pour amener la fameuse plante. Le Professeur Chourave qui se souvenait avoir eu cet élève en cours, et qui se souvenait des ses capacités en Botanique, lui proposa le poste d’assistant en Botanique, dès qu’il se sentirait prêt. Frederick, voyant là une occasion d’oublier un peu ses peines accepta tout de suite et il se consacra entièrement à la botanique.

    Il finit ainsi par faire le deuil avec le temps, mais devint assez aigri et déterminé à ne plus jamais se lier à personne. Et pour honorer la mémoire de Pleione, il recommença à avoir une vie décousue et dépravée, multiplia les relations d’un soir, les mélanges alcool et herbe et l’écoute intensive de musique. Cela n’eu pas d’effet sur sa vie professionnelle car son expérience de débauché lui permit de bien tout séparer. Lorsque Mme Chourave parti en retraite, il prit le poste de professeur de Botanique, il devint alors un professeur passionné par ce qu’il faisait, mais dont les élèves ne savaient quoi penser.

    Découverte de la Magie : Tout petit, vers 3 ans, alors qu’il jouait dehors tout seul, il aperçut son frère. Il essaya alors de s’approcher de lui, mais ne maitrisant pas tout à fait la marche tandis que son frère qui avait 7 ans lui savait bien marcher, il ne réussi pas à l’atteindre, parce que Corylus s’éloignait toujours plus. Énervé parce qu’il n’arrivait pas il s’assît lourdement au sol, croisa les bras et eut une forte envie de voir son frère enfin s’arrêter. Et cela se produisit, son frère fut comme poussé en avant et tomba au sol. Tout de suite il sut que c’était Frederick qu’il l’avait poussé et alla le dénoncer à ses parents. Eux, heureux qu’il ait prouvé sa puissance magique le félicitèrent au lieu de le disputer comme Corylus s’y attendait. Et c’est sûrement à partir de cet instant qu’au lieu de se rapprocher ils s’éloignèrent.

    Formation : Pour s’y connaître vraiment en Botanique il faut constamment côtoyer les végétaux avec des livres ou des spécialistes. Et par ses relations et ses lectures c’est un véritable expert en plantes, du coup il est très doué dans son domaine sans avoir suivi d’études particulières. Il fut tout de même l'assistant de Mme Chourave lors de ses dernières années à Poudlard, puis il prit sa succession lorsqu'elle parti en retraite.

    Famille :
    • Ses parents Elinor et William Bower sont mort dans un accident de voiture.
    • Son frère vit toujours il a 66ans et travaille à St Mangouste comme magicomage, mais ils ne se sont pas vu depuis des années et ne comptent pas se voir.
    • Sa mère étant une fille unique il n’a plus de liens avec la branche moldue de sa famille. Et du côté de son père, la famille n’est pas très unie, du coup il ne connait pas vraiment ses cousins.

    Relations amoureuses :
    • Violette Lackey, qu’il a rencontrée à Poudlard, mais qui est morte suite à une longue maladie incurable.
    • Pleione Haedus, lui aussi mort, mordu par une araignée très venimeuse en Australie.
    • Maintenant c'est plus des compagnons d'un soir qu'il a, homme/femme/les deux, juste pour s'amuser un peu.

    Relations : On verra bien qui voudra de mon vieux prof excentrique ! Donc à déterminer au cours du jeu.


      DETAILS


    Orientation sexuelle : Pas un genre défini, pour il n’aime pas les restrictions.
    Baguette Magique : Bois de saule pleureur et ventricule de dragon. 42,5 cm.
    Balai : Pas de balais, il en a eu étant jeune, mais bon maintenant il transplane, c’est bien plus pratique.
    Animaux : Une hermine femelle au doux nom d’Euterpe, en été elle chasse à loisir dans le domaine de Poudlard pendant la journée, et vient dormir avec son maître pendant la nuit. Elle est indépendante comme son maître. Et en hiver, elle chasse la nuit et dort toute la journée. Parfois il lui arrive de venir dormir dans les serres alors que son maître donne un cours, mais les élèves ont appris à ne pas la déranger.
    Forme du Patronus : Une panthère des neiges, insaisissable. C’est aussi un attribu du Dieu Dionysos, donc le Dieu du vin et de ses excès.
    Forme de l'Epouventard : Une araignée géante qui, il le sait, lui donnera une longue et douloureuse maladie mortelle.


      HORS-JEU


    Multicomptes ? Oui mais je ne dirais pas qui !
    Star sur l'avatar : Bill Nighy
    Personnage prédéfini ? Non, il n’y a que moi qui puisse avoir l’idée d’un personnage aussi dépravé !

    Prénom ou Surnom : Rondelle de Citron.
    Age : 20 piges
    Code Règlement : Ok
    Commentaires : J'espère qu'il n'est par trop amoral pour le forum ! Je précise qu'en aucun cas avec ce personnage j'encourage à boire ou à fumer, hein ! ^^'
    Taux d'activité : 5/7
    Où avez vous connu le forum : On m'en avait parlé.

