AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 August R. McCarthy ♠ «Car les peines des plaisirs, j'aime mieux éviter...»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



▌Clan : Avec moi-même, ça en fait moins à trahir.
▌Âge : 22 ans
▌Ancienne maison : Serdaigle
▌Sang : Impur
▌Emploi : Apprenti Auror.
▌Crédit(s) : Avatar by .lollipops
Gif inconnu.

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: August R. McCarthy ♠ «Car les peines des plaisirs, j'aime mieux éviter...»   Sam 19 Juin - 19:53

♠... August Rhys McCarthy ...♠

« Tu t'entremêles et tu restes enfermé
Car tes songes te disent que tu es mieux ainsi
Et le monde t'inspires ce que tu redoutais
Car les peines des plaisirs tu aimes mieux éviter

Tu t'entremêles et tu restes enfermé
Et tes sens te disent que tu veux t'en aller
Et leurs rires résonnent, et le mal s'emplifie
Car leurs rimes te suivent et deviennent ta routine »
Coeur de pirate - La vie est ailleurs

CARTE D'IDENTITE
Nom ♠ McCarthy; inutile de chercher dans le registre des grands sorciers. Vous ne ferez rien d'autre que perdre votre temps puisqu'il n'y en a aucun portant ce nom. C'est simple, cette famille n'a rien de sorcier. Alors il vaudrait mieux éviter de s'imaginer de les voir brandir une baguette à la main, sauf si il s'agit d'un vulgaire bout de bois utilisé pour divertir leur chien.
Prénom(s) ♠ August Rhys. Les perspicaces devineront que ses parents -très imaginatif sur le coup- donnèrent le prénom August à leur unique enfant pour la simple et unique raison qu'il soit né au mois d'août. Puis Rhys, pour honorer la mémoire de son grand-père paternel, décédé la même année que sa naissance.
Age & Année ♠ Cela fait maintenant vingt-deux printemps qu'il connait, aussi bien dire alors qu'il a vingt-deux ans, pour faire bref. Ayant donc fini sa scolarité à Poudlard et ayant un an de plus, depuis la nouvelle instauration des règles, August est un jeune adulte sur le marché du travail qui ne fut pas obligé de retourner en classe -malgré qu'il aurait peut-être préféré...-
Date & Lieu de Naissance ♠ Le jeune homme a vu le jour le 5 août 2009, à Dublin en Irlande.
Sang ♠ On l'a souvent surnommé le sang-de-bourde quand il était à l'école. Bien entendu, uniquement par ces ridicules Serpentards de "bonnes" familles. Le garçon ne s'en est pourtant jamais préoccupé, sachant pleinement que sa famille -malgré qu'elle soit totalement moldue- valait mieux que certaines d'origines pures.
Ancienne Maison ♠ Serdaigle.
Emploi ♠ Apprenti auror, même si il commence à se demander si on ne le prend pas pour un de ces stupides stagiaires qui s'occupent de la paperasse et du café. On le regarde de haut et on l'envoit faire tout le sale boulot. Quand est-ce qu'on l'envoit sur le terrain, hein?

DETAILS
Orientation sexuelle ♠ Hétérosexuelle, il va de soi! Le jeune homme est très sensible au charme de ces dames, mais reste néanmoins de ceux qui préfèrent être subtil lorsque vient le moment de reluquer. En fait, on pourrait presque croire que le garçon est assez gêné de trop regarder.
Baguette Magique ♠ De 21 centimètres de long et sculptée dans le bois d'if, regorge en son intérieur une racine de mandragore immergée dans le sang de dragon à crête de Sénégal.
Balai ♠ Un vieux balais qu'il réussit à se trouver pas trop cher dans une vente de liquidation au Chemin de Traverse. Ce n'est pas le meilleur, mais il fait l'affaire. Pourtant, le jeune homme économise ses gallions pour pouvoir se permettre le dernier modèle dernier cri qui vient de sortir dans la vitrine de tous les magasins de balais.
Animaux ♠ Il avait eu une chatte blanche nommé Dia, mais cette dernière a disparu un bon matin de mai, par son irresponsabilité. En effet, August oublia de fermer la fenêtre de son appartement de ce jour-là. La chatte s'en est donc allée.
Forme du Patronus ♠ Une belette; animal qui selon les croyances amérindiennes, est sous-estimé dut à sa discrétion et qui, dans les affaires, sont imbattables. Elle aime d'ailleurs qu'on la laisse tranquille, représentant alors à merveille le jeune homme.
Forme de l'Epouventard ♠ C'est ridicule, pour ne pas dire qu'August en a toujours eu honte. L'ancien Serdaigle a une peur bleue des clowns en tout genre. Depuis tout petit, il les déteste tellement ceux-ci l'effraient. Or, il est inévitable qu'un épouvantard profite de sa faiblesse vis-à-vis de sa frayeur.
HORS-JEU

Spoiler:
 


Dernière édition par August R. McCarthy le Jeu 24 Juin - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



▌Clan : Avec moi-même, ça en fait moins à trahir.
▌Âge : 22 ans
▌Ancienne maison : Serdaigle
▌Sang : Impur
▌Emploi : Apprenti Auror.
▌Crédit(s) : Avatar by .lollipops
Gif inconnu.

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: August R. McCarthy ♠ «Car les peines des plaisirs, j'aime mieux éviter...»   Dim 20 Juin - 4:19


6 juillet, 16h43
cartier résidentiel à Dublin


Courir, c’était pour lui mourir. Pourquoi ne pouvait-il pas être comme tous les autres enfants de son âge? Il en avait plus que marre. Il était le maillon faible, comme on le lui rappelait sans arrêt aux récréations lorsqu’il devait sortir sa pompe. Était-ce seulement de sa faute si il avait ces fichus problèmes d’asthmes? D’ailleurs, pourquoi était-il le seul qui devait tout avoir? Si ce n’étaient pas ses fichus poumons, alors c’était les allergies aux noix, aux oeuf, au lactose... Bref, c’était à se demander pourquoi il était venu au monde si c’était pour être guetter par toute sorte de danger qui le guettait vicieusement.

« McCarty, c’est une fillette! »
« C’est pas vrai! »
« Oh que si, McCarty est une fillette! »

Sans crier gare, les gros bras de l’enfant plus âgé vinrent pousser le gamin de six ans qui retomba durement sur les fesses. Sa pompe qu’il tenait dans les mains avait revolée quelques mètres plus loin sur le coup de la surprise. Mauvaise chose, car déjà, la respiration de l’enfant s’accélérait, devenant plus difficile. Pendant ce temps, l’enfant du voisin, lui, riait aux éclats sans même comprendre l’ampleur de la situation. Il ne laissait pas le jeune August se relever, le plaquant au sol à l’aide de son genou qu’il plaquait contre son sternum. Pleurer alors n’aurait servis à rien. Ce garçon-là était trop borné et insouciant pour comprendre. Pour lui, il s’amusait à rendre la vie dur à son voisin parce qu’il le détestait uniquement parce qu’il était faible. Faible était alors un bien triste mot pour décrire les problèmes dont le garçon n’était pas responsable. Lui aussi était désireux de courir comme tous les autres et de s’empiffrer de beurres d’arachides sur ses toasts le matin.

« Tu vois, fillette! Même pas capable de te relever! »
« Ma pompe... Ma p-pompe... »
« Tu m’ennuies, je vais faire du vélo avec MON super vélo que mon père m’a acheté pour mon anniversaire. Toi, ton père, il t’en a pas acheter un, hein? C’est parce que t’es nul! »

Aussi vite qu’il s’était acharné sur son cas, aussi vite il était partie sur son vélo, roulant autour du petit August pour se vanter de son nouveau jouet. Frustré, le petit s’était relevé tant bien que mal pour prendre ce qui lui était vital et y prendre une dose. Écoeuré, il se mit à maudire Fred, son voisin, souhaitant qu’il tombe de son vélo sur le coup. Fixant ses fichues petites roues, même pas foutu de faire du vélo sur deux roues, il ne pensa jamais que ces dernières lui obéiraient en se dévissant... La cacophonie du garçon qui tomba dans les poubelles ne put alors être plus douces aux oreilles de McCarty qui riait à son tour, sans toutefois comprendre ce qu’il venait de se passer. Pouvait-il être guérit de son asthme aussi, si jamais il mettait à y penser si fort?


Rentrée scolaire
la grande salle

Assied sur ce banc en attente du fameux Choixpeau sur sa tête, le gamin ne se sentait pas tout à fait à son aise. Il ne connaissait rien à ce monde qui l’effrayait. Même ce ciel étoilée l’intimidait. D’ailleurs, à la seule idée d’avoir un vieux chapeau poussiéreux qui parle sur la tête commençait à le rendre nerveux. Il allait finir par mourir dans cette école. Il devait rêvé, soit dormir depuis deux jours sans arrêté... Il s’était piqué comme la belle au bois dormant, car la magie, ça n’existait pas... Impossible.

« [...] Serdaigle! »
« Ser-quoi? »

On lui retira sur le champs le chapeau et on l’entraîna vers une table qui l’accueillait à bras ouvert, si ce n’était pas des yeux méprisants de ceux à l’extrémité, en vert, qui le fixait. Sans hésité ses aînés le prirent sous leur ailes en lui posant toutes sortes de questions, mais la seule réponse que trouva le nouveau n’en fut pas tout à fait une...

« Dites, pourquoi la table là-bas me fixe comme ça?»
«Ah..! Faut pas y porter attention. C’est parce qu’ils te considèrent comme... Un “sang-de-bourbe”. »
« Arrête, Félix! N’utilise pas ce terme! »
« Il faut bien l’instruire, ce pauvre chéri! Enfin, c’est assez injurieux, tu vois. Ça désigne ceux qui sont nés de moldus, soit ceux sans magie, tu comprends? Tu ferais mieux de t’y faire, ça va te suivre toute ta vie... Pour eux, tu es différents et crois-moi, les différences, c’est pas la joie... Moi aussi, je suis né de moldu. Je sais de quoi je parle. »


12 décembre, 18h43
salle commune des Serdaigles


« Oui, mais ce n’est pas pareille. Tu vois, toi, tu es différent... »
« Que veux-tu dire? En quoi suis-je différent? Parce que je ne suis pas sur de comprendre ce que tu veux dire par là... »
« Tu es toi, August. Oui, tu es toi, August Rhys McCarthy... »

L’adolescent ne voyait pas en quoi sa meilleure amie, Keliann Dashwood, voulait en venir. En quoi sa personne pouvait-elle être considérée comme différente? Était-elle devenue comme ces idiots de Serpentards qui croyaient dur comme fer qu’un enfant né de moldus était sans avenir? Le Sang-de-Bourbe qu’il était ne méritait-il pas la même considération que tous les autres autours de lui? Il en avait plus que marre. Pourtant, le jeune Serdaigle avait bien prouvé à tout le monde qu’il était brillant, pour ne pas dire le meilleur dans bien des domaines. Il était une coqueluche sur un balais et une batte à la main sur le terrain de Quidditch et le modèle de tous les professeurs, quoi demander de plus? Tous ces efforts n’étaient-il pas reconnus? Pouvait-il être autre chose que ce sang-de-bourbe, qui avait découvert qu’il appartenait malgré tout à leur monde à l’âge de cinq ans? Effectivement, après avoir tellement juré si fort que son vilain voisin allait le payer de l’avoir fait tomber un jour, il en était venu à faire en sorte que ces vulgaires petites roues de bicyclettes ne se dévissent, provoquant la chute du garnement. Manifestation magique, qu’on le veuille ou non. Cela prouvait aussi que les intentions du garçon n’avaient pas toujours un bon fond. Or, pourquoi était-il le bon gars, soit celui sur qui l’on pouvait toujours se fier et considérer comme un ami loyal? C’était à se demander si il n’avait pas fait d’erreur lui-même en choisissant d’être ce garçon-là...

« Je sais que je suis moi, tu ne m’aides pas. Je viens de te dire que je t’aimais beaucoup, mais toi, tu me dis que je suis différent... Je ne comprends pas. »
« Tu es trop gentil, trop sincère, trop... Bref, tu es un ami cher, voire beaucoup trop cher pour moi, August. Je ne voudrais pas te perdre, tu vois? Je suis désolée, mais pour cette raison, je ne peux pas accepter tes sentiments. Restons bons amis, veux-tu? Bons amis pour la vie...»

Le grommellement fut la seule chose qui s’échappa de lui en guise de réponse. Les mains dans les poches, fixant le sol, McCarthy ne voulait plus rien entendre. Forçant un sourire vers sa meilleure amie, il se contenta de lui souhaiter une bonne nuit et de rebrousser chemin afin de rejoindre le dortoir des garçons. Il comptait mettre un terme à cette pénible journée en fermant les yeux. Le sixième année n’y comprenait plus rien. Pourquoi les filles recherchaient-elles toujours le contraire de ce qu’elles pouvaient avoir? Il s’était fait jeter uniquement parce qu’il était lui-même: un être beaucoup trop présent et gentil pour elle. Diable, n’était-ce pas ce qu’il fallait? Aussi bien dire que toutes ses réflexions lui donnèrent mal à la tête. Il savait tout de Keliann et elle, tout de lui. Pourquoi ne pouvaient-ils pas faire un bout de chemin ensemble, alors? Ne voyait-elle pas qu’elle était l’unique personne pour laquelle le Serdaigle avait eu de sincères sentiments? Toujours là pour elle, même dans les pires moments, prêt à l’aider dans ses devoirs en retard ou dernière minute, celui qui la faisait rire et celui qui accourait pour la protéger à chaque petits pépins... Il fallait croire que cela n’avait pas été suffisant. Les bonnes personnes finissaient-elles toutes seules un jour?


4 novembre, 13h17
le grand hall


Il avait dut mal voir... En effet, sa vision lui faisait défaut. Il était impossible que Keliann soit avec Kurt Bingley, ce salaud de serpent qui lui avait mené la vie dur durant ses sept dernières années et qui collectionnaient les filles telles que l’on pouvait collectionner les cartes des joueurs de Quidditch. C’était beaucoup trop, un trop grand choc à avaler. Ce ne pouvait donc pas être réel, mais pourtant... McCarthy l’avait clairement vu de ses yeux vus, son amie Poufsouffle embrasser cet idiot de Serpentard dans une des allées de la bibliothèque l’autre jour. D’ailleurs, depuis ce temps, le Serdaigle n’avait toujours pas eu le courage de demander à son amie quelle était sa relation avec le poursuiveur des vert et argent, de peur d’entendre sa réponse. Un an s’était peut-être écoulé depuis sa déclaration, mais cela n’avait en rien changé ses sentiments envers la jeune femme. Il n’était pas prêt à assumer qu’il n’avait aucune chance. C’était trop injuste. Était-ce parce que Bingley était un taré fini qu’elle lui trouvait du charme, voire parce qu’il n’était pas assez précieux pour elle? Peut-être qu’en s’abaissant alors à son niveau, lui aussi aurait eu ses chances avec la belle rousse, non? Enfin, si le coup de poing qu’il lui avait flanqué aurait été aussi bas que le caractère de Kurt, August, lui, avait eu une véritable raison de poser ce geste contrairement à l’autre. On ne faisait pas souffrir Keliann Dashwood quand McCarthy était là... Embrasser alors une autre fille dans le dos de la Poufsouffle et se faire attraper par l’autre, le bon gars, voire le gars d’à côté, c’était ce qu’il ne fallait pas faire. Toute cette puissance c’était concentrée dans ce poing afin de défigurer le vert et argent qui en eut le nez fracturé. Pourtant, malgré l’intention, on ne pouvait entendre que les reproches...

« POURQUOI TU L’AS FRAPPÉ, AUGUST? POURQUOI?! Ça va pas la tête? »
« Il en embrassait une autre, Keliann! Je l’ai vu! J’en ai marre qu’il te fasse ainsi souffrir! »
« De quoi tu te mêles? Il n’est pas parfait, c’est sur, mais j’ai confiance en Kurt! Tu vas devoir t’y faire et cesser d’être jaloux! »
« Pardon? Es-tu en train de me dire que tu crois ce salaud plutôt que celui qui a toujours été à tes côtés, celui qui a passer son temps à essuyer tes larmes depuis que tu es avec ce taré? »
« Arrête, August... Tu deviens insupportable! »
« Arrêter quoi?! De me demander pourquoi tu choisis cet imbécile plutôt que moi? Désolé, c’est plus fort que moi! D’ailleurs, tu peux bien faire ce que tu en veux de tes “différences”... J’me casse! »

Rebroussant chemin, marchant d’un pas précipité vers les escaliers, le Serdaigle rageait de l’intérieur. Elle était bornée et aveugle. Tout était perdu avec elle, il fallait venir à l’évidence. Malgré tout, pourquoi ressentait-il toujours le besoin d’essuyer ses larmes lorsque le besoin se ferait sentir? Il était insupportable... C’était ses mots. Avait-il le droit alors de lui faire face, désormais? Si et seulement si le désir se faisait sentir? Il n’en était plus sur. C’était à se demander si elle aurait été aussi aux petites soins avec lui si les rôles entre les deux garçons avaient été inversés. De plus, pourquoi Keliann avait-elle dut réagir ainsi? Elle le savait pourtant très bien, McCarthy n’était pas violent en temps normal...




L'Après Poudlard
« car la vie n'est pas tout le temps rose »


L’année avait été longue, mais le jeune homme avait réussis à passer le temps entre les entraînements, les études et les quelques connaissances ici et là. Pour ce qui était du reste, voir de Dashwood, le Serdaigle avait mis une croix dessus. Même si il l’aurait voulu, la jeune femme ne voulait plus rien savoir de lui. Il avait eu beau s’excuser autant de fois que nécessaire, elle lui en voulait toujours d’avoir frapper son petit ami qui finit par la faire souffrir davantage. Cela, par contre, jamais elle ne l’admit pour éviter de devoir donner raison à l’Irlandais. Ils avaient donc passé le restant de l’année sans se voir ni se parler, se croisant dans les couloirs en se cherchant du regard sans pour autant chercher à poser un geste. August avait abandonné... Il avait délaissé les problèmes des autres et préférait qu’on l’épargne de ceux-ci. Il en avait suffisamment des siens. Puis, il était inutile d’espérer quelque chose avec elle. Pour lui, il était préférable de s’épargner des plaisirs qui, au bout de compte, allait le faire souffrir davantage. Tout était éphémère; voilà ce qu’il avait appris... L’amitié, l’amour, la confiance... Tout finissait par partir un jour. La seule chose qui lui restait et qui ne risquait donc pas de le trahir, c’était sans doute ses examens pour ses ASPICs où il reçu la mention d’optimal dans la moyenne, ce qui lui permit alors de poser sa candidature chez les aurors...

Qui aurait pensé alors qu’en entrant chez les aurors, il aurait été considéré comme un vulgaire servant plutôt qu’un membre à part entière de l’équipe? Café ici, un autre par là... Papiers ici, photocopie là-bas. Bref, ne me dites pas que le vrai boulot d’auror se résumait à cela! Certes, il était maladroit, peu sûr de lui, mais cela ne faisait pas de lui un imbécile pour autant! Espérons juste que ce n’est qu’une question de temps avant qu’on l’envoie sur le terrain...


To be continued
en RP, bien entendu =P


Dernière édition par August R. McCarthy le Jeu 24 Juin - 20:48, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
    synthia; disturbed
    malicious admin;



▌Citation :
«Méfiez-vous de tous ceux en qui l'instinct de punir est puissant»
Nietzsche

▌Clan : Le pouvoir mène au succès.
▌Âge : 19 ans. (7 août)
▌Année : 9ème année
▌Maison : Slytherin
▌Sang : Mélé
▌Humeur : Solitaire
▌Poste au Quidditch : Poursuiveuse.

▌Crédit(s) : (c) fae

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: August R. McCarthy ♠ «Car les peines des plaisirs, j'aime mieux éviter...»   Dim 20 Juin - 16:23

Ah ah j'ai oublié de dire hier que j'étais passée pour réserver l'avatar. Donc c'est fait ! Tu as une semaine pour terminer la fiche, bien sûr s'il te faut plus te temps tu demandes ;)
Bonne chance !
(ce personnage va vraiment me faire rire xD)

_____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cracbadaboum.keuf.net/t22-synthia-grey http://cracbadaboum.keuf.net/t3020-boite-de-synthia http://cracbadaboum.keuf.net/t2120-synthia-lost-far-away http://cracbadaboum.keuf.net/t2673-anneso-eloise-maureen-miranda-muse-synthia
avatar



▌Clan : Avec moi-même, ça en fait moins à trahir.
▌Âge : 22 ans
▌Ancienne maison : Serdaigle
▌Sang : Impur
▌Emploi : Apprenti Auror.
▌Crédit(s) : Avatar by .lollipops
Gif inconnu.

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: August R. McCarthy ♠ «Car les peines des plaisirs, j'aime mieux éviter...»   Jeu 24 Juin - 20:49

FINITO! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
    synthia; disturbed
    malicious admin;



▌Citation :
«Méfiez-vous de tous ceux en qui l'instinct de punir est puissant»
Nietzsche

▌Clan : Le pouvoir mène au succès.
▌Âge : 19 ans. (7 août)
▌Année : 9ème année
▌Maison : Slytherin
▌Sang : Mélé
▌Humeur : Solitaire
▌Poste au Quidditch : Poursuiveuse.

▌Crédit(s) : (c) fae

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: August R. McCarthy ♠ «Car les peines des plaisirs, j'aime mieux éviter...»   Jeu 24 Juin - 21:04

Le bureau des Aurors t'attend.
VALIDE.

_____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cracbadaboum.keuf.net/t22-synthia-grey http://cracbadaboum.keuf.net/t3020-boite-de-synthia http://cracbadaboum.keuf.net/t2120-synthia-lost-far-away http://cracbadaboum.keuf.net/t2673-anneso-eloise-maureen-miranda-muse-synthia
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: August R. McCarthy ♠ «Car les peines des plaisirs, j'aime mieux éviter...»   

Revenir en haut Aller en bas
 

August R. McCarthy ♠ «Car les peines des plaisirs, j'aime mieux éviter...»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cracbadaboum; Une malédiction, des sorciers. Oserez-vous ? ::  :: «Let the Sorting Hat decide your destiny.» :: Felix Felicis :: Adults & Childs-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit