AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Andrew Morgan Dangelo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



▌Crédit(s) : Ava by Babine

MessageSujet: Andrew Morgan Dangelo    Lun 5 Juil - 15:13

CARTE D'IDENTITE


(c) Sterling
«
Nom: Dangelo.
Prénom(s): Andrew Morgan
Age & Année : 18 ans, 8ième année
Date & Lieu de Naissance: 7 Avril à St-Mangouste.
Sang: Pur
Maison : c'est votre choix.


RP :
    Andrew Morgan Dangelo naquit dans une petite famille ayant de forte croyance pour la religion chrétienne. Étrange ? Quand on savait qu’est-ce qui se cachait derrière cette famille depuis des siècles. La magie existait depuis toujours dans leur existence. C’était tout à fait étrange d e voir des croyances religieuses dans la vie de sorcier, car étrangement c’était la plupart du temps des sorciers ayant envie d’être reconnu par tous qui montraient au grand jour des pouvoirs. Pourtant, ils y croyaient dur comme fer. Assimilation, peut-être ? Lavage de cerveau direz-vous ? Personne ne le savait vraiment pourquoi cette grande et connue famille de sang-pur avait des croyances aussi profondes envers cette religion, comme d’autres familles faisant parti du cercle proche des Dangelo ? Ils cherchaient une réponse, comme les moldus… Ses choses inexplicables, difficile à croire et pour suivre une voie qu’on leur dictait, c’était comme tous les gens qui y croyaient. Ils cherchaient réponse dans une quête spirituelle, l’église catholique donnait les réponses à ce qu’ils ne comprenaient pas, même si ce n’était pas toujours la vérité.

    C’était par une belle journée d’automne que tout commença, le premier et l’unique – certainement – Héritier des Dangelo était né. Allait-il suivre la voie que ses parents avaient choisie ? Partagé la magie et ses croyances ? Personne ne pouvait le dire, mais ce qui était sure, c’est qu’il allait avoir une éducation stricte et dur pour qu’il puisse suivre la voie que ses parents pensaient la meilleure et surtout, celle que l’église dictait. Les Dangelo habitaient dans une grande maison qui était un héritage du passé en Angleterre. C’était le père de Andrew qui avait hérité de tout ça. Le père de Andrew, Richard, était un grand homme étant sévère et croyant au maximum, pendant que sa femme, Janice, le servait comme s’il était le roi. Un peu étrange direz-vous, même si on était dans un monde moderne et que le féministe ayant eu beaucoup de pouvoir depuis des années, une femme vivait encore dans les anciennes traditions et c’était bien Janice qui vivait pour servir et combler son mari…

    Chapter 1.

    Andrew était assis dans la grande cour arrière que lui offrait le château Dangelo. Il avait peu d’ami étant éloigné du monde des communs mortels et des damnés. Ses parents disaient que les gens à l’extérieur étaient irrécupérables. Pourtant le petit garçon n’avait aucune idée du pourquoi que ses parents lui interdisaient une liberté de ce que ses professeurs catholiques ( il étudie à la maison ) lui apprenaient. Pourquoi devait-il subir le supplice d’entendre ses enfants rire non loin de chez lui ? Pourquoi ne pouvait-il pas les rejoindre ? À cinq ans, c’était bien difficile de ne pas vouloir s’évader pour connaître les premières expériences d’amitié. Le genre de relation qu’on a à cinq ans, comme des petites disputes, des histoires d’amourette où l’on avait peur de tenir la main de l’autre, c’était plus dans le genre de meilleure amie ou encore les premières bêtises du genre de mauvais coup, mais Andrew était seul au monde entouré d’une énorme clôture qui le séparait du monde normal. Il ne s’était jamais vraiment évadé dans l’imagination débordante d’un petit garçon de son âge. La télévision était programmée sur des émissions, films ou vidéos saints pour le malheur du petit. Il entendait encore les rires des autres enfants rires de l’autre côté de la clôture. Ce qu’il avait envie d’aller les rejoindre ! Il était terriblement curieux de savoir ce qui se passait de l’autre côté Sa mère était assise non loin de lui sur une chaise à se balancer dans sa chaise berçante en bois qu’elle sortait lors de belles journées, pourtant elle avait peu de repos puisqu’elle devait superviser les elfes de maison qui devait accomplir des tâches régulières, mais la plus grande tâche qu’elle avait c’était de s’occuper de son mari… Andrew regarda un instant sa mère. Il ne pouvait pas s’enfuir vers ses enfants qui semblaient l’invité sans le savoir. La curiosité le brûlait… il brûlait d’envie d’être avec eux. Comment pouvait-on le laisser éloigner des autres enfants ? Que se passait-il de l’autre côté ? Pourquoi n’avait-il pas le droit de s’amuser avec ses enfants ? La curiosité le démangeait. Il jeta un dernier regard vers sa mère qui continuait à se bercer sur sa chaise berçante. Le petit Andrew se leva se déplaçant jusqu’à la petite porte qui menait hors de l’énorme cour arrière. Derrière la clôture, il y avait une grande forêt où quelques enfants s’y trouvaient pour explorer les fins fonds de la petite forêt. Andrew déverrouilla le petit loquet. La porte en bois grinça, alarmant Janice qui avait arrêté de se balancer. Il aperçut sa mère qui s’était levée d’un bond et qui le fixait lui déconseillant fortement de franchir la limite qui était permise, mais les rires des autres enfants se firent entendre de plus en plus. Andrew ne pu s’empêcher de craquer et faire un pas vers l’extérieur de cette fameuse limite imposée par ses parents qui ne voulaient pas que leur fils se retrouve dans le monde le plus horrible, le plus craint… ces derniers avaient peur de l’influence que les autres enfants pouvaient lui donner. Andrew se sauva en courant vers la forêt.

    « Andrew Morgan Dangelo, revient ici! Si je t’attrape… tu auras la fessé de , fils » Sa mère le poursuivait. Le petit garçon tourna la tête en direction d’où que provenait ce bruit. Il la vit se lever. Ce dernier paniquait d’avoir la fessé, il se mit à courir le plus vite qu’il le pouvait. Il n’allait jamais revenir à la maison. Jamais. Il aperçu enfin les enfants, il était si près d’eux. Tellement près. Pourtant, sa mère le poursuivait. Il arrivait presque à eux. Non, il devait les regarder. Il devait les voir et leur parler. Il continuait à courir vers eux. Ils étaient à quelques mètres de lui. Pourtant sa mère venait de le rattraper. Les autres enfants les regardaient. Andrew éclata en sanglot en essayant toujours d’avancer vers ses enfants, mais il n’y arrivait pas. Les enfants le regardaient terrifier, comme si sa mère était un monstre. En ce moment, Andrew le croyait. Pourquoi ne voulait-elle pas le laisser libre, comme les autres enfants ? C’était vrai qu’il était jeune, mais elle n’avait pas le droit d’être aussi horrible avec lui. C’était injuste, complètement injuste. Janice serra le bras de son fils. Andrew répétait à chaque fois que son bras lui faisait mal quand elle le serrait, mais sa mère ne sembla rien entendre. C’est alors que la claque vint assez rapidement sur ses fesses. Andrew criait et pleurait. Les enfants étaient effrayés devant cette semaine qui semblait les traumatiser. Andrew se faisait punir, peu importe l’endroit…

    Chapter 2.

    En troisième année à Poudlard.

    « Andrew, tu veux sortir avec moi ? »
    « je… humm… eh bien… je suis… Non… Britanny. »
    « Tu … tu … ne m’aimes pas ? »
    « Non, je ne suis pas amoureux de toi… Mais t’es une amie pour moi »
    « Alors pourquoi m’as-tu lancé les messages… Les signes ? »
    « Quels signes ? Je suis désolée de t’avoir donné l’espoir… je n’ai pas voulu Britanny »
    « POURQUOI AS-TU ÉTÉ AUSSI GENTIL AVEC MOI ? »
    « Je… voulais être que gentil. »
    « Mais… mais moi je croyais que tu m’aimais Andrew. Pourquoi tu me dis des choses gentilles quand tu ne m’aimes pas ? » elle éclata en sanglot.
    « Non, non… ne pleure je t’en supplie. Parce que je suis ton amie que je te disais ses choses. Je t’en supplie ne pleure pas pour moi, je n’en vaux pas la peine… »
    « Oui, t’es si doux Andrew. Tu es tellement différent des autres garçons. Tu es gentil et attentionné peu importe avec qui tu te tiens. Tu agis, comme les princes charmants dans les contes de fée… J’ai tellement espéré que ton cœur pense à moi… Mais je vois que je ne suis pas l’élue de ton cœur… »
    « Britanny… Parfois les princes charmants ne sont pas si beaux, comme tu le dis. Il y a sûrement un garçon à quelques parts pour toi. Allez, viens par là ! » Elle s’approcha de lui. Ce dernier referma ses bras autour d’elle. Il voulait la consoler. Il n’aimait pas la voir souffrir autant. Il l’aimait bien, mais pas comme elle l’aimait. Il ne voulait pas mentir que pour avoir une petite copine pour dire qu’il en avait une. Il n’était pas comme ça. Il était différent, très différent.
    « T’es gentil… » Andrew la regardait avec un léger sourire… il la serra pendant quelques temps la laissant partir par la suite. Il n’aimait pas voir les filles pleurés, mais il ne pourrait jamais lui donner tout ce qu’elle désir. Il ne l’aimait pas, alors pourquoi s’entêté de sortir avec une fille que l’on n’aimait pas. Ça ne se faisait tout simplement pas. Oui, par moment, c’était tentant d’avoir une copine que pour en avoir une, mais lui n’était pas ce genre de type stupide qui se la joue beau gosse, tandis qu’il drague une autre fille quand sa copine aurait le dos. Non, merci. Il ne voulait pas être ce genre de garçon. Il avait assez vu sa mère servir son père et être à ses pieds. Andrew n’était pas pour ce genre de rabaissement envers les femmes. Il se disait que les femmes avaient le droit d’avoir le même statut que l’homme. Il agissait en faveur des femmes. Il était un gentleman. Il prenait soin d’elle, mais ne les aimait pas fou d’amour, comme elles croyaient par moment. Il était un gentil garçon qui avait vu trop de choses par rapport à la religion qui l’avait toujours entouré dans son enfance, maintenant il avait sa propre opinion.

    Chapter 3.

    « Dangelo est gay ! Dangelo est gay ! DANGELO EST GAY ! » Chantait un certain Cedric dans les couloirs. Il avait surpris Andrew se laisser faire par les filles qui tentaient de créer des vêtements. Le pauvre s’était retrouvé accoutrer, comme une fille. Ce qui le gênait le plus dans toute l’histoire, c’est que les gens commençaient à chanter tous en cœur cette petite chanson blessante, puisqu’il n’était aucunement gay. Ce n’était pas de sa faute, s’il disait souvent oui pour faire plaisir au gentille jeune femme, mais ça, Cedric ne pouvait comprendre. Andrew était réellement fâché, contre le Poufsouffle qui n’arrêtait pas de répandre des rumeurs à son sujet. Il en avait terriblement marre de ce garçon qui semblait jaloux de ce qu’il était. Ce n’était pas de sa faute s’il avait décidé de vivre une vie chaste et pure. Pourquoi alors s’amusait-il à rire de lui ? Il avait bien le droit d’être ce qu’il voulait au fond. Pourquoi le faisait-on encore chier sur ce qu’il avait choisir pour vivre sa petite vie tranquille ? Parce qu’il était différent. Eh Oui, Andrew avait décidé d’attendre la fille qui lui plaisait vraiment et qu’il aimerait plus que tout au monde avant de passer à l’acte avec quiconque. Il était différent, mais en fait, il pensait avec sa tête et non avec son membre masculin. Il avait une tête sur les épaules ne faisant pas ce que tout le faisait. Oui, il aimerait coucher avec une femme. Il était un homme, presque un homme, et il avait des envies comme toutes personnes, mais il voulait absolument suivre ce qu’il a toujours cru. Il y avait des choses incontournables et qu’il ne changerait jamais. Andrew cherchait désespérément ce con de Cedric. Il allait lui régler son compte. Il n’avait aucun droit de lui faire un coup pareil. Il se promettait de lui péter la gueule qu’il ne recommencera pu pour personne à dire ce genre de choses. Il était un petit con de plus dans ce monde parfois atroce et parfois bon. Il devait lui montrer comment il s’appelait. Personne n’avait le droit de dire de choses pareilles sur un Dangelo. On lui devait le respecter. C’est alors qu’il le trouva non loin du couloir où il se trouvait. Sa voix résonnait encore en échos dans les couloirs de Poudlard. Les gens se retournèrent vers Andrew qui n’avait plus ce sourire chaleureux sur le visage. Il bouillonnait de rage à l’intérieur de lui. Personne ne pouvait lui faire ce coup. Personne. Andrew s’approcha rapidement de lui et se plante devant.

    « C’est ton plaisir de crier des imbécilités totalement fausse ? »
    « Ce n’est pas de ma faute si tu ne sais pas te servir de ce qu’on te donne » Le premier coup partit. C’était Andrew. Il était agressif. Toute la violence qu’il avait caché à l’intérieur de lui sortie tout d’un coup, comme si chaque jour de sa vie, il avait vécu une scène où la haine avec monté d’un cran sans toutefois réussir à s’en sortir. Il avait envie de lui faire du mal. Le jeune homme n’était plus là, il frappait même Cedric était au sol. D’autres garçons qui regardaient la scène qui dut le séparé du pauvre garçon. Andrew réalisa enfin ce qu’il avait fait. Cedric saignait au niveau de la lèvre. Le pauvre jeune homme était terriblement blessé. Qu’avait-il fait ? Il venait de blesser une autre personne à un tel point. D’où venait toute cette violence ? Il ne savait pas, mais ce qu’il savait c’est qu’il perdait le nord quand il devait user de ses points. Il venait de faire bien du mal à une personne qui ne le méritait pas nécessairement, mais il n’aurait pas du dire de telles choses sur lui tout au long de ses études. Il avait dépassé les bornes et Andrew en avait fait autant. Il venait de le blesser peut-être sérieusement. Andrew s’assit au sol perdu. Que venait-il de commettre ? Était-il mauvais ? Peut-être, peut-être…

    « T’es con d’avoir fait Dangelo. »
    « Je ne suis pas gay »
    « On le sait… »
    « Je ne voulais pas lui faire autant de mal. »
    « Le mal est fait ! »

    Andrew s’en voulait à mort, même si l’autre l’avait terriblement cherché. C’est vrai que le mal était fait. Il avait pété les plombs. Pourquoi toute cette violence. Pourquoi ? Le jeune homme était assis contre le mur et fixait un point fixe devant lui respirant bruyamment. Il tentait de se remettre les idées en place.

    Chapter 4.

    « Andrew, j’ai peur »
    « Je suis là, je suis là… N’es pas peur »
    « Mais Andrew, quand tu ne seras plus là qu’est-ce que je vais faire ? »
    « Je serai toujours là »
    « Pourquoi tu dis ça ? C’est des mensonges. »
    « Non je serai toujours là dans ton cœur. »
    « Mais Andrew, un jour tu vas trouver la femme de ta vie. Je suis que ta petite cousine. Tu vas quitter bientôt Poudlard. Je vais me retrouver seule au monde Andrew. J’ai terriblement peur. J’ai peur de tomber dans les griffes de quelqu’un qi me veut du mal. Je ne pourrai plus jamais me confier à personne. Andrew… tu vas toujours me protéger. »
    « Oui je vais toujours te protéger. Tu es ma petite cousine Clara, tu as toujours été là à mes côtés et ça ne changera jamais. Puis il faudra un jour que tu voles de tes propres ailes » Il sentit Clara se blottir contre lui. Il respira bruyamment en souriant et il lui caressa les cheveux.
    « Andrew, tu crois que l’amour dans une même famille est permise ? » Elle se releva le visage vers le visage de son cousin qui avait finalement arrêté ses gestes doux. Il avait bien entendu.
    « Que veux-tu dire ? »
    « Eh bien… laisse… Laisse. Ce n’est pas important »
    « Clara, je voulais te parler à propos de la femme de ma vie » dit-il pour changer de conversation. « Je n’en aurai certainement jamais. Je suis mariée depuis la naissance avec une fille que je ne connais pas ou très peu. Celle que je vais aimer comme un fou, je devrai faire une croix dessus. Tu sais Clara, c’est difficile vivre avec mes parents… tes parents sont catholiques, mais pas aussi profondément. Tu as pu parler aux autres enfants, quand tu étais plus jeune, mais pas moi. Tu auras une merveilleuse vie et je refuse tout amour de toi. On est que cousin Clara. Tu es ma sœur dans mon cœur et je ne veux jamais que tu oses m’aimer d’un amour interdit. Tu comprends ? »
    Clara hocha de la tête. « Je suis désolée, Andrew. Je suis mélangée. »
    « Tu es mélangée par rapport à tes sentiments? Ne perd pas espoir, tu sais très bien qu’un jour quelqu’un t’aimera. Tu trouveras ce que tu cherches depuis longtemps, mais fais attention tout au long. Garde en tête de rester toi-même quoiqu’il en coûte, si tu te perds, tu pourras te perdre pour toujours… »
    « Andrew, j’ai toujours aussi peur, même si… »
    « C’est normal… »


DETAILS

Orientation sexuelle: Hétéro.
Baguette Magique: 24,5 centimètres fait de bois de rose avec un ventricule de dragon.
Balai: ce qui lui tombe sous la main.
Animaux: Un petit chaton recueillit, il y a quelques jours... Il n'a toujours pas de nom.
Forme du Patronus: Panda
Forme de l'Epouventard: Perde sa cousine
Futur envisagé: Hum, il aimerait bien travailler au département des mystères.


HORS-JEU

Multicomptes? oui
Star sur l'avatar: Dimitri Vankerkoven
Personnage prédéfini? Nop

Prénom ou Surnom: M.
Age: 1.6.
Code Règlement: Je m'auto-valide.
Commentaires: Nop
Taux d'activité |/7| : Autant que possible
Où avez vous connu le forum. Fais longtemps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



▌Crédit(s) : Ava by Babine

MessageSujet: Re: Andrew Morgan Dangelo    Mer 11 Aoû - 3:17

fini, mais nul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



▌Citation :
« L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête. »

▌Clan : Avec moi-même, ça en fait moins à trahir.
▌Âge : 19 ans
▌Année : 9e année
▌Maison : Serpentard
▌Sang : Pur
▌Humeur : Ça dépend de qui j'ai affaires.
▌Responsabilité : Emmerder les gens
▌Crédit(s) : Avatar:
(c) White Rabbit

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Andrew Morgan Dangelo    Mer 11 Aoû - 3:26

Et bien, que pourrais-je dire de plus?
Rebienvenue sur Crac' très chère en espérant que tu t'amuses avec Andrew!Il n'y a donc pas de problème dans ta fiche selon moi~ C'est net clair et précis, lol.
(Je peux donc validé? Hihihi)

Le Choixpeau passera bientôt~

_____________________________________

SO EXCUSE ME FOR FORGETTING
IF THEY'RE GREEN OR THEY'RE BLUE
ANYWAY THE THING IS WHAT I REALLY MEAN
YOURS ARE THE SWEETEST EYES I'VE EVER SEEN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
    synthia; disturbed
    malicious admin;



▌Citation :
«Méfiez-vous de tous ceux en qui l'instinct de punir est puissant»
Nietzsche

▌Clan : Le pouvoir mène au succès.
▌Âge : 19 ans. (7 août)
▌Année : 9ème année
▌Maison : Slytherin
▌Sang : Mélé
▌Humeur : Solitaire
▌Poste au Quidditch : Poursuiveuse.

▌Crédit(s) : (c) fae

AND MORE...
▌Relations:

MessageSujet: Re: Andrew Morgan Dangelo    Mer 11 Aoû - 9:20

Je vais réveiller le Choixpeau, et j'ajoute la célébrité à la liste !

_____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cracbadaboum.keuf.net/t22-synthia-grey http://cracbadaboum.keuf.net/t3020-boite-de-synthia http://cracbadaboum.keuf.net/t2120-synthia-lost-far-away http://cracbadaboum.keuf.net/t2673-anneso-eloise-maureen-miranda-muse-synthia
avatar



▌Crédit(s) : Fae

MessageSujet: Re: Andrew Morgan Dangelo    Mer 11 Aoû - 9:29

"De la témérité et du courage à n'en point douter,
Mais au-delà, je sens que les injustices insupportent,
Tu sembles une personne forte et fidèle qui ne voudrait peut-être pas trop décevoir...

Poufsouffle !"

Bon jeeeeu ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Andrew Morgan Dangelo    

Revenir en haut Aller en bas
 

Andrew Morgan Dangelo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cracbadaboum; Une malédiction, des sorciers. Oserez-vous ? ::  :: «Let the Sorting Hat decide your destiny.» :: Felix Felicis :: Hufflepuff-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Harry Potter - Poudlard