_____________________________________




"Let's Spend The Night Together "



Dernière édition par Frederick R. H. Bower le Lun 26 Oct - 16:27, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
    hope; let me play with words and your mind »



▌Citation :


    «L'un des pièges de l'enfance est qu'il n'est pas nécessaire de comprendre quelque chose pour le sentir. Et quand la raison devient capable de saisir ce qui se passe autour d'elle, les blessures du coeur sont déjà trop profondes.»

▌Clan : Vive le Ministère, ils vont peut-être nous produire un miracle.
▌Âge : 18 ans
▌Année : Huitième année
▌Maison : Serdaigle
▌Sang : Pur
▌Humeur : incertaine
▌Responsabilité : Préfète-en-chef des Aigles; redresseuse de tords; accessoirement gueularde.
▌Poste au Quidditch : Batteuse.

▌Crédit(s) : (c) zaw & Opium (gif)

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Frederick R. H. Bower   Sam 24 Oct - 17:20

    Bonjour & Bienvenue Parmis Nous !

    Je vais te réserver de ce pas cette célébrité. N'hésite pas à me demander de supprimer mon message si tu as besoin de place.

    & Enjoy !

_____________________________________

      « Dès les premières lueurs
      Oh je sombre. »

      « Il me parait bien loin l'été
      Je n'l'ai pas oublié
      Mais j'ai perdu la raison
      Et le temps peut bien s'arrêter
      Peut bien me confisquer
      Toute notion de saison. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cracbadaboum.keuf.net/t1267-hope-l-mcgwen-presentations http://cracbadaboum.keuf.net/t3021-boite-de-hope http://cracbadaboum.keuf.net/t1572-hope-l-mcgwen-relations http://cracbadaboum.keuf.net/t1849-animal-city-l-autruche-la-hyene-le-mammouth-l-abeille
avatar



▌Clan : Avec moi-même, ça en fait moins à trahir.
▌Âge : 62 ans
▌Ancienne maison : Serdaigle
▌Sang : Mélé
▌Emploi : Professeur de Botanique

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Frederick R. H. Bower   Sam 24 Oct - 18:38


    Merci à toi Hope !

    Je verrais quand j'aurais fini l'Histoire !


      smiley


_____________________________________




"Let's Spend The Night Together "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



▌Clan : Avec moi-même, ça en fait moins à trahir.
▌Âge : 62 ans
▌Ancienne maison : Serdaigle
▌Sang : Mélé
▌Emploi : Professeur de Botanique

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Frederick R. H. Bower   Lun 26 Oct - 16:30


    Désolé pour le double post, mais j'ai fini ! J'ai modifié légèrement les dates pour qu'il y ait plus de cohérence avec l'histoire déjà écrite dans les livres.

    Voilà !

    ^^

_____________________________________




"Let's Spend The Night Together "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



▌Citation :
    | SATANIS;
    Ergo draco maledicte et omnis legio diabolica adjuramus te.
    cessa decipere humanas creaturas, eisque aeternae Perditionis venenum propinare !

▌Clan : Avec moi-même, ça en fait moins à trahir.
▌Âge : 19 ans
▌Année : 7e
▌Maison : Serdaigle
▌Don(s) : : Loup-garou.
▌Sang : Mélé
▌Emploi : //
▌Poste au Quidditch : ex-Gardien & Capitaine de Serdaigle.

▌Crédit(s) : Selvmord - Avatar.
Selvmord - Gif.

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Frederick R. H. Bower   Mar 27 Oct - 0:33

Et bien, Bienvenue Frederick !
Et je ne vois absolument rien à redire à ta fiche, elle est parfaite (et très bien écrite !)
Ceci dit je me demande toujours qui tu es, parce que j'en n'ai absolument aucune idée.. *shame on me*

Bref; je te valide avec très grand plaisir ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



▌Clan : Avec moi-même, ça en fait moins à trahir.
▌Âge : 62 ans
▌Ancienne maison : Serdaigle
▌Sang : Mélé
▌Emploi : Professeur de Botanique

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Frederick R. H. Bower   Mar 27 Oct - 8:55


    Merci Zeké !

    Bah je pense que tu finiras bien par découvrir qui je suis, je laisse juste un petit suspense pour le début pour que ce soit plus drôle ! :p

    :)


    Je suis maintenant professeur. Mouhahaa ! Tremblez jeunes esprits purs !
    (là tu sais je je suis totalement fou... :lol: )


_____________________________________




"Let's Spend The Night Together "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Frederick R. H. Bower   

Revenir en haut Aller en bas
 

Frederick R. H. Bower

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cracbadaboum; Une malédiction, des sorciers. Oserez-vous ? ::  :: «Let the Sorting Hat decide your destiny.» :: Felix Felicis :: Adults & Childs-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit