AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 OXANA; mechanical heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: OXANA; mechanical heart   Mer 23 Déc - 19:11



      nom : Brückmann
      prénoms : Oxana
      âge : 24 ans
      date&lieu de naissance :
      sang : Impur, issue d'une famille moldue, sang-de-bourbe... Appelez-le comme vous voulez.
      ancienne maison : Gryffondor
      emploi :
      orientation sexuelle : Bisexuelle
      baguette magique :
      balai :
      animaux :
      forme du Patronus :
      forme de l'Epouventard :




searching for

multicomptes? : Naw
star sur l'avatar: : Jeisa Chiminazzo
personnage prédéfini?: Naw
prénom ou Surnom: Jujube, Justine, Ysalys...
âge: : 14 ans et toutes mes dents
code règlement:
commentaires: ,adore, comme toujours sss
taux d'activité |/7| 5/7
Où avez vous connu le forum. Une pub sur un forum dont j'ai oublié le nom *honte à moi*


Dernière édition par Oxana Brückmann le Jeu 24 Déc - 1:04, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: OXANA; mechanical heart   Mer 23 Déc - 19:12


« Il était une fois un couple admiré de tous. On les enviaient pour leur volonté, leur richesse, leur pourvoir… Connor Brückmann & Abigail Harrisson formaient un couple parfait. Ils allaient tous les deux à l'église chaque dimanche, participaient à chaque soirée mondaine, travaillaient pour de puissantes entreprises, s'impliquaient dans la politique… Personne ne pouvait leur reprocher quoique ce soit. Ils n'avaient aucune tache à leurs dossiers et leurs revenus annuels dépassaient largement ceux de la classe moyenne. Bref, ils représentaient ce que tout le monde désirait. Malheureusement, un simple détail vint tacher ce magnifique tableau. Connor avait une maîtresse. Jusque-là, on ne sort pas vraiment de l'ordinaire. Le besoin de luxure chez les riches était loin d'être anormal. Du moment que personne ne le savait, tout était sous contrôle. Là était le problème. Car si je vous disais que cette maîtresse était la femme de ménage et que celle-ci était tombée enceinte du riche homme d'affaire, pourriez-vous imaginer la scène? Les préférés des familles aisées ternissent leur réputation? Le couple admiré de tous qui fait un scandale? Non. Il ne fallait pas que ça arrive. »

« JE T'AVAIS DIS DE PRENDRE DES PRÉCAUTIONS, IDIOTE!
- Je vous jure, j'étais sure…
- Je ne veux rien entendre! »

Connor tournait en rond dans l'immense chambre des invités. Abigail était partie pour quelques heures. Il pouvait alors crier comme il voulait.

« De toute façon, personne ne le saura. Vous n'aurez qu'à m'offrir une petite pension alimentaire et…
- QUOI? Je crois qu'on s'est mal compris. Tu ne vas pas le garder.
- Vous ne pouvez pas m'y obliger. »

L'homme passa sa main dans ses cheveux. Le sourire triomphant de sa maîtresse le fit bouillonner de colère. Il la prit par le collet et la plaqua fermement au mur.

« Très bien, mais cet enfant ne sortira pas d'ici. »

« La maison des Brückmann resta inhabitée durant neufs mois. On ne revit plus jamais la femme de ménage dans le coin. En revenant de leur voyage, les Brückmann avaient une petite fille. Ils la nommèrent Oxana, en expliquant qu'ils avaient toujours adorés ce prénom. Tout le monde n'y vu que du feu. Quand ils posaient des questions sur leur longue absence, ils répondaient que la grossesse c'était mal passé et qu'Abigail avait besoin de soins spéciaux en Allemagne. Connor en aurait alors profité pour offrir des vacances bien méritées à sa femme. Bien que tout cela ne soit que la pire magouille jamais inventée, elle était bien plus facile à accepter. Dire qu'ils payaient une femme dans un autre pays pour qu'elle garde le silence sur son enfant était bien moins joli. Alors, avec un peu d'argent, personne ne découvrit la vérité. Par contre, cela n'empêcha pas la frustration qu'éprouvait Abigail à nourrir un enfant qui n'était pas le sien. Elle ne pouvait s'empêcher de croire qu'elle était en train de pêcher comme elle ne l'avait jamais fait. Chaque fois qu'elle voyait Oxana, elle repensait à l'infidélité de son mari. Elle tentait de contenir ses pulsions, mais elle ne pouvait se résoudre à aimer l'enfant de la maîtresse de son mari. Pourtant, elle l'éleva quand même. Elle n'avait pas le choix. En fait, élever était un grand mot. Payer la nounou était plus juste. N'exprimant pas publiquement ses sentiments face à Oxana, Abigail se contentait de petites remarques sarcastiques. Connor commença à s'attacher à sa fille, au grand désarroi de sa femme. »

« Oxana, va donc chercher un livre. »

Il allait me faire la lecture? Trop génial! Je me dépêchai à descendre les escaliers pour entrer dans la bibliothèque. Parmi les centaines d'ouvrages, il n'y en avait qu'une dizaine que je pouvais lire. Papa disait qu'ils étaient trop violents ou juste pas très intéressants. Même si j'avais réellement envie d'en choisir un autre, je me dirigeai vers la section pour enfant. J'avais déjà essayé des dizaines de fois et il n'a jamais voulu. Il faut bien renoncer un jour, non? Bon, en fait, je n'avais aucune envie de renoncer. Je brûlait d'envie de savoir ce que contenait tous ces livres. Peut-être que si je lui demandait encore une fois, il allait craquer. Moi obstinée? Non. C'est ainsi que je changeai brusquement de section et que je pris un livre au hasard. Je ne savais pas lire, inutile d'essayer de déchiffrer ces écritures codées. C'était bien plus facile d'essayer de faire lire papa.

Mon choix fait, je commençai à descendre les escaliers.

« Tu ne comprends donc pas qu'elle est maléfique? »

Je m'arrêtai au milieu de ma descente, cachée par les épais barreaux de la balustrade. Je voulais entendre ce qu'ils disaient. C'était malheureusement difficile de me concentrer vu que la voix de ma maman provoquait un effet étrange sur moi. Des teintes de gris et de violet tournoyaient autour de moi. Puis, quand elle se mettait à crier, le gris devenait noir et le violet passait presque au rouge sang. Le médecin a dit que j'étais atteinte de syn… synestha… Synesthésie. Oui, c'est ça, synesthésie. Il dit que ça mélange mes sens et que certains sons, certaines odeurs provoquaient des illusions d'images, d'odeur ou de goût chez moi. Assez étrange, mais très rigolo quand la contine "pomme d'apis" devient rouge et verte.

Connor semblait incrédule. Il ne voyait pas trop où elle voulait en venir.

« Penses-y un peu. Elle est née d'un grave pêcher. Depuis sa naissance, nos chiffres d'affaire ont considérablement chutés et maintenant, sa synesthésie est contagieuse!
- Quoi?
- Oui, quand elle écoutait sa cassette de Barney, j'ai commencé à voir des notes violettes qui dansaient dans le salon!
- Voyons chéri, ce ne sont que des conïncidences et peut-être que tu es atteinte toi aussi. »

Même s'il semblait confiant, Connor croyait de plus en plus sa femme. Croyant et superstitieux comme il était, ces simples preuves seraient nécessaires pour le faire changer d'avis. Quant à moi, j'écoutais toujours la conversation, ne comprenant toujours pas de quoi il s'agissait. Je n'avais même pas fait de bêtises aujourd'hui.

« REGARDE LA VÉRITÉ EN FACE! ON NE… »

Son regard auparavant laissa place à de la pure terreur. Elle n'a jamais cru que sa fille était habitée par le démon, elle souhaitait simplement qu'elle quitte cette maison. Maintenant, une seule chose la faisait douter: Ces teintes de noir et de rouge tournoyant autour d'elle. Elle commença à hurler, ce qui accentua les taches colorées. Elle se colla contre son mari qui était tout aussi terrifié qu'elle. Je perdis patience.

« Maman, arrête de hurler, j'en ai assez de voir du noir et du… »

Mes parents se retournèrent lentement vers moi. Je fus étonnée de leur réaction. Ils me regardaient comme ils ne l'avaient jamais fait. Ma mère s'étant tu, le spectable de couleurs presques morbides s'arrêta. Un lourd silence s'installa. Je voulais lui demander ce qui l'avait effrayé ainsi. Pourtant, je restais silencieuse, contemplant mes parents d'un air interrogateur.


« Elle n'en savait rien. Comment aurait-elle pu deviner qu'elle leur faisait voir tout ça? Le voyant elle-même, il était presque impossible pour une fillette de 5 ans de faire la différence entre sa maladie et son don. Quand à ce dernier, elle ne le découvrit réellement que plus tard, dans sa nouvelle famille. Et oui, traumatisés pas leur fille démoniaque, ils la donnèrent en adoption. Un couple l'adopta quelques jours plus tard. Ils savaient que ce ne serait pas une mince affaire d'élever une fille de 5 ans atteinte de synesthésie. Ils furent agréablement surpris de sa facilité à s'adapter. Son état désolant à l'adoption les inquiétait. Elle n'était pas bien vieille, juste assez âgée pour comprendre qu'on ne voulait pas d'elle. Que ceux qui l'avaient élevée la considérait comme un monstre. Heureusement, ce couple constitué de deux hommes d'environs 50 ans, Jacek et Morgan, ont réussi à la faire revivre. Ce sont de loin les plus belles années de sa vie. Même 2 ans plus tard, elle continuait de croire que la première manifestation de son don est une des meilleures choses qui lui soit arrivée. Ils habitaient dans une petite caravane loin de toute civilisation. Puisqu'ils voyageaient beaucoup, ils rencontraient toutefois quelques personnes qui avaient le même style de vie qu'eux. Elle pouvait alors s'amuser un peu avec des jeunes de son âges. Elle préférait jouer avec les garçon. Elle était (et est encore) une sorte de "garçon manqué". Même si elle est très jolie et même d'une beauté mystérieuse, elle n'a jamais été attirée par le jeu de la courtoisie et des princesses. Étrangement, elle aime bien le jeu de la séduction. Toujours est-il qu'elle était toujours bien contente de rencontrer des enfants... »

« Mon œil, t'es pas cap d'aller voler l'os du chien de M. Deerway!
- C'est pas vrai!
- Mauviette!
- Et puis, tu te crois où la fille de folles? »

Je bouillonnais sur place. De quel droit il les insultait ainsi? Ce petit crétin s'invitait dans notre caravane et s'amusait à nos dépends. Il venait de signer son arrêt de mort. Mes popas m'avaient toujours enseignés à être maître de mes émotions. Malheureusement, ils ont échoués. Encore une fois, la rage était montée en moi. Je lui avais sauté dessus pour le plaquer au sol. Il riait déjà moins, me laissant un semblant de satisfaction. Je m'apprêtais à le frapper quand il m'adressa un drôle de regard. Il semblait terriblement surpris. Je vis alors une mèche rose bouclée tombant sur mes épaules. Je me relevai brusquement. Pas encore…

« Et oui, ce n'était pas la première fois. Il lui arrivait que ses cheveux changent de couleur si elle était habitée par de fortes émotions. Elle ignorait ce qui lui arrivait. Heureusement, elle ne gardait pas contact très longtemps avec les gens qu'elle rencontrait. Ses papas étaient au courant. Ils ne savaient pas trop quoi faire. Ils voulaient que personne ne le sache. Ils avaient peur qu'on utilise leur fille comme un cobaye ou quelque chose du genre. Ils alors cru à un canular quand ils ont reçu les tonnes de lettres quand elle eu 11 ans. À l'âge de 13 ans, elle finit par y répondre. Elle ne le regretta pas. Elle adora ses années à Poudlard. Bon, elle a eu le temps d'étudier le nombre de pierres sur les murs de la salle de retenue, mais elle a tout de même apprécié. Ses professeurs ne savaient jamais à quoi s'attendre avec elle. Elle était arrogante et têtue. Étrangement, elle était aussi très intéressée par les cours (enfin, la plupart). La jeune femme a toujours été anti-conformiste, provocante et rebelle. Elle n'aime pas être dans le groupe de brebis qu'est la société. Elle a ses propres idées et n'hésite pas à les communiquer. Elle est loyale mais préfère travailler en solo, à son propre compte. Ne vous méprenez pas, elle adore la compagnie. Elle aime simplement le fait de pouvoir décider comme elle le veut et protéger ses propres valeurs. Tantôt immature, tantôt sérieuse, autoritaire et forte. On la voit souvent déambuler dans les couloirs avec ses longs cheveux bouclés attachés en queue de cheval et vêtue de façon marginale la plupart du temps à la façon moldue. Car oui, elle est toujours à Poudlard. Elle y enseigne la métamorphose. Elle est loin d'être un professeur conventionnel, mais elle est très douée, il faut l'admettre. En plus de son don de métamorphomage (ce qui est très étonnant puisque ce don est très rare, même pour ceux issus de familles sorcières) elle a réussi un animagus grizzly. »



Dernière édition par Oxana Brückmann le Jeu 24 Déc - 16:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
    synthia; disturbed
    malicious admin;



▌Citation :
«Méfiez-vous de tous ceux en qui l'instinct de punir est puissant»
Nietzsche

▌Clan : Le pouvoir mène au succès.
▌Âge : 19 ans. (7 août)
▌Année : 9ème année
▌Maison : Slytherin
▌Sang : Mélé
▌Humeur : Solitaire
▌Poste au Quidditch : Poursuiveuse.

▌Crédit(s) : (c) fae

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: OXANA; mechanical heart   Mer 23 Déc - 21:35

Welcoome sur Crac' ^_^
J'ai réservé l'avatar.
Concernant le poste de professeur, j'avouerais que de la métamorphose ou de la divination serait mieux, puisque plus utile pour les sorciers (en général ^^')

_____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cracbadaboum.keuf.net/t22-synthia-grey http://cracbadaboum.keuf.net/t3020-boite-de-synthia http://cracbadaboum.keuf.net/t2120-synthia-lost-far-away http://cracbadaboum.keuf.net/t2673-anneso-eloise-maureen-miranda-muse-synthia
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: OXANA; mechanical heart   Mer 23 Déc - 21:53

Merci Synti-chou, Je vais prendre la métamorphose
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: OXANA; mechanical heart   Lun 28 Déc - 0:20

    Bienvenue & bonne continuation ! (:
    Chouette, une nouvelle enseignante !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
    synthia; disturbed
    malicious admin;



▌Citation :
«Méfiez-vous de tous ceux en qui l'instinct de punir est puissant»
Nietzsche

▌Clan : Le pouvoir mène au succès.
▌Âge : 19 ans. (7 août)
▌Année : 9ème année
▌Maison : Slytherin
▌Sang : Mélé
▌Humeur : Solitaire
▌Poste au Quidditch : Poursuiveuse.

▌Crédit(s) : (c) fae

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: OXANA; mechanical heart   Ven 15 Jan - 12:30

Bonjour !
Alors toujours d'actualité ce personnage ou pas ?

_____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cracbadaboum.keuf.net/t22-synthia-grey http://cracbadaboum.keuf.net/t3020-boite-de-synthia http://cracbadaboum.keuf.net/t2120-synthia-lost-far-away http://cracbadaboum.keuf.net/t2673-anneso-eloise-maureen-miranda-muse-synthia
avatar
    synthia; disturbed
    malicious admin;



▌Citation :
«Méfiez-vous de tous ceux en qui l'instinct de punir est puissant»
Nietzsche

▌Clan : Le pouvoir mène au succès.
▌Âge : 19 ans. (7 août)
▌Année : 9ème année
▌Maison : Slytherin
▌Sang : Mélé
▌Humeur : Solitaire
▌Poste au Quidditch : Poursuiveuse.

▌Crédit(s) : (c) fae

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: OXANA; mechanical heart   Mer 24 Fév - 11:28

Pas de nouvelles, avatar libéré et fiche déplacée donc.

La fiche pourra être récupérée par simple demande.


_____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cracbadaboum.keuf.net/t22-synthia-grey http://cracbadaboum.keuf.net/t3020-boite-de-synthia http://cracbadaboum.keuf.net/t2120-synthia-lost-far-away http://cracbadaboum.keuf.net/t2673-anneso-eloise-maureen-miranda-muse-synthia
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: OXANA; mechanical heart   

Revenir en haut Aller en bas
 

OXANA; mechanical heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cracbadaboum; Une malédiction, des sorciers. Oserez-vous ? ::  :: «Let the Sorting Hat decide your destiny.» :: Avada Kedavra-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